Anti-vomitifs naturels : il y a un morceau de gingembre, un citron entier, une branche de menthe verte, une tasse et de l'huile essentielle sur une vieille table en bois aux reflets bleus.

Les 10 meilleurs anti-vomitifs naturels pour stopper les vomissements et nausées

4.7
(3)

Un long trajet en voiture, une épidémie de gastro-entérite, une virée en mer, un repas trop copieux ou trop arrosé et nous voilà nauséeux, pris par des spasmes et prêts à régurgiter le contenu de notre estomac. Pourtant, il existe des remèdes naturels efficaces contre les vomissements et les nausées ! Alors quels sont ces anti-vomitifs puissants que l’on retrouve dans la nature ? Comment les utiliser pour soulager les nausées ? On vous dit tout, mais avant cela, on vous explique pourquoi et comment les vomissements surviennent.

Pourquoi vomit-on et d’où proviennent les nausées ?

Même si vomir est extrêmement désagréable, les nausées ou les vomissement sont généralement anodins et ne sont qu’un réflexe de protection de l’organisme qui cherche à expulser une substance ou un aliment qu’il considère dangereux pour lui. Dans ce cas, le problème est digestif et les exemples sont nombreux : un traitement médicamenteux puissant, un repas trop copieux, une surconsommation d’alcool ou encore un aliment avarié sont autant de cas qui peuvent amener au vomissement.

Mais les vomissements peuvent avoir d’autres origines et proviennent parfois d’un problème d’oreille interne ou de certaines zones du cerveau. C’est le cas par exemple du mal de mer ou du mal des transports : le cerveau est perturbé parce qu’il voit un paysage en mouvement alors que notre corps est immobile. Il y a une disparité de perception entre nos yeux, l’oreille interne et notre tissu musculaire. Par ailleurs, certains souvenirs désagréables ou de vives émotions peuvent également créer des haut-le-coeur.

En effet, les vomissements sont un réflexe ordonné par le cerveau, d’ordre purement mécanique. Il est donc possible de les soulager ou de les stopper.

Les anti-vomitifs naturels : comment ça marche ?

Les plantes et aliments antivomitifs contiennent des substances antiémétiques (du grec emein qui signifie vomir), et vont donc naturellement bloquer les vomissements. En fait, ils agissent sur les centres nerveux cérébraux qui commandent les vomissements situés dans le bulbe rachidien. Ils agissent donc directement dans le cerveau tout en relâchant les muscles de la partie inférieure de l’estomac.

Les antiémétiques naturels peuvent être utilisés lors d’une chimiothérapie anticancéreuse, à la suite d’une intervention chirurgicale ou simplement, en cas de mal des transports, de problèmes digestifs ou de grossesse. Ils peuvent être consommés soit sous forme de comprimés ou gélules soit en infusion. Le simple fait de respirer certaines huiles essentielles pourrait même être efficace, alors découvrons-les sans plus attendre.

LES 10 Meilleurs ANTI-VOMITIFS NATURELS

Les plantes suivantes sont les meilleurs anti vomitifs naturels découverts à ce jour. Certains d’entre eux peuvent soigner les vomissements dû à un mal en particulier, comme la camomille pour les migraines, l’artichaut pour les indigestions ou encore la lavande contre les nausées dues à l’anxiété.

Le gingembre

Gingembre : des racines sont posées sur du bois, entières et tranchées.Les bienfaits antinauséeux du gingembre sont reconnus par l’organisation mondiale de la santé (OMS) depuis 1999 et corroborés dès lors par de nombreuses études scientifiques. En infusion, frais, confit, en poudre ou sous forme d’huile essentielle, son action est immédiate et bienfaisante. Le gingembre est l’antivomitif naturel le plus efficace et adaptable. Il est très connu pour son stopper le mal des transports et le mal de mer. Plusieurs études [1, 2] ont démontré son efficacité sur l’homme et cette plante se révèle tout en autant voire plus efficace que les médicaments. Une méta-analyse [3] qui regroupe une quinzaine d’études affirme également que le gingembre est efficace pour les nausées matinales lors de grossesse, les nausées et vomissements postopératoires, les nausées et vomissements induits par la chimiothérapie et par les antirétroviraux. Une étude [4] a également permis de prouver que sa consommation pendant la grossesse ne posait pas de risque d’effets secondaires ou d’événements indésirables.

