5 Remèdes naturels contre le rhume

Femme brune qui se mouche avec un mouchoir. Elle est malade, un plaid sur les épaules, dans une pièce avec du bois aux murs.
5 Remèdes naturels contre le rhume
5 (5 vote[s])

L’hiver est une belle période de l’année, une saison qui fait rêver d’un beau feu de bois auprès duquel se réchauffer en buvant une boisson chaude. Mais après le rêve, la réalité ! L’hiver est aussi la saison du froid, de la pluie et de la neige ; des conditions qui favorisent les infections respiratoires. Dans cet article, nous nous intéressons au rhume, l’infection respiratoire reine de la saison.

Sommaire

Qu’est-ce que le rhume ?

Le rhume, également appelé rhinopharyngite, est une infection virale des voies respiratoires, en particulier du rhinopharynx, à savoir la cavité qui s’étend des fosses nasales jusqu’au pharynx. Le rhume est très fréquent en hiver. Bien qu’il guérisse assez rapidement (une semaine environ), il est important de ne pas négliger un rhume. Se soigner correctement, c’est prévenir des complications comme des angines, bronchites, sinusites, otites, etc.

Le rhume ne résulte pas directement du froid ou de la pluie. En effet, les conditions climatiques ne font que favoriser l’infection. Il s’agit d’une contamination virale : le plus souvent le rhinovirus, liée au mode vie que nous adoptons pendant cette période. L’affection est rendue possible par l’air sec de la période hivernale (chauffage) qui assèche et rend les muqueuses nasales plus fragiles. La muqueuse nasale joue un rôle de filtre. Si elle est trop sèche il sera plus difficile pour l’organisme de se défendre des agents pathogènes. A partir de là, le risque d’être enrhumé est donc réel. En effet, parce qu’il fait plus froid, nous succombons à la tentation de chauffer davantage les maisons et les lieux de travail.

Conseils pour garder un taux d’humidité idéal :

  • Bien s’hydrater tout au long de la journée et bien hydrater son nez avec un produit de lavage adapté ;
  • Chauffez le moins possible votre chambre.

La réponse immunitaire

Comment réagit notre organisme face à cette attaque virale ? Un individu en bonne santé peut facilement guérir sans prendre des médicaments. Comment ? Par l’action de la réponse immunitaire. Dès la contamination, notre organisme déclenche des réactions visant à lutter contre les micro-organismes néfastes. Ces réactions font intervenir des cellules (les leucocytes) et certains organes (rate, moelle osseuse…) reliés par le sang et la lymphe. Ces cellules et ces organes constituent notre système immunitaire. Nous pouvons aisément comprendre le besoin de soutenir notre système immunitaire afin que celui-ci se trouve au mieux de ses capacités pour nous protéger contre le virus du rhume.

Notre remède coup de cœur ♥ → Extrait de Pépin de Pamplemousse
Fini le rhume ! Il s’agit d’un extrait de pépin de pamplemousse très efficace, d’excellente qualité. Puissant antiviral et antiseptique naturel efficace contre le rhume.

Prendre des médicaments contre le rhume ?

Qui n’a jamais entendu cette phrase populaire : “un rhume traité dure une semaine, un rhume que l’on ne traite pas dure sept jours” ? Faut-il vraiment prendre des médicaments contre le rhume ? Il semblerait que, quoi qu’on fasse, la durée du rhume sera toujours la même. C’est en tout cas la conclusion à laquelle est arrivée la revue Prescrire qui met en avant l’inutilité des médicaments contre le rhume. D’après la revue, à l’exception du paracétamol qui soulage les maux de tête et de gorge, tout autre médicament est à proscrire d’autant plus que la durée du rhume ne sera pas réduite. Il semblerait même qu’il n’existe aucune preuve de l’efficacité des médicaments dits “anti-rhume”, notamment ceux vendus sans ordonnance. Il en va de même pour les antibiotiques qui sont destinés à combattre les bactéries pouvant être à l’origine des infections. Le rhume est causé par un virus, de ce fait les antibiotiques sont inefficaces pour soigner un rhume. Les anti-infectieux utilisés contre les virus sont les antiviraux.

