Myrtilles en gros plan. Elles sont bleues avec une fine pellicule sur leur peau qui les rend mates. Le ptérostilbène est extrait de leur peau.

Ptérostilbène : antioxydant plus efficace que le resvératrol ?

4.8
(5)

Le ptérostilbène est un composé naturel et un puissant antioxydant. Il s’agit d’une molécule synthétisée par certains végétaux appartenant à une classe de métabolites appelée phytoalexines. Chez les plantes, ces phytoalexines sont des substances antibiotiques ayant un rôle de croissance et d’autodéfense contre les parasites et les microbes, en plus de protéger contre l’excès du rayonnement solaire [1]. Mais chez l’Homme, à quoi sert le ptérostilbène ? Est-il un simple antioxydant de plus ? Ou serait-il plus efficace que son cousin tant apprécié, le resvératrol ?

Avant de parler de ses bienfaits, parlons d’abord des plantes d’où il provient.

D’où est extrait le ptérostilbène ?

De la résine rouge coule sur un tronc d'arbre du Kino de Malabar (Pterocarpus marsupium) d'où est extrait le ptérostilbène.Le ptérostilbène est un métabolite naturel extrait de certaines plantes dont les principales sources sont les myrtilles ou le Pterocarpus marsupium, qu’on appelle le Kino de Malabar. Ce dernier est un arbre appartenant à la famille des Fabacées qui pousse en Asie, plus précisément au Sri Lanka, Inde et Népal. L’extraction du ptérostilbène se fait au niveau de son écorce par incision du tronc d’où s’écoule une gomme rouge. Cet exsudat rouge était utilisé traditionnellement pour le traitement du diabète avant d’être importé en Europe vers le 19ème siècle.

L’autre source du ptérostilbène est la myrtille. Ce fruit rouge, appartenant à l’espèce Vaccinium pousse en France entre juin et septembre, et est connu pour être un excellent antioxydant.

Bien que disponible en moindres quantités, il est également présent dans certaines autres plantes comme la rhubarbe chinoise, le cranberry ou dans la peau des raisins où on retrouve d’ailleurs le resvératrol, une autre phytoalexine connue. Avec une activité et une structure moléculaire similaires, le ptérostilbène est un cousin chimique du resvératrol, découvrons leurs liens et leurs différences.

Ptérostilbène et resvératrol : quelles différences ?

Le schéma représente la composition moléculaire du ptérostilbène.Le ptérostilbène et le resvératrol sont tous les deux des phytoalexines, des substances synthétisées par les plantes afin de se défendre contre les agressions microbiennes et de se protéger du rayonnement solaire. Ils sont donc chimiquement similaires.

Toutefois, la différence dans leur structure chimique réside dans le fait que le ptérostilbène possède deux groupements méthyles alors que le resvératrol possède trois hydroxyles. Cette différence structurelle rend le ptérostilbène plus liposoluble et donc plus biodisponible que le resvératrol après administration orale [2].

Le schéma représente la composition moléculaire du resvératrol.Cela impacte donc sur l’efficacité du produit, et notamment sur le temps mis par la molécule pour perdre la moitié de son activité pharmacologique, on parle de « demi-vie ». Dans ce cas, la comparaison est évidente : avec une durée de seulement 14 minutes pour le resvératrol contre 105 minutes pour le ptérostilbène, la demi-vie du ptérostilbène est bien meilleure que celle du resvératrol [3, 4].

Par ailleurs, une étude réalisée sur des rats démontre également qu’une dose orale de ptérostilbène (68 mg / kg) entraîne une concentration plasmatique environ 100 fois plus grande qu’une dose presque 3 fois plus élevée de resvératrol (150 mg / kg) peu de temps après l’administration. De plus, une dose de 168 mg / kg de ptérostilbène maintient un très haut niveau de concentration plasmatique pendant les huit heures suivant l’administration, et ne décline totalement qu’à partir de 24 heures après son administration, contre 12 heures pour une quantité similaire de resvératrol [2].

Ce graphique compare la concentration plasmatique du ptérostilbène et du resvératrol pour des doses presque similaires après 14 jours de prise. On constate que le ptérostilbène est plus efficace même à de moindres doses.

On constate donc une différence nette de concentration et de durée dans le sang de ces deux molécules chimiques après consommation d’une dose similaire. Le resvératrol tend à être rapidement éliminé par le corps, alors que le ptérostilbène reste plus de 24 heures dans l’organisme, lui permettant de s’accumuler à différents endroits du corps et de le protéger contre les radicaux libres.

