Amandes dans un ramequin blanc sur un fond naturel couleur bois

Aspirine naturelle : comment remplacer l’aspirine chimique ?

4.1
(29)

Avez-vous déjà entendu parler d’aspirine naturelle ? Vous êtes à la recherche d’une manière de remplacer l’aspirine synthétique aux effets néfastes sur l’organisme ? Sachez que c’est possible grâce à l’aspirine naturelle que l’on trouve dans certains végétaux.

Qu’est-ce que l’aspirine ?

L’aspirine est le nom commercial donné à l’acide acétylsalicylique. Il s’agit de l’antalgique le plus ancien et le plus consommé au monde. L’aspirine est obtenue à partir de l’acide salicylique, substance que l’on retrouve dans certains végétaux. C’est d’ailleurs l’écorce de saule et la reine-des-prés qui ont été utilisées pour la fabriquer.

Aspirine synthétique : néfaste ?

Bien que l’aspirine soit le médicament le plus consommé au monde et disponible sans ordonnance, elle n’est pas dépourvue d’effets indésirables. C’est d’ailleurs le cas de la grande majorité des médicaments de synthèse. Les risques et dangers de l’aspirine sont bien réels. Elle peut entraîner des hémorragies (saignements internes), des ulcères gastriques, des anémies, des problèmes au niveau du foie et des reins, des acouphènes, etc. Dans certains rares cas (prévention de l’infarctus), l’aspirine peut être recommandée car le bénéfice peut être supérieur au risque. Mais dans la majorité des situations il est préférable de s’en passer… ou d’opter pour de l’aspirine naturelle !

Aspirine naturelle : où la trouver ?

C’est à partir de l’acide salicylique qu’est fabriqué l’acide acétylsalicylique (aspirine). Ce composé organique est naturellement présent dans certains végétaux, souvent sous la forme de salicylate. L’acide salicylique est très connue pour ses effets contre la douleur, les maux de tête, la fièvre et certains problèmes de peau. Alors où trouver cette aspirine naturelle ? Quels sont les aliments qui en contiennent le plus ? Il y aura-t-il des bienfaits à en consommer régulièrement ? Nous vous expliquons comment trouver et utiliser l’aspirine naturelle.

Plantes médicinales

L’écorce de saule blanc est à l’origine de l’aspirine car elle contient la molécule (salicine) qui a été utilisée et remaniée par les scientifiques pour créer le médicament chimique que nous connaissons aujourd’hui. La reine-des-prés est une autre plante qui contient de l’acide salicylique, très proche de la molécule contenue dans le saule blanc. Elle a également été utilisée par les scientifiques pour en extraire les principes actifs et créer l’aspirine. De nos jours, l’aspirine est obtenue par synthèse chimique, mais ses origines étaient bien végétales.

► Voici où acheterReine des prés Bio

Tous ces dérivés ont un effet antalgique et antipyrétique (contre la fièvre). Ce sont des solutions intéressantes contre la douleur (anti-douleur) et les inflammations (anti-inflammatoire).

Fruits et légumes

L’alimentation est très souvent responsable de notre état de santé. Les fruits et légumes agissent comme une aspirine naturelle en augmentant la concentration d’acide salicylique (ou salicylate) dans le sang. Ce qu’il faut savoir c’est que beaucoup de végétaux agissent comme de l’aspirine naturelle grâce à leur teneur plus ou moins élevée en salicylate. Quels sont les fruits et légumes qui en contiennent le plus ?

Voici des exemples (liste non exhaustive) des fruits et légumes ayant une teneur en salicylate (principe actif naturel de l’aspirine) supérieure à 1 mg pour 100 g ou située entre 0,5 mg et 1 mg pour 100 g.

Plus de 1 mg / 100 g

  • Amande
  • Champignon
  • Olive
  • Tomate
  • Radis
  • Abricot
  • Mûre
  • Myrtille
  • Melon
  • Date
  • Raisin

Les épices sont également très intéressantes : curcuma, cannelle, curry, cumin, aneth, origan, thym, romarin… Utilisez-les en cuisine !

Entre 0,5 mg et 1 mg / 100 g

  • Brocoli
  • Concombre
  • Épinard
  • Patate douce
  • Avocat
  • Cerise
  • Clémentine
  • Noix
  • Pistache

À partir de ces données, on remarque très bien qu’une alimentation riche en végétaux apporte une quantité suffisante d’aspirine naturelle qui, au quotidien, contribue au bien-être de l’organisme. L’aspirine chimique n’est pas la meilleure option. La nature est pleine de ressources étonnantes pour le corps humain !

Une étude publiée par le Journal of Clinical Pathology indique que le sang des végétariens contient plus d’acide salicylique que celui des personnes mangeant moins de fruits et légumes.

L’aspirine naturelle contre les risques cardiovasculaires

L’aspirine est parfois recommandée pour réduire les risques cardiovasculaires et prévenir les infarctus car elle empêche la formation de caillots dans le sang et possède des effets anti-inflammatoires. Mais comme nous l’avons vu, l’aspirine synthétique n’est pas aussi bénéfique pour la santé que les aliments naturels. La liste des effets indésirables est longue. Les conséquences peuvent être graves. Heureusement, il existe d’excellentes alternatives naturelles (que nous avons vu plus haut dans cet article) qui jouent le rôle d’aspirine naturelle.

Autres solutions pour réduire les risques cardiovasculaires

L’aspirine n’est pas la seule possibilité pour réduire les risques de maladies cardiovasculaires. Il y a des solutions très efficaces et 100 % naturelles pour fluidifier le sang, empêcher la formation des caillots et agir comme anti-inflammatoire. Bien sûr, il convient de prendre un dosage suffisant pour en ressentir les bienfaits. Notamment, nous pouvons citer l’ail, le ginkgo biloba, la vitamine E et les oméga-3 !

Mal de tête soudain ?

Pour agir rapidement, détendez-vous, buvez de l’eau et alimentez-vous avec des aliments riches en aspirine naturelle. Par exemple, détendez-vous au calme, dans un endroit sombre, en mangeant une dizaine d’amandes. Savez-vous d’ailleurs, qu’il existe des plantes efficaces contre le mal de tête et les migraines ? Par exemple, vous pouvez vous masser les tempes avec de l’huile de menthe poivrée ou sinon, voici un produit naturel qui agit sur le court et long terme contre les maux de tête chroniques :

⭐⭐⭐⭐⭐ Produit naturel de qualité à base de plantes (mélisse, ginkgo biloba, rhodiola et grande camomille) : ➡ Formule maux de tête.
100% d’origine végétale avec des extraits de plantes titrés, formulé pour agir avant et pendant les crises. Garanti non irradié, sans OGM, et apte aux végétaliens.

FAQ : réponses à vos questions

Posologie, dosage et cure

Comment estimer la quantité d’amande, d’ail ou de ginkgo biloba nécessaire pour produire le même effet anti-agrégant plaquettaire qu’un sachet d’aspirine classique ? Un phytothérapeute pourrait-il s’engager sur un dosage crédible ?

Excellente question. Pour une utilisation médicinale, il est en effet compliqué d’estimer la quantité exacte nécessaire pour obtenir les mêmes effets que ceux des médicaments de synthèse. Pour un effet général et préventif sur le mal de tête et la circulation sanguine, la question ne se pose pas vraiment. Là où ça se complique en effet, c’est pour soigner des pathologies précises.

Peut-on remplacer du Kardegic® 75 mg par une gélule de saule dosée à 80 mg par exemple ? Est-ce la même équivalence ?

C’est une question à laquelle il est difficile de répondre puisque le Kardégic® est un médicament obtenu chimiquement, avec des effets que les médecins connaissent. Pour une utilisation médicinale, il est difficile d’estimer la quantité nécessaire pour obtenir les mêmes effets avec le saule.

Le Kardégic® 75 mg peut-il être remplacé par la reine des prés et quelle serait la posologie ?

C’est une question à laquelle il est difficile de répondre puisque le Kardégic® est un médicament obtenu chimiquement, avec des effets que les médecins connaissent. Pour une utilisation médicinale, il est difficile d’estimer la quantité nécessaire pour obtenir les mêmes effets avec la reine des prés.

Comment consommer les plantes pour obtenir les mêmes effets qu’avec des médicaments ?

L’effet des substances naturelles s’obtient par habituation du corps, c’est-à-dire qu’en s’habituant peu à peu à en consommer chaque jour (dans nos plats), nous arrivons à augmenter leur teneur dans l’organisme. Certaines personnes nous ont dit avoir expérimenté cela avec l’ail qu’elles ont introduit peu à peu dans leur alimentation jusqu’à s’y habituer. Résultat : des années sans avoir de maux de tête.

Contre-indications et effets secondaires

Les personnes intolérantes aux salicylates peuvent-elles consommer les aliments cités dans l’article ?

Certaines personnes sont intolérantes aux salicylates et ne peuvent donc pas consommer certains aliments qui en contiennent. Ce sont souvent les médicaments qui contiennent le plus de salicylates donc pour ces personnes, pas question non plus de prendre prendre de l’aspirine et autres nombreux produits contenant cette substance.

Références scientifiques

Voir les références

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?

Cliquez sur l'étoile de votre choix pour voter (de 1 à 5).

Note moyenne : 4.1 / 5. Votes : 29

Pouvez-vous partager cet article avec vos ami(e)s ?

Merci de partager, votre aide est précieuse !

Cet article pourrait intéresser vos proches, partagez-le !

MessengerWhatsAppLinkedInPinterest
Damien Le Moal

🌿 Fondateur de Mes Bienfaits

Après avoir été soigné par un remède naturel à base de plantes, au milieu de la forêt amazonienne, Damien prend conscience des puissantes vertus offertes par la nature. Désormais, il adopte une alimentation saine et un mode de vie simple qui le libèrent de la majorité des stress et des maux.

Grand passionné de santé et fasciné par les capacités de l’organisme humain, Damien analyse de nombreuses sources (ouvrages, études scientifiques, recommandations officielles…) pour présenter l'information la plus fiable possible, toujours entouré de son équipe de spécialistes.

🖋️ Article créé le , puis mis à jour le .
Régulièrement révisé par notre équipe de spécialistes.

Découvrir nos guides santé

Vous appréciez notre site ?

🔔 Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir nos derniers articles et nos conseils santé (3 à 4 fois par mois) :

En indiquant votre e-mail ci-dessus, vous consentez à recevoir nos bulletins périodiques par voie électronique. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée vous pouvez demander à accéder, faire rectifier ou supprimer vos informations. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.