ASHWAGANDHA : l’incroyable racine de vitalité

    4.6
    (172)

    L’ashwagandha est une plante médicinale indienne très puissante utilisée en médecine ayurvédique depuis plus de 3000 ans. Ses effets sont maintenant bien connus et ses bienfaits sont exploités par ceux qui les connaissent. Également appelée le « ginseng indien », l’ashwagandha (withania somnifera) est une plante adaptogène qui s’adapte aux besoins du corps pour le ressourcer et agir là où il en a besoin.

    À travers cet article, Mes Bienfaits répond à vos questions sur l’ashwagandha. Quels sont ses bienfaits et ses vertus ? Quelle est la posologie à respecter ? Est-il préférable de consommer de l’ashwagandha bio ? Où en acheter ? Existe-t-il des effets indésirables ?

    Racines d'ashwagandha qui ressemblent à des petits bouts de bois à côté d'un bol de poudre d'ashwagandha

    Qu’est-ce que l’ashwagandha ?

    Plante ashwagandha en extérieur avec feuilles vertes et baies jaunes en gros plan.L’ashwagandha est une plante herbacée de la famille des Solanacées, originaire d’Inde, du Népal et du Sri Lanka. Elle est également connue sous le nom de Withania somnifera, ou ginseng indien en raison de ses propriétés tonifiantes et adaptogènes. Le mot « ashwagandha » veut dire odeur de cheval en référence à ses vertus toniques qui donnent la force d’un cheval et à son odeur puissante [1] .

    Elle est utilisée depuis des milliers d’années en médecine ayurvédique pour combattre un large éventail de problèmes de santé, notamment le stress, l’anxiété, la fatigue, la faiblesse sexuelle, les insomnies et les problèmes cognitifs [2, 3].

    L’ashwagandha est une plante robuste qui peut pousser dans des conditions environnementales difficiles et peut atteindre jusqu’à un mètre de hauteur. Les racines, les feuilles et les fruits de la plante sont tous utilisés à des fins thérapeutiques.

    Composition nutritionnelle

    L’ashwagandha est une plante qui possède une composition nutritionnelle riche et diversifiée. En effet, elle est une source importante de nutriments essentiels tels que les vitamines, les minéraux et les acides aminés [4].

    Elle contient également des composés bioactifs tels que les withanolides, qui sont des stéroïdes lactones, et les sitoindosides, qui sont des glucosides. Ces composés ont des propriétés thérapeutiques reconnues, notamment des effets anti-inflammatoires et antioxydants [5].

    En outre, l’ashwagandha est riche en acides gras insaturés, tels que l’acide linoléique et l’acide oléique, qui jouent un rôle important dans la santé cardiovasculaire [4]. D’autre part, l’ashwagandha contient des alcaloïdes comme l’anferine et l’isopelletierine [5]. Les alcaloïdes contenus dans l’ashwagandha semblent exercer une action anti-inflammatoire [6].

    En somme, l’ashwagandha est une source de nutriments et de composés bioactifs bénéfiques pour la santé.

    Bienfaits, effets et vertus

    L’ashwagandha, également connue sous le nom de Withania somnifera, est une plante médicinale originaire d’Inde et d’Afrique du Nord. Utilisée depuis des siècles dans la médecine ayurvédique, elle est réputée pour ses propriétés adaptogènes qui aident l’organisme à s’adapter au stress et à l’anxiété.

    L’ashwagandha est également connue pour ses effets sur le système immunitaire, le sommeil, la fertilité masculine, la cognition et la santé hormonale.

    Dans cette section, nous allons explorer en détail les bienfaits de l’ashwagandha pour la santé et le bien-être avec des études à l’appui pour chaque bienfait. Mais d’abord, voici le résumé de l’ensemble des indications de l’ashwagandha :

    Aperçu des bienfaits

    Lutte contre le stress

    • Améliore le stress, le bien-être et le sentiment de bonheur
    • Réduit les niveaux de cortisol
    • Lutte contre l’anxiété et la dépression
    • Améliore la tolérance au stress

    Améliore la mémoire

    • Améliore la mémoire et la mémoire de travail
    • Protège contre les troubles de la mémoire causés par le stress post-traumatique

    Favorise la perte de poids et la croissance musculaire

    • Favorise la perte de poids
    • Réduit l’appétit
    • Augmente la force musculaire
    • Booste la testostérone
    • Réduit la graisse corporelle

    Améliore l’endurance

    • Améliore l’endurance physique

    Possède des propriétés anti-diabétiques

    • Réduit la glycémie
    • Réduit l’HbA1c
    • Améliore les niveaux l’insuline
    • Diminue la gravité des complications liées au diabète
    • Améliore le statut antioxydant

    Favorise la santé cardiaque

    • Réduit la tension artérielle
    • Réduit les niveaux de cholestérol
    • Limite les risques d’athérosclérose
    • Réduit le risque d’AVC
    • Diminue les niveaux des triglycérides
    • Protège contre les dommages oxydatifs causés par la chimiothérapie

    Lutte contre les infections

    • Réduit les symptômes de la tuberculose
    • Inhibe la croissance et lutte contre certaines espèces de bactéries
    • Possède une activité antifongique, antivirale et antiparasitaire

    Réduit les symptômes des troubles obsessionnels et les troubles de l’attention

    • Réduit les symptômes des TOC
    • Améliore le temps de réponse, l’impulsivité et la concentration chez les patients atteints de TDAH
    • Lutte contre la schizophrénie
    • Réduit la gravité des problèmes sensoriels chez les patients schizophrènes

    Possède des propriétés antalgiques

    • Réduit la douleur, la raideur et l’invalidité causées par les troubles articulaires
    • Réduit la douleur, la sensibilité et l’enflure dans le cas de polyarthrite rhumatoïde

    Améliore la fertilité masculine

    • Réduit le stress oxydatif
    • Augmente le niveau de testostérone et abaisse le niveau de FSH
    • Favorise la production de spermatozoïdes
    • Améliore le nombre, le volume, la motilité et la mobilité des spermatozoïdes

    Réduit les symptômes de la ménopause et améliore les fonctions sexuelles

    • Réduit les bouffées de chaleur
    • Réduit les troubles de l’humeur
    • Réduit les insomnies et l’anxiété
    • Améliore l’excitation, la lubrification et la satisfaction sexuelles

    Améliore la qualité du sommeil

    • Induit et favorise le sommeil profond
    • Évite les effets négatifs de la privation du sommeil

    Renforce les défenses immunitaires

    • Active les globules blancs et améliore la réponse immunitaire
    • Augmente l’activité des cellules tueuses naturelles et des globules blancs
    • Active les cellules de la moelle osseuse, les macrophages et les lymphocytes
    • Augmente les niveau des cytokines Th1
    • Inhibe l’activité des cellules myéloïdes suppressives

    Améliore la santé intestinale

    • Lutte contre la constipation, les douleurs à l’estomac et les vomissements
    • Améliore l’activité de la muqueuse intestinale

    Favorise une bonne fonction surrénalienne

    • Réduit les symptômes de l’hyperplasie congénitale des surrénales
    • Améliore les niveaux d’hormones dans le cas de l’hyperplasie congénitale des surrénales

    Possède des activités antioxydantes

    • Limite le vieillissement prématuré
    • Améliore les marqueurs du stress oxydatif lié à l’âge
    • Imite l’action des antioxydants de l’organisme (superoxyde dismutase, catalase, glutathion)

    Possède une activité anticancéreuse

    • Améliore la qualité de vie et la fatigue chez les patients recevant une chimiothérapie
    • Inhibe les cellules cancéreuses
    • Améliore l’efficacité d’un médicament anticancéreux le Paclitaxel®
    • Ralentit la croissance de plusieurs types de cancer (cerveau, sein, col de l’utérus, côlon, rein, poumon, ovaire, lymphome, pancréas, prostate, peau et estomac)

    Améliore les fonctions cérébrales

    • Favorise la croissance des cellules cérébrales
    • Encourage la régénération neuronale
    • Atténue les dommages oxydatifs causés par les médicaments
    • Protège contre l’excès de glutamate
    • Possède un potentiel dans le contrôle des crises d’épilepsie
    • Améliore la fonction cognitive et diminue les dépôts de bêta amyloïde dans la maladie d’Alzheimer
    • Normalise les niveaux de dopamine
    • Réduit les dommages des radicaux libres aux cellules cérébrales
    • Protège contre le stress oxydatif et le dysfonctionnement mitochondrial dans le cas de la maladie de Huntington

    Améliore la santé des cheveux et de la peau

    • Lutte contre l’inflammation de la peau
    • Agit contre les mélanomes malin
    • Peut s’avérer efficace contre l’alopécie
    • Réduit la perte de cheveux

    Ashwagandha et musculation

    • Augmentation de la force musculaire et de la taille des muscles
    • Réduit le temps de récupération
    Complément alimentaire à base d'ashwagandha en gélules de la marque Amoseeds Voici un magasin sérieux où acheter → Ashwagandha bio (KSM-66®)
    Exceptionnellement riche en withanolides (5 %) pour un résultat optimal. Très bon choix pour cette ashwagandha naturelle de qualité, non irradiée, sans OGM et sans allergènes.

    Détails des bienfaits

    Lutte contre le stress

    L’ashwagandha permet de lutter contre le stress. Il s’agit de l’une des indications les plus testées par les études. De même, elle est traditionnellement utilisée pour calmer les nerfs. Des études ont montré que l’extrait de racine pouvait améliorer le stress, le bien-être et le bonheur chez les personnes soumises à un stress chronique, ainsi que réduire les niveaux de cortisol [2, 6, 7].

    Femme stressée au travail. Elle se tient le front, assise devant son travail à accomplir.Elle s’est également révélée légèrement efficace chez les personnes atteintes d’anxiété dans une étude portant sur 39 personnes [8]. Diverses études ont également montré que l’ashwagandha était utile contre l’anxiété et la dépression, ainsi que pour améliorer la tolérance au stress [9, 10]. Avant de prendre de l’ashwagandha, il est important de parler à votre médecin pour toute raison que ce soit.

    Améliore la mémoire

    L’ashwagandha semble améliorer la mémoire. L’extrait de racine de l’ashwagandha a amélioré la mémoire chez 50 personnes atteintes de troubles cognitifs légers [11]. De même, cet extrait a amélioré la mémoire de travail dans une étude portant sur 53 personnes [12].

    Par ailleurs, des études préliminaires ont révélé que l’ashwagandha protège contre les troubles de la mémoire causés par les troubles du stress post-traumatique et l’hypoxie [13, 14].

    Favorise la perte de poids et la force musculaire

    Ashwagandha pour maigrir : ventre d'une femme mince qui mesure son tour de taille avec un ruban roseL’ashwagandha favorise la perte de poids et augmente la force musculaire. Dans une étude portant sur 52 personnes, l’extrait de racine de l’ashwagandha a réduit les fringales et les pulsions alimentaires ce qui a permis de réduire le poids corporel [15].

    Par ailleurs, l’extrait de l’ashwagandha en association avec un entraînement favorise l’augmentation de la force musculaire, réduit la graisse corporelle et booste les niveaux de testostérone [16-18].

    Améliore l’endurance

    L’ashwagandha améliore l’endurance. C’est ce qu’affirment les résultats d’une étude portant sur 49 athlètes adultes [19]. En effet, l’ashwagandha a amélioré l’endurance et le ressenti physique des athlètes après 12 semaines. Les mêmes résultats ont été obtenus dans une autre étude portant sur 40 cyclistes après 8 semaines [20].

    Possède des propriétés anti-diabétiques

    Diabète : une personne pique son doigt avec un appareil pour mesurer sa glycémieL’ashwagandha possède des propriétés anti-diabétiques car il semble réduire la glycémie et améliore les niveaux d’insuline. En effet, dans un essai portant sur 12 personnes, l’ashwagandha a diminué la glycémie de manière aussi efficace que les médicaments anti-diabétiques et sans causer d’effets indésirables [21]. De même, l’ashwagandha a réduit l’hémoglobine glyquée (HbA1c) et a amélioré les niveaux d’insuline [22-24].

    Par ailleurs, l’ashwagandha a diminué la gravité des complications liées au diabète comme la cataracte, les neuropathies et le dysfonctionnement testiculaire tout en améliorant le statut antioxydant [25, 26].

    Bien que prometteurs, ces résultats nécessitent des études plus approfondies pour être confirmées.

    Favorise la santé cardiaque

    Gros plan sur la poitrine d'un homme en chemise bleue. Il pose sa main sur son cœur et semble avoir un problème cardiovasculaire car sa main est crispée.L’ashwagandha favorise la santé cardiaque. En effet, l’ashwagandha possède des bienfaits sur la tension artérielle [27], les niveaux de cholestérol et limite les risques d’athérosclérose [28].

    D’autre part, des études préliminaires ont révélé que l’ashwagandha réduit le risque d’accident vasculaire cérébral, diminue les niveaux des triglycérides et protège contre les dommages oxydatifs [29-31]

    Lutte contre les infections

    L’ashwagandha possède des propriétés antimicrobiennes et lutte contre les infections virales, bactériennes, parasitaires et fongiques.

    Ashwagandha et immunité : une femme malade souffre d'un faible système immunitaire. Elle se mouche dans son canapé sous une couette colorée.En effet, l’ashwagandha en association avec d’autres plantes et antibiotiques a été plus efficace dans le soulagement des symptômes de toux et de la fièvre que les antibiotiques seuls dans le traitement de la tuberculose dans une étude portant sur 133 patients [32]. Lors d’une autre étude portant sur 99 patients atteints de tuberculose, l’ashwagandha a amélioré l’inflammation et les symptômes de la maladie [33].

    Par ailleurs, l’ashwagandha semble capable d’inhiber et de lutter contre certaines bactéries comme la salmonelle et le staphylocoque doré [34, 35].

    D’autre part, un remède contenant de l’ashwagandha a accéléré la guérison de 29 patients atteints d’hépatite virale [36]. De plus, des études préliminaires ont révélé que l’ashwagandha a démontré une activité antivirale contre l’herpès et le virus de la bursite infectieuse [37, 38].

    Enfin, l’ashwagandha semble avoir une activité antifongique contre certaines espèces de champignons comme Fusarium oxysporum, Aspergillus flavus et Fusarium verticillioides [39] en plus de posséder une activité antiparasitaire contre la malaria et la leishmania [40, 41].