Enfin, le ptérostilbène possède un autre avantage : il est moins cher que le resvératrol.

Plus efficace et moins cher, pourquoi ?

En raison de sa meilleure biodisponibilité, le ptérostilbène est mieux assimilé, ce qui signifie que la dose journalière à consommer est inférieure au resvératrol. De plus, comme il est facilement assimilé par le corps, il est plus facile à produire car il ne nécessite pas d’être micronisé, un procédé sophistiqué et coûteux.

Ptérostilbène : bienfaits, effets et vertus

Les bienfaits du ptérostilbène sont nombreux, notamment grâce à son activité antioxydante. Ses propriétés résident, en effet, dans sa capacité à améliorer le fonctionnement des cellules saines et à éliminer les cellules malades ou malignes [4] [5]. À ce titre, il possède des propriétés anticancéreuses, anti-inflammatoires et participe à l’amélioration du diabète et à la modulation des maladies neurologiques et vasculaires. [6].

Avant de vous présenter les études et les recherches scientifiques qui démontrent son efficacité, nous allons d’abord vous montrer un aperçu global de ses bienfaits.

Résumé des bienfaits

Contrôle et perte du poids

  • Réduction de la lipogenèse des tissus adipeux ;
  • Activation de l’oxydation des graisses ;
  • Régulation de la prise alimentaire et augmentation des dépenses énergétiques issues des graisses ;
  • Réduction de la stéatose hépatique.

Contre le cancer

  • Induction de l’apoptose dans les cellules cancéreuses ;
  • Diminution du stress oxydatif ;
  • Autophagie des cellules tumorales ;

Action contre le diabète

  • Diminution de la résistance à l’insuline ;
  • Réduction du taux de glucose dans le sang et de l’hémoglobine glyquée ;
  • Agent hépato protecteur ;

Action sur la santé du cœur et du système circulatoire

  • Diminution de la pression artérielle ;
  • Réduction de la mort des cellules endothéliales vasculaires ;
  • Modulation du métabolisme des lipides et du cholestérol ;

Action anti-inflammatoire

  • Réduction de la synthèse de la PGE2 inflammatoire ;
  • Modulation de la réponse inflammatoire ;
  • Réduction de la synthèse d’oxydants ;

Neuroprotection et maladie d’Alzheimer

  • Protection contre la maladie d’Alzheimer ;
  • Amélioration de la mémoire et de la libération de la dopamine ;
  • Résorption des déficits cognitifs ;
Voici pour nous le meilleur rapport qualité / prix sur le marché. Il est très accessible et sa qualité est exceptionnelle. Il s’agit un produit pur à plus de 90%, extrait de l’arbre Pterocarpus marsupium, (Kino de Malabar) donc 100% naturel. Sans OGM et apte pour les végétaliens. ➡ Voici où en acheter.

Détails des bienfaits

Contrôle et perte de poids

La restriction calorique consiste à limiter les apports caloriques alimentaires au minimum en prévenant les carences par des compléments adaptés. Selon les recherches scientifiques, en plus de faire perdre du poids, cette restriction augmente l’espérance de vie [7] en activant l’expression d’une certaine famille de gènes. Le ptérostilbène, d’après les études, a le même effet sur ces gènes et réduit ainsi les réactions inflammatoires, active la régénération des cellules et favorise la perte de poids.

Dans une autre étude [8], une dose quotidienne de ptérostilbène associée à du resvératrol, a empêché l’augmentation du tissu adipeux (graisse corporelle) chez des sujets ayant suivi un régime obésogène, contrairement au groupe placebo. De plus, il a démontré dans une autre étude [9] son efficacité à réduire l’accumulation des graisses dans le foie, une pathologie appelée la stéatose hépatique.

Concrètement, le ptérostilbène semble avoir une action directe sur les gènes responsables de l’accumulation des graisses dans le corps et dans le foie.

Enfin, cet antioxydant puissant agit directement sur les cellules graisseuses en inhibant le processus de l’accumulation des graisses. Il inhibe aussi l’action de l’insuline qui a cette capacité à favoriser l’accumulation des lipides. [10] Quand on sait que des taux élevés de lipides et de cholestérol, associés à une glycémie élevée sont liés à de nombreux problèmes comme les maladies du foie, les troubles du système circulatoire ou encore la démence, le ptérostilbène se positionne comme un véritable atout santé.

