Antispasmodiques naturels puissants et efficaces

Homme qui se tient le ventre avec les deux mains sur son ventre. Plan de près, on aperçoit seulement le haut de son jean, sa ceinture et son ventre sous un pull. On imagine une douleur abdominale. Des pancakes sont présentés en arrière plan.
Antispasmodiques naturels puissants et efficaces
4.8 (5 vote[s])

Les spasmes musculaires désignent la contraction brusque et involontaire d’un muscle. Cela touche les muscles lisses, souvent localisés au niveau du tube digestif, de l’appareil urinaire ou génital. Ces spasmes peuvent être passagers (diarrhée, crampes à l’estomac…) ou liés à des problèmes plus importants (coliques néphrétiques, hépatiques…). Ces spasmes peuvent être très douloureux et sont traités par des médicaments appelés antispasmodiques. Malheureusement, ces antispasmodiques peuvent occasionner des effets secondaires indésirables. Existe-t-il d’autres moyens de lutter contre les spasmes musculaires ? Des alternatives naturelles peuvent-elles être adoptées pour remplacer les médicaments prescrits de façon conventionnelle ? Le point sur des solutions naturelles qui ont fait leurs preuves.

L’antispasmodique coup de cœur ♥ : l’huile essentielle de menthe poivrée est utilisée comme antispasmodique dans la médecine populaire depuis très longtemps. Les scientifiques se sont depuis penchés sur ce composé : les études sont nombreuses et toutes s’accordent sur son efficacité. Les résultats obtenus sont impressionnants et ce composé est considéré comme un antispasmodique naturel de premier plan. L’huile essentielle de menthe poivrée obtient même de meilleurs résultats que les antispasmodiques conventionnels 1 !
► Voici un magasin où acheter → Huile essentielle de menthe poivrée BIO.

Huile essentielle de menthe poivrée

L’huile essentielle de menthe poivrée ou minta piperita est un composé très efficace pour lutter contre le syndrome de l’intestin irritable, car elle permet d’en réduire les symptômes persistants, tels que les douleurs abdominales ou les ballonnements. Par rapport aux antispasmodiques ou aux fibres habituellement préconisés pour lutter contre les symptômes de l’intestin irritable, c’est même l’huile essentielle de menthe poivrée qui obtient les meilleurs résultats [1].

Le syndrome de l’intestin irritable est aussi appelé colopathie fonctionnelle. Ses causes ne sont pas clairement définies et peuvent être liées à divers facteurs, mais ses symptômes se caractérisent par des douleurs abdominales (crampes intestinales, ballonnements…) avec la présence d’une diarrhée, d’une constipation ou l’alternance des deux. En dehors de cette pathologie particulière, l’huile essentielle de menthe poivrée est particulièrement recommandée pour les spasmes digestifs. Pour une action encore plus efficace, elle peut éventuellement être utilisée en association avec de l’huile essentielle de carvi. L’huile essentielle de menthe poivrée sera à consommer diluée dans une cuillère d’huile ou bien sous forme de gélule, pour une diffusion au cœur de l’intestin.

Voici un vendeur sérieux où acheter → Huile essentielle de menthe poivrée BIO.
Produit de grande efficacité, les retours des consommateurs sont très positifs.

Huile essentielle d’aneth

L’huile essentielle d’aneth ou anethum graveolens permet de lutter contre les ballonnements, les flatulences et les douleurs abdominales qui en découlent. Elle sera à mélanger à une huile neutre et appliquée en massage sur l’abdomen. Dans une étude, son efficacité a été testée chez des femmes ayant subi une césarienne, où ces complications sont fréquentes et peuvent entraîner une rupture des points de suture. L’huile essentielle d’aneth peut être envisagée comme une alternative efficace aux médicaments habituellement prescrits, sans les effets secondaires indésirables [2].

Huile essentielle de céleri

L’huile essentielle de céleri est un antispasmodique efficace. Grâce à la présence de certains composés (δ-limonène et β-sélinène), elle permet de soulager les flatulences et les douleurs coliques [3]. Elle sera toute indiquée en cas de troubles de la digestion, de ballonnements et de spasmes. Pour une efficacité optimale, elle sera mélangée à une huile végétale, afin d’obtenir une préparation avec laquelle on massera le ventre.

Huile essentielle de khella

L’huile essentielle de khella ou ammi visnaga est un antispasmodique efficace pour lutter contre les crampes abdominales et coliques, les calculs rénaux, les douleurs menstruelles et le syndrome prémenstruel. Elle sera appliquée en massage, diluée avec une huile végétale, sur la zone des reins ou du ventre, selon l’effet recherché.
Deux composés présents dans l’huile essentielle de khella : la khelline et la visnadine, sont très efficaces pour lutter contre les calculs rénaux. On dit qu’ils sont anti-lithogènes. Ils permettent également la relaxation des muscles lisses, en empêchant la fixation de calcium sur les récepteurs déclenchant la contraction. C’est ce mécanisme qui est à l’origine de l’action antispasmodique de l’huile essentielle de khella [4].