« Les antibiotiques sont actifs contre les bactéries. […] Les antiviraux ne sont prescrits que si cela est nécessaire, en fonction de l’état de santé de la personne, et selon le virus qui est en cause. En effet, les infections virales guérissent le plus souvent sans nécessiter de traitement (rhume ou gastro-entérite, par exemple). »

→ On comprend bien que la meilleure solution pour combattre le rhume est donc de renforcer le système immunitaire. Mieux vaut prévenir que guérir, n’est-ce pas ?

Les symptômes du rhume

Voici les principaux symptômes du rhume :

  • Nez qui coule ou bouché ;
  • Gorge irritée ;
  • Éternuements ;
  • Légers maux de tête ;
  • Parfois une légère fièvre ;
  • Légère fatigue ;
  • Yeux larmoyants.

Rhume et Grippe : comment distinguer les deux ?

Le rhume et la grippe sont des infections des voies respiratoires. Ces deux infections sont souvent confondues, car leurs symptômes se ressemblent fortement. Le rhume est toutefois plus fréquent et plus banal que la grippe. Cette dernière, quant à elle, peut être très sérieuse. La grippe est aussi une infection contagieuse causée par un virus. Elle a un certain nombre de symptômes en commun avec le rhume : mal de gorge, toux, éternuements. Mais la différence est que la grippe s’accompagne de fièvre, de maux de tête, de douleurs musculaires et d’une forte fatigue.

Comment soigner le rhume au naturel ?

Plusieurs remèdes naturels existent pour soigner le rhume. Les plus fréquents sont les inhalations d’huiles essentielles et l’homéopathie. Mais ce sont pas les seuls “remèdes de grand-mère” auxquels nous pouvons avoir recours pour soulager les symptômes liés au rhume. Passons en revue ces remèdes naturels qui nous aident à faire face au rhume.

Notre remède coup de cœur ♥ → Extrait de Pépin de Pamplemousse
Fini le rhume ! Il s’agit d’un extrait de pépin de pamplemousse très efficace, de très bonne qualité. Puissant antiviral et antiseptique naturel efficace contre le rhume.

1. Bien s’hydrater

Tout d’abord, et en toute logique, pensez à boire suffisamment pour vous assurer une bonne hydratation. Nous l’avons déjà vu, le rhume et le dessèchement des muqueuses nasales sont étroitement liés. L’hydratation est fondamentale.

  • Eau (au moins un litre et demi par jour).
  • Boissons chaudes, telles que tisanes, infusions.
  • Bouillons.

2. L’Aromathérapie

Les huiles essentielles sont d’une efficacité redoutable pour soigner le rhume. Pour ce faire, il est primordial de choisir les bonnes huiles essentielles anti-rhume et de s’assurer de leur qualité : composition naturelle, origine biologique, sans parfum ajouté et sans molécules de synthèse.

Huiles essentielles contre le rhume

Nous allons privilégier des huiles essentielles à action immunostimulante, décongestionnante et antivirale. C’est le cas notamment des huiles essentielles d’Eucalyptus Radiata, de Ravintsara et de Thym.

Il y a plusieurs méthodes pour utiliser les huiles essentielles contre le rhume :

  • L’un des meilleurs moyens d’en tirer le maximum de bienfaits est de déposer 2 gouttes sur chaque poignet ou dans un mouchoir et de respirer profondément, 3 fois par jour ;
  • L’utilisation d’un diffuseur d’huiles essentielles peut aussi s’avérer très efficace ;
  • Créer une huile de massage à appliquer sous les pieds, sur le torse et dans le dos : 2 gouttes de ravintsara + 2 gouttes d’eucalyptus radiata mélangées dans 16 gouttes d’une huile végétale de votre choix.

3. Phytothérapie : les plantes qui soulagent les symptômes du rhume

De nombreuses plantes sont utilisées depuis des générations dans le cadre d’un traitement naturel du rhume. Pour la plupart leur utilisation est traditionnelle et ancestrale, ce qui ne les rend pas moins efficaces, au contraire.

Extrait de Pépin de Pamplemousse biologique (EPP)

L’extrait de pépin de pamplemousse est un antibiotique, antiviral et antiseptique naturel qui aide à combattre l’infection tout en améliorant le système immunitaire. Comme il s’agit d’un antibiotique naturel, il présente l’avantage de ne pas créer d’accoutumance. Il est conseillé de prendre votre poids en gouttes divisé par 3 (3 fois par jour) et pendant 3 semaines. Par exemple : pour 80 kg, divisez 80 gouttes par 3, ce qui vous fait 26 gouttes à prendre 3 fois par jour.

Notre produit coup de cœur ♥ → Extrait de Pépin de Pamplemousse
Fini le rhume ! Il s’agit d’un extrait de pépin de pamplemousse très efficace, de très bonne qualité.

Tisane Thym

L’infusion de thym : le thym est une plante riche en phénol et un antiseptique particulièrement efficace contre les affections des voies respiratoires. Procurez-vous une infusion de thym de bonne qualité, de préférence bio pour profiter de ses bienfaits sans ingérer des substances nocives. Préparer une infusion : 2 cuillères à café de thym par tasse d’eau bouillante. Laissez infuser 10 minutes. Filtrez. À boire 3 fois par jour.

Voici un magasin où acheterTisane Thym Bio d’excellente qualité.

Bouillon blanc

Le bouillon blanc, c’est quoi ? Il s’agit d’une plante utilisée pour les infections broncho-pulmonaires. Elle possède une action anti-inflammatoire, favorise l’expectoration et calme la toux sèche. Préparer le Bouillon Blanc : en infusion, plonger 1 poignée de fleurs dans un litre d’eau. Faire infuser 10 minutes. Boire 3 tasses par jour en dehors des repas. Il est aussi possible de consommer des gélules pour combattre le rhume efficacement et simplement.

Voici un magasin où acheterBouillon Blanc d’excellente qualité
Issu de l’agriculture biologique selon les normes européennes, ce bouillon blanc en gélules est excellent pour adoucir les muqueuses et combattre le rhume.

Fleur de sureau noir

La fleur de sureau noir est recommandée pour traiter différents maux comme la fièvre, les irritations buccales et les infections respiratoires responsables des rhumes, toux et sinusites. Préparer une infusion : environ 5 g par litre d’eau bouillante à laisser infuser 10 minutes. À boire trois fois par jour.

Gingembre

Le gingembre est utilisé depuis l’antiquité pour soigner le rhume et soulager la toux. Préparer une infusion : faire bouillir environ 10 g de gingembre coupé en morceaux dans une tasse d’eau et ajouter une cuillère à café de miel. À boire deux fois par jour.

Ail

L’ail possède des propriétés expectorantes et décongestionnantes. Nous pouvons trouver dans sa composition de la silice, du soufre et de l’iode qui sont d’excellents désinfectants pulmonaires. Préparer un bouillon : faire bouillir trois ou quatre gousses d’ail hachées. Connaissez-vous l’ail désodorisé à prendre en gélules ? Lisez notre article sur l’ail désodorisé.

Pin

Le Pin, soigne les inflammations des bronches grâce aux flavonoïdes, à la résine et à la térébenthine qu’il contient. De plus, il aide à fluidifier les sécrétions bronchiques et calme les irritations, y compris nasales. Préparer une décoction de pin : plonger 1 poignée de bourgeons de pin dans 1 litre d’eau et laisser macérer une heure. Ensuite, porter le tout à ébullition et laisser bouillir 2 minutes. Enfin, laisser reposer 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 tasses par jour.

4. Homéopathie

Vous souhaitez vous orienter vers des remèdes naturels efficaces ? Alors l’homéopathie peut vous intéresser aussi. Voyons quelques-uns des traitements homéopathiques et leurs applications pratiques :

  • Sticta Pulmonaria 5 CH, 5 granules toutes les 2 heures : recommandé pour nez bouché et sec ;
  • Allium Cepa 7 CH, 3 granules toutes les 2 heures : lorsque votre nez coule beaucoup et que l’écoulement est clair et abondant ;
  • Nux Vomica 9 CH : si vous éternuez beaucoup ;
  • Influenzinum 9 CH : à prendre tout de suite, en prévention, dès que vous avez l’impression d’avoir attrapé froid ;
  • Euphrasia 9 CH, 5 granules 4 à 5 fois par jour à espacer selon amélioration : en cas de rhume avec écoulement nasal clair et yeux irrités ;
  • Kalium Sulfuricum 9 CH, 5 granules 3 fois par jour pendant 7 jours : lors d’un rhume avec écoulement nasal jaune et non irritant ;
  • Kalium Bichromicum 5 CH, 2 à 5 granules 1 à 2 fois par jour : lorsque le rhume s’accompagne d’un écoulement épais et croûtes parfois sanguinolentes ;
  • Nux Vomica 5 CH, 5 granules 4 fois par jour jusqu’à guérison : en cas de nez bouché la nuit, mais qui coule dans la journée ;
  • Sticta Pulmonaria 9 CH, 5 granules 4 fois par jour jusqu’à guérison : lorsque le nez est constamment bouché et sans écoulement.