Contre le cancer

Le cancer est l’une des causes de mortalité les plus importantes dans le monde. Son traitement et sa prévention via des alternatives naturelles sont donc de plus en plus intéressants.

D’autant plus que les dernières recherches concernant le ptérostilbène ont démontré les propriétés anticancéreuses de cette phytoalexine dans divers types de cancer (colon, sein, poumons, estomac et pancréas entre autres) et ce à divers stades d’évolution.

En effet, dans une étude, il a stoppé la croissance d’une tumeur pulmonaire par induction de l’apoptose (mort de la cellule), ce qui représente une solution efficace contre les métastases. [11]

De plus, des études [12] réalisées in vitro ont également démontré les propriétés antinéoplasiques (anticancéreuses) du ptérostilbène notamment par altération du cycle cellulaire et l’inhibition des métastases. In vivo [12], il a démontré sa propriété antioxydante dans diverses cellules cancéreuses et ceci avec une toxicité négligeable et avec une meilleure biodisponibilité que les autres stilbènes. Enfin, le ptérostilbène stimule l’autophagie des cellules tumorales [13].

En résumé, cette phytoalexine peut être une alternative naturelle intéressante, seul ou en association avec d’autres molécules, dans le traitement et la prévention du cancer et la réduction des effets secondaires liés à la chimiothérapie [14].

Action contre le diabète

Chez les diabétiques, la résistance à l’insuline est l’un des facteurs majeurs qui contribuent à l’intolérance au glucose et à l’hypertension. Le ptérostilbène semble précisément aider à diminuer la résistance à l’insuline. En effet, une étude a été réalisée sur des rats résistants à l’insuline ayant reçu 15 à 30 mg de ptérostilbène pour évaluer à quel point cette molécule peut améliorer le contrôle glycémique. Les résultats de cette étude ont montré que le ptérostilbène entraîne [15], [9] :

  • Un meilleur métabolisme du glucose au niveau musculaire et hépatique ;
  • Une diminution de la résistance à l’insuline.

Le ptérostilbène a également entraîné la diminution du stress oxydatif chez les rats diabétiques. Celui-ci étant plus élevé chez les hôtes diabétiques, en raison de la diminution des enzymes de détoxification hépatique. [16]

Par ailleurs, lors d’une autre étude, une administration de ptérostilbène pendant 6 semaines a entraîné la diminution du glucose sanguin et de l’hémoglobine glyquée tout en augmentant naturellement le taux d’hémoglobine dans le sang [17]. Cette dernière sert à transporter l’oxygène vers les cellules.

Le ptérostilbène a ainsi exercé les mêmes effets que la Metformine® 500 mg, le médicament célèbre contre le diabète.

Action sur la santé du cœur et du système circulatoire

Dans une étude [18] réalisée sur 80 personnes, il a été démontré que la consommation de 125 mg de ptérostilbène deux fois par jour a diminué les pressions artérielles systoliques et diastoliques.
⚠ Attention, cette dose de 250 mg par jour étant plutôt élevée, une augmentation du LDL (mauvais cholestérol) a été reportée. Toutefois, en consommant une dose plus faible ou en association avec un traitement anticholestérol, cette augmentation n’a pas lieu.

De plus, une autre étude [19] réalisée par le département américain de l’Agriculture a démontré qu’il possède des effets hypolipidémiants. En effet, à des doses plus faibles, le ptérostilbène a fait diminuer de 7 % la concentration du LDL (mauvais cholestérol) et a provoqué l’augmentation de 14 % du HDL (bons cholestérol).

Par ailleurs, on suggère que le ptérostilbène peut avoir des effets intéressants en diminuant le taux d’apoptose des cellules endothéliales vasculaires, ce qui aide à retarder l’apparition des maladies cardiaques qui surviennent avec l’âge. [20]

Action anti-inflammatoire

Le ptérostilbène est un puissant antioxydant et semble être également intéressant dans les troubles ou les douleurs inflammatoires [21]. En effet, il possède une activité inhibitrice sur la production de la PGE2. La PGE2 est une molécule pro inflammatoire qui intervient dans l’artériosclérose, l’inflammation, la formation de tumeurs, la douleur et la fièvre [22].