    Réduit les symptômes des TOC et des troubles de l’attention

    L’ashwagandha réduit les symptômes des troubles compulsifs obsessionnels et semble avoir une action bénéfique contre les troubles de l’attention et de l’hyperactivité. En effet, la prise d’un extrait d’ashwagandha en association avec un traitement standard a réduit davantage de symptômes des TOC qu’avec le traitement seul selon une étude portant sur 30 patients [42].

    D’autre part, une association de plusieurs plantes, dont l’ashwagandha fait partie, a amélioré le temps de réponse, l’impulsivité et la concentration dans une étude portant sur 120 enfants atteints de troubles de l’attention [43].

    Lutte contre la schizophrénie

    L’ashwagandha lutte-t-elle contre la schizophrénie ? C’est ce qui ressort des résultats d’un essai pilote portant sur 11 patients. En effet, l’ashwagandha a réduit la gravité des problèmes sensoriels rencontrés par les patients schizophrènes [44].

    Cependant, malgré la promesse de ces résultats, d’autres études plus approfondies restent nécessaires.

    Possède des propriétés antalgiques

    L’ashwagandha possède des propriétés contre la douleur. En effet, soixante personnes souffrant de douleurs articulaires au genou ont vu leur douleur, leur raideur et leur invalidité réduites grâce à l’utilisation de l’ashwagandha [45].

    Un homme assis souffre d'arthrose à son genou qu'il tient entre ses deux mains. Il porte un short noir et un t-shirt gris.Dans une étude menée sur 86 personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde, un traitement ayurvédique contenant de l’ashwagandha a été utilisé et a permis de réduire la douleur, la sensibilité des articulations et l’enflure [46]. De même, une autre étude portant sur 42 personnes a révélé qu’un mélange à base de plantes contenant de l’ashwagandha, de l’encens indien, du curcuma et du zinc a permis de soulager la douleur causée par l’arthrose [47].

    Améliore la fertilité masculine

    L’ashwagandha améliore la fertilité masculine. En effet, cette plante réduit le stress oxydatif, augmente le niveau de testostérone et abaisse le niveau de TSH ce qui favorise la production des spermatozoïdes et améliore leur mobilité [48]. De même, une étude portant sur 46 hommes avec un faible nombre de spermatozoïdes a révélé que l’ashwagandha a amélioré plusieurs paramètres spermatiques dont [49] :

    • Le nombre de spermatozoïdes de 167 % ;
    • Le volume du sperme de 53 % ;
    • La motilité des spermatozoïdes de 57 % ;

    Par ailleurs, un complément alimentaire à base d’ashwagandha a amélioré la qualité du sperme chez les hommes infertiles [50].

    Réduit les symptômes de la ménopause et améliore les fonctions sexuelles

    Ashwagandha et libido : un homme (brun avec barbe) et une femme (blonde aux cheveux longs) sont allongés dans un lit. L'homme est positionné au dessus de la femme. Ils se sourient et sont prêts à s'embrasser.L’ashwagandha peut être une excellente solution pour lutter contre les symptômes de la ménopause.

    Dans une étude portant sur 51 femmes, l’ashwagandha a réduit les symptômes de bouffées de chaleur, les troubles de l’humeur comme l’irritabilité, les insomnies et l’anxiété [51].

    Par ailleurs, l’ashwagandha semble améliorer l’excitation, la lubrification, l’orgasme et la satisfaction [3].

    Améliore la qualité du sommeil

    L’ashwagandha est traditionnellement utilisée en médecine ayurvédique pour améliorer la qualité du sommeil. Une étude japonaise a identifié un composé, l’éthylène glycol, présent dans l’ashwagandha et qui est responsable de l’induction du sommeil profond et peut être suggéré contre l’insomnie [52].

    Par ailleurs, grâce à ses propriétés antioxydantes, l’ashwagandha a évité les effets négatifs de la privation du sommeil comme la mort cellulaire dans le cerveau ou l’augmentation des niveaux d’espèces réactives de l’oxygène (ROS) [53, 54].

    Renforce les défenses immunitaires

    L’ashwagandha renforce les défenses immunitaires. L’extrait d’ashwagandha s’est avéré améliorer la réponse immunitaire en activant les globules blancs dans un petit essai sur 5 personnes [55].

    Dans deux autres essais portant sur un total de 142 personnes, un mélange à base de plantes contenant de l’ashwagandha a augmenté l’activité des cellules tueuses naturelles, des globules blancs spécialisés qui combattent les tumeurs et les virus [56].

    Il a également été démontré que l’extrait d’ashwagandha renforce l’immunité chez la souris en activant les cellules de la moelle osseuse, les macrophages et les lymphocytes [57, 58]. Il a augmenté les niveaux de cytokines Th1 et empêché la déplétion des globules blancs chez les souris stressées [59].

    Dans une étude combinée impliquant des souris et des cellules, l’ashwagandha a inhibé l’activité des cellules myéloïdes suppressives qui peuvent stimuler la croissance tumorale et empêcher le système immunitaire d’attaquer les cellules cancéreuses [60, 61].

    Améliore la santé intestinale

    Homme qui se tient le ventre avec les deux mains sur son ventre. Plan de près.L’ashwagandha semble avoir des bienfaits sur le système digestif notamment l’estomac et les intestins.

    En effet, l’ashwagandha peut combattre la constipation, les douleurs à l’estomac et les vomissements [62].

    D’autre part, un lavement à l’ashwagandha semble améliorer l’activité de la muqueuse intestinale atteinte de maladie inflammatoire [63].

    Favorise une bonne fonction surrénalienne

    L’ashwagandha semble améliorer les symptômes de l’atteinte des surrénales appelée, l’hyperplasie congénitale des surrénales. Celle-ci est un dysfonctionnement inné des enzymes qui contrôlent la production des hormones dans la glande surrénale. Elle se caractérise par l’apparition de symptômes tels que l’excès de pilosité faciale, l’infertilité, les troubles menstruels et l’acné.

    Dans une étude réalisée sur des femmes âgées, l’ashwagandha a amélioré les niveaux d’hormones et les symptômes de l’hyperplasie congénitale des surrénales [64, 65].

    Possède des activités antioxydantes

    L’ashwagandha grâce à sa composition nutritionnelle possède une forte activité antioxydante. En effet, une étude préliminaire a révélé que l’ashwagandha pourrait limiter le vieillissement prématuré en améliorant les marqueurs du stress oxydatif lié à l’âge [66].

    De même, l’ashwagandha semble imiter l’action des antioxydants de l’organisme comme la superoxyde dismutase, la catalase et le glutathion tout en limitant le risque de lésions rénales causées par la déshydratation et les dommages oxydatifs liés à la chimiothérapie [67, 68].

    Possède une activité anti-cancéreuse

    L’ashwagandha semble posséder une activité anti-cancéreuse contre divers types de cancers. Dans une étude portant sur 100 patients cancéreux recevant une chimiothérapie, l’ashwagandha a été associée à une amélioration de la fatigue et de la qualité de vie [69].

    Des études préliminaires ont montré que les constituants de l’ashwagandha, en particulier la withaférine A, ont des propriétés inhibitrices ou destructrices sur les cellules cancéreuses [2, 70, 71]. En outre, selon des études sur des souris, l’ashwagandha améliore l’efficacité du médicament anticancéreux Paclitaxel® contre le cancer du poumon [72, 73].

    D’autres études ont également démontré que l’ashwagandha ralentit ou inverse la croissance de plusieurs types de cancer, notamment du cerveau [74], du sein [75, 76], du col de l’utérus [77], du côlon [78], du rein [79], du poumon [2, 80], du lymphome [81], de l’ovaire [2], du pancréas [82], du prostate [83], de la peau [84, 2] et de l’estomac [85].

    Améliore les fonctions cérébrales

    L’ashwagandha semble améliorer les fonctions cérébrales. C’est ce qu’affirment diverses études et recherches réalisées pour établir les effets de l’ashwagandha sur le cerveau et les cellules nerveuses.

    Selon des recherches, l’ashwagandha favorise la croissance des cellules cérébrales et encourage la régénération neuronale [86, 2]. De plus, il a été observé que l’ashwagandha peut atténuer les dommages oxydatifs causés par les médicaments et protéger contre l’excès de glutamate. En outre, il pourrait posséder un potentiel dans le contrôle des crises d’épilepsie et dans la lutte contre la dyskinésie (mouvement involontaire) [87, 88]. Cependant, ces résultats nécessitent d’autres confirmés par d’autres études plus approfondies.

    Dans la maladie d’Alzheimer, les dépôts de protéines bêta-amyloïdes et la perte de cellules cérébrales provoquent la démence. Dans la maladie d’Alzheimer, l’ashwagandha a démontré dans des études préliminaires, sa capacité à améliorer la fonction cognitive et à diminuer les dépôts de bêta-amyloïde [89].

    La maladie de Parkinson est une maladie neurodégénérative entraînant la perte progressive des neurones dopaminergiques. Une étude a démontré que l’ashwagandha normalise les niveaux de dopamine et réduit les dommages des radicaux libres aux cellules cérébrales [90].

    La maladie de Huntington est une maladie génétique qui entraîne la dégradation des cellules cérébrales par des dommages oxydatifs. Des études ont démontré que l’ashwagandha a le potentiel d’être utile dans des maladies telles que la maladie de Huntington en offrant une protection contre le stress oxydatif et le dysfonctionnement mitochondrial [91].

    Améliore la santé de la peau et des cheveux

    Ashwagandha et peau : une femme avec une très belle peau regarde vers le haut. On aperçoit des arbres derrière elleL’ashwagandha peut améliorer la santé de la peau et des cheveux. En effet, des études ont révélé que l’ashwagandha peut lutter contre l’inflammation de la peau et possède un effet puissant contre les mélanomes malins [92, 93].

    Par ailleurs, elle s’est avérée être efficace contre l’alopécie et la perte de cheveux dans deux études distinctes [94, 65].

    Ashwagandha et musculation

    L’ashwagandha semble bénéfique pour les personnes qui font de la musculation. En effet, l’ashwagandha est une plante adaptogène largement utilisée dans la médecine ayurvédique pour ses propriétés bénéfiques pour la santé.

    Des études scientifiques récentes ont suggéré que l’ashwagandha pourrait également aider à augmenter la masse musculaire et la force. Une étude a révélé que la supplémentation en ashwagandha chez des sujets ayant suivi un programme d’entraînement en résistance a amélioré la force du haut et du bas du corps et a favorisé une meilleure distribution de la masse corporelle [17]. De même, l’ashwagandha peut améliorer les performances physiques et réduire le temps de récupération après l’exercice.

    Ces résultats suggèrent que l’ashwagandha pourrait être un complément efficace pour les personnes cherchant à améliorer leur performance en musculation.

    Où en acheter ?

    On en trouve assez facilement, et c’est souvent le problème. Où acheter de la qualité ? Faîtes attention où vous achetez vos produits car avec la popularité grandissante de l’ashwagandha, il y a de tout sur le marché : du bon et du moins bon ! Préférez acheter dans des boutiques spécialisées qui fournissent leurs certificats de laboratoires, ainsi vous avez la certitude d’avoir un produit de qualité, contrôlé. Pareillement, préférez de l’ashwagandha bio dépourvue de pesticides, métaux lourds et autres substances indésirables.

    Ashwagandha KSM-66®, quésaco ?

    Au moment d’acheter de l’ashwagandha, vous vous mettez à comparer les différents produits présents en ligne, et vous vous rendez-compte que certains vendeurs proposent de l’ashwagandha KSM-66® sans parfois préciser de quoi il s’agit. Mes Bienfaits vous dit tout !

    KSM-66® est un extrait breveté d’ashwagandha, à spectre complet (qui comportent tous les principes actifs de la plante) avec la concentration la plus élevée du marché. Il s’agit d’un extrait d’ashwagandha 100 % racine. Il est produit en utilisant un procédé d’extraction unique, basé sur les principes de « chimie verte », c’est à dire sans utiliser d’alcool ou autre solvant chimique.

    💡 Pourquoi n’utiliser que la racine ? Alors que les racines d’ashwagandha sont bien plus coûteuses à produire que les feuilles, KSM-66® utilise uniquement les racines sans aucun ajout de feuilles. En effet, la racine est la partie de la plante qui est principalement utilisée pour les avantages adaptogènes et l’ingestion interne. Traditionnellement, les feuilles étaient utilisées sur la peau, tels que sur les brûlures ou les abcès, et non pas pour la consommation interne. L’utilisation de la racine est également bien plus appuyée en termes de preuves cliniques humaines et d’études scientifiques que l’utilisation des feuilles.

    De plus, KSM-66® possède le pourcentage le plus élevé de withanolides de tous les extraits 100 % racine disponibles actuellement. Il a une concentration de plus de 5 % de withanolides (le principe actif qui lui confère toutes ses vertus) mesurée par HPLC, la méthode d’analyse la plus précise à ce jour. Parallèlement, KSM-66® garantit des niveaux presque inexistant de Withaferin A dans ses extraits, un withanolide cyto-toxique qui vaut à la plante d’être parfois bannie de certains pays comme c’est le cas en France. Plus loin dans l’article, nous avons rédigé un paragraphe à ce sujet (ashwagandha, interdite en France ?) que nous vous invitons à lire.

    L’extrait d’ashwagandha KSM-66® a un goût neutre et n’est pas amer comme les autres extraits, vous n’avez donc pas à craindre « l’odeur de cheval » qu’inspire souvent ce complément alimentaire.

    Pour finir, KSM-66® est l’extrait d’ashwagandha possédant le plus grand nombre de certifications. Qu’il s’agisse de sa culture, de ses méthodes de préparation ou de fabrication, l’extrait possède les certifications : GMP (Bonnes pratiques de fabrication) Agriculture Bio, sans OGM, sans gluten, sans substances dopantes (pour les athlètes), casher, halal, HACCP (un système qui identifie, évalue et maîtrise les dangers significatifs au regard de la sécurité des aliments), etc.

    KSM-66®, et régime végétalien, attention à bien vous renseigner !

    🥛 Le processus d’extraction du KSM-66® implique le prétraitement des racines d’ashwagandha dans du lait. Un tel prétraitement est conforme au processus décrit dans les textes ayurvédiques traditionnels. Toutefois, certains vendeurs ayant conscience des enjeux actuels, peuvent demander une version végétalienne n’ayant pas été trempée dans le lait, ciblant ainsi les consommateurs végétaliens ou toutes personnes qui souhaitent éviter le lait.