5. Nettoyer son nez à l’eau salée

Se laver le nez est une pratique efficace qui ne date pas d’hier, il s’agit d’une tradition venant du yoga, nommée le “ Jala Neti ”, et réputée en Ayurveda (Médecine Traditionnelle Indienne). La technique permet de nettoyer les cavités nasales et les sinus crâniens, ce qui facilite la respiration.

Préparer la solution salée :

  • L’eau doit être chauffée à température corporelle (37°), penser à toujours vérifier la température avant d’insérer l’eau dans les narines ;
  • 1 cuillère à café de sel non-iodé et sans additifs (par exemple, le sel rose de l’Himalaya) pour 500 ml d’eau.

Les quantités sont à adapter en fonction du ressenti de chacun, l’idée étant de ne pas sentir de brûlure et/ou de picotement au passage de l’eau.

Bien réaliser son lavage de nez :

  • Commencez par vous installer au-dessus d’un lavabo ;
  • Inclinez votre tête sur le côté gauche et versez l’eau dans votre narine droite en veillant à bien retenir la respiration ;
  • L’eau va s’écouler par l’autre narine en emportant avec elle mucus et impuretés ;
  • Renouvelez ensuite l’opération en changeant de narine ;
  • Une fois votre lavage de nez terminé, mouchez-vous doucement afin de bien sécher vos narines ;
  • Recommencer plusieurs fois par jour jusqu’à la disparition totale des symptômes.

Le lavage de nez est idéal lorsque nous avons le nez bouché. Il est également possible d’avoir recours au Jala Neti de manière préventive pour diminuer la fréquence d’apparition des rhumes. Mais vous n’êtes pas un yogi et vous ne savez pas trop comment faire ? Pas de panique ! Vous pouvez toujours avoir recours à un sérum physiologique à base d’eau de mer salée.

Les gestes qui aident à limiter la propagation du rhume

Rappelez-vous, la transmission du virus peut être limitée au moyen de quelques gestes simples du quotidien. Il n’y a pas de remède particulier contre le rhume, mais on peut éviter d’être contaminé par une bonne hygiène personnelle :

  • Se laver les mains correctement et fréquemment ;
  • Eviter les poignées de main, surtout avec une personne malade ;
  • Se couvrir la bouche lorsqu’on tousse ou qu’on éternue ;
  • S’essuyer le nez à l’aide de mouchoirs jetables. Faire en sorte que les sécrétions restent dans le mouchoir sans contaminer les mains ;
  • Éviter de se frotter les yeux si on a les mains sales ;
  • Éviter de se ronger les ongles (principalement pour les infections transmises oralement).

Un dernier conseil : souvenez-vous qu’une alimentation équilibrée et un nombre suffisant d’heures de sommeil aident à renforcer le système immunitaire et donc à prévenir les rhumes.

Sources

Note : les liens ne sont pas mis à jour continuellement. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Merci de nous en informer si vous constatez ce problème.

  • Rhume : pas de médicament utile, hormis parfois le paracétamol. Revue Prescrire 2014. http://www.prescrire.org/fr/3/31/49744/0/NewsDetails.aspx.
  • Antibiotiques et antiviraux. 17 septembre 2018. https://www.ameli.fr/assure/sante/medicaments/antibiotiques-antiviraux/antibiotiques-antiviraux.
  • Se soigner par les plantes (éditions Ulmer), de Charles Brumauld.
  • Groupes régionaux d’observation de la grippe, www.grog.org.
  • Institut Pasteur (résistance aux antibiotiques)
  • Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), rapport de décembre 2012 sur les dangers des médicaments anti-rhume
  • Alain Horvilleur, Guide familial de l’homéopathie, Editions Hachette pratique, 2011.
Article rédigé en collaboration avec Ana Pinto Caetano, naturopathe diplômée.

À lire sur Mes Bienfaits

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


J’accepte de recevoir la newsletter. Je pourrai me désinscrire à tout moment.