De plus, le ptérostilbène participe au contrôle et à la modulation de la réponse inflammatoire tout en diminuant la production d’oxydants. [23]

Neuroprotection et maladie d’Alzheimer

Une étude réalisée en 2012 par l’université de Case Western Reserve aux États-Unis a suggéré que le ptérostilbène protège contre l’Alzheimer, plus que le resvératrol. En effet, il agit en tant que modulateur puissant de la cognition et du stress cellulaire. [24]

Dans une autre étude [25], cette molécule antioxydante a été efficace dans l’inversion des déficits cognitifs et comportementaux ainsi que dans la libération de la dopamine. Aussi, les niveaux de ptérostilbène dans l’hippocampe ont montré une influence directe sur la mémoire. [26]

Où acheter du ptérostilbène ?

Boîte de compléments alimentaires de Ptérostilbène avec des myrtilles en arrière plan. La mention acheter figure en dessous de la boîte blanche, bleue et verte.Si vous souhaitez acheter du ptérostilbène sur internet, il est important de veiller à sa qualité afin d’acheter un produit efficace. Il existe par exemple des produits de synthèse qui n’ont rien de naturel. Nous vous recommandons donc de vérifier qu’il s’agisse bien d’un extrait de l’arbre Kino de Malabar ou de myrtilles. Par ailleurs, il est important de vérifier sa composition et de choisir un produit pur, sans excipients et sans conservateurs.

Voici pour nous le meilleur rapport qualité / prix sur le marché. Il est très accessible et sa qualité est exceptionnelle. Il s’agit d’un produit pur à plus de 90%, extrait de l’arbre Pterocarpus marsupium, (Kino de Malabar) donc 100% naturel. Sans OGM et apte pour les végétaliens. ➡ Voici où en acheter.

Posologie pour le ptérostilbène

💊 En règle générale, la dose recommandée est de 100 à 150 mg par jour, soit 2 à 3 gélules de 50 mg de ptérostilbène à 90 % de pureté.

Une étude [27] a été réalisée ayant pour but d’évaluer les effets nocifs du ptérostilbène à de fortes doses. Les résultats ont indiqué qu’il n’y a eu pas d’effets toxiques sur les organes vitaux des hôtes.

Effets indésirables, Contre-indications et dangers

✔️ Aucun effet indésirable ou secondaire à l’administration du ptérostilbène n’a été mentionné dans la documentation et les recherches scientifiques excepté une légère augmentation du cholésterol à de fortes doses. Ces études s’accordent à dire qu’aux doses recommandées, le ptérostilbène est une molécule sûre et non toxique.

Le ptérostilbène est néanmoins contre-indiqué chez les personnes allergiques à ce composé et aux plantes d’où il provient (myrtille, Kino de Malabar, bleuet ou raisin). Il est également contre-indiqué chez les femmes enceintes et allaitantes ainsi que chez les enfants.

Ptérostilbène : avis et témoignages

La communauté scientifique s’intéresse de plus en plus à cette phytoalexine, en raison de ses nombreuses propriétés qui dépassent celles du célèbre resvératrol, l’autre puissant antioxydant. Plusieurs études cliniques ont démontré les effets anti-inflammatoires, anti-cancérigènes, antioxydants et neuroprotecteurs de cette molécule.

D’un autre côté, sur le net, les forums et sur les réseaux sociaux, l’avis général et les commentaires des consommateurs vont dans un seul sens : tous confirment les effets bénéfiques et positifs du ptérostilbène sur leur santé.

Ces retours d’expérience concernent les catégories sociales de tout âge et la majorité affirme avoir constaté une réelle évolution et une amélioration de leur santé.

Association ptérostilbène et autres plantes / molécules

Les effets du ptérostilbène sur l’organisme peuvent être optimisés par diverses associations que ce soit avec d’autres molécules ou avec diverses plantes. Les principales associations sont :

Ptérostilbène et sirtuines (sirt1)

Il existe 7 sirtuines dans l’organisme humain (SIRT1 à SIRT7) connues à ce jour. Il s’agit d’enzymes impliquées dans de nombreux procédés vitaux. Elles participent notamment à la régulation du vieillissement, au bon fonctionnement du rythme circadien et des cellules mitochondriales et jouent un rôle dans les processus inflammatoires. Le ptérostilbène activerait d’ailleurs la SIRT1 en stimulant les gènes liés à la restriction calorique. La SIRT1 qui est impliquée dans la régulation de l’expression de plus de 200 gènes, joue un rôle dans le vieillissement et les maladies liées au vieillissement des cellules (problèmes cardiaques, cancer, diabète, Alzheimer, etc.). De nombreux vendeurs associent donc directement ces deux molécules reconnues pour fournir une réelle protection contre les maladies liées à la sénescence cellulaire. [28, 29, 30]