    KSM-66® est-il toujours garant d’une agriculture biologique ?

    ⚠ Ce n’est pas parce que KSM-66® possède la certification biologique que tous les produits brevetés le sont. En effet, certains vendeurs peuvent demander des extraits non bio pour faire baisser les coûts et profiter de la notoriété de la marque. Ainsi, lorsque vous achetez votre produit, vérifiez toujours sur le site du vendeur que leur ashwagandha soit issue d’agriculture biologique. Si ce n’est pas indiqué, ce n’est pas bon signe.

    Un conseil pour choisir ?

    Bien qu’il existe beaucoup de mauvais produits, il y a aussi des vendeurs sérieux qui vendent de l’ashwagandha bio de qualité. Par exemple, voici une boutique en ligne sérieuse. C’est là que nous l’achetons sous forme de gélules pour nos cures car il s’agit d’un extrait d’ashwagandha KSM-66® bio et vegan qui est associé à de la pipérine, afin d’augmenter la biodisponibilité du produit, garantissant ainsi une meilleure efficacité :

    Ashwagandha bio en poudre ✔️ Ashwagandha bio en gélules ✔️
    Complément alimentaire à base d'ashwagandha en poudre de la marque AmoseedsVoir le produit Complément alimentaire à base d'ashwagandha en gélules de la marque AmoseedsVoir le produit

    Ashwagandha posologie, dosage

    La posologie à adopter peut varier selon sa forme (poudre d’ashwagandha, racine pour décoction ou extraits en gélules).

    Dans tous les cas, veillez à respecter les dosages recommandés selon le fabricant. Voici quelques exemples de posologies utilisées dans certaines études cliniques en fonction de chaque indication :

    • 💊 600 mg d’extrait sec de racine d’ashwagandha par jour ont augmenté la masse musculaire [16] en plus de réduire l’anxiété, d’améliorer la qualité du sommeil [95] et d’améliorer la mémoire et l’attention [11] ;
    • 🥄 5 g pour la poudre de racine d’ashwagandha par jour a permis d’améliorer la qualité du sperme [96].

    Veuillez noter qu’il n’existe pas de dosage précis concernant l’ashwagandha et par conséquent les posologies ci-dessus sont les plus généralement recommandés par les fabricants.

    Vous pouvez commencer à petites doses pour habituer votre organisme et augmenter progressivement si vous en ressentez le besoin mais ne dépassez jamais les doses prescrites par le fabricant.

    Pour la durée de la cure, il est généralement conseillé de la consommer pendant plusieurs semaines pour bénéficier des premiers effets. Une étude a rapporté qu’une consommation de 600 mg d’extrait de racine d’ashwagandha par jour pendant 3 mois a amélioré la mémoire et la concentration, le bien-être psychologique et la qualité du sommeil, en plus de réduire les niveaux de stress. Selon cette même étude, la prise était sûre et bien tolérée [97].

    Effets indésirables de l’ashwagandha

    ✔️ Prise aux doses recommandées, l’ashwagandha est en règle générale sûre et bien tolérée. À de fortes doses, l’ashwagandha peut causer certains inconforts digestifs comme les maux d’estomac, les diarrhées, les nausées et les vomissements. Dans certains cas et chez certaines personnes sensibles, l’ashwagandha peut provoquer de l’anxiété, de l’irritabilité et des allergies cutanées.

    Contre-indications et dangers de l’ashwagandha

    Dans certains cas, l’ashwagandha peut augmenter les niveaux des hormones thyroïdiennes et peut provoquer une thyrotoxicose [98].

    Les personnes souffrant de troubles de la thyroïde doivent éviter de consommer l’ashwagandha sans l’avis de leur médecin. D’autre part, par principe de précaution l’ashwagandha est contre-indiquée chez les enfants, les femmes enceintes et allaitantes.

    Par ailleurs, l’ashwagandha peut avoir des interactions avec certains médicaments. Il est donc conseillé de consulter votre médecin si vous prenez les traitements suivants :

    • Médicaments contre l’hyperthyroïdie [99] ;
    • Médicaments contre l’hypertension artérielle en raison de son action antihypertensive [27] ;
    • Médicaments contre le diabète en raison de son action hypoglycémiante [22] ;
    • Médicaments anticonvulsivants et barbituriques car l’ashwagandha possède des propriétés sédatives et GABAnergiques [100].

    De ce fait, dans certains cas comme pour les personnes en proie au diabète ou à des maladies auto-immunes, il est recommandé de consulter un professionnel de la santé avant de consommer l’ashwagandha.

    Par ailleurs, à très forte dose, la plante se révèle hypnotique et peut provoquer des troubles intestinaux.

    Si le produit choisi est de mauvaise qualité, la plante pourrait alors devenir toxique à de très fortes doses du fait d’un de ses composants, le withanolide Withaferin A.

    Attention, certaines personnes peuvent déclencher une allergie à la plante, l’ashwagandha étant de la famille des solanacées, les personnes qui y sont allergiques devraient ainsi éviter d’en consommer. Les solanacées comprennent notamment des aliments comme le poivron, la tomate, l’aubergine, la pomme de terre ou le paprika. 🍅

    Ashwagandha, interdite en France ?

    L’ashwagandha a été interdite en France pendant de nombreuses années du fait que certains organismes de santé ont reporté de possibles cas de toxicité lors d’un surdosage. De nos jours, la plante n’apparaît toujours pas dans « l’ Arrêté du 24 juin 2014 établissant la liste des plantes, autres que les champignons, autorisées dans les compléments alimentaires et les conditions de leur emploi » qui comme son nom l’indique, liste les plantes autorisées dans les compléments alimentaires.

    En octobre 2014, l’ANSM propose de revoir certaines plantes, dont l’Ashwagandha, afin de les rendre légales (les passant de la liste B, les plantes interdites, à la liste A, les plantes autorisées) et déclare sur le compte rendu de la séance :

    « Il est mentionné qu’il ne semble pas y avoir de toxicité avérée aux conditions habituelles d’emploi alors que l’usage traditionnel préconise 3 à 6 g de poudre par jour et 250 mg d’extrait sec trois fois par jour. Cette plante avait été inscrite sur la liste B à cause du caractère potentiellement toxique des withanolides. Cependant, les différentes études et publications n’ont pas montré de toxicité majeure de ces composés. »

    Et le verdict finalement annoncé fût le suivant :

    « Avis des membres du comité : Vu ses utilisations médicinales et vu son absence de toxicité aux doses habituelles d’emploi, Withania somnifera (racine) pourrait être inscrite sur la liste A des plantes médicinales de la Pharmacopée française. Cependant, quelques références font état de toxicité à fortes doses et justifieraient de maintenir cette plante en Liste B puisqu’elle y est déjà et dans la mesure où le groupe HMPC n’établira pas de monographie communautaire sur cette plante pour l’instant. »

    Depuis ce jour, l’ashwagandha continue d’apparaître sur la liste B sous le nom Withania, la rendant donc interdite en France. Toutefois, cela ne signifie pas qu’elle soit complètement introuvable en France, car on la retrouve effectivement en vente dans de nombreuses pharmacies mais elle ne peut cependant pas être vendue par un herboriste ou une boutique physique de complément alimentaire par exemple.

    💡 Pour information, sa vente est légale sur les sites en ligne grâce à une astuce des vendeurs. En effet, il existe une loi qui s’appelle « le principe de reconnaissance mutuelle » qui permet à tout vendeur d’enregistrer son produit au registre sanitaire dans un des pays de l’Europe et de le commercialiser dans tous les autres pays européens lorsque celui-ci est validé. Ainsi, ils enregistrent leurs compléments alimentaires à base d’ashwagandha en Belgique, dont la vente est légale là-bas, afin de les commercialiser dans le reste des pays européens, dont la France.

    Ashwagandha : produits sur le marché

    Aujourd’hui, elle est disponible sur le marché sous différentes formes, notamment en gélules, en poudre, en comprimés, en ampoules, en racines fraîches, en teinture mère, en huile essentielle, en pommade ou en baume.

    Les gélules et les comprimés d’ashwagandha sont les formes les plus courantes et les plus pratiques pour la supplémentation. Elles sont généralement prises avec de l’eau et contiennent des extraits standardisés de la plante. La poudre d’ashwagandha est souvent utilisée pour la préparation de smoothies ou peut être ajoutée aux aliments et dans les boissons.

    Les ampoules d’ashwagandha contiennent souvent des extraits liquides de la plante, qui peuvent être utilisés pour préparer des boissons ou des jus. Les racines fraîches d’ashwagandha sont souvent utilisées dans la cuisine indienne ou en tisane et peuvent être ajoutées aux currys et aux ragoûts.

    Les teintures mères sont des extraits liquides concentrés de la plante, qui sont souvent utilisés dans les préparations médicinales. L’huile essentielle d’ashwagandha est utilisée diluée dans une huile végétale pour les massages et les soins de la peau, tandis que les pommades et les baumes peuvent être utilisés pour soulager les douleurs articulaires et musculaires.

    Il est important de noter que la qualité et la concentration des produits d’ashwagandha varient considérablement selon la forme et la marque. Il est donc conseillé de choisir des produits de qualité supérieure et de consulter un professionnel de la santé avant de commencer toute supplémentation.

    Ashwagandha : avis et commentaires

    L’ashwagandha, également connu sous le nom de Withania somnifera, est une herbe médicinale populaire utilisée dans la médecine ayurvédique. Ces dernières années, elle est devenue de plus en plus populaire en Occident en tant que complément alimentaire pour améliorer la santé mentale, la résistance au stress et la fonction cognitive.

    Cependant, il est important de souligner que les avis partagés sur le net ne doivent pas constituer une base médicale. Chaque individu est unique et peut réagir différemment à un supplément. Il est donc essentiel de consulter un professionnel de la santé avant de prendre de l’ashwagandha ou tout autre complément alimentaire.

    De nombreux internautes ont partagé leurs expériences positives avec l’ashwagandha, notamment en termes de réduction de stress et de l’anxiété. Certains ont rapporté une diminution de la tension artérielle et une amélioration de l’humeur, ce qui a eu un impact positif sur leur qualité de vie en général. D’autres ont signalé une amélioration de la qualité du sommeil, ce qui leur a permis de se sentir plus reposés et plus énergiques au réveil.

    En plus de ses effets sur le bien-être mental, l’ashwagandha a également été associée à une amélioration de la fonction cognitive. De nombreux utilisateurs ont signalé une augmentation de la concentration et de la clarté mentale, ce qui a été particulièrement utile pour ceux qui ont des emplois exigeants ou qui ont des examens.

    Il convient cependant de noter que certains utilisateurs ont signalé des effets secondaires tels que des maux de tête, des nausées et des douleurs abdominales. Ces effets secondaires sont généralement bénins et disparaissent après l’arrêt de la prise de l’ashwagandha. Toutefois, il est important de prendre en compte ces effets indésirables potentiels lors de la prise de tout complément alimentaire.

    Nous avons testé un extrait d’ashwagandha pendant 6 semaines et avons ressenti un effet au bout de 3 semaines sur le sommeil, notre vitalité et contre le stress. En effet, on se sentait plus apaisé et peut-être n’était-ce qu’un effet placebo, mais notre sommeil paraissait plus réparateur, sans interruption. Cela a dû participer à cette plus grande sensation d’énergie en journée.

    Nous avons aussi pu constater sur divers forums, sites marchands ou via les réseaux sociaux que certains de vous sont très satisfaits tandis que d’autres paraissent plutôt déçus. N’oubliez pas que la qualité des produits choisis est très importante. En achetant une simple poudre d’ashwagandha, vous ne bénéficierez pas des mêmes effets que pour un extrait titré en principes actifs.

    Associations de plantes avec l’ashwagandha

    Ashwagandha ou ginseng, laquelle choisir ?

    Ashwagandha et ginseng : trois racines de ginseng sur un plateau en bois.Le ginseng et l’ashwagandha sont deux plantes adaptogènes par excellence. Elles possèdent toutes deux des propriétés anti-stress, aphrodisiaques et revitalisantes. Pour choisir, préférez l’ashwagandha si vous avez des problèmes de sommeil ou de digestion car elle vous apaisera profondément et choisissez le ginseng si vous avez des troubles de la circulation sanguine ou de tension artérielle [101, 102]. Dans tous les cas, il s’agit de plantes qui fonctionnent de manière différente, une plante fonctionnera probablement mieux sur votre organisme que l’autre. Pour cela, il faut les tester et voir laquelle vous correspond. Il est d’ailleurs possible de les prendre ensemble, pour une puissante association de leurs bienfaits.

    Ashwagandha et rhodiola : concentration, sérénité et vitalité

    L’ashwagandha et la rhodiola sont très souvent associées pour profiter de leurs propriétés incroyables tout en décuplant leurs bienfaits. Attention, il s’agit réellement de deux plantes puissantes, il est donc recommandé de commencer par de petites doses et d’augmenter petit à petit pour voir comment votre organisme réagit. Cette association vous donnera une forte sensation de concentration, de sérénité et de bien-être. Vous dormirez bien la nuit et serez actif/ve la journée, plein(e) d’énergie et de motivation [103]. Pour cela, nous recommandons de ne pas prendre les gélules au même moment mais de prendre la rhodiola le matin, à jeun puis de prendre l’ashwagandha quelques heures avant le coucher le soir pour relaxer votre corps tout entier.

    Ashwagandha ou maca ? Pourquoi choisir ?

    Racines de maca jaune, noire et rouge en gros planVous nous demandez souvent quelle plante choisir entre la maca et l’ashwagandha, ici encore il s’agit de deux plantes qui agissent de façon différente. Elles vous apporteront toutes deux un regain d’énergie et une meilleure libido, mais comment savoir laquelle fonctionnera le mieux sur votre organisme ? le mieux est de tester. Prises ensemble, elles seront très bonnes pour le mental, et en plus de leurs propriétés anti-stress, elles sont idéales pour stabiliser l’humeur et diminuer les anxiétés en raison de leurs propriétés adaptogènes [104]. C’est une association de plantes souvent très appréciée car elle est complète en terme de bienfaits. Si vous prenez maca et ashwagandha ensemble, consommez la maca lors des repas (matin et midi par exemple) et l’ashwagandha le soir, quelques heures avant le coucher.