Comment le consommer pour stopper les vomissements ? Vous pouvez utiliser le gingembre de plusieurs façons, mais certaines méthodes sont plus fréquemment rapportées pour réduire les nausées. Vous pouvez manger la racine fraîche, séchée, confite, sous forme de poudre ou sous forme de boisson, de teinture, d’extrait ou de gélule [4].

Voici quelques-unes des façons les plus courantes d’utiliser le gingembre pour les nausées :

  • Infusion : la quantité recommandée est de 4 tasses (950 ml) de thé au gingembre pour réduire les nausées. Préparez-le en trempant du gingembre frais tranché ou râpé (environ 2 cm) dans de l’eau chaude. Sirotez lentement le thé, car le boire trop rapidement peut augmenter les nausées [4].
  • Poudre : vous pouvez également mélanger de la poudre de gingembre dans un verre d’eau chaude et boire le mélange.
⭐ Voici un magasin où acheter du gingembre bio en poudre ➡ voir le produit.
  • Gingembre bio proposé sous forme de complément alimentaire : boîte, gélules, racine de gingembre et explications du produit sur fond blanc et gris.Gélule : le gingembre moulu est également vendu encapsulé. Cette forme est pratique à consommer pour le mal de transport, car il est possible de prendre une capsule de gingembre avant le trajet. Assurez-vous que le produit soit bio, sans excipients ni additifs indésirables et titré en gingérols et shogaols, les principes actifs du gingembre.
⭐ Voici un magasin où acheter du gingembre bio titré en principes actifs en gélule ➡ voir le produit.
  • Gingembre confit : certaines femmes enceintes rapportent que cette forme de gingembre soulage les nausées matinales, mais elle contient beaucoup de sucre ajouté.
  • Huile essentielle : une étude a révélé que l’inhalation d’huile essentielle de gingembre réduisait les nausées postopératoires [5].

Contre-indications : ne pas utiliser en cas de traitement anticoagulant ou avant une opération chirurgicale.

La menthe

Feuilles de menthe poivrée en gros plan. Plusieurs autres feuilles vertes de la même espèce (Mentha × piperita) sont visibles en arrière plan.La menthe est également un antiémétique puissant [6] que l’on peut facilement trouver et utiliser chez soi. Une étude [7] a permis de démontrer qu’elle est efficace contre les nausées des femmes enceintes sous forme d’aromathérapie. Il suffit de déposer quelques gouttes d’huile essentielle de menthe à côté de son oreiller avant de se coucher pour atténuer les nausées matinales. Elle est également utilisée dans divers pays pour stopper les vomissements et les nausées qui ne sont pas liés à la grossesse. [8]

Comment consommer la menthe ?

  • Infusion : vous pouvez l’utiliser en infusion, pour cela faites tremper quelques feuilles de menthe fraîches ou séchées dans de l’eau chaude pendant 10 minutes.
  • Huile essentielle : ou sous forme d’inhalation d’huile essentielle en mettant quelques gouttes dans un diffuseur ou sur un mouchoir à garder près de soi.
⭐ Voici un magasin où acheter de l’huile essentielle de menthe bio ➡ voir le produit.

Le citron

Le jus de citron permettrait de stopper les vomissements et les nausées. Le D-limonène, une molécule présente dans cet agrume augmenterait la motilité gastrique et réduirait les nausées [9]. Par ailleurs, selon une étude de 2014 menée sur 100 femmes enceintes, l’inhalation d’huile essentielle de citron pourrait aider à réduire les nausées et les vomissements liés à la grossesse. [10]

Comment utiliser le citron comme antiémétique naturel ?

  • En boisson : faites infuser quelques morceaux de citron dans de l’eau chaude ou pressez simplement le citron pour obtenir son jus et le diluer avec de l’eau froide.
  • Huile essentielle : pour pratiquer l’aromathérapie, ajoutez quelques gouttes d’huile dans un diffuseur d’ambiance ou sur un mouchoir et essayez de respirer profondément.
⭐ Si vous n’avez pas d’huile de citron, voici une boutique où en trouver de très bonne qualité et bio ➡ voir le produit.

Pour en savoir plus, lisez notre article sur tous les bienfaits de l’huile essentielle de citron.

La camomille

La camomille est une plante souvent consommée en tisane pour aider à trouver le sommeil mais son action anti-vomitive n’est pas si connue. Pourtant plusieurs études ont démontré ses effets contre les troubles de l’estomac, pour réguler les digestions lentes et pour soulager les diarrhées et les nausées. [11] Elle est également très efficace pour soulager les migraines et les maux de tête.