Ptérostilbène et astragale

Une cure d’astragale et de ptérostilbène est un excellent moyen de renforcer son système immunitaire et de protéger son organisme des attaques externes. De plus, ces deux molécules font l’objet de recherche comme traitement naturel contre le cancer. Une étude [31] a évalué in vitro et in vivo les effets de leur combinaison sur des cellules tumorales. Les résultats suggèrent que cette association a augmenté l’effet anti-tumoral par induction de l’apoptose.

Ptérostilbène et resvératrol

Le resvératrol est un puissant antioxydant qui agit contre les radicaux libres hydrosolubles tandis que le ptérostilbène agit contre les radicaux libres liposolubles. Cette association permet une synergie favorisant l’expression des gènes de longévité, optimisant ainsi les effets antivieillissement des deux molécules. De plus, cette association permet également au ptérostilbène d’agir sur les gènes activés par la restriction calorique et les gènes qui agissent sur l’accumulation des graisses dans le corps.

Ptérostilbène et quercétine

La quercétine (ou quercétol) est une molécule que l’on retrouve dans de nombreuses plantes (oignons, pommes, raisin, etc). Elle possède des vertus incroyables sur la santé cardiovasculaire, contre le cancer et contre les allergies. In vitro, l’association de ces deux polyphénols a d’ailleurs inhibé la croissance de cellules tumorales malignes [32] de 56 % après exposition pendant 60 minutes par jour. Les résultats de cette étude suggèrent que l’association ptérostilbène-quercétine inhibe la croissance d’un mélanome et rallonge l’espérance de vie de l’hôte.

Ptérostilbène et curcuma

Très apprécié en phytothérapie pour ses nombreuses vertus, le curcuma est désormais un inconditionnel de la médecine douce. Le ptérostilbène et le curcuma peuvent être associés pour une action antioxydante et antiinflammatoire puissante ! L’association du polyphénol avec cette épice est efficace contre le stress oxydatif, les troubles inflammatoires liés à des cancers ou à des troubles digestifs ainsi que pour réduire les taux de lipides dans le sang. [33]

Ptérosilbène et ginseng

Le ginseng est une plante phare de la médecine traditionnelle chinoise. Connue pour offrir une vitalité et un bien-être remarquable, il est possible d’associer ces deux produits afin d’accroitre sa santé et de renforcer son organisme en profondeur.

FAQ : réponses à vos questions

Bienfaits et indications

À quoi sert le ptérostilbène ?

Le ptérostilbène est une molécule synthétisée par certaines plantes comme les myrtilles ou les raisins. Dans le règne végétal, il sert à protéger ces plantes des infections microbiennes (parasites, microbes) et des rayonnements solaires excessifs.

Chez les Hommes, cette molécule a des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes puissantes. Elle possède des actions anticancéreuses sur divers types de tumeurs à divers stades d’évolution, participe à la perte de poids et protège le système cardio-vasculaire.

Le ptérostilbène a-t-il des propriétés nootropiques ?

Dans une étude préclinique ayant pour but d’évaluer le rôle neuroprotecteur du ptérostilbène notamment dans le traitement du déclin de la mémoire associé à la maladie d’Alzheimer, il a été démontré que l’effet de cette molécule était comparable à un médicament, le Fénofibrate®, un hyperlipidémiant, connu pour avoir une activité nootropique. [34] Si cela vous intéresse, lisez notre article pour en savoir plus sur les nootropiques naturels.

Le ptérostilbène est-il efficace contre la perte de cheveux ?

Il est connu que plusieurs antioxydants sont efficaces pour maintenir la santé capillaire et sont d’excellents alliés des cheveux. Dans ce sens, l’utilisation du ptérostilbène peut s’avérer intéressante bien que jusqu’à présent, il n’y ait aucune étude ou recherche sérieuse qui va dans ce sens. Surtout qu’il existe d’autres produits ou molécules très efficaces comme la biotine, l’huile de coco ou le ginseng par exemple.

Le ptérostilbène est-il efficace pour perdre du poids ?

