Cynarine : la molécule active de l’artichaut

Cynarine : formule chimique représentée à côté d'un dessin d'artichaut noir, sur fond blanc.
Cynarine : la molécule active de l’artichaut
5 (3 vote[s])

Qu’est-ce que la cynarine ? Sous ce nom compliqué se cache en fait la molécule active de l’artichaut. L’artichaut était utilisé en médecine traditionnelle pour son action sur la digestion depuis l’Antiquité grecque et romaine, mais ce n’est que bien plus tard que des scientifiques ont isolé son principe actif et l’ont nommé cynarine. Depuis lors, de nombreuses études ont permis d’en savoir plus sur ce composé chimique plein de ressources et d’en découvrir ses modes d’action et ses nombreux bienfaits. Pour découvrir et tout savoir sur la cynarine, lisez ce qui suit…

Sommaire

La cynarine : qu’est-ce que c’est ?

La cynarine ou acide 1,3-dicaféylquinique est une molécule chimique composée de molécules d’acide caféique et d’acide quinique. L’acide caféique est très fréquemment rencontré dans la nature, car il intervient dans la synthèse de la lignine, indispensable au maintien des plantes. L’acide quinique, quant à lui, est présent dans certaines plantes, en général combiné avec d’autres molécules, comme dans le cas de la cynarine.

Le terme « cynarine » vient du mot latin cinara, qui signifie artichaut, car cette molécule a été isolée à partir des feuilles de l’artichaut 1. Pour en savoir plus sur les nombreuses vertus de l’artichaut, consultez notre article « L’artichaut : un légume qui a du cœur ». L’acide dicaféylquinique est un polyphénol, qui est synthétisé par la plante à partir d’acide chlorogénique. Comme tous les composés phénoliques, il a des propriétés antioxydantes, ce qui permet à la plante de se protéger contre les agressions. Par extension, en consommant de la cynarine, notre organisme pourra aussi bénéficier de cette action antioxydante, entre autres bienfaits.

Bienfaits, vertus et effets de la cynarine

Aperçu des bienfaits

Bien-être et santé

  • Lutte contre le stress oxydatif
  • Prévention de certaines complications chez les patients diabétiques

Santé du cœur

  • Diminution du taux de « mauvais cholestérol » (LDL-cholestérol)
  • Diminution du cholestérol total
  • Augmentation du taux de « bon cholestérol » (HDL-cholestérol)
  • Limite l’oxydation du LDL-cholestérol et donc l’athérosclérose
  • Régulation de la production de monoxyde d’azote pour un bon fonctionnement du système cardiovasculaire

Bien-être digestif

  • Aide au bon fonctionnement du foie et à la digestion en stimulant la production de bile
  • Protection des cellules du foie contre le stress oxydatif
  • Aide à la régénération des cellules du foie

Immunité

  • Régulation de la réponse immunitaire
Voici un magasin où acheter → Extrait d’artichaut (5 % de cynarine)
Ratio exceptionnel de 15/1 (15 kg d’artichaut pour produire 1 kg d’extrait) et hautement concentré en cynarine (5 % minimum) ! Un complément alimentaire efficace pour profiter des bienfaits de la cynarine.

Bienfaits en détails

► Propriétés hépatoprotectrices

Le foie est un organe de l’appareil digestif qui remplit de nombreuses fonctions indispensables au bon fonctionnement de l’organisme. Il a notamment un rôle d’épuration des toxines, comme l’alcool ou les médicaments par exemple. Il va détoxifier ces substances, pour qu’elles puissent être éliminées naturellement dans les selles ou les urines. Etant en première ligne face à ces toxiques, le foie est soumis à un stress oxydatif intense. Ces agressions répétées peuvent, à terme, causer des dommages irréversibles au foie (hépatite, fibrose, cirrhose).

La cynarine a un effet protecteur sur les hépatocytes (cellules du foie), de par son action antioxydante, en limitant le stress oxydatif et les maladies qui peuvent en découler. Son action ne s’arrête pas là, car elle a également un effet positif sur les mécanismes de régulation permettant de réparer les dégâts infligés aux cellules par les toxiques 2. Par ce biais, elle aide à la régénération des cellules du foie.

► Action cholérétique

Parmi les autres fonctions assurées par le foie, on peut citer la fabrication de la bile. La bile est un liquide qui joue un rôle important dans la digestion. Tout d’abord, les sels biliaires qu’elle contient vont favoriser la formation de micelles (amas de graisses) qui vont permettre de digérer les lipides (matières grasses) de l’alimentation. Ensuite, en régulant le pH (acidité) du contenu de l’estomac, elle participe à l’absorption des nutriments. Enfin, elle transporte les toxiques détoxifiés par le foie pour être éliminés dans les selles.

La cynarine a une action cholérétique, c’est-à-dire qu’elle favorise la sécrétion de la bile 3 : elle va donc faciliter la digestion, améliorer l’absorption des nutriments et aider le foie dans son rôle de détoxification.

► Action antioxydante

L’organisme utilise de l’oxygène pour fonctionner. Des radicaux libres sont produits : les cellules sont normalement capables de les gérer en les neutralisant par le biais de réactions antioxydantes. Dans certains cas, la quantité de radicaux libres augmente tellement que les cellules ne parviennent plus à maintenir l’équilibre : on parle de stress oxydatif. Cela peut être dû à la pollution, aux UV, à des produits chimiques (tabac par exemple), des toxines… Ce stress oxydatif jouerait un rôle dans la survenue de certaines maladies, comme les maladies cardiovasculaires, les cancers et la maladie d’Alzheimer.

La cynarine, en tant que composé phénolique, a de fortes capacités antioxydantes. Elle va donc aider l’organisme à lutter contre le stress oxydatif 4 et les maladies qui en découlent.

► Propriétés hypocholestérolémiantes

Le cholestérol est une molécule indispensable à l’organisme, car elle entre dans la composition de la membrane des cellules et est nécessaire à la fabrication de nombreux composés (hormones, sels biliaires…). Il peut soit être apporté par notre alimentation, soit fabriqué par notre organisme. Pour être transporté dans le sang afin d’être utilisé par l’organisme, le cholestérol se fixe sur des lipoprotéines. Les lipoprotéines de basse densité ou LDL-cholestérol sont qualifiées de « mauvais cholestérol », car elles peuvent entraîner un dépôt de cholestérol sur la paroi des artères. Les lipoprotéines de haute densité ou HDL-cholestérol sont qualifiées de « bon cholestérol », car elles transportent le cholestérol vers le foie, où il va pouvoir être dégradé et éliminé.

La cynarine a un effet positif en cas d’hypercholestérolémie légère, car elle augmente le taux de « bon cholestérol », tout en diminuant le taux de « mauvais cholestérol » et le cholestérol total 5. Elle permet donc de réguler le profil lipidique, garant d’une bonne santé cardiovasculaire.

► Protection contre les maladies cardiovasculaires

En plus de son action sur le cholestérol, la cynarine possède d’autres moyens d’action pour protéger l’organisme des maladies cardiovasculaires.

  • La cynarine, de par ses propriétés antioxydantes, va permettre de réduire l’oxydation du LDL-cholestérol 6, limitant ainsi le risque d’athérosclérose. Le LDL-cholestérol ou « mauvais cholestérol » a une tendance à s’oxyder facilement. Une fois oxydé, il a plus de difficultés à se fixer sur les récepteurs du foie pour y être éliminé et il est plus susceptible de boucher les artères. Un taux élevé de LDL-cholestérol oxydé favorise donc l’athérosclérose et est un facteur de risque cardiovasculaire.
  • La cynarine, parmi les molécules actives de l’artichaut, est le composé le plus puissant pour réguler la production de monoxyde d’azote et donc maintenir un bon fonctionnement du système cardiovasculaire 7. Dans les vaisseaux sanguins, du monoxyde d’azote (NO) est produit : il aura une action sur le tonus des vaisseaux, pour permettre une bonne circulation du flux sanguin. Il a également une action sur l’agrégation des plaquettes, empêchant la formation de thrombose (caillots) et sur l’adhésion à la paroi, empêchant que les artères se bouchent (athérosclérose). Dans certaines conditions (inflammation, infection, stress oxydatif), la production de monoxyde d’azote est perturbée, entraînant des dysfonctionnements.

► Protection contre la glycation des protéines

Lorsque l’on consomme des glucides (sucres) dans notre alimentation, la glycémie (taux de sucre dans le sang) augmente. L’organisme libère de l’insuline afin de faire revenir cette glycémie à son taux normal. Or, chez les patients atteints de diabète, l’insuline ne parvient pas à fonctionner correctement et la glycémie reste élevée. A la longue, ces sucres peuvent se combiner avec des protéines pour former des produits de glycation avancés (AGE). Ces composés provoquent un stress oxydatif et une inflammation dans l’organisme 8. Sur le long terme, ces deux facteurs peuvent entraîner l’apparition de certaines maladies (maladies rénales, athérosclérose…).

La cynarine est efficace pour lutter contre la glycation des protéines 9 : elle pourrait donc être utile pour des patients diabétiques, afin de lutter contre l’apparition de certaines complications liées à leur pathologie.

► Modulation de la réponse immunitaire

Quand notre corps est en présence d’un élément pathogène (virus par exemple), les lymphocytes T ou cellules T, vont mettre en place une série de réactions pour détruire cet élément néfaste. Ils sont un acteur essentiel de l’immunité. Ces cellules T possèdent un récepteur spécifique, appelé CD-28, qui gère la survie et l’activation de ces lymphocytes. Dans certains cas, la régulation fonctionne mal et le système immunitaire fonctionne trop. Il s’attaque à l’organisme lui-même, affectant des tissus ou des organes en particulier. On parle de maladies auto-immunes (sclérose en plaques, maladie de Crohn…).

La cynarine pourrait agir sur ce récepteur CD-28 et ainsi, jouer le rôle d’immunosuppresseur (modulateur du système immunitaire) dans le cas d’une suractivation de celui-ci 10.

Où acheter de la cynarine ?

La cynarine étant principalement concentrée dans les feuilles et dans la tige de l’artichaut, c’est-à-dire les parties que nous ne consommons pas du tout ou juste partiellement, l’apport alimentaire ne sera pas suffisant pour bénéficier des bienfaits de cette molécule. L’idéal sera d’avoir recours à des compléments alimentaires, correctement dosés en molécule active. L’idéal est d’acheter un extrait d’artichaut de grande qualité, suffisamment dosé en cynarine et avec un bon ratio pour une meilleure efficacité.

Voici où acheter → Extrait d’artichaut (5 % de cynarine)
Ratio exceptionnel de 15/1 (15 kg d’artichaut pour produire 1 kg d’extrait) et hautement concentré en cynarine (5 % minimum) ! Un complément alimentaire efficace pour profiter des bienfaits de la cynarine.

Posologie

La quantité de cynarine contenue dans les compléments alimentaires peut être variable. Nous vous invitons donc à vous référer au mode d’utilisation du produit, pour connaître la dose adéquate à consommer.

Associations et synergies

La cynarine est très efficace pour assurer le bon fonctionnement du foie et le protéger contre les agressions. Pour aider l’organisme à se détoxifier, on peut l’associer avec les compléments alimentaires suivants :

  • Le chardon-marie contient de la sylimarine, un composé aux propriétés hépato-protectrices et détoxifiantes ;
  • Le desmodium adscendens est une plante qui était utilisée en Afrique de façon ancestrale pour protéger le foie ;
  • La sève de bouleau, le pissenlit et le radis noir permettent de purifier l’organisme de ses toxines, en favorisant le fonctionnement du foie et la production de bile.

Contre-indications, interactions médicamenteuses et effets secondaires

La prise de compléments alimentaires à base de cynarine est déconseillée dans certains cas :

  • Chez les personnes souffrant de calculs biliaires ou d’obstruction des voies biliaires, car elle stimule la production de bile ;
  • Chez les personnes sous traitement anti-cholestérolémiant, de par ses effets sur le taux de cholestérol ;
  • Par prudence, chez les femmes enceintes ou allaitantes ;
  • Également par prudence, chez les jeunes enfants ;
  • De par ses propriétés stimulatrices du foie et favorisant la digestion, la cynarine peut entraîner une augmentation du volume des selles et éventuellement une diarrhée, dans certains cas.

Conclusion

La cynarine est une fascinante molécule aux multiples bienfaits. Isolée à partir de l’artichaut, c’est elle qui est responsable d’une grande partie des mérites de ce légume. Son effet sur le foie et la digestion en font un allié de choix pour aider l’organisme quand le système digestif est très sollicité ou sous forme de cures aux changements de saison. Elle sera également d’une aide précieuse pour la santé cardiovasculaire, de par ses nombreux effets protecteurs. Enfin, ses puissantes capacités antioxydantes permettront un bien-être global, en luttant contre le stress oxydatif qui peut impacter de nombreux organes, favoriser le vieillissement de l’organisme et la survenue de maladies. Alors, n’hésitez plus ! Essayer la cynarine, c’est l’adopter.

Sources

Note : les liens ne sont pas mis à jour continuellement. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Merci de nous en informer si vous constatez ce problème.

  1. Luigi Panizzi & Maria Luisa Scarpati. Constitution of Cynarine, the Active Principle of the Artochoke. Nature 174, 1062 (1954). https://www.nature.com/articles/1741062a0.
  2. Colak E, Ustuner MC, Tekin N, et al. The hepatocurative effects of Cynara scolymus L. leaf extract on carbon tetrachloride-induced oxidative stress and hepatic injury in rats. Springerplus. 2016;5:216. Published 2016 Feb 29. doi:10.1186/s40064-016-1894-1. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4771653/.
  3. R. Kirchhoff, C.H. Beckers, G.M. Kirchhoff, H. Trinczek-Gärtner, O. Petrowicz, H.J. Reimann. Increase in choleresis by means of artichoke extract. Phytomedicine, Vol. 1, Issue 2, September 1994, Pages 107-115. https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0944711311800279.
  4. Meryem Topal, Hulya Gocer, Fevzi Topal, Pınar Kalin, Leyla Polat Köse, İlhami Gülçin, Kader C. Çakmak, Murat Küçük, Lokman Durmaz, Ahmet C. Gören & Saleh H. Alwasel (2016) Antioxidant, antiradical, and anticholinergic properties of cynarin purified from the Illyrian thistle (Onopordum illyricum L.), Journal of Enzyme Inhibition and Medicinal Chemistry, 31:2, 266-275, DOI: 10.3109/14756366.2015.1018244. https://www.tandfonline.com/doi/full/10.3109/14756366.2015.1018244.
  5. Rondanelli M, Giacosa A, Opizzi A, Faliva MA, Sala P, Perna S, Riva A, Morazzoni P, Bombardelli E. Beneficial effects of artichoke leaf extract supplementation on increasing HDL-cholesterol in subjects with primary mild hypercholesterolaemia: a double-blind, randomized, placebo-controlled trial. Int J Food Sci Nutr. 2013 Feb;64(1):7-15. doi: 10.3109/09637486.2012.700920. Epub 2012 Jun 29. PubMed PMID: 22746542. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22746542.
  6. Gail B. Mahady – Medicinal plants for the prevention and treatment of coronary heart disease. Ethnopharmacology – Vol. II. https://www.eolss.net/sample-chapters/c03/e6-79-16-00.pdf.
  7. Xia N, Pautz A, Wollscheid U, Reifenberg G, Förstermann U, Li H. Artichoke, cynarin and cyanidin downregulate the expression of inducible nitric oxide synthase in human coronary smooth muscle cells. Molecules. 2014;19(3):3654-68. Published 2014 Mar 24. doi:10.3390/molecules19033654. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6271736/.
  8. P. Gillery. Stress oxydant et glycation des protéines au cours du diabète sucré. Annales de biologie clinique, vol. 64, n°4, Juillet-Août 2006. http://www.jle.com/fr/revues/abc/e-docs/stress_oxydant_et_glycation_des_proteines_au_cours_du_diabete_sucre_269414/article.phtml.
  9. Sun Z, Chen J, Ma J, Jiang Y, Wang M, Ren G, Chen F. Cynarin-rich sunflower (Helianthus annuus) sprouts possess both antiglycative and antioxidant activities. J Agric Food Chem. 2012 Mar 28;60(12):3260-5. doi: 10.1021/jf300737y. Epub 2012 Mar 19. PubMed PMID: 22394088. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22394088.
  10. Dong GC, Chuang PH, Chang KC, et al. Blocking effect of an immuno-suppressive agent, cynarin, on CD28 of T-cell receptor. Pharm Res. 2008;26(2):375-81. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2701378/.
Article rédigé en collaboration avec Orane Arienti, diététicienne-nutritionniste.

À lire sur Mes Bienfaits

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


J’accepte de recevoir la newsletter. Je pourrai me désinscrire à tout moment.