    Ashwagandha et spiruline : le secret des sportifs

    L’ashwagandha et la spiruline est une association de plantes très appréciée par les sportifs. Ensemble, elles améliorent plus rapidement la résistance, l’endurance et la récupération. Elles sont source de nutriments, minéraux et vitamines : idéales pour booster un corps affaibli ou fatigué. Elles permettent un sommeil profond la nuit pour de meilleures performances physiques le jour. Pour la prise, répartissez la spiruline en début ou milieu de journée après les repas et l’ashwagandha le soir, 2 à 3 heures avant le coucher.

    Cependant, il est important de signaler qu’il n’existe à ce jour aucune étude sérieuse qui confirme les bienfaits de cette association.

    Ashwagandha vs kava

    Le kava et l’ashwagandha sont des plantes très similaires au niveau de leurs vertus. Elles possèdent toutes les deux un effet anti-stress puissant et agissent efficacement sur le sommeil. La vente et la consommation du kava étant complètement interdites en France, il est compliqué (voire impossible) de s’en procurer [105, 106].

    Ashwagandha ou tribulus ?

    L’ashwagandha et le tribulus sont des plantes différentes qui n’agissent pas de la même manière sur l’organisme. Le tribulus améliore les performances physiques, sportives et sexuelles (dont la fertilité) [107] tandis que l’ashwagandha permet également l’amélioration du mental, des humeurs et de l’immunitaire grâce à ses propriétés adaptogènes. Il est tout à fait possible de les combiner pour profiter de leurs vertus de manière synergique [108].

    Ashwagandha et griffonia (5-HTP) : vers le bonheur

    Associer l’ashwagandha et le griffonia est commun lors de troubles de la dépression ou d’anxiété. L’une apaise les stress du quotidien et l’autre fait le plein de sérotonine [109], l’hormone du bonheur. Il s’agit donc d’une synergie très appréciée pour retrouver l’équilibre émotionnel, mais attention toutefois à commencer par de petites doses. Elles sont toutes les deux très puissantes, il est donc conseillé d’augmenter petit à petit afin de laisser le temps à votre organisme de prendre en compte les molécules des plantes.

    Ashwagandha, vitamine C et zinc : la synergie immunostimulante

    Certains compléments alimentaires proposent d’associer directement l’ashwagandha avec la vitamine C et le zinc car il s’agit là d’une formule immunostimulante puissante. En effet, le zinc et la vitamine C sont des éléments importants pour le bon fonctionnement du système immunitaire [110]. Si vous souhaitez en acheter, nous vous conseillons de l’associer à de la vitamine C naturelle, du type acérola, pour profiter pleinement des bienfaits sans devoir prendre un produit de synthèse.

    Ashwagandha ou millepertuis, comment choisir ?

    Millepertuis : fleur jaune en gros plan et bourgeons.Le millepertuis, à l’instar de l’ashwagandha est une plante qui va jouer sur l’état émotionnel, en apaisant les humeurs, diminuant le stress et en luttant contre la fatigue nerveuse [111]. De nombreuses personnes les associent pour bénéficier des propriétés adaptogènes de l’ashwagandha, tout en jouissant de l’effet anxiolytique du millepertuis. Toutefois, si vous deviez choisir entre les deux, préférez l’ashwagandha pour les problèmes d’insomnie et le millepertuis s’il s’agit de problèmes purement émotionnels (dépression ou anxiété). Leur association restant la meilleure option en cas de dépression affectant également le sommeil et la vitalité.

    Ashwagandha ou astragale ?

    L’astragale est une plante adaptogène comme l’ashwagandha. Elle cible davantage les problèmes liés à l’âge. Elle offre une belle protection cardio-vasculaire, en plus de son action anti-inflammatoire et antioxydante [112]. Bien-entendu, les deux plantes sont bénéfiques au système immunitaire, elles peuvent d’ailleurs être associées en fonction des besoins.

    FAQ : réponses à vos questions

    Bienfaits et indications

    Quels bienfaits possède l’ashwagandha pour la femme ?

    L’ashwagandha est une plante adaptogène utilisée depuis longtemps en médecine ayurvédiques. Chez la femme, l’ashwagandha peut améliorer les symptômes de la ménopause comme les bouffées de chaleur et l’irritabilité tout en améliore le désir et la satisfaction sexuels [51, 3].

    Quel lien possède l’ashwagandha avec le cortisol ?

    L’ashwagandha est connue pour ses propriétés adaptogènes, ce qui signifie qu’elle peut aider à réguler la réponse de l’organisme au stress. Lorsque l’organisme est soumis à un stress physique ou mental, cela déclenche une réaction en chaîne dans le corps, y compris l’activation de l’axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien (HHS) [113].

    Lorsque l’HHS est activé, il entraîne une libération d’hormones de stress, telles que le cortisol, dans la circulation sanguine. Le cortisol est une hormone stéroïde produite par les glandes surrénales en réponse au stress et a des effets puissants sur le corps, y compris la régulation de la glycémie, de la pression artérielle et de l’inflammation.

    Des études ont montré que l’ashwagandha peut aider à réguler les niveaux de cortisol en réduisant les niveaux de cette hormone pendant les périodes de stress. En outre, l’ashwagandha peut également aider à réduire les symptômes associés au stress, tels que l’anxiété et la dépression, ce qui peut également contribuer à la régulation des niveaux de cortisol [6, 7].

    Pour l’athérosclérose aux jambes, l’ashwagandha est-elle efficace ?

    Il est possible que l’ashwagandha puisse aider, notamment pour limiter les risques d’athérosclérose due au stress [2]. Mais en raison des évidences scientifiques, des études sont nécessaires pour confirmer cette indication.Toutefois, on entend plus régulièrement parler des plantes suivantes : ginseng, curcuma, ail. N’oubliez pas d’acheter des produits de qualité pour bénéficier de leurs vertus.

    L’ashwagandha est-elle efficace pour lutter contre la dépendance à l’alcool ?

    Oui, une étude [114] menée en 2020 a permis de démontrer que l’ashwagandha possède des bienfaits pour lutter contre l’alcoolodépendance. L’ashwagandha protège notamment de la rechute et a montré des effets bénéfiques sur les neurotransmetteurs impliqués dans la dépendance à l’alcool (GABA et dopamine). La plante a agit avec la même efficacité que le Naltrexone®, un célèbre médicament utilisé pour réduire cette addiction. Il s’agit donc d’un allié de taille dans les troubles liés à la consommation d’alcool.

    Je prends de l’ashwagandha le soir à raison de 500 mg/jour (extrait de racine) depuis quelques jours. Les effets sont surprenants (sommeil réparateur, rêves, relâchement musculaire, bonne concentration dès le réveil, etc). De toutes les plantes que j’ai essayé, aucune ne m’a procuré des effets aussi significatifs (rhodiola, ginseng, maca…). Est-ce parce qu’elle est plus puissante que les autres ou parce qu’elle me correspond particulièrement ? Pendant la journée, il y a un effet sédatif, je me demandais comment contrebalancer cet effet.

    Effectivement l’ashwagandha semble vous correspondre tout particulièrement. Les organismes humains, bien que similaires, réagissent très différemment. Une autre explication pourrait être que vous n’avez pas acheté des produits de qualité auparavant ou de moins bonne qualité. L’effet sédatif pendant la journée signifie que la plante agit sur vous, là où votre organisme en a besoin. Peut-être avez-vous besoin de plus de repos. Pour éviter cet effet, s’il devient trop embêtant, il est conseillé de consommer la plante 2 heures avant de se coucher le soir.

    J’ai l’intestin abîmé (maux de ventre très forts, constipation, ballonnements, gaz). Est-ce que prendre ce produit pourrait réparer mon intestin ?

    En effet l’ashwagandha peut aider le système digestif, c’est un bon supplément [2]. Toutefois, si vous avez de gros problèmes intestinaux, cette plante ne fera pas de miracles à elle seule. L’intestin est très complexe et pour résoudre vos problèmes il faudra certainement changer vos habitudes de vie, notamment l’alimentation. Si vous désirez en savoir plus, nous avons rédigé des articles sur la perméabilité intestinale et sur le microbiote intestinal.

    Je souffre d’insomnie chronique (plusieurs années d’insomnie). Est-ce que cette plante pourrait m’aider ? Si oui à quel dosage ? Quand faut-il que je prenne ces comprimés ? Le matin ou le soir ?

    L’ashwagandha pourrait vous aider en agissant en profondeur sur votre organisme. Ses effets contre l’insomnie ont d’ailleurs été prouvés [53]. Le mieux est de constater les effets par vous-même car chaque personne réagit différemment. N’oubliez pas qu’il s’agit d’une plante médicinale naturelle, elle n’agit donc pas immédiatement. Une cure de plusieurs semaines est nécessaire. Le dosage est indiqué par le fabricant. Veillez à acheter une plante de grande qualité pour bénéficier de tous ses bienfaits. Le matin ou le soir ? C’est à vous de choisir mais il est souvent conseillé de prendre la plante le soir. Écoutez votre organisme, c’est important.

    Je souffre d’acouphènes depuis plusieurs années et mon sommeil est perturbé, est-ce que l’ashwagandha pourrait m’aider ?

    L’ashwagandha n’est pas connue pour soigner les acouphènes mais pour le sommeil elle peut effectivement être d’une aide précieuse car il s’agit d’une plante adaptogène qui agit là où l’organisme en a besoin [52]. De ce fait, elle participera au bien-être et à la relaxation du corps entier. Pour le sommeil, nous avons rédigé un article guide que nous vous invitons à lire. Plusieurs méthodes naturelles peuvent vous aider à mieux dormir et à trouver le sommeil.

    Associations et interactions

    Est-il possible d’associer l’ashwagandha et la mélatonine ?

    À priori aucune interaction n’a été rapportée entre l’ashwagandha et la mélatonine donc il serait possible de les associer. Néanmoins, bien qu’il n’existe aucune littérature scientifique qui rapporte une interaction, aucune étude ne démontre les bienfaits d’une telle association.
    Par ailleurs, l’ashwagandha étant une plante puissante pour réguler le sommeil et les humeurs, commencez d’abord par prendre la plante pendant 1 mois, si ça ne vous suffit pas, vous pouvez rajouter de la mélatonine. Dans tous les cas, nous recommandons toujours de commencer par de petites doses afin de voir comment votre corps réagit. En cas de doute, consultez votre professionnel de la santé.

    Je prends du Lévothyrox®, l’ashwagandha est-elle déconseillée dans ce cas ?

    L’ashwagandha est une plante saine qui possède peu d’effets indésirables, à l’inverse de beaucoup de médicaments de synthèse. Plusieurs personnes sur internet expliquent prendre de l’ashwagandha en complément du Levothyrox® qui est une forme synthétique de la thyroxine (T4) qui doit être convertie en triiodothyronine (T3), la forme active et c’est là que l’ashwagandha va aider à ce processus de transformation en soutenant les glandes surrénales [115]. La prise concomitante des deux est par ailleurs validée par le docteur Aviva Romm aux États-Unis. Toutefois, chaque organisme réagit différemment, il faut donc en avoir conscience, faire preuve de prudence, et être accompagné par un professionnel de la santé pour connaître le bon dosage en fonction de ses analyses.

    Depuis que j’ai commencé l’ashwagandha (gélules 600 mg, 3 fois / jour), je dois dormir tous les après-midis. Il y aurait-il interférence avec du millepertuis que je prends depuis quelques temps ?

    Tout d’abord, il est généralement recommandé de prendre 600 mg d’extrait sec de racine d’ashwagandha par jour pour améliorer la qualité du sommeil [95]. Dans votre cas vous étiez à 600 mg x 3 gélules = 1800 mg par jour, ce qui correspond à plus du double du dosage recommandé. Il est également possible que votre organisme ait besoin de ce repos : l’ashwagandha est une plante adaptogène qui agit là où l’organisme en a besoin, ses effets dépendent donc de chacun. En ce qui concerne l’interférence avec le millepertuis, c’est possible, cela dépend de votre organisme et des dosages. Difficile à dire, il faut que vous trouviez le bon équilibre. L’équilibre qui vous correspond. Sachez qu’il existe plusieurs plantes adaptogènes très intéressantes et plusieurs plantes anxiolytiques efficaces, pas seulement l’ashwagandha et le millepertuis.

    J’ai fait un infarctus il y a 4 ans et depuis je prends de l’Aspégic® 75 mg, du Bisoprolol® 5 mg et Pravastatine® 20 mg. L’ashwagandha est-elle compatible ?

    Il est malheureusement très délicat de vous conseiller à distance, surtout quand on parle d’infarctus. Peut-être devriez-vous demander conseil auprès d’un professionnel de santé ou médecin en mesure d’évaluer votre état de santé.

    Est-il est possible d’associer l’ashwagandha avec une ou plusieurs autres plantes ? Si oui, lesquels ? Des plantes qui ont les mêmes indications thérapeutiques ou des plantes qui ont des indications thérapeutiques différentes justement ?

    En ce qui concerne les associations, il faut savoir que l’ashwagandha s’associe généralement très bien à d’autres plantes. Bien sûr, suivez les dosages recommandés et en cas de doute, n’hésitez pas à demander l’avis de votre médecin. Des exemples possibles ? Pour lutter contre le stress et l’anxiété, voici des synergies très appréciées : ashwagandha + griffonia / ashwagandha + magnésium / ashwagandha + acerola. Pour le système immunitaire : ashwagandha + spiruline. Pour les inflammations : ashwagandha + harpagophytum.

    J’ai une thyroïdite auto-immune et depuis un an rien ne va. Je voudrais avoir un complément naturel qui stimulerait et améliorerait ma santé au quotidien. Je voudrais prendre du charbon, de la spiruline et de l’ashwagandha. Est-il possible de mélanger ces 3 plantes ou existe-t-il une interaction entre elles ?