L’une des propriétés principales du ptérostilbène est sa capacité à contrôler et induire la perte de poids. En effet, les recherches réalisées dans ce sens ont démontré qu’il possède les mêmes effets que la restriction calorique qui active l’expression d’une certaine famille de gènes. Il favorise ainsi la perte de poids et réduit l’accumulation des graisses dans le corps.

Posologie, dosage et cure

Combien de ptérostilbène dois-je prendre par jour ?

La dose recommandée est de 100 à 150 mg par jour de ptérostilbène à 90% de pureté.

Nutrition et alimentation

Quelle est la quantité de ptérostilbène dans les myrtilles ?

La quantité de ptérostilbène présente dans les myrtilles est infime et varie en fonction de la variété de myrtille en question. On estime qu’il y a entre 99 et 520 nanogrammes (ng) de ptérostilbène dans chaque gramme de myrtille. [35] Pour mettre les choses en perspective, dans 250 grammes de myrtilles, on trouve entre 0.03 g et 0.18 g de ptérostilbène.

Quels aliments contiennent du ptérostilbène ?

Les principales sources alimentaires du ptérostilbène sont :

  • L’écorce du Kino de Malabar (Pterocarpus marsupium), un arbre poussant dans les régions du Sri Lanka, Népal et Chine.
  • Les myrtilles / bleuets.

D’autres aliments contiennent du ptérostilbène en moindre quantité, tels que le raisin, la rhubarbe de Chine, le bois de Santal rouge ou le cranberry.

Qualité et caractéristiques

Le ptérostilbène est-il meilleur que le resvératrol ?

Les deux molécules sont structurellement proches. Toutefois, le ptérostilbène est mieux absorbé au niveau de l’estomac et donc plus biodisponible que le resvératrol, ce qui le rend plus efficace. Sa meilleure biodisponibilité influe également sur son activité dans l’organisme (plus élevée) et sur son prix : il est moins cher que le resvératrol car il ne nécessite pas de traitement particulier pour augmenter son absorption.

Le ptérostilbène est-il liposoluble ? Peut-on le mélanger dans des huiles, crèmes, etc. ?

Oui, il s’agit d’une molécule liposoluble qui a une affinité particulière avec les graisses. Il peut être donc mélangé dans des huiles et des crèmes. En effet, des études ont démontré que le ptérostilbène est un ingrédient sûr et efficace pour une utilisation cosmétique afin d’éclaircir le teint, protéger des UV, réduire les rides et le relâchement de la peau. [36]

Effets secondaires et contre-indications

Le ptérostilbène augmente-t-il le cholestérol ?

Oui, le ptérostilbène peut augmenter le cholestérol dans certains cas. En effet, dans une étude randomisée en double aveugle contrôlée par placebo et réalisée sur 80 personnes, il a été démontré qu’une forte dose de ptérostilbène (250 mg / jour) a augmenté le cholestérol (LDL). [18]. Néanmoins, à de moins fortes doses, il a permis de diminuer de 7 % la concentration du LDL (mauvais cholestérol) et a provoqué l’augmentation de 14 % du HDL (bon cholestérol). [19]