La camomille est donc la plante idéale pour les personnes qui souffrent de nausées ou de vomissements dus aux migraines. [12]

Comment la consommer ?

  • Gélules : suivre la posologie inscrite sur le flacon, celle-ci peut changer en fonction du produit et de son titrage en principes actifs.
  • Infusion : infuser 1 cuillère à soupe de fleurs de camomille dans 1 litre d’eau, laissez infuser au moins 10 minutes.
  • Huile essentielle : l’huile essentielle de camomille peut aussi être appliquée diluée dans une huile végétale neutre sur le ventre. [13]

La lavande

Champ de lavande, avec fleurs violettes en gros plan.La lavande est connue pour ses propriétés relaxantes. L’utilisation de l’huile de lavande par voie topique ou dans un diffuseur peut ainsi aider votre esprit à décompresser. Et c’est cette même propriété qui rend la lavande efficace pour lutter contre les nausée, en particulier si l’anxiété ou la douleur en est responsable. [14] La lavande agit ainsi comme un anti-vomitif naturel puissant lorsqu’il s’agit de nausées dues au stress.

Si votre nausée est causée par l’anxiété ou une douleur physique, le pouvoir relaxant de la lavande pourrait être exactement ce que vous recherchez.

Comment utiliser la lavande ?

  • Huile essentielle : ce remède fonctionne très bien lorsque vous mettez quelques gouttes de lavande dans un diffuseur d’huiles essentielles et que vous inspirez lentement pendant que l’odeur remplit l’air.
  • Complément alimentaire : en gélules, suivez les indications du vendeur car la posologie peut changer en fonction du produit et de son titrage en principes actifs.
⭐ Voici un magasin où acheter de l’huile essentielle de lavande bio ➡ voir le produit.

Le fenouil

Selon la médecine traditionnelle, le fenouil est fréquemment utilisé comme aide digestive et aliment anti-constipation. Le fenouil est capable de détendre le tube digestif, ce qui prévient et soulage les nausées. Pourtant, les études scientifiques sur le fenouil pour les vomissements font défaut mais des preuves anecdotiques suggèrent qu’en cas de nausées, l’infusion au fenouil peut être réellement bénéfique. N’hésitez donc pas à tester la prochaine fois que la nausée se manifestera.

Comment l’utiliser ?

  • Infusion : pour faire une infusion au fenouil, ajoutez environ une cuillère à café de graines de fenouil à une tasse d’eau bouillante. Laisser infuser 10 minutes et filtrer avant de boire.
  • Huile essentielle : l’utilisation d’huile essentielle de fenouil pourrait avoir le même effet. L’huile de fenouil peut être diluée dans une huile végétale neutre et appliquée aux points de pression sur votre corps ou diffusée dans l’air.

Le desmodium adscendens

Le desmodium adscendens est une plante originaire des régions tropicales. Il est utilisé depuis de nombreuses années en Afrique et Amérique du Sud en raison de ses propriétés pharmacologiques et a conquis le marché européen grâce à son effet hépatoprotecteur. [15]

Le desmodium régénère les cellules du foie, cet organe majeur qui intervient dans différentes fonctions vitales : digestion, régulation hormonale, métabolisme des graisses. Il possède également un rôle important dans la purification de l’organisme : il dégrade et évacue les substances toxiques (déchets naturels, médicaments, alcool, métaux lourds).

Le desmodium peut ainsi être un excellent allié pour soulager les nausées et vomissements liés aux problèmes de foie : intoxication alimentaire, consommation excessive d’alcool, etc.

Comment le consommer ?
Infusion : faites tremper quelques feuilles séchées dans de l’eau bouillante et laisser infuser une dizaine de minutes avant de boire. 
Gélules : suivez les recommandations du vendeur pour la posologie.

L’artichaut

Zoom sur une tête d'artichaut dans la nature. Ses feuilles sont vertes et légèrement violettes.Tout comme le desmodium, l’artichaut protège le foie. Les résultats de plusieurs investigations cliniques [16] ont d’ailleurs montré l’efficacité et l’innocuité des extraits d’artichaut dans le traitement des dysfonctionnements hépato-biliaires et des troubles digestifs, tels que la perte d’appétit, les nausées et les douleurs abdominales. Les flavonoïdes et les acides caféoylquiniques sont principalement responsables des actions observées comme la cynarine par exemple, l’un des composants majeurs de l’artichaut.