Lavande

L’huile essentielle de lavande vraie ou lavandula angustifolia a une action spasmolytique au niveau de l’intestin. Elle permet également de lutter contre les flatulences et les coliques. Son mode d’action est similaire à celui de l’huile essentielle de menthe poivrée. C’est un antispasmodique qui agit sur l’AMPc (Adénosine Mono Phosphate cyclique), une molécule qui provoque la contraction des muscles [5]. Elle sera à appliquer sur le ventre, diluée avec une huile neutre, en massant la zone. La lavande permet également de réduire les douleurs menstruelles (dysménorrhée). Après une utilisation pendant deux mois en aromathérapie, une diminution significative des douleurs ressenties peut être observée [13].

Huile essentielle de romarin

L’huile essentielle de romarin ou rosmarinus officinalis a une action antispasmodique sur l’intestin et les coliques néphrétiques. Elle agit sur les récepteurs noradrénergiques, qui transmettent l’influx du système nerveux sympathique. Le système nerveux sympathique est le système nerveux qui régit de nombreuses fonctions automatiques de l’organisme, comme la contraction des muscles lisses [6]. Elle pourra s’avérer utile en cas de digestion difficile, de flatulences et de spasmes digestifs. Elle sera à consommer par voie orale, diluée dans une huile végétale.

Huile essentielle d’estragon

L’huile essentielle d’estragon ou Artemisia dracunculus est un antispasmodique efficace : elle agit sur les spasmes gastro-intestinaux, l’aérophagie, les coliques néphrétiques et les douleurs menstruelles [7]. Elle peut éventuellement être utilisée en association avec l’huile essentielle de sauge pour son action sur les règles douloureuses. Au-niveau digestif, ses indications sont nombreuses : digestion difficile, problème de flatulences, spasmes digestifs, colites… Elle sera appliquée en massant la zone à traiter, diluée dans une huile neutre.

Fenouil

L’huile essentielle de fenouil doux ou foeniculum vulgare var. dulce a des propriétés antispasmodiques : en association avec l’huile essentielle de curcuma, aux propriétés anti-inflammatoires, elle fera des miracles pour lutter contre les symptômes du syndrome de l’intestin irritable [8]. Globalement, au-niveau digestif, elle sera à conseiller pour les coliques, les problèmes de digestion et les flatulences. Elle sera à appliquer sur l’abdomen, en massant, diluée dans une huile de massage neutre. On peut aussi consommer le fenouil sous forme d’infusion pour lutter contre l’aérophagie.

Le fenouil est également efficace pour lutter contre les douleurs menstruelles (dysménorrhée). Habituellement, des Anti-Inflammatoires Non-Stéroïdiens (AINS) sont prescrits, entre autres traitements. En terme de soulagement de la douleur, les résultats obtenus avec le fenouil sont similaires à ceux des AINS [12].

Camomille matricaire

La Camomille matricaire a une action antispasmodique efficace au niveau intestinal : elle agit sur les coliques abdominales. Son mode d’action repose sur l’activation des canaux potassium et le blocage du calcium sur les récepteurs provoquant la contraction des muscles [9]. Par le biais de plusieurs molécules actives contenues dans la plante, notamment l’apigénine (ou apigénol), elle sera indiquée pour les spasmes digestifs, les ballonnements et les flatulences.

Cannelle

De par ses propriétés antispasmodiques, la cannelle est efficace pour lutter contre les douleurs menstruelles. Par rapport à un placebo, l’intensité et la durée de la douleur ressenties sont significativement diminuées [10]. Ces propriétés antispasmodiques s’avèrent aussi utiles au niveau digestif : en cas de coliques, de ballonnements et de spasmes digestifs.

Huile essentielle de carvi

L’huile essentielle de carvi ou carum carvi est un antispasmodique efficace pour lutter contre certains symptômes des Maladies Chroniques Inflammatoires de l’Intestin (MICI). Elle agit notamment sur la colite, inflammation de l’intestin qui provoque d’importantes douleurs abdominales [11]. Elle n’agit pas sur la cause de la maladie, mais permet d’améliorer la qualité de vie des patients. Les Maladies Inflammatoires Chroniques de l’Intestin (MICI) comprennent la maladie de Crohn et la Recto-Colite Hémorragique (RCH) : elles se caractérisent par des symptômes digestifs (douleurs abdominales, diarrhée…) qui surviennent par poussées et sont liées à une hyperactivité du système immunitaire digestif.
Au-delà de cet usage spécifique, les propriétés antispasmodiques de l’huile essentielle de carvi la rendent utile pour lutter contre les ballonnements, les colites, les spasmes digestifs et la digestion difficile. Elle sera diluée dans une huile neutre et appliquée sur l’abdomen, en massant bien.