Références scientifiques

Voir les références

  1. Jeandet P. Phytoalexins: Current Progress and Future Prospects. Molecules. 2015;20(2):2770-2774. Published 2015 Feb 5.
  2. Kapetanovic IM, Muzzio M, Huang Z, Thompson TN, McCormick DL. Pharmacokinetics, oral bioavailability, and metabolic profile of resveratrol and its dimethylether analog, pterostilbene, in rats. Cancer Chemother Pharmacol. 2011;68(3):593-601.
  3. Asensi M, Medina I, Ortega A, et al. Inhibition of cancer growth by resveratrol is related to its low bioavailability. Free Radic Biol Med. 2002;33(3):387-398.
  4. Remsberg CM, Yáñez JA, Ohgami Y, Vega-Villa KR, Rimando AM, Davies NM. Pharmacometrics of pterostilbene: preclinical pharmacokinetics and metabolism, anticancer, antiinflammatory, antioxidant and analgesic activity. Phytother Res. 2008;22(2):169-179.
  5. Rimando AM, Cuendet M, Desmarchelier C, Mehta RG, Pezzuto JM, Duke SO. Cancer chemopreventive and antioxidant activities of pterostilbene, a naturally occurring analogue of resveratrol. J Agric Food Chem. 2002;50(12):3453-3457.
  6. McCormack D, McFadden D. A review of pterostilbene antioxidant activity and disease modification. Oxid Med Cell Longev. 2013;2013:575482.
  7. Heilbronn LK, Ravussin E. Calorie restriction and aging: review of the literature and implications for studies in humans. Am J Clin Nutr. 2003;78(3):361-369.
  8. Gracia A, Elcoroaristizabal X, Fernández-Quintela A, et al. Fatty acid synthase methylation levels in adipose tissue: effects of an obesogenic diet and phenol compounds. Genes Nutr. 2014;9(4):411.
  9. Aguirre L, Palacios-Ortega S, Fernández-Quintela A, Hijona E, Bujanda L, Portillo MP. Pterostilbene Reduces Liver Steatosis and Modifies Hepatic Fatty Acid Profile in Obese Rats. Nutrients. 2019;11(5):961. Published 2019 Apr 26.
  10. Gomez-Zorita S, Belles C, Briot A, Fernández-Quintela A, Portillo MP, Carpéné C. Pterostilbene Inhibits Lipogenic Activity similar to Resveratrol or Caffeine but Differently Modulates Lipolysis in Adipocytes. Phytother Res. 2017;31(8):1273-1282.
  11. Schneider JG, Alosi JA, McDonald DE, McFadden DW. Pterostilbene inhibits lung cancer through induction of apoptosis. J Surg Res. 2010;161(1):18-22.
  12. McCormack D, McFadden D. Pterostilbene and cancer: current review. J Surg Res. 2012;173(2):e53-e61.
  13. Chen RJ, Lee YH, Yeh YL, et al. Autophagy-inducing effect of pterostilbene: A prospective therapeutic/preventive option for skin diseases. J Food Drug Anal. 2017;25(1):125-133.
  14. Chen RJ, Kuo HC, Cheng LH, et al. Apoptotic and Nonapoptotic Activities of Pterostilbene against Cancer. Int J Mol Sci. 2018;19(1):287. Published 2018 Jan 18.
  15. Gómez-Zorita S, Fernández-Quintela A, Aguirre L, Macarulla MT, Rimando AM, Portillo MP. Pterostilbene improves glycaemic control in rats fed an obesogenic diet: involvement of skeletal muscle and liver. Food Funct. 2015;6(6):1968-1976.
  16. Kosuru R, Singh S. Pterostilbene ameliorates insulin sensitivity, glycemic control and oxidative stress in fructose-fed diabetic rats. Life Sci. 2017;182:112-121.
  17. Pari L, Satheesh MA. Effect of pterostilbene on hepatic key enzymes of glucose metabolism in streptozotocin- and nicotinamide-induced diabetic rats. Life Sci. 2006;79(7):641-645.
  18. Riche DM, Riche KD, Blackshear CT, et al. Pterostilbene on metabolic parameters: a randomized, double-blind, and placebo-controlled trial. Evid Based Complement Alternat Med. 2014;2014:459165.
  19. Rimando AM, Nagmani R, Feller DR, Yokoyama W. Pterostilbene, a new agonist for the peroxisome proliferator-activated receptor alpha-isoform, lowers plasma lipoproteins and cholesterol in hypercholesterolemic hamsters. J Agric Food Chem. 2005;53(9):3403-3407.
  20. Zhang L, Zhou G, Song W, et al. Pterostilbene protects vascular endothelial cells against oxidized low-density lipoprotein-induced apoptosis in vitro and in vivo. Apoptosis. 2012;17(1):25-36.
  21. Hougee S, Faber J, Sanders A, et al. Selective COX-2 inhibition by a Pterocarpus marsupium extract characterized by pterostilbene, and its activity in healthy human volunteers. Planta Med. 2005;71(5):387-392.
  22. Bengt Samuelsson, Ralf Morgenstern and Per-Johan Jakobsson. Membrane Prostaglandin E Synthase-1: A Novel Therapeutic Target. Pharmacological Reviews September 2007, 59 (3) 207-224.
  23. Mačičková T, Pečivová J, Harmatha J, Sviteková K, Nosáľ R. Effect of stilbene derivative on superoxide generation and enzyme release from human neutrophils in vitro. Interdiscip Toxicol. 2012;5(2):71-75.
  24. Chang J, Rimando A, Pallas M, et al. Low-dose pterostilbene, but not resveratrol, is a potent neuromodulator in aging and Alzheimer’s disease. Neurobiol Aging. 2012;33(9):2062-2071.
  25. Joseph JA, Fisher DR, Cheng V, Rimando AM, Shukitt-Hale B. Cellular and behavioral effects of stilbene resveratrol analogues: implications for reducing the deleterious effects of aging. J Agric Food Chem. 2008;56(22):10544-10551.
  26. La Spina M, Sansevero G, Biasutto L, et al. Pterostilbene Improves Cognitive Performance in Aged Rats: An in Vivo Study. Cell Physiol Biochem. 2019;52(2):232-239.
  27. Ruiz MJ, Fernández M, Picó Y, et al. Dietary administration of high doses of pterostilbene and quercetin to mice is not toxic. J Agric Food Chem. 2009;57(8):3180-3186.
  28. Yuan Y, Cruzat VF, Newsholme P, Cheng J, Chen Y, Lu Y. Regulation of SIRT1 in aging: Roles in mitochondrial function and biogenesis. Mech Ageing Dev. 2016;155:10-21.
  29. Guo Y, Zhang L, Li F, Hu CP, Zhang Z. Restoration of sirt1 function by pterostilbene attenuates hypoxia-reoxygenation injury in cardiomyocytes. Eur J Pharmacol. 2016;776:26-33.
  30. Cheng Y, Di S, Fan C, et al. SIRT1 activation by pterostilbene attenuates the skeletal muscle oxidative stress injury and mitochondrial dysfunction induced by ischemia reperfusion injury. Apoptosis. 2016;21(8):905-916.
  31. Huang XY, Zhang SZ, Wang WX. Enhanced antitumor efficacy with combined administration of astragalus and pterostilbene for melanoma. Asian Pac J Cancer Prev. 2014;15(3):1163-1169.
  32. Ferrer P, Asensi M, Segarra R, et al. Association between pterostilbene and quercetin inhibits metastatic activity of B16 melanoma. Neoplasia. 2005;7(1):37-47.
  33. Jeremy BARTOS Pterostilbene and curcumin combination for treatment of oxidative stress and inflammation, , novembre 2017.
  34. Naik B, Nirwane A, Majumdar A. Pterostilbene ameliorates intracerebroventricular streptozotocin induced memory decline in rats. CognNeurodyn. 2017;11(1):35-49.
  35. Rimando AM, Kalt W, Magee JB, Dewey J, Ballington JR. Resveratrol, pterostilbene, and piceatannol in vaccinium berries. J Agric Food Chem. 2004;52(15):4713-4719.
  36. Majeed M, Majeed S, Jain R, et al. An Open-Label Single-Arm, Monocentric Study Assessing the Efficacy and Safety of Natural Pterostilbene (Pterocarpus marsupium) for Skin Brightening and Antiaging Effects. Clin Cosmet Investig Dermatol. 2020;13:105-116. Published 2020.
  37. Liu Z, Wang J, Zhang Y, Wu D, Li S, Jiang A, Du C, Xie G. Pterostilbene Exerts Hepatoprotective Effects through Ameliorating LPS/D-Gal-Induced Acute Liver Injury in Mice. Inflammation. 2020 Oct 2.
     