    Pour la thyroïdite auto-immune, nous vous conseillons de consulter un ou plusieurs professionnels en mesure d’évaluer votre état de santé. Ne vous limitez pas à un seul avis médical. Pour les compléments alimentaires que vous citez, il est généralement recommandé de ne pas associer le charbon à d’autres substances car il a tendance à inhiber leurs actions (en savoir plus sur le charbon végétal). La spiruline et l’ashwagandha peuvent effectivement s’associer pour redonner de l’énergie à l’organisme et booster le système immunitaire. Pour information, une personne souffrant de thyroïdite d’Hashimoto nous a parlé du régime du docteur Seignalet. Bien que difficile à suivre car il faut supprimer le blé et les produits laitiers, il fut très efficace pour elle. Dans tous les cas, achetez des produits de grande qualité pour profiter pleinement des bienfaits sans ingérer des substances indésirables. Respectez les dosages recommandés et en cas de doute, consultez votre médecin.

    Beaucoup de plantes me sont interdites parce que je prends des AVK, de la coumadine. Il n’est rien précisé pour cette plante. Étant souvent en anémie j’ai lu qu’elle aidait à augmenter le taux d’hémoglobine et de fer. Est-ce que je peux en prendre ?

    Vous devriez demander conseil au professionnel de santé qui vous suit car les interactions sont un sujet controversé. En ce qui concerne le taux de fer, contre l’anémie, la spiruline est très régulièrement recommandée. En effet, elle contient environ 13 fois plus de fer que la viande ! Dans tous les cas, écoutez votre organisme. Avec un suivi médical en cas de doute, selon votre état de santé.

    Cette plante contient de la vitamine K ? Ce qui voudrait dire qu’elle est incompatible avec les anticoagulants ?

    L’ashwagandha n’est pas particulièrement connue pour la vitamine K, à priori elle n’en contient pas ou peu. Par ailleurs, une étude a conclu que la racine possède des propriétés anticoagulantes [116]. De ce fait, si vous êtes déjà sous traitement anticoagulant, il faut donc rester prudent et demander conseil à un professionnel de santé.

    J’ai un ami qui a un cancer avec métastase. Cette plante peut-elle être utilisée comme anticancéreux combinée avec son traitement aux hormones ?

    En ce qui concerne votre ami atteint d’un cancer il serait imprudent de vous conseiller. L’ashwagandha peut aider dans de nombreuses situations mais il convient de faire attention, surtout en cas de maladie grave et en fonction des traitements, de l’état de la personne, etc. Il est préférable de consulter un spécialiste en mesure d’évaluer son état de santé.

    Je souffre d’insomnie depuis plusieurs années et j’aimerais savoir si je peux prendre l’ashwagandha combiné au traitement antidépresseur (Brintellix®) et régulateur d’humeur (Lamictal®) ?

    À priori il ne devrait pas y avoir de problème avec l’ashwagandha qui est une plante médicinale adaptogène qui agit en douceur sur l’organisme. Toutefois, comme toujours, nous recommandons de commencer par des petites doses pour voir comment la plante agit sur vous. En cas de doute, préférez demander l’avis de votre médecin ou professionnel de santé. Peut-être pouvez-vous simplement appeler le médecin qui vous suit ? Enfin, nous vous invitons à lire notre guide « Insomnie : le guide du sommeil pour mieux dormir ». Vous y trouverez, entre autres, 18 méthodes naturelles pour favoriser un sommeil de qualité.

    J’ai acheté de l’ashwagandha en poudre car je souffre d’insomnie et pour l’instant je ne ressens pas d’effets. J’ai vu que je pouvais associer à cette plante des baies de goji. Comment prendre ce mélange ?

    Les effets de l’ashwagandha ne sont pas immédiats mais très efficaces chez beaucoup de personnes. Veillez à en prendre suffisamment longtemps et de qualité. En poudre il est moins évident de contrôler l’apport, c’est pourquoi les gélules séduisent autant. Concernant les baies de goji, nous avons écrit un article à ce sujet (article baie de goji).

    Est-ce que je peux prendre du ginseng (200 mg) le matin et le midi et de l’ashwagandha (800 mg) le soir ?

    Le ginseng et l’ashwagandha peuvent effectivement être associés. Le dosage dépend des teneurs en principes actifs des produits et des effets souhaités.

    Je prends HarpagoMed®, médicament à base d’harpagophytum, est-ce que je pourrais l’associer à l’ashwagandha ?

    L’harpagophytum (griffe du diable) et l’ashwagandha sont deux plantes souvent associées l’une à l’autre, à priori il n’y a pas de problème à les combiner.

    Posologie, dosage et cure

    Pour lutter contre la dépression et crises d’angoisse, 5 gr de poudre de racine est-ce le bon dosage et à quoi cela correspond ? Une cuillère à café ? Vaut-il mieux prendre des gélules ?

    En effet 5 g de poudre de racine d’ashwagandha est le bon dosage. Cela correspond environ à 1 cuillère à café bombée. La poudre et la gélule sont deux solutions efficaces à condition d’en prendre tous les jours suffisamment. C’est à vous de décider ce que vous préférez : la poudre s’utilise dans vos recettes, jus, smoothies tandis que la gélule s’avale avec de l’eau. L’avantage de la gélule, c’est que celle-ci est titrée en principes actifs, l’efficacité est donc garantie et les effets se ressentent plus rapidement. Contre la dépression, vous pouvez également lire notre article sur les antidépresseurs naturels. Pour plus d’efficacité vous pouvez, par exemple, associer l’ashwagandha au griffonia ou au millepertuis.

    Dois-je interrompre la cure au bout d’un temps ? Est-ce une mauvaise idée d’en prendre en continu ? Pourquoi ?

    Pour les cures, il y a plusieurs écoles mais souvent on conseille des cures d’au minimum 3 ou 4 semaines pour que l’ashwagandha ait le temps d’agir en profondeur sur l’organisme. Entre 4 et 8 semaines est une moyenne intéressante. Souvent, il est recommandé d’interrompre la cure pendant au minimum 1 semaine pour laisser le corps se ressourcer de lui-même mais il n’y a aucune vraie règle en la matière. Par exemple, dans certains pays, certaines plantes sont consommées quotidiennement sans problème. Tout dépend de chacun, du dosage et de la qualité du produit.

    Je prends deux gélules chaque soir, sans effets, puis-je augmenter la dose sans risque ?

    L’ashwagandha, comme toutes les plantes naturelles, n’agit pas immédiatement mais sur le moyen/long terme. Il y a une multitude de facteurs qui peuvent influencer le résultat : temps de prise, hygiène de vie, qualité du produit, dosage, résultats attendus, etc. Il se peut également que votre organisme ne soit pas réceptif à cette plante. Dans ce cas, il peut être intéressant d’en essayer une autre. En ce qui concerne la dose, nous vous recommandons de ne pas dépasser la dose conseillée par le fabricant. En cas de doute, demandez l’avis d’un spécialiste en mesure d’évaluer votre état de santé.

    Faut-il prendre l’ashwagandha uniquement le soir ? Et à quelle dose ?

    Concernant le dosage, il n’existe pas de posologies précises recommandées sauf celles utilisées dans les divers cas d’études et de recherches cliniques et qui varient en fonction des indications:

    • Pour lutter contre l’anxiété, le dosage utilisé est de 600 mg d’’extrait d’ashwagandha par jour,
    • Pour augmenter la masse musculaire, le dosage utilisé est de 600 mg d’extrait de racine sec d’ashwagandha par jour ;
    • Pour améliorer la qualité du sperme, 5 g de poudre de racine d’ashwagandha sont utilisés ;
    • Pour améliorer la mémoire et l’attention, 300 mg d’extrait sec d’ashwagandha en deux fois par jour sont utilisés.

    Vous pouvez consommer cette plante en journée également, mais il est conseillé de le faire deux heures avant le coucher car elle aide à trouver le sommeil et, chez certaines personnes, elle possède un effet sédatif léger.

    Sait-on approximativement combien de temps il faut pour ressentir les effets ?

    Il est généralement conseillé de faire des cures de plusieurs semaines (entre 4 et 8 semaines). Selon l’organisme de chaque personne, on estime qu’il faut environ 3 semaines pour ressentir les effets. Il s’agit d’une plante adaptogène efficace sur le moyen / long terme. Elle agit lentement, en profondeur, pour ressourcer l’organisme sans le brusquer. Veillez à vous procurer de l’ashwagandha de bonne qualité pour maximiser les bienfaits.

    J’ai pris pour la première fois une gélule d’ashwagandha à jeun. Dès que je l’ai prise après 3 min mon cœur à commencer à battre rapidement, j’ai senti que mon corps a commencé à se réchauffer et j’ai eu du mal à respirer et quand j’ai senti cet effet j’ai commencé à paniquer et stresser, mais après 1 h tout est devenu normal et j’ai bien dormi. J’ai apprécié son effet. Dois-je prendre une demi gélule car le dosage était trop élevé pour moi ou est-ce dû au fait que je l’ai pris à jeun ?

    Veillez à acheter de l’ashwagandha de grande qualité pour jouir des bienfaits à leur plein potentiel. Certains produits peuvent contenir des plantes de mauvaise qualité et être coupés avec des produits indésirables comme des excitants. Prenez de l’ashwagandha naturelle de qualité (nous conseillons un produit dans l’article si vous ne savez pas vers quel vendeur vous tourner). L’effet que vous décrivez est loin d’être habituel, alors attention à la qualité et à la quantité. Mais peut-être avez-vous simplement paniqué à l’idée d’ingérer une plante que vous ne connaissiez pas ? Essayez de prendre cette plante le soir, peut-être que cela vous réussira mieux et qu’elle pourra vous apaiser en fin de journée. Dans les dosages recommandés, l’ashwagandha de qualité ne devrait pas vous faire ressentir ce type de sensations.

    J’ai pris une gélule d’ashwagandha, racine extrait (10 x concentré) : 250 mg (withanolides : 12,5 mg/gél.). Après la prise, j’ai eu du mal à respirer, mon coeur qui palpitait et un coup de chaud. Est-ce que la dose est trop forte pour une première prise ?

    C’est très étonnant car votre gélule ne comporte pas une dose exagérée, au contraire 12,5 mg de withanolides n’est pas une prise journalière élevée. Combien de gélules avez-vous ingérées ? Avez-vous vérifié la composition de la gélule ? De nombreux vendeurs ajoutent des substances qui n’ont rien à voir (parfois néfastes) pour couper le produit. Vous êtes peut-être sensible à l’une de ces substances, ou alors vous êtes sensible à la plante. Prenez-vous un médicament en même temps ? Notre conseil : achetez un produit de grande qualité (nous donnons des conseils dans l’article), puis allez-y par étapes, en augmentant la dose progressivement (sans jamais dépasser la dose prescrite). Essayez de prendre cette plante le soir, avec de l’eau et après avoir mangé. Si les effets persistent stoppez la cure ou consultez un médecin.

    Formes (gélule, poudre, pâte)

    Quelles sont les différences entre les gélules (800 mg) et la poudre (5 g) ? Que contient la poudre qui n’est pas présent dans les 800 mg en gélule ? Quel est le processus de fabrication des gélules ? Est-il préférable de consommer de la poudre ou les gélules d’un point de vue nutritionnel ?

    La principale différence entre les gélules et la poudre est leur concentration en principes actifs. Dans la gélule, le taux de principes actifs (notamment de withanolides dans le cas de l’ashwagandha) est plus élevé que celui de la poudre. C’est pour cette raison que les gélules sont recommandées pour faire une cure car, en plus d’être facilement consommées, elles assurent un apport constant et suffisant en substances actives responsables de beaucoup de bienfaits de la plante. Cependant, la poudre est plus proche de l’état d’origine de la racine et, en ce sens, elle est aussi très intéressante. À chacun de choisir ce qu’il préfère. Petite mise en garde : tous les produits sur le marché ne se valent pas. Pour obtenir les effets escomptés, préférez acheter de la qualité.

    Puis-je consommer la poudre d’ashwagandha dans un yaourt ou compote ?

    Oui c’est effectivement une manière souvent très appréciée de consommer la poudre d’ashwagandha. Vous pouvez aussi la mélanger avec de l’eau, du jus, des smoothies… ou simplement la saupoudrer sur vos plats.

    Je connais bien la plante mais une amie m’a rapporté du Sri Lanka, de la « pâte d’ashwagandha » et je ne sais pas du tout comment le prendre. Avez-vous une idée ?

    Peut-être est-ce pour une utilisation cutanée ? Certaines personnes s’en servent comme cataplasme ou en soin de la peau pour donner du tonus. Avant de la consommer oralement, vérifiez bien la composition. Vérifiez s’il s’agit d’ashwagandha pure ou bien d’un mélange de plusieurs substances. Il se peut également qu’il s’agisse d’une préparation ayurvédique à base de sucre de canne, miel, ghee (beurre clarifié) et de plusieurs épices ou fruits comme l’amla (la groseille indienne). Dans ce cas, la préparation peut être consommée dans du lait végétal chaud, sur du pain ou dans des yaourts, muesli, compotes…

    Je souhaite acquérir de la semence d’ashwagandha que je souhaite planter.

    Vous pouvez acheter des graines d’ashwagandha sur Internet ou en boutique spécialisée. Vérifiez bien la qualité que vous achetez.

    Qualité du produit

    Je souhaite commander de l’ashwagandha bio. Que me conseillez-vous ?

    Nous conseillons des produits de grande qualité dans le paragraphe « où acheter ». L’ashwagandha que nous recommandons est un produit qui plaît beaucoup, car elle est efficace (haute biodisponibilité grâce au poivre et hautement titrée en principes actifs) et de très bonne qualité (bio, nombreuses certifications, sans OGM, non irradiée…). Nous orientons nos lecteurs vers des produits fiables mais le choix vous appartient, évidemment.

    Que signifie le pourcentage de withanolides ?

    Les « withanolides » caractérisent l’ashwagandha et sont responsables de nombreux bienfaits de la plante. Ce sont les principaux principes actifs. Plus le pourcentage est élevé, plus le produit en contient et donc plus l’extrait est censé être efficace.

    Effets secondaires et contre-indications

    Est-il possible qu’elle provoque une réaction allergique comme l’urticaire ?

    En ce qui concerne les réactions allergiques, l’ashwagandha n’est pas connue pour ça, mais chaque organisme réagit différemment. Dans tous les cas, veillez à vous procurer de l’ashwagandha de qualité et à respecter les dosages recommandés.

    Cette plante peut-elle soigner la polyarthrite rhumatoïde, puisqu’elle agit sur les inflammations ? J’ai vu d’ailleurs qu’il est déconseillé d’en prendre quand on a cette maladie. Pourquoi ?

