Les remèdes naturels contre la grippe

Femme allongée sous un plaid, sur un oreiller. Elle a de la fièvre, un thermomètre en main. L'autre main est sur son front, nous indiquant un mal de tête, une migraine. Elle tient un mouchoir dans cette même main.
Les remèdes naturels contre la grippe
5 (3 vote[s])

Comment prévenir la grippe, l’accompagner et la combattre de façon naturelle une fois qu’elle est installée ? Contre la grippe, le bon sens et les principes essentiels de la naturopathie sont d’une aide précieuse. Suivez nos conseils pour comprendre comment soigner la grippe avec des remèdes naturels efficaces.

Sommaire

Qu’est-ce que la grippe ?

Une grippe est une infection respiratoire aiguë provoquée par un virus appelé “Myxovirus Influenzae”, de type A, B ou C. Le virus seul ne peut pas se multiplier par lui-même. Il se fixe sur les bronches et pénètre à l’intérieur de la cellule où il lance sa reproduction. C’est la réplication virale.

Le sujet est contagieux dès la période d’incubation qui dure 1 à 3 jours (entre la contamination par le virus et les premiers symptômes ). Au-delà, le risque de contagion persiste quelques jours encore. Le virus se transmet principalement par les micro-particules aériennes (issues de la respiration, de la toux, de l’éternuement…) ou au contact d’objets contaminés. En moyenne la guérison arrive au bout d’une semaine ou deux en fonction de notre vitalité et des mesures prises pour se soigner.

Le vaccin contre la grippe, qui n’est pas sans effets secondaires, n’a d’efficacité que s’il contient la bonne souche virale. Or celle-ci varie chaque année. On peut donc être vacciné et tout de même être infecté par le virus. Donc à moins d’avoir une santé très fragile, mieux vaut opter pour des méthodes naturelles.

Association anti-grippe coup de cœur ♥

Voici un magasin où acheter de la qualité (-15 % avec le code BIENFAITS15) :
Huile essentielle de Ravintsara Bio
→ Huile essentielle d’Eucalyptus Radiata Bio.
Fini la grippe ! L’effet anti-grippe de cette combinaison d’huiles essentielles est exceptionnel : augmente les défenses immunitaires, dégage les voies respiratoires, antiseptique, anti-inflammatoire, anti-catarrhal, expectorant…

Quels sont les symptômes de la grippe ? Comment la reconnaît-on ?

Contrairement aux rhumes qui surviennent toute l’année, la grippe arrive surtout en hiver avec une fièvre soudaine (entre 39° et 40°), accompagnée de maux de tête, de frissons, de courbatures, de maux de gorge, et une extrême fatigue avec perte d’appétit. Ces manifestations correspondent à la mobilisation de nos défenses immunitaires, avec les globules blancs en première ligne de défense.

Comment attrape-t-on la grippe ?

« Le microbe n’est rien, le terrain est tout » (Antoine Béchamp médecin français 1816-1908)

Nous abritons des milliards de microbes, dont les virus, mais la plupart du temps en porteurs sains car le virus ne peut pas développer tout seul une maladie. Comme le marécage qui attire le moustique, c’est le terrain affaibli de la personne qui favorise la prolifération du virus opportuniste.

Qu’est ce que le terrain exactement ?

Il correspond à notre milieu intérieur composé de sang et de lymphe qui représentent à eux seuls 60% de notre masse corporelle ! Ces liquides nourrissent et oxygènent nos cellules et évacuent les déchets métaboliques vers les émonctoires (les 5 portes de sortie où ils sont filtrés : foie, intestins, rein, peau, poumons). Et selon le principe holistique de la naturopathie, le terrain inclut aussi les systèmes nerveux, immunitaire et hormonal participant à l’équilibre global de l’individu (physique, psychique et émotionnel).

Le virus ne s’exprime que sur un terrain en déséquilibre avec des surcharges ou des carences, intoxiqué et affaibli (alimentation chimique et dénaturée, pauvre en nutriments essentiels et riche en sucres rapides et en graisses saturées, baisse de moral, stress chronique, sédentarité…).

Remèdes : comment aider l’organisme face à la grippe ?

Dès les premiers symptômes, ayez quelques réflexes simples :

  • Se mettre au REPOS et à la diète (la mise au repos du système digestif permet à l’organisme de mobiliser toute son énergie pour lutter contre le virus).
  • Ne pas baisser la fièvre, c’est l’expression de notre médecine du corps et de notre énergie vitale. Même si elle nous affaiblit il ne faut pas la juguler à coup d’antipyrétiques. Cette fièvre nous dit “va t’allonger et laisse-moi faire” ! Elle permet à notre armée de petits soldats que sont les globules blancs de neutraliser l’ennemi.
  • Bien s’hydrater sans se refroidir en buvant tiède ou chaud pour mieux combattre le virus (tisanes, soupes miso, bouillons…).
  • Aérer l’intérieur.
  • Se moucher pour évacuer les mucosités au maximum.
  • Prendre un bain hyperthermique de 30 minutes entre 40 et 41°C (si aucune contre-indication et de préférence sous surveillance car risque de baisse de la tension et de vertiges) en élevant la température progressivement, sortir doucement puis s’envelopper dans un peignoir et se coucher pour pouvoir transpirer. À renouveler le soir suivant ; idéalement ajouter 1 kg de sel d’Epsom pour augmenter la sudation.

4 Remèdes naturels contre la grippe

1. Huiles essentielles de Ravintsara + Eucalyptus radiata

Association anti-grippe très efficace ! L’huile essentielle de ravintsara est un antiviral exceptionnel, il aide à remonter les défenses immunitaires. C’est également un anti-catarrhal, un expectorant, il dégage les voies respiratoires. L’eucalyptus radié est un antiseptique et anti-inflammatoire des voies respiratoires. Son huile essentielle soulage les maux de gorge efficacement. En usage externe : un mélange de quelques gouttes plusieurs fois/ jour (pures pour un adulte, diluées à 50 % dans une huile végétale pour un enfant de 6 ans et plus, déconseillées aux moins de 6 ans et femmes enceintes). En friction durant 30 secondes sur les poignets, le thorax, le dos, la voûte plantaire, et en inhalation ou en diffusion.

Association anti-grippe coup de cœur ♥

Voici un magasin où acheter de la qualité (-15 % avec le code BIENFAITS15) :
Huile essentielle de Ravintsara Bio
→ Huile essentielle d’Eucalyptus Radiata Bio.

2. Acérola (vitamine C naturelle)

La vitamine C naturelle permet d’aider l’organisme à mieux combattre la grippe. L’acérola en est une excellente source naturelle ! Voici un magasin où acheter → Acérola Bio de qualité (-15 % avec le code BIENFAITS15).

3. Thym

Boire à volonté une infusion de thym (remarquable désinfectant respiratoire et sudorifique), bouillir à petit feu 5 minutes et infuser 10 minutes. Alterner avec une tisane de gingembre cru et de citron pour encore plus d’effets. Voici où acheter → Tisane Thym Bio d’excellente qualité.

4. Reine des prés

Grâce à ses dérivés salicylés, cette plante est anti-inflammatoire et soulage les symptômes de la grippe. En infusion : boire 2 à 3 tasses par jour. En teinture mère, 30 gouttes dans un verre d’eau, 2 à 3 fois par jour (contre-indiquée en cas d’allergie à l’aspirine ou de traitement anti-coagulant). Il est également possible de prendre la reine des prés en gélules, pour plus de facilité.

Voici où acheter
Tisane Reine des Près Bio
Gélules Reine des Près Bio

Prenez soin de vous sur tous les plans !

Prenez soin de vous tout d’abord en appliquant les mesures d’hygiène de base pour éviter la contagion :

  • se laver les mains régulièrement ;
  • éviter les lieux trop fréquentés ;
  • maintenir une distance avec les personnes grippées ;
  • bien aérer les pièces à la maison et au travail et diffuser des huiles essentielles : eucalyptus, thym, citron, niaouli, ravintsara, pin…

Il faut aussi adopter une bonne hygiène de vie pour assainir le terrain et ainsi renforcer notre système immunitaire.

Assainir le terrain

Sur le plan physique

  • Adopter une alimentation équilibrée, hypotoxique, vivante et biologique pour faire le plein de vitamines, minéraux et enzymes (fruits et légumes de saison, crudités, poissons et huiles riches en oméga 3, aliments riches en zinc et en sélénium : produits de la mer, oléagineux, œufs…).
  • Réduire les sucres, les graisses, le gluten et le lait de vache qui sont muco-producteurs et pro-inflammatoires ; ils encombrent la sphère ORL et irritent la muqueuse intestinale où siègent 80 % de nos cellules immunitaires.
  • Nourrir la flore intestinale dont son rôle de barrière immunitaire n’est plus à démontrer (probiotiques). Lire notre article sur le microbiote intestinal.
  • Agrémenter vos plats d’épices et d’aromatiques antiviraux, bactéricides et immuno-stimulants : clou de girofle, cannelle, sarriette, thym, origan…
  • Consommer des super-aliments anti-infectieux et détoxifiants : ail, oignon, gingembre, curcuma, persil, brocolis, citron…
  • Réduire les excitants (tabac, alcool, café…).
  • Boire en dehors des repas : 1,5 l d’eau par jour même si en hiver on a moins soif. Penser aux soupes et infusions tout en limitant le thé et le café.
  • Soutenir le foie et les intestins régulièrement car s’ils faiblissent dans leur travail de détox ce sont les poumons qui prennent le relais et qui trinquent ! Infusions d’artichaut, romarin, desmodium, pissenlit, jus de pruneau, jus de citron, jus verts, psyllium blond, chlorure de magnésium en purge hebdomadaire, monodiète hebdomadaire, bouillotte sur le foie, respiration ventrale, exercice physique si possible au grand air, etc).
  • Dormir plus ! C’est majoritairement la nuit que nos organes filtres travaillent.

Sur le plan psycho-émotionnel

  • Recourir à des techniques de relaxation pour réduire le stress, le surmenage et améliorer le sommeil (siestes, respirations, yoga, massage bien-être). Découvrez la cohérence cardiaque et la respiration carrée !
  • Réflexologie plantaire : protocole de stimulation du système lymphatique et immunitaire.

Cures pré-hivernales

Instaurer une routine pré-hivernale avec des cures au choix pour booster les défenses de l’organisme avant le changement de saison.

  • Vitamine D3 : fabriquée par notre organisme grâce aux rayons du soleil elle est connue pour favoriser l’absorption du calcium, lutter contre la fatigue et la dépression saisonnière. Mais des études scientifiques tendent à démontrer aussi son rôle majeur dans la prévention des infections virales en activant la réponse immunitaire (1) (2). La saisonnalité de la grippe pourrait donc s’expliquer par le manque de soleil et donc de vitamine D. Dès la fin de l’automne lorsque le soleil décline et que les réserves de vitamine D s’épuisent jusqu’au printemps, il faut donc réapprovisionner le stock.
  • Vitamine C naturelle : elle est réputée pour réduire la fatigue et pour minimiser le risque d’infections. En effet les globules blancs qui constituent notre première ligne de défense contiennent une grande quantité de vitamine C dont la réserve s’épuise vite en cas d’infection. Elle est également indispensable à la synthèse d’anticorps.
  • Cuivre Or Argent : les oligo-éléments sont des minéraux présents en quantité infinitésimale dans l’organisme mais indispensables à de nombreuses fonctions notamment immunitaires. Ce complexe est anti-infectieux et agit en préventif sur le terrain et en curatif.
  • Echinacée : plante originaire d’Amérique du Nord réputée pour prévenir la grippe et atténuer les symptômes si elle est prise dès les premiers signes d’infection (3). Elle stimule l’immunité en favorisant la migration des globules blancs vers les sites de l’infection et la production d’anticorps. Infuser 1 g de racines ou de parties aériennes séchées dans une tasse d’eau bouillante, plusieurs fois par jour. En EPS (Extraits fluides de Plantes Standardisés) : en prévention 1/2 cc /j 15 j par mois.
  • Ginseng : plante originaire d’Asie, sa racine est utilisée en médecine chinoise pour stimuler l’énergie et booster l’immunité. Elle aide l’organisme à s’adapter aux changements de saisons. Lire notre article sur le ginseng.
  • Shiitake : champignon asiatique qui augmente le tonus et renforce les défenses immunitaires.
  • Spiruline : parmi de nombreuses vertus thérapeutiques, cette micro-algue est une bombe de nutriments constituant une excellente source d’énergie et détoxifiante grâce à sa teneur en chlorophylle. Lire notre article sur la spiruline.

Conclusion

Il est possible de prévenir, d’accompagner et de combattre la grippe naturellement en appliquant les fondamentaux d’une bonne hygiène de vie et en respectant la médecine du corps. Les remèdes que nous préconisons en complément sont à prendre en fonction du terrain de chacun et des habitudes de vie.

Consultez un médecin :

  • Si les symptômes persistent plus de trois jours (une attention particulière doit être portée aux bébés, femmes enceintes et personnes âgées) ;
  • En cas de complications : insuffisance respiratoire, douleurs au thorax, rejet de sang, vertiges, vomissements, forte fièvre de plus de 3 jours, hypotension, l’enfant ne se réveille pas, refuse de jouer…

Sources

Note : les liens ne sont pas mis à jour continuellement. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Merci de nous en informer si vous constatez ce problème.

  • (1) Aloia JF, Li-Ng M. Re: epidemic influenza and vitamin D. Epidemiol Infect. 2007 Oct;135(7):1095-6; author reply 1097-8. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17352842.
  • (2) Supplémentation en vitamine D visant à améliorer les effets du traitement chez les enfants atteints d’infections respiratoires. Organisation Mondiale de la Santé. https://www.who.int/elena/titles/bbc/vitamind_pneumonia_children/fr/.
  • (3) Rauš K, Pleschka S, Klein P, Schoop R, Fisher P. Effect of an Echinacea-Based Hot Drink Versus Oseltamivir in Influenza Treatment: A Randomized, Double-Blind, Double-Dummy, Multicenter, Noninferiority Clinical Trial. Curr Ther Res Clin Exp. 2015 Apr 20;77:66-72. doi: 10.1016/j.curtheres.2015.04.001. eCollection 2015 Dec. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26265958.
Article rédigé en collaboration avec Khédidja Kadri, naturopathe diplômée.

À lire sur Mes Bienfaits

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


J’accepte de recevoir la newsletter. Je pourrai me désinscrire à tout moment.