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?

Cliquez sur l'étoile de votre choix pour voter (de 1 à 5).

Note moyenne : 4.8 / 5. Votes : 5

Pouvez-vous partager cet article avec vos ami(e)s ?

Merci de partager, votre aide est précieuse !

Cet article pourrait intéresser vos proches, partagez-le !

MessengerWhatsAppLinkedInPinterest
Damien Le Moal

🌿 Fondateur de Mes Bienfaits

Après avoir été soigné par un remède naturel à base de plantes, au milieu de la forêt amazonienne, Damien prend conscience des puissantes vertus offertes par la nature. Désormais, il adopte une alimentation saine et un mode de vie simple qui le libèrent de la majorité des stress et des maux.

Grand passionné de santé et fasciné par les capacités de l’organisme humain, Damien analyse de nombreuses sources (ouvrages, études scientifiques, recommandations officielles…) pour présenter l'information la plus fiable possible, toujours entouré de son équipe de spécialistes.

🖋️ Article créé le , puis mis à jour le .
Régulièrement révisé par notre équipe de spécialistes.

Découvrir nos guides santé

Vous appréciez notre site ?

🔔 Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir nos derniers articles et nos conseils santé (3 à 4 fois par mois) :

En indiquant votre e-mail ci-dessus, vous consentez à recevoir nos bulletins périodiques par voie électronique. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée vous pouvez demander à accéder, faire rectifier ou supprimer vos informations. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.