    Effectivement l’ashwagandha est une plante connue pour ses effets anti-inflammatoires [6]. En ce qui concerne la polyarthrite rhumatoïde, il est vrai que les avis sont partagés. Le mieux serait donc probablement d’essayer en respectant les dosages recommandés et de constater les effets sur chaque organisme. N’hésitez pas à acheter un produit de grande qualité pour profiter de tous les bienfaits de la plante. En cas de doute, consultez votre médecin.

    J’ai vu que plusieurs personnes se plaignent d’effets secondaires comme l’envie irrépressible de dormir. Cet effet secondaire revient-il vraiment souvent dans ce que l’on peut entendre sur cette plante même lorsque le dosage est respecté ?

    Il est vrai que certaines personnes ressentent un besoin de dormir mais il ne s’agit souvent pas d’un besoin incontrôlable. Les raisons peuvent être diverses mais généralement c’est que l’organisme a tout simplement besoin de repos pour aller mieux (entre autres). La plante adaptogène s’adapte aux besoins du corps pour le soulager en profondeur. Assurez-vous de vous procurer de l’ashwagandha de grande qualité et de suivre les dosages recommandés par le fabricant. Chaque organisme étant différent, il convient d’essayer pour évaluer ses effets. Si cette plante ne vous correspond pas, n’hésitez pas à vous orienter vers une autre plante intéressante pour vous. Par exemple, peut-être préférez-vous le ginseng, l’éleuthérocoque ou la maca.

    Étant ancien addict à l’alcool et aux benzodiazépines, mes récepteurs gaba sont déréglés, est-ce que l’ashwagandha ne risque pas de réveiller mon sevrage et ma dépendance ?

    Le risque est faible mais comment prédire la réaction de votre corps avec exactitude ? C’est malheureusement très compliqué. L’ashwagandha agirait sur les récepteurs GABA de type A en facilitant leur action inhibitrice sur le cerveau [117]. Le GABA joue un rôle important dans le contrôle de l’hyperactivité neuronale associée à l’anxiété et au stress. C’est une plante adaptogène (qui s’adapte aux besoins de l’organisme) et les plantes adaptogènes sont souvent recommandées pour combattre les symptômes du sevrage ainsi que pour aider à lutter contre les dépendances, le stress et l’anxiété.

    J’ai utilisé l’ashwagandha pendant mes règles et j’ai remarqué qu’elles sont abondantes. Est-ce que cela est dû à la plante ?

    Il est possible que l’ashwagandha provoquent des règles plus abondantes car cette plante médicinale possède des propriétés anticoagulantes [116]. Chaque organisme réagit différemment donc ce n’est pas impossible que vous ressentez cet effet. Si cela est trop dérangeant, vous devriez la stopper le temps que finissent vos règles et la reprendre dès la fin de vos menstruations.

    J’ai arrêté de prendre l’ashwagandha parce que je pense que je suis enceinte, est-ce déconseillé en cas de grossesse ? Est-ce que cela va me causer des problèmes au niveau de la formation du fœtus ?

    L’ashwagandha est effectivement déconseillée en cas de grossesse, comme la grande majorité des produits, même naturels. Certaines sources affirment que l’ashwagandha possède des propriétés abortives, une étude menée sur des animaux aurait démontré que des grandes quantités induisent le déclenchement des règles et donc l’avortement. Néanmoins, en Inde, la racine d’ashwagandha est souvent utilisée par les femmes enceintes pour leur donner de la force et stabiliser leur bébé en pleine croissance.
    Concernant les malformations de foetus, Mills & Bone dans leur livre « Modern Herbal Medicine » [118], classe l’ashwagandha dans les « plantes qui ont été prises seulement par un nombre limité de femmes enceintes sans augmentation de la fréquence de malformation ou autre effet néfaste direct ou indirect sur le fœtus. Les études sur animaux n’ont pas démontré d’augmentation du risque sur le fœtus ».
    Dans tous les cas, avant toute auto-médicamentation, nous recommandons aux femmes enceintes de consulter leur médecin ou un autre professionnel de la santé expérimenté dans l’utilisation des plantes médicinales, afin de peser le pour et le contre et conclure, en fonction du contexte, de l’objectif et des alternatives s’il faut continuer ou non.

    J’ai souvent des problèmes inflammatoires et musculaires (sciatique, cervical, tendinites, tunnel carpien). L’année passée, j’ai eu un AVC. Est-ce que cette plante pourra m’aider ? Ne va-t-elle pas interférer de façon à provoquer un nouvel AVC ?

    Dans votre cas (AVC), nous vous conseillons de consulter un professionnel de la santé en mesure d’évaluer votre état de santé. Pourquoi ne pas appeler votre médecin rapidement pour savoir si l’ashwagandha ne vous ait pas déconseillée ? S’il vous donne le feu vert, orientez-vous vers un produit de bonne qualité pour profiter de tous ses bienfaits. Nous donnons quelques conseils plus haut dans l’article.

    Thyroïde

    Si l’on ne souffre pas d’hyperthyroïdie mais que l’on habitue l’organisme à cette plante, y a-t-il un risque de déséquilibre de la thyroïde une fois que l’on arrête la consommation d’ashwagandha ?

    L’ashwagandha est une plante adaptogène qui agit surtout là où le corps en a besoin. Elle peut vous aider à réguler le fonctionnement de la glande thyroïde, sans pour autant créer une dépendance. L’ashwagandha stimule la thyroïde notamment en favorisant l’absorption de l’iode (dont la thyroïde a besoin). Des études indiquent que la plante lutte contre l’oxydation des lipides dans le foie (peroxydation lipidique) [119], organe qui joue un rôle important dans la production des hormones thyroïdiennes. Par ailleurs, bien que l’ashwagandha soit souvent déconseillée en cas d’hyperthyroïdie, il s’avère que la plante pourrait améliorer la régulation de la thyroïde [120] et diminuer le stress, la nervosité et l’anxiété, des états qui favorisent le dérèglement de la thyroïde. De plus, aucune étude n’indique que l’ashwagandha puisse dérégler la thyroïde. Dans tous les cas, veillez à vous procurer un produit de qualité, c’est important.

    Je voudrais prendre de l’ashwagandha mais j’hésite car je n’ai plus de thyroïde, est-elle tout de même recommandée ?

    L’avis d’un professionnel en mesure de suivre votre état de santé est fortement conseillé, surtout si vous sentez un inconfort lors de la prise d’ashwagandha.

    Est-il conseillé de prendre l’ashwagandha en cas de maladie d’Hashimoto ?

    Le sujet est très controversé. L’ashwagandha est une plante souvent déconseillée en cas de troubles de la thyroïde car la plante a un réel impact, et peut soit améliorer la condition de la personne soit interférer avec son traitement, il faut donc être suivi par un professionnel de la santé afin de ne pas aggraver les problèmes. Il s’avère qu’elle pourrait améliorer la régulation de la thyroïde en diminuant le stress, la nervosité et l’anxiété (des états qui favorisent le dérèglement de la thyroïde). Il existe d’ailleurs sur internet des témoignages de personnes atteintes de la maladie d’Hashimoto et qui consomment l’ashwagandha pour aller mieux. Si vous voulez essayer, commencez par de petites doses et voyez comment réagit votre organisme. La plante peut prendre 3 à 4 semaines avant d’agir.

    Prise et perte de poids

    L’ashwagandha m’a fait prendre du poids. Est-ce possible ?

    L’ashwagandha peut faire perdre du poids, mais il s’agit surtout du poids lié au stress et aux problèmes de thyroïde. Les personnes stressées ont tendance à rapidement prendre du poids, et comme l’ashwagandha apaise le corps, généralement, ces personnes perdent rapidement quelques kilos. Néanmoins, la plante est aussi connue pour faire prendre de la masse musculaire de par son effet anabolisant, si vous avez pris du poids, il s’agirait donc théoriquement de muscle [17].

    J’ai lu que la plante de l’ashwagandha est efficace pour diminuer le poids. À quelle dose est-elle efficace ?

    L’ashwagandha n’est pas la meilleure plante pour la perte de poids, sauf s’il s’agit du poids lié au stress et aux problèmes de thyroïde. Les personnes stressées ont tendance à rapidement prendre du poids, et comme l’ashwagandha apaise le corps, généralement, ces personnes perdent rapidement quelques kilos [15]. Dans ce cas, suivez les recommandations du vendeur quant à la posologie. En général, l’ashwagandha est plus connue pour redonner vitalité à l’organisme, mais il ne s’agit pas d’une plante aux effets amaigrissants. Nous vous suggérons plutôt de lire notre article sur les plantes amincissantes ou les recettes coupe-faim maison.

    Hypertension et hypotension

    J’ai une tension artérielle un tout petit peu trop haute. Pas de problème avec cette plante ?

    Cette plante est déconseillée en cas de traitement antihypertenseur. Si ce n’est pas votre cas, nous conseillons toujours de commencer à faible dose, puis d’augmenter si besoin. Si vous êtes sous traitement médicamenteux, parlez-en à votre médecin traitant avant de vous auto-médiquer.

    Je suis hypertendue et je prends un antihypertenseur. Est ce compatible avec les gélules d’ashwagandha ? Est-ce compatible aussi avec les anxiolytiques ?

    Cette plante agit sur la nervosité et l’anxiété. Il s’agit d’une plante adaptogène : de par sa définition, elle s’adapte aux besoins de l’organisme. Il faut donc être vigilant en cas de traitement concomitant et demander l’avis de votre médecin traitant. De plus, veillez à acheter de l’ashwagandha de très bonne qualité. Nous vous invitons à lire notre article sur les anxiolytiques naturels. Une association qui plaît beaucoup est : plante anxiolytique (antidépressive) + plante adaptogène (rhodiola, ashwagandha par exemple).

    Âge recommandé

    Il y a t-il un âge minimum et maximum pour prendre ce produit ?

    Par principe de précaution, cette plante est déconseillée aux enfants.

    Je souhaiterais savoir s’il est possible de donner de l’ashwagandha à un enfant de 12 ans. Si oui, à quelle fréquence et à quel dosage ?

    Par principe de précaution, cette plante est déconseillée aux enfants.

    Animaux

    L’ashwagandha peut-elle être donnée aux chiens pour, notamment, aider à la gestion du stress ? Auriez-vous la posologie à adapter pour une chienne de taille moyenne (17.5 kg) ? Avez-vous des retours sur l’ashwagandha administrée aux chiens contre l’anxiété ?

    Nous n’avons malheureusement aucun retour concernant l’ashwagandha pour les chiens et autres animaux. Peut-être devriez-vous demander conseil à un vétérinaire.

    Ma chienne est atteinte du syndrome de Cushing (hypercorticisme) et j’ai lu que l’ashwagandha peut réguler le niveau de cortisone. Quel dosage ?

    L’ashwagandha est en effet une plante régulièrement mise en avant pour son action régulatrice sur la cortisone. En ce qui concerne la posologie de l’ashwagandha pour les animaux, il est préférable de s’adresser à un vétérinaire ou à un spécialiste animalier qui saura mieux vous renseigner.

    Pour ma petite chienne, aucun vétérinaire ne connaît cette plante, j’ai essayé de lui faire des cataplasmes sur sa glande surrénale cancéreuse et il me semble que cela lui fait du bien par contre je n’ose pas lui en faire avaler. Avez-vous un avis ?

    Nous n’avons malheureusement pas d’informations officielles concernant le cancer des animaux et la prise d’ashwagandha. Toutefois, vous devriez trouver des éléments de réponse sur des forums spécialisés, ou auprès de spécialistes (peut-être en appelant plusieurs vétérinaires).