Comment le prendre ?

  • Gélules : il est possible de trouver l’artichaut sous forme de gélules titrées en principes actifs qui protègent le foie. Suivez les indications du vendeur dans ce cas pour la posologie.
  • Infusion ou décoction : trempez 6 feuilles d’artichaut dans de l’eau chaude et attendre une dizaine de minute avant de boire.
⭐ Voici un magasin où acheter des gélules d’artichaut titrées en cynarine ➡ voir le produit.

Le carvi

Le carvi ou cumin des prés est une plante cultivée pour ses feuilles et surtout pour ses graines, utilisées pour leurs qualités aromatiques en cuisine mais aussi pour ses vertus médicinales. C’est une plante proche du fenouil, de l’anis ou de l’aneth. Selon la monographie du carvi établie par l’Union Européenne, le carvi est traditionnellement utilisé pour le soulagement symptomatique des troubles digestifs (spasmes, ballonnements et flatulences) [17]. Les fruits du carvi possèdent en effet une action antispasmodique très efficace pour stopper les vomissements et les nausées. Il augmente la sécrétion du suc gastrique et favorise l’écoulement de la bile, ce qui augmente l’appétit et a des effets stimulants sur la digestion [18].

Si vous souhaitez plus d’informations, lisez notre article sur les antispasmodiques naturels.

Comment le consommer ?

  • Infusion : faire infuser environ 2 g de graines de carvi dans 150 ml d’eau chaude et boire 1 à 3 fois par jour.

La pomme

La pomme est le fruit préféré des français et ça tombe bien, elle fait partie des remèdes de grand-mère contre les vomissements. [6] Peu d’étude existe sur le sujet et pourtant, qui n’a jamais eu envie de pommes fraîches alors qu’on ne peut rien avaler d’autre ? De plus, de par sa richesse nutritionnelle, la pomme est un très bon aliment à consommer pour faire le plein de nutriments après les vomissements. Une étude réalisée sur plus de 600 enfants âgés de 6 à 60 mois a permis de démontrer que le jus de pomme dilué est plus efficace pour réhydrater l’organisme que les solutions électrolytes habituellement prescrites. [19]

Comment le consommer contre les vomissements ?

  • Fraiche : coupez de fines tranches de pomme et grignotez-les lentement. Laissez la peau s’il s’agit de pommes bio.
  • Compote : faites cuire la pomme à feu doux dans un peau d’eau jusqu’à ce que celle-ci soit bien compotée. Vous pouvez rajouter du citron, du gingembre ou des graines de fenouil pour profiter de leurs effets antivomitifs.
  • Jus de pomme : idéal pour réhydrater et nourrir le corps à la suite de vomissement, diluer un peu de jus dans de l’eau et buvez de petites gorgés, lentement.

Femmes enceintes ? Voici un antivomitif puissant conseillé lors de la grossesse par l’OMS

Il s’agit de la vitamine B6. En effet, au Canada, la vitamine B6 fait partie des vitamines prescrites aux femmes enceintes souffrant de nausées. On en trouve dans le son de riz, la sauge ou la menthe séchée, l’ail, le poisson (thon et saumon), la viande (dinde, foie de boeuf), dans la gelée royale ou encore dans les bananes, les pommes de terre, les poivrons rouges et les avocats.
Comment la consommer ? Vous pouvez trouver de la vitamine B6 dans les aliments cités ci-dessus ou sinon sous forme de complément alimentaire. En gélule, la dose recommandée est de 10 à 25 mg trois fois par jour (ajustable selon la sévérité des symptômes). Dose à ne pas dépasser : 200 mg / jour. [20]

Meilleures plantes pour soulager les vomissements liés à la chimiothérapie

Les nausées et vomissements induits par la chimiothérapie et la radiothérapie sont les effets secondaires les plus courants et les plus désagréables chez les patients sous traitement contre un cancer.

Gros plan sur plusieurs champignons reishi. Leur tête est grande, ronde, plate et de couleur rouge-orangée.En plus des plantes évoquées ci-dessus il existe des plantes très efficaces pour atténuer les vomissements spécialement liées à la chimiothérapie ou à la radiothérapie. Les plantes médicinales telles que le ginseng rouge de Corée (Panax ginseng), la baie de ginseng américain (Panax quinquefolius), le reishi (Ganoderma lucidum), l’extrait de pépins de raisin, se sont révélées efficaces dans le traitement des nausées et des vomissements dans les études précliniques. [21]

Bien-entendu, avant de consommer ces plantes antivomitives, parlez-en à votre médecin ou le professionnel de santé qui vous accompagne.

Quand faut-il s’inquiéter et consulter un médecin ?

Si la plupart des vomissements ne sont pas graves et sont souvent liés à une gastro-entérite ou à un repas trop riche, il faut tout de même veiller à bien boire de l’eau pour ne pas se déshydrater. Buvez de petites quantité afin de ne pas remplir votre estomac d’un coup et de tout vomir. N’hésitez pas à boire des infusions de gingembre ou de menthe, du jus de pomme dilué ou de l’eau citronnée qui vous hydrateront et calmeront les nausées.

Certains vomissements peuvent être le signal d’un problème plus grave, consultez votre médecin si :

  • vous vomissez pendant plus de deux jours ;
  • votre enfant vomit pendant plus d’un jour ;
  • les vomissements vont et viennent pendant plus d’un mois ;
  • vous perdez du poids ;
  • vous êtes incapable de garder la nourriture ou les liquides pendant 12 heures.

Ou si les vomissements sont accompagnés de :

  • douleurs thoraciques ;
  • douleurs abdominales sévères ;
  • vision floue ;
  • étourdissements ou évanouissements ;
  • forte fièvre ;
  • torticolis ;
  • peau froide, moite et pâle ;
  • maux de tête sévères.

Références scientifiques

Voir les références

  1. Leung AK, Hon KL. Motion sickness: an overview. Drugs Context. 2019;8:2019-9-4. Published 2019 Dec 13.
  2. Lien HC, Sun WM, Chen YH, Kim H, Hasler W, Owyang C. Effects of ginger on motion sickness and gastric slow-wave dysrhythmias induced by circular vection. Am J Physiol Gastrointest Liver Physiol. 2003 Mar;284(3):G481-9. 
  3. Marx W, Kiss N, Isenring L. Is ginger beneficial for nausea and vomiting? An update of the literature. Curr Opin Support Palliat Care. 2015 Jun;9(2):189-95.
  4. Lete I, Allué J. The Effectiveness of Ginger in the Prevention of Nausea and Vomiting during Pregnancy and Chemotherapy. Integr Med Insights. 2016;11:11-17. Published 2016 Mar 31. 
  5. Lee YR, Shin HS. Effectiveness of Ginger Essential Oil on Postoperative Nausea and Vomiting in Abdominal Surgery Patients. J Altern Complement Med. 2017 Mar;23(3):196-200. doi: 10.1089/acm.2015.0328. Epub 2016 Nov 14. PMID: 27841938. 
  6. Tayarani-Najaran Z, Talasaz-Firoozi E, Nasiri R, Jalali N, Hassanzadeh M. Antiemetic activity of volatile oil from Mentha spicata and Mentha × piperita in chemotherapy-induced nausea and vomiting. Ecancermedicalscience. 2013;7:290. 
  7. Amzajerdi A, Keshavarz M, Montazeri A, Bekhradi R. Effect of mint aroma on nausea, vomiting and anxiety in pregnant women. J Family Med Prim Care. 2019;8(8):2597-2601. Published 2019 Aug 28. 
  8. Darvishpor, Sharareh & Hosseini, Amirsaeed & Davoodi, Ali & Salehifar, Ebrahim & Akbari, Jafar & Azadbakht, Mohammad. (2018). A Review on Medicinal Plants used for Nausea and Vomiting in Persian Medicine. 18. 
  9. Klimek-Szczykutowicz M, Szopa A, Ekiert H. Citrus limon (Lemon) Phenomenon-A Review of the Chemistry, Pharmacological Properties, Applications in the Modern Pharmaceutical, Food, and Cosmetics Industries, and Biotechnological Studies. Plants (Basel). 2020;9(1):119. Published 2020 Jan 17.
  10. Yavari Kia P, Safajou F, Shahnazi M, Nazemiyeh H. The effect of lemon inhalation aromatherapy on nausea and vomiting of pregnancy: a double-blinded, randomized, controlled clinical trial. Iran Red Crescent Med J. 2014;16(3):e14360. 
  11. Singh O, Khanam Z, Misra N, Srivastava MK. Chamomile (Matricaria chamomilla L.): An overview. Pharmacogn Rev. 2011;5(9):82-95.
  12. Zargaran A, Borhani-Haghighi A, Salehi-Marzijarani M, Faridi P, Daneshamouz S, Azadi A, Sadeghpour H, Sakhteman A, Mohagheghzadeh A. Evaluation of the effect of topical chamomile (Matricaria chamomilla L.) oleogel as pain relief in migraine without aura: a randomized, double-blind, placebo-controlled, crossover study. Neurol Sci. 2018 Aug;39(8):1345-1353. 
  13. Khadem E, Shirazi M, Janani L, Rahimi R, Amiri P, Ghorat F. Effect of Topical Chamomile Oil on Postoperative Bowel Activity after Cesarean Section: A Randomized Controlled Trial. J Res Pharm Pract. 2018 Jul-Sep;7(3):128-135.
  14. Malcolm BJ, Tallian K. Essential oil of lavender in anxiety disorders: Ready for prime time?. Ment Health Clin. 2018;7(4):147-155. Published 2018 Mar 26. 
  15. François C, Fares M, Baiocchi C, Maixent JM. Innocuité de l’extrait de Desmodium adscendens sur les hépatocytes et les cellules rénales. Effet protecteur contre le stress oxydatif. J Intercult Ethnopharmacol . 2015; 4 (1): 1-5.
  16. Wegener T, Fintelmann V. Pharmakologische Eigenschaften und therapeutisches Profil der Artischocke (Cynara scolymus L.) [Pharmacological properties and therapeutic profile of artichoke (Cynara scolymus L.)]. Wien Med Wochenschr. 1999;149(8-10):241-7. German. PMID: 10483691. 
  17. EMA/HMPC/715093/2013, Committee on Herbal Medicinal Products (HMPC), Assessment report on Carum carvi L., fructus and Carum carvi L. aetheroleum (.pdf)
  18. Mahboubi M. Caraway as Important Medicinal Plants in Management of Diseases. Nat Prod Bioprospect. 2019;9(1):1-11.
  19. Freedman SB, Willan AR, Boutis K, Schuh S. Effect of Dilute Apple Juice and Preferred Fluids vs Electrolyte Maintenance Solution on Treatment Failure Among Children With Mild Gastroenteritis: A Randomized Clinical Trial. JAMA. 2016 May 10;315(18):1966-74.
  20. Par Jacinthe Leclerc, B. Sc. inf., M. Sc., Ph. D. (c.), Alexandre Sanctuaire, B. Sc. (kin.), DESS kinésiologie clinique, CCEPACSM, Pharm. D. (c.), Andrée-Anne Boivin-Cyr, M. Sc., IPSPL, et Karine Cloutier, B. Pharm, M. Sc., Pharm. D., BCPPS Nouvelles recommandations pour la prise en charge des nausées et vomissements de la grossesse.
  21. Haniadka R, Popouri S, Palatty PL, Arora R, Baliga MS. Medicinal plants as antiemetics in the treatment of cancer: a review. Integr Cancer Ther. 2012 Mar;11(1):18-28.

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?

Cliquez sur l'étoile de votre choix pour voter (de 1 à 5).

Note moyenne : 4.7 / 5. Votes : 3

Pouvez-vous partager cet article avec vos ami(e)s ?

Merci de partager, votre aide est précieuse !

Cet article pourrait intéresser vos proches, partagez-le !

MessengerWhatsAppLinkedInPinterest
Damien Le Moal

🌿 Fondateur de Mes Bienfaits

Après avoir été soigné par un remède naturel à base de plantes, au milieu de la forêt amazonienne, Damien prend conscience des puissantes vertus offertes par la nature. Désormais, il adopte une alimentation saine et un mode de vie simple qui le libèrent de la majorité des stress et des maux.

Grand passionné de santé et fasciné par les capacités de l’organisme humain, Damien analyse de nombreuses sources (ouvrages, études scientifiques, recommandations officielles…) pour présenter l'information la plus fiable possible, toujours entouré de son équipe de spécialistes.

🖋️ Article créé le , puis mis à jour le .
Régulièrement révisé par notre équipe de spécialistes.

Découvrir nos guides santé

Vous appréciez notre site ?

🔔 Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir nos derniers articles et nos conseils santé (3 à 4 fois par mois) :

En indiquant votre e-mail ci-dessus, vous consentez à recevoir nos bulletins périodiques par voie électronique. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée vous pouvez demander à accéder, faire rectifier ou supprimer vos informations. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.