Mélisse

La mélisse ou Melissa Officinalis, sous forme d’EPS (Extraits fluides de Plantes fraîches Standardisées et glycérinées) est efficace comme antispasmodique au niveau de l’intestin [14]. Elle sera recommandée pour aider la digestion, lutter contre les coliques et les spasmes digestifs.

Achillée millefeuille

L’Achillée millefeuille ou Achillea Millefolium présente des propriétés antispasmodiques au niveau de l’intestin grâce aux flavonoïdes qu’elle contient. Leur action repose sur le blocage des canaux calciques qui déclenchent la contraction du muscle. Cette action spasmolytique peut donc être utile dans le cadre du syndrome de l’intestin irritable, pour aider sur les douleurs abdominales et les crampes intestinales [15]. En plus de l’action sur les spasmes intestinaux, cette action antispasmodique est aussi efficace au niveau utérin, pour soulager les douleurs menstruelles.

Sauge

La sauge ou salvia officinalis est un antispasmodique efficace au niveau de l’intestin. En agissant sur les canaux potassium et calcium, elle empêche la contraction des muscles et provoque un relâchement de ceux-ci. Elle peut donc être utile pour traiter les troubles intestinaux, comme les coliques [16].

Curcuma

Le curcuma contient des composés actifs appelés curcuminoïdes. Ces molécules ont un effet antispasmodique : elles permettent une relaxation des muscles lisses, à la fois au niveau de l’intestin et au niveau de l’utérus [17]. Il pourra donc être indiqué pour les spasmes intestinaux, les problèmes de flatulence et les douleurs menstruelles.

Réglisse

La réglisse contient une substance, appelée isoliquiritigénine, qui a un effet antispasmodique au niveau de l’intestin [18]. Utilisée depuis des siècles en médecine traditionnelle chinoise, elle peut être utilisée pour les troubles digestifs et les douleurs abdominales.

Anis vert

L’anis vert ou Pimpinella anisum présente des propriétés antispasmodiques au niveau des muscles lisses et notamment de l’intestin [19]. Il pourra donc être utile pour lutter contre les ballonnements, aider la digestion et lutter contre les coliques.

Note : cet article sur les antispasmodiques naturels ne propose en aucun cas une liste exhaustive. De nombreux composés naturels présentent des propriétés antispasmodiques (près de 250 recensés) [20]. Cet article ne met en lumière qu’une petite sélection de composés jugés pertinents et à l’efficacité prouvée scientifiquement.

Sources

Note : les liens ne sont pas mis à jour continuellement. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Merci de nous en informer si vous constatez ce problème.

  1. Ford AC, Talley NJ, Spiegel BM, et al. Effect of fibre, antispasmodics, and peppermint oil in the treatment of irritable bowel syndrome: systematic review and meta-analysis. 2008. Database of Abstracts of Reviews of Effects (DARE): Quality-assessed Reviews [Internet]. York (UK): Centre for Reviews and Dissemination (UK).
  2. Fazel, Nasrin & Pejhan, Akbar & Taghizadeh, Mohsen & Tabarraei, Yaser & Sharifi, Nasrin. (2017). The Anethum graveolens L’s (Dill) essential oil affects the intensity of abdominal flatulence after cesarean section: A randomized, double-blind placebo-controlled trial. Journal of Herbal Medicine. 8. 10.1016/j.hermed.2017.01.002.
  3. Malhotra, Suresh. (2006). 18 Celery.
  4. Bhagavathula AS, Mahmoud Al-Khatib AJ, Elnour AA, Al Kalbani NM, Shehab A. Ammi Visnaga in treatment of urolithiasis and hypertriglyceridemia. Pharmacognosy Res. 2015;7(4):397–400. doi:10.4103/0974-8490.167894.
  5. Lis-Balchin M, Hart S. Studies on the mode of action of the essential oil of lavender (Lavandula angustifolia P. Miller). Phytother Res. 1999 Sep;13(6):540-2. PubMed PMID: 10479772.
  6. Catherine Ulbricht, Tracee Rae Abrams, Ashley Brigham, James Ceurvels, Jessica Clubb, Whitney Curtiss, Catherine DeFranco Kirkwood, Nicole Giese, Kevin Hoehn, Ramon Iovin, Richard Isaac, Erica Rusie, Jill M. Grimes Serrano, Minney Varghese, Wendy Weissner & Regina C. Windsor (2010) An Evidence-Based Systematic Review of Rosemary (Rosmarinus officinalis) by the Natural Standard Research Collaboration, Journal of Dietary Supplements, 7:4, 351-413, DOI: 10.3109/19390211.2010.525049.
  7. Essential Oils in Food Preservation, Flavor and Safety. 2016. Victor R. Preedy. Department of Nutrition and Dietetics, King’s College London, London, UK.
  8. Portincasa P, Bonfrate L, Scribano ML, Kohn A, Caporaso N, Festi D, Campanale MC, Di Rienzo T, Guarino M, Taddia M, Fogli MV, Grimaldi M, Gasbarrini A. Curcumin and Fennel Essential Oil Improve Symptoms and Quality of Life in Patients with Irritable Bowel Syndrome. J Gastrointestin Liver Dis. 2016 Jun;25(2):151-7. doi: 10.15403/jgld.2014.1121.252.ccm.
  9. Mehmood MH, Munir S, Khalid UA, Asrar M, Gilani AH. Antidiarrhoeal, antisecretory and antispasmodic activities of Matricaria chamomilla are mediated predominantly through K(+)-channels activation. BMC Complement Altern Med. 2015;15:75. Published 2015 Mar 24. doi:10.1186/s12906-015-0595-6.
  10. Jaafarpour M, Hatefi M, Khani A, Khajavikhan J. Comparative effect of cinnamon and Ibuprofen for treatment of primary dysmenorrhea: a randomized double-blind clinical trial. J Clin Diagn Res. 2015;9(4):QC04–QC7. doi:10.7860/JCDR/2015/12084.5783.
  11. Keshavarz A, Minaiyan M, Ghannadi A, Mahzouni P. Effects of Carum carvi L. (Caraway) extract and essential oil on TNBS-induced colitis in rats. Res Pharm Sci. 2013;8(1):1–8.
  12. Bokaie M, Farajkhoda T, Enjezab B, Khoshbin A, Karimi-Zarchi M. Oral fennel (Foeniculum vulgare) drop effect on primary dysmenorrhea: Effectiveness of herbal drug. Iran J Nurs Midwifery Res. 2013;18(2):128–132.
  13. Nikjou R, Kazemzadeh R, Rostamnegad M, Moshfegi S, Karimollahi M, Salehi H. The Effect of Lavender Aromatherapy on the Pain Severity of Primary Dysmenorrhea: A Triple-blind Randomized Clinical Trial. Ann Med Health Sci Res. 2016;6(4):211–215. doi:10.4103/amhsr.amhsr_527_14.
  14. P Aubert, I Guinobert, A Guilbot, M Dubourdeaux, M Neunlist – Antisspasmodic and spasmolytic activity of Melissa officinalis EPS upon mice gastrointestinal tract : an ex-vivo pilot study. Planta Med 2016 ; 82(S 01) : S1-S381.
  15. Moradi MT, Rafieian-Koupaei M, Imani-Rastabi R, et al. Antispasmodic effects of yarrow (Achillea millefolium L.) extract in the isolated ileum of rat. Afr J Tradit Complement Altern Med. 2013;10(6):499–503. Published 2013 Oct 3.
  16. Aslam Khan, Najeeb-Ur Rehman, Khalid M AlKharfy, and Anwarul-Hassan Gilani – Antidiarrheal and antispasmodic activities of Salvia officinalis are mediated through activation of K+ channels. Bangladesh J Pharmacol, 2011 : 6 : 111-116.
  17. Itthipanichpong C, Ruangrungsi N, Kemsri W, Sawasdipanich A. Antispasmodic effects of curcuminoids on isolated guinea-pig ileum and rat uterus. J Med Assoc Thai. 2003 Jun;86 Suppl 2:S299-309. PubMed PMID: 12930003.
  18. Sato Y, He JX, Nagai H, Tani T, Akao T. Isoliquiritigenin, one of the antispasmodic principles of Glycyrrhiza ularensis roots, acts in the lower part of intestine. Biol Pharm Bull. 2007 Jan;30(1):145-9.
  19. Tirapelli CR, De Andrade CR, Cassano AO, De Souza FA, Ambrosio SR, Da Costa FB, De Oliveira AM – Antispasmodic and relaxant effects of the hidroalcoholic extract of Pimpinella anisum (Apiaceae) on rat anococcygeus smooth muscle. J Ethnopharmacol, 2007 Mar 1 : 110(1) : 23-9.
  20. Martínez-Pérez EF, Juárez ZN, Hernández LR, Bach H. Natural Antispasmodics: Source, Stereochemical Configuration, and Biological Activity. Biomed Res Int. 2018;2018:3819714. Published 2018 Oct 8. doi:10.1155/2018/3819714.
Article rédigé en collaboration avec Orane Arienti, diététicienne-nutritionniste.

À lire sur Mes Bienfaits

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Vous pourrez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de désabonnement prévu à cet effet. En indiquant votre adresse e-mail ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée vous pouvez demander à accéder, faire rectifier ou supprimer les informations vous concernant. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.