    Références scientifiques

    Voir les références

    1. Kulkarni SK, Dhir A. Withania somnifera: an Indian ginseng. Prog Neuropsychopharmacol Biol Psychiatry. 2008;32(5):1093-1105. doi:10.1016/j.pnpbp.2007.09.011
    2. Singh N, Bhalla M, de Jager P, Gilca M. An overview on ashwagandha: a Rasayana (rejuvenator) of Ayurveda. Afr J Tradit Complement Altern Med. 2011;8(5 Suppl):208-213. doi:10.4314/ajtcam.v8i5S.9
    3. Dongre S, Langade D, Bhattacharyya S. Efficacy and Safety of Ashwagandha (Withania somnifera) Root Extract in Improving Sexual Function in Women: A Pilot Study. Biomed Res Int. 2015;2015:284154. doi:10.1155/2015/284154
    4. Munir N, Mahmood Z, Shahid M, et al. Withania somnifera Chemical Constituents’ In Vitro Antioxidant Potential and Their Response on Spermatozoa Parameters. Dose Response. 2022;20(1):15593258221074936. Published 2022 Mar 1. doi:10.1177/15593258221074936
    5. Sun GY, Li R, Cui J, et al. Withania somnifera and Its Withanolides Attenuate Oxidative and Inflammatory Responses and Up-Regulate Antioxidant Responses in BV-2 Microglial Cells. Neuromolecular Med. 2016;18(3):241-252. doi:10.1007/s12017-016-8411-0
    6. Orrù A, Marchese G, Ruiu S. Alkaloids in Withania somnifera (L.) Dunal Root Extract Contribute to Its Anti-Inflammatory Activity [published online ahead of print, 2023 Feb 8]. Pharmacology. 2023;1-7. doi:10.1159/000527656
    7. Chandrasekhar K, Kapoor J, Anishetty S. A prospective, randomized double-blind, placebo-controlled study of safety and efficacy of a high-concentration full-spectrum extract of ashwagandha root in reducing stress and anxiety in adults. Indian J Psychol Med. 2012;34(3):255-262. doi:10.4103/0253-7176.106022
    8. Andrade C, Aswath A, Chaturvedi SK, Srinivasa M, Raguram R. A double-blind, placebo-controlled evaluation of the anxiolytic efficacy ff an ethanolic extract of withania somnifera. Indian J Psychiatry. 2000;42(3):295-301.
    9. Bhattacharya SK, Bhattacharya A, Sairam K, Ghosal S. Anxiolytic-antidepressant activity of Withania somnifera glycowithanolides: an experimental study. Phytomedicine. 2000;7(6):463-469. doi:10.1016/S0944-7113(00)80030-6
    10. Gupta GL, Rana AC. Protective effect of Withania somnifera dunal root extract against protracted social isolation induced behavior in rats. Indian J Physiol Pharmacol. 2007;51(4):345-353.
    11. Choudhary D, Bhattacharyya S, Bose S. Efficacy and Safety of Ashwagandha (Withania somnifera (L.) Dunal) Root Extract in Improving Memory and Cognitive Functions. J Diet Suppl. 2017 Nov 2;14(6):599-612. doi: 10.1080/19390211.2017.1284970. Epub 2017 Feb 21. PMID: 28471731.
    12. Chengappa KN, Bowie CR, Schlicht PJ, Fleet D, Brar JS, Jindal R. Randomized placebo-controlled adjunctive study of an extract of withania somnifera for cognitive dysfunction in bipolar disorder. J Clin Psychiatry. 2013 Nov;74(11):1076-83. doi: 10.4088/JCP.13m08413. PMID: 24330893.
    13. Alzoubi KH, Al Hilo AS, Al-Balas QA, El-Salem K, El-Elimat T, Alali FQ. Withania somnifera root powder protects againist post-traumatic stress disorder-induced memory impairment. Mol Biol Rep. 2019 Oct;46(5):4709-4715. doi: 10.1007/s11033-019-04915-3. Epub 2019 Jun 19. PMID: 31218539. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/31218539/
    14. Baitharu I, Jain V, Deep SN, Hota KB, Hota SK, Prasad D, Ilavazhagan G. Withania somnifera root extract ameliorates hypobaric hypoxia induced memory impairment in rats. J Ethnopharmacol. 2013 Jan 30;145(2):431-41. doi: 10.1016/j.jep.2012.10.063. Epub 2012 Dec 2. PMID: 23211660. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23211660/
    15. Choudhary D, Bhattacharyya S, Joshi K. Body Weight Management in Adults Under Chronic Stress Through Treatment With Ashwagandha Root Extract: A Double-Blind, Randomized, Placebo-Controlled Trial. J Evid Based Complementary Altern Med. 2017 Jan;22(1):96-106. doi: 10.1177/2156587216641830. Epub 2016 Apr 6. PMID: 27055824; PMCID: PMC5871210. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5871210/
    16. Wankhede S, Langade D, Joshi K, Sinha SR, Bhattacharyya S. Examining the effect of Withania somnifera supplementation on muscle strength and recovery: a randomized controlled trial. J Int Soc Sports Nutr. 2015 Nov 25;12:43. doi: 10.1186/s12970-015-0104-9. PMID: 26609282; PMCID: PMC4658772. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/26609282/
    17. Ziegenfuss TN, Kedia AW, Sandrock JE, Raub BJ, Kerksick CM, Lopez HL. Effects of an Aqueous Extract of Withania somnifera on Strength Training Adaptations and Recovery: The STAR Trial. Nutrients. 2018 Nov 20;10(11):1807. doi: 10.3390/nu10111807. PMID: 30463324; PMCID: PMC6266766. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/30463324/
    18. Raut AA, Rege NN, Tadvi FM, Solanki PV, Kene KR, Shirolkar SG, Pandey SN, Vaidya RA, Vaidya AB. Exploratory study to evaluate tolerability, safety, and activity of Ashwagandha (Withania somnifera) in healthy volunteers. J Ayurveda Integr Med. 2012 Jul;3(3):111-4. doi: 10.4103/0975-9476.100168. PMID: 23125505; PMCID: PMC3487234. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23125505/
    19. Choudhary B, Shetty A, Langade DG. Efficacy of Ashwagandha (Withania somnifera [L.] Dunal) in improving cardiorespiratory endurance in healthy athletic adults. Ayu. 2015 Jan-Mar;36(1):63-8. doi: 10.4103/0974-8520.169002. PMID: 26730141; PMCID: PMC4687242. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/26730141/
    20. Shenoy S, Chaskar U, Sandhu JS, Paadhi MM. Effects of eight-week supplementation of Ashwagandha on cardiorespiratory endurance in elite Indian cyclists. J Ayurveda Integr Med. 2012 Oct;3(4):209-14. doi: 10.4103/0975-9476.104444. PMID: 23326093; PMCID: PMC3545242. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23326093/
    21. Andallu B, Radhika B. Hypoglycemic, diuretic and hypocholesterolemic effect of winter cherry (Withania somnifera, Dunal) root. Indian J Exp Biol. 2000 Jun;38(6):607-9. PMID: 11116534. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/11116534/
    22. Udayakumar R, Kasthurirengan S, Vasudevan A, Mariashibu TS, Rayan JJ, Choi CW, Ganapathi A, Kim SC. Antioxidant effect of dietary supplement Withania somnifera L. reduce blood glucose levels in alloxan-induced diabetic rats. Plant Foods Hum Nutr. 2010 Jun;65(2):91-8. doi: 10.1007/s11130-009-0146-8. PMID: 20186490. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/20186490/
    23. Anwer T, Sharma M, Pillai KK, Iqbal M. Effect of Withania somnifera on insulin sensitivity in non-insulin-dependent diabetes mellitus rats. Basic Clin Pharmacol Toxicol. 2008 Jun;102(6):498-503. doi: 10.1111/j.1742-7843.2008.00223.x. Epub 2008 Mar 16. PMID: 18346053. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/18346053/
    24. Anwer, T., Sharma, M., Pillai, K.K. and Iqbal, M. (2008), Effect of Withania somnifera on Insulin Sensitivity in Non-Insulin-Dependent Diabetes Mellitus Rats. Basic & Clinical Pharmacology & Toxicology, 102: 498-503. https://doi.org/10.1111/j.1742-7843.2008.00223.x https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/j.1742-7843.2008.00223.x
    25. Kyathanahalli CN, Manjunath MJ, Muralidhara. Oral supplementation of standardized extract of Withania somnifera protects against diabetes-induced testicular oxidative impairments in prepubertal rats. Protoplasma. 2014 Sep;251(5):1021-9. doi: 10.1007/s00709-014-0612-5. Epub 2014 Feb 1. PMID: 24488064. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24488064/
    26. Anwer T, Sharma M, Pillai KK, Khan G. Protective effect of Withania somnifera against oxidative stress and pancreatic beta-cell damage in type 2 diabetic rats. Acta Pol Pharm. 2012 Nov-Dec;69(6):1095-101. PMID: 23285670. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23285670/
    27. Kushwaha, Shalini & Betsy, Agatha & Chawla, Paramjit. (2012). Effect of Ashwagandha (Withania somnifera) Root Powder Supplementation in Treatment of Hypertension. Studies on Ethno-Medicine. 6. 10.1080/09735070.2012.11886427. https://www.researchgate.net/publication/272698334_Effect_of_Ashwagandha_Withania_somnifera_Root_Powder_Supplementation_in_Treatment_of_Hypertension
    28. Ojha, Shreesh & Arya, Dharamvir. (2009). Withania somnifera Dunal (Ashwagandha): A Promising Remedy for Cardiovascular Diseases. World J Med Sci. 4. https://www.researchgate.net/publication/267703550_Withania_somnifera_Dunal_Ashwagandha_A_Promising_Remedy_for_Cardiovascular_Diseases
    29. Visavadiya NP, Narasimhacharya AV. Hypocholesteremic and antioxidant effects of Withania somnifera (Dunal) in hypercholesteremic rats. Phytomedicine. 2007;14(2-3):136-142. doi:10.1016/j.phymed.2006.03.005 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/16713218/
    30. Khalil MI, Ahmmed I, Ahmed R, et al. Amelioration of Isoproterenol-Induced Oxidative Damage in Rat Myocardium by Withania somnifera Leaf Extract. Biomed Res Int. 2015;2015:624159. doi:10.1155/2015/624159 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/26539517/
    31. Sood A, Kumar A, Dhawan DK, Sandhir R. Propensity of Withania somnifera to Attenuate Behavioural, Biochemical, and Histological Alterations in Experimental Model of Stroke. Cell Mol Neurobiol. 2016;36(7):1123-1138. doi:10.1007/s10571-015-0305-4 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/26718711/
    32. Vyas P, Chandola HM, Ghanchi F, Ranthem S. Clinical evaluation of Rasayana compound as an adjuvant in the management of tuberculosis with anti-Koch’s treatment. Ayu. 2012;33(1):38-43. doi:10.4103/0974-8520.100307 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23049182
    33. Debnath PK, Chattopadhyay J, Mitra A, et al. Adjunct therapy of Ayurvedic medicine with anti tubercular drugs on the therapeutic management of pulmonary tuberculosis. J Ayurveda Integr Med. 2012;3(3):141-149. doi:10.4103/0975-9476.100180 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23125511/
    34. Owais M, Sharad KS, Shehbaz A, Saleemuddin M. Antibacterial efficacy of Withania somnifera (ashwagandha) an indigenous medicinal plant against experimental murine salmonellosis. Phytomedicine. 2005;12(3):229-235. doi:10.1016/j.phymed.2003.07.012
    35. Mwitari PG, Ayeka PA, Ondicho J, Matu EN, Bii CC. Antimicrobial activity and probable mechanisms of action of medicinal plants of Kenya: Withania somnifera, Warbugia ugandensis, Prunus africana and Plectrunthus barbatus. PLoS One. 2013;8(6):e65619. Published 2013 Jun 13. doi:10.1371/journal.pone.0065619 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23785437/
    36. Keche Y, Badar V, Hardas M. Efficacy and safety of livwin (polyherbal formulation) in patients with acute viral hepatitis: A randomized double-blind placebo-controlled clinical trial. Int J Ayurveda Res. 2010;1(4):216-219. doi:10.4103/0974-7788.76784 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3059443/
    37. Kambizi, Learnmore & Goosen, B.M. & Taylor, Maureen & Afolayan, Anthony. (2007). Anti-viral effects of aqueous extracts of Aloe ferox and Withania somnifera on herpes simplex virus type 1 in cell culture. South African Journal of Science. 103. 359-360. https://www.researchgate.net/publication/279551648_Anti-viral_effects_of_aqueous_extracts_of_Aloe_ferox_and_Withania_somnifera_on_herpes_simplex_virus_type_1_in_cell_culture
    38. Ganguly B, Umapathi V, Rastogi SK. Nitric oxide induced by Indian ginseng root extract inhibits Infectious Bursal Disease virus in chicken embryo fibroblasts in vitro. J Anim Sci Technol. 2018;60:2. Published 2018 Jan 8. doi:10.1186/s40781-017-0156-2 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/29340165/
    39. Girish KS, Machiah KD, Ushanandini S, et al. Antimicrobial properties of a non-toxic glycoprotein (WSG) from Withania somnifera (Ashwagandha). J Basic Microbiol. 2006;46(5):365-374. doi:10.1002/jobm.200510108 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/17009292/
    40. Grover A, Katiyar SP, Jeyakanthan J, Dubey VK, Sundar D. Blocking protein kinase C signaling pathway: mechanistic insights into the anti-leishmanial activity of prospective herbal drugs from Withania somnifera. BMC Genomics. 2012;13 Suppl 7(Suppl 7):S20. doi:10.1186/1471-2164-13-S7-S20 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23281834/
    41. Kaur S, Chauhan K, Sachdeva H. Protection against experimental visceral leishmaniasis by immunostimulation with herbal drugs derived from Withania somnifera and Asparagus racemosus. J Med Microbiol. 2014;63(Pt 10):1328-1338. doi:10.1099/jmm.0.072694-0 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/25082945/
    42. Jahanbakhsh SP, Manteghi AA, Emami SA, et al. Evaluation of the efficacy of Withania somnifera (Ashwagandha) root extract in patients with obsessive-compulsive disorder: A randomized double-blind placebo-controlled trial. Complement Ther Med. 2016;27:25-29. doi:10.1016/j.ctim.2016.03.018 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/27515872/
    43. Katz M, Levine AA, Kol-Degani H, Kav-Venaki L. A compound herbal preparation (CHP) in the treatment of children with ADHD: a randomized controlled trial. J Atten Disord. 2010;14(3):281-291. doi:10.1177/1087054709356388 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/20228219/
    44. Javitt DC, Freedman R. Sensory processing dysfunction in the personal experience and neuronal machinery of schizophrenia. Am J Psychiatry. 2015;172(1):17-31. doi:10.1176/appi.ajp.2014.13121691 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4501403/
    45. Ramakanth GS, Uday Kumar C, Kishan PV, Usharani P. A randomized, double blind placebo controlled study of efficacy and tolerability of Withaina somnifera extracts in knee joint pain. J Ayurveda Integr Med. 2016;7(3):151-157. doi:10.1016/j.jaim.2016.05.003 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/27647541/
    46. Kumar G, Srivastava A, Sharma SK, Rao TD, Gupta YK. Efficacy & safety evaluation of Ayurvedic treatment (Ashwagandha powder & Sidh Makardhwaj) in rheumatoid arthritis patients: a pilot prospective study. Indian J Med Res. 2015;141(1):100-106. doi:10.4103/0971-5916.154510 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/25857501/
    47. Kulkarni RR, Patki PS, Jog VP, Gandage SG, Patwardhan B. Treatment of osteoarthritis with a herbomineral formulation: a double-blind, placebo-controlled, cross-over study. J Ethnopharmacol. 1991;33(1-2):91-95. doi:10.1016/0378-8741(91)90167-c https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/1943180/
    48. Ahmad MK, Mahdi AA, Shukla KK, et al. Withania somnifera improves semen quality by regulating reproductive hormone levels and oxidative stress in seminal plasma of infertile males. Fertil Steril. 2010;94(3):989-996. doi:10.1016/j.fertnstert.2009.04.046 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/19501822/
    49. Ambiye VR, Langade D, Dongre S, Aptikar P, Kulkarni M, Dongre A. Clinical Evaluation of the Spermatogenic Activity of the Root Extract of Ashwagandha (Withania somnifera) in Oligospermic Males: A Pilot Study. Evid Based Complement Alternat Med. 2013;2013:571420. doi:10.1155/2013/571420 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3863556/
    50. Gupta A, Mahdi AA, Shukla KK, et al. Efficacy of Withania somnifera on seminal plasma metabolites of infertile males: a proton NMR study at 800 MHz. J Ethnopharmacol. 2013;149(1):208-214. doi:10.1016/j.jep.2013.06.024 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23796876/
    51. Modi MB, Donga SB, Dei L. Clinical evaluation of Ashokarishta, Ashwagandha Churna and Praval Pishti in the management of menopausal syndrome. Ayu. 2012;33(4):511-516. doi:10.4103/0974-8520.110529 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3665193/
    52. Kaushik MK, Kaul SC, Wadhwa R, Yanagisawa M, Urade Y. Triethylene glycol, an active component of Ashwagandha (Withania somnifera) leaves, is responsible for sleep induction. PLoS One. 2017;12(2):e0172508. Published 2017 Feb 16. doi:10.1371/journal.pone.0172508 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/28207892/
    53. Kumar A, Kalonia H. Protective effect of Withania somnifera Dunal on the behavioral and biochemical alterations in sleep-disturbed mice (Grid over water suspended method). Indian J Exp Biol. 2007;45(6):524-528. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/17585686/
    54. Kaur T, Singh H, Mishra R, et al. Withania somnifera as a potential anxiolytic and immunomodulatory agent in acute sleep deprived female Wistar rats. Mol Cell Biochem. 2017;427(1-2):91-101. doi:10.1007/s11010-016-2900-1 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/28004351/
    55. Mikolai J, Erlandsen A, Murison A, et al. In vivo effects of Ashwagandha (Withania somnifera) extract on the activation of lymphocytes. J Altern Complement Med. 2009;15(4):423-430. doi:10.1089/acm.2008.0215 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/19388865/
    56. Bhat J, Damle A, Vaishnav PP, Albers R, Joshi M, Banerjee G. In vivo enhancement of natural killer cell activity through tea fortified with Ayurvedic herbs. Phytother Res. 2010;24(1):129-135. doi:10.1002/ptr.2889 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/19504465/
    57. Davis L, Kuttan G. Immunomodulatory activity of Withania somnifera. J Ethnopharmacol. 2000;71(1-2):193-200. doi:10.1016/s0378-8741(99)00206-8 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/10904163/
    58. Davis L, Kuttan G. Effect of Withania somnifera on cell mediated immune responses in mice. J Exp Clin Cancer Res. 2002;21(4):585-590. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/12636106/
    59. Khan B, Ahmad SF, Bani S, et al. Augmentation and proliferation of T lymphocytes and Th-1 cytokines by Withania somnifera in stressed mice. Int Immunopharmacol. 2006;6(9):1394-1403. doi:10.1016/j.intimp.2006.04.001 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/16846833/
    60. Sinha P, Ostrand-Rosenberg S. Myeloid-derived suppressor cell function is reduced by Withaferin A, a potent and abundant component of Withania somnifera root extract. Cancer Immunol Immunother. 2013;62(11):1663-1673. doi:10.1007/s00262-013-1470-2 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23982485/
    61. Umansky V, Blattner C, Gebhardt C, Utikal J. The Role of Myeloid-Derived Suppressor Cells (MDSC) in Cancer Progression. Vaccines (Basel). 2016;4(4):36. Published 2016 Nov 3. doi:10.3390/vaccines4040036 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5192356/
    62. Singh SK, Rajoria K. Ayurvedic management of chronic constipation in Hirschsprung disease – A case study. J Ayurveda Integr Med. 2018;9(2):131-135. doi:10.1016/j.jaim.2017.11.004 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6033722/
    63. Pawar P, Gilda S, Sharma S, et al. Rectal gel application of Withania somnifera root extract expounds anti-inflammatory and muco-restorative activity in TNBS-induced inflammatory bowel disease. BMC Complement Altern Med. 2011;11:34. Published 2011 Apr 28. doi:10.1186/1472-6882-11-34 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3103490/
    64. Kalani A, Bahtiyar G, Sacerdote A. Ashwagandha root in the treatment of non-classical adrenal hyperplasia. BMJ Case Rep. 2012;2012:bcr2012006989. Published 2012 Sep 17. doi:10.1136/bcr-2012-006989 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4543599/
    65. Powell D, Inoue T, Bahtiyar G, Fenteany G, Sacerdote A. Treatment of Nonclassic 11-Hydroxylase Deficiency with Ashwagandha Root. Case Rep Endocrinol. 2017;2017:1869560. doi:10.1155/2017/1869560 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5496100/
    66. Pradhan R, Kumar R, Shekhar S, et al. Longevity and healthy ageing genes FOXO3A and SIRT3: Serum protein marker and new road map to burst oxidative stress by Withania somnifera. Exp Gerontol. 2017;95:9-15. doi:10.1016/j.exger.2017.05.013 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/28526626/
    67. Ahmed ME, Javed H, Khan MM, et al. Attenuation of oxidative damage-associated cognitive decline by Withania somnifera in rat model of streptozotocin-induced cognitive impairment. Protoplasma. 2013;250(5):1067-1078. doi:10.1007/s00709-013-0482-2 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23340606/
    68. Das K, Samanta TT, Samanta P, Nandi DK. Effect of extract of Withania Somnifera on dehydration-induced oxidative stress-related uremia in male rats. Saudi J Kidney Dis Transpl. 2010;21(1):75-80. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/20061697/
    69. Biswal BM, Sulaiman SA, Ismail HC, Zakaria H, Musa KI. Effect of Withania somnifera (Ashwagandha) on the development of chemotherapy-induced fatigue and quality of life in breast cancer patients. Integr Cancer Ther. 2013;12(4):312-322. doi:10.1177/1534735412464551 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23142798/
    70. Devi PU. Withania somnifera Dunal (Ashwagandha): potential plant source of a promising drug for cancer chemotherapy and radiosensitization. Indian J Exp Biol. 1996;34(10):927-932. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/9055640/
    71. Vyas AR, Singh SV. Molecular targets and mechanisms of cancer prevention and treatment by withaferin a, a naturally occurring steroidal lactone. AAPS J. 2014;16(1):1-10. doi:10.1208/s12248-013-9531-1 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3889529/
    72. Senthilnathan P, Padmavathi R, Magesh V, Sakthisekaran D. Chemotherapeutic efficacy of paclitaxel in combination with Withania somnifera on benzo(a)pyrene-induced experimental lung cancer. Cancer Sci. 2006;97(7):658-664. doi:10.1111/j.1349-7006.2006.00224.x https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/16827807/
    73. Senthilnathan P, Padmavathi R, Magesh V, Sakthisekaran D. Modulation of TCA cycle enzymes and electron transport chain systems in experimental lung cancer. Life Sci. 2006;78(9):1010-1014. doi:10.1016/j.lfs.2005.06.005 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/16143346/
    74. Shah, N., Kataria, H., Kaul, S.C., Ishii, T., Kaur, G. and Wadhwa, R. (2009), Effect of the alcoholic extract of Ashwagandha leaves and its components on proliferation, migration, and differentiation of glioblastoma cells: Combinational approach for enhanced differentiation. Cancer Science, 100: 1740-1747. https://doi.org/10.1111/j.1349-7006.2009.01236.x https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/j.1349-7006.2009.01236.x
    75. Lee J, Sehrawat A, Singh SV. Withaferin A causes activation of Notch2 and Notch4 in human breast cancer cells. Breast Cancer Res Treat. 2012;136(1):45-56. doi:10.1007/s10549-012-2239-6 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/22965833/
    76. Hahm ER, Moura MB, Kelley EE, Van Houten B, Shiva S, Singh SV. Withaferin A-induced apoptosis in human breast cancer cells is mediated by reactive oxygen species. PLoS One. 2011;6(8):e23354. doi:10.1371/journal.pone.0023354 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/21853114/
    77. Munagala R, Kausar H, Munjal C, Gupta RC. Withaferin A induces p53-dependent apoptosis by repression of HPV oncogenes and upregulation of tumor suppressor proteins in human cervical cancer cells. Carcinogenesis. 2011;32(11):1697-1705. doi:10.1093/carcin/bgr192 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/21859835/
    78. Koduru S, Kumar R, Srinivasan S, Evers MB, Damodaran C. Notch-1 inhibition by Withaferin-A: a therapeutic target against colon carcinogenesis. Mol Cancer Ther. 2010;9(1):202-210. doi:10.1158/1535-7163.MCT-09-0771 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/20053782/
    79. Um HJ, Min KJ, Kim DE, Kwon TK. Withaferin A inhibits JAK/STAT3 signaling and induces apoptosis of human renal carcinoma Caki cells. Biochem Biophys Res Commun. 2012;427(1):24-29. doi:10.1016/j.bbrc.2012.08.133 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/22982675/
    80. Choudhary MI, Hussain S, Yousuf S, Dar A, Mudassar, Atta-ur-Rahman. Chlorinated and diepoxy withanolides from Withania somnifera and their cytotoxic effects against human lung cancer cell line. Phytochemistry. 2010;71(17-18):2205-2209. doi:10.1016/j.phytochem.2010.08.019 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/21044792/
    81. Christina AJ, Joseph DG, Packialakshmi M, et al. Anticarcinogenic activity of Withania somnifera Dunal against Dalton’s ascitic lymphoma. J Ethnopharmacol. 2004;93(2-3):359-361. doi:10.1016/j.jep.2004.04.004 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/15234777/
    82. Yu Y, Hamza A, Zhang T, et al. Withaferin A targets heat shock protein 90 in pancreatic cancer cells. Biochem Pharmacol. 2010;79(4):542-551. doi:10.1016/j.bcp.2009.09.017 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/19769945/
    83. Yang H, Shi G, Dou QP. The tumor proteasome is a primary target for the natural anticancer compound Withaferin A isolated from « Indian winter cherry » [published correction appears in Mol Pharmacol. 2015 May;87(5):865]. Mol Pharmacol. 2007;71(2):426-437. doi:10.1124/mol.106.030015 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/17093135/
    84. Mayola E, Gallerne C, Esposti DD, et al. Withaferin A induces apoptosis in human melanoma cells through generation of reactive oxygen species and down-regulation of Bcl-2. Apoptosis. 2011;16(10):1014-1027. doi:10.1007/s10495-011-0625-x https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/21710254/
    85. Mulabagal V, Subbaraju GV, Rao CV, et al. Withanolide sulfoxide from Aswagandha roots inhibits nuclear transcription factor-kappa-B, cyclooxygenase and tumor cell proliferation. Phytother Res. 2009;23(7):987-992. doi:10.1002/ptr.2736 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/19152372/
    86. Tohda C, Kuboyama T, Komatsu K. Search for natural products related to regeneration of the neuronal network. Neurosignals. 2005;14(1-2):34-45. doi:10.1159/000085384
    87. Kulkarni SK, Akula KK, Dhir A. Effect of Withania somnifera Dunal root extract against pentylenetetrazol seizure threshold in mice: possible involvement of GABAergic system. Indian J Exp Biol. 2008;46(6):465-469. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/18697606/
    88. Akula KK, Dhir A, Kulkarni SK. Effect of various antiepileptic drugs in a pentylenetetrazol-induced seizure model in mice. Methods Find Exp Clin Pharmacol. 2009;31(7):423-432. doi:10.1358/mf.2009.31.7.1393610 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/19907717/
    89. Sehgal N, Gupta A, Valli RK, et al. Withania somnifera reverses Alzheimer’s disease pathology by enhancing low-density lipoprotein receptor-related protein in liver. Proc Natl Acad Sci U S A. 2012;109(9):3510-3515. doi:10.1073/pnas.1112209109 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/16553605/
    90. RajaSankar S, Manivasagam T, Sankar V, et al. Withania somnifera root extract improves catecholamines and physiological abnormalities seen in a Parkinson’s disease model mouse. J Ethnopharmacol. 2009;125(3):369-373. doi:10.1016/j.jep.2009.08.003 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/19666100/
    91. Kumar P, Kumar A. Possible neuroprotective effect of Withania somnifera root extract against 3-nitropropionic acid-induced behavioral, biochemical, and mitochondrial dysfunction in an animal model of Huntington’s disease. J Med Food. 2009;12(3):591-600. doi:10.1089/jmf.2008.0028 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/19627208/
    92. Sikandan A, Shinomiya T, Nagahara Y. Ashwagandha root extract exerts anti‑inflammatory effects in HaCaT cells by inhibiting the MAPK/NF‑κB pathways and by regulating cytokines. Int J Mol Med. 2018;42(1):425-434. doi:10.3892/ijmm.2018.3608 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/29620265/
    93. Dutta R, Khalil R, Green R, Mohapatra SS, Mohapatra S. Withania Somnifera (Ashwagandha) and Withaferin A: Potential in Integrative Oncology. Int J Mol Sci. 2019;20(21):5310. Published 2019 Oct 25. doi:10.3390/ijms20215310 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6862083/
    94. Stephens TJ, Berkowitz S, Marshall T, Kogan S, Raymond I. A Prospective Six-month Single-blind Study Evaluating Changes in Hair Growth and Quality Using a Nutraceutical Supplement in Men and Women of Diverse Ethnicities. J Clin Aesthet Dermatol. 2022;15(1):21-26. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8903234/
    95. Cheah KL, Norhayati MN, Husniati Yaacob L, Abdul Rahman R. Effect of Ashwagandha (Withania somnifera) extract on sleep: A systematic review and meta-analysis. PLoS One. 2021;16(9):e0257843. Published 2021 Sep 24. doi:10.1371/journal.pone.0257843 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8462692/
    96. Mahdi AA, Shukla KK, Ahmad MK, et al. Withania somnifera Improves Semen Quality in Stress-Related Male Fertility [published online ahead of print, 2009 Sep 29]. Evid Based Complement Alternat Med. 2009;2011:576962. doi:10.1093/ecam/nep138 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/19789214/
    97. Gopukumar K, Thanawala S, Somepalli V, Rao TSS, Thamatam VB, Chauhan S. Efficacy and Safety of Ashwagandha Root Extract on Cognitive Functions in Healthy, Stressed Adults: A Randomized, Double-Blind, Placebo-Controlled Study. Evid Based Complement Alternat Med. 2021;2021:8254344. Published 2021 Nov 30. doi:10.1155/2021/8254344 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/34858513/
    98. van der Hooft CS, Hoekstra A, Winter A, de Smet PA, Stricker BH. Thyreotoxicose na gebruik van Ashwagandha [Thyrotoxicosis following the use of ashwagandha]. Ned Tijdschr Geneeskd. 2005;149(47):2637-2638.
    99. Gannon JM, Forrest PE, Roy Chengappa KN. Subtle changes in thyroid indices during a placebo-controlled study of an extract of Withania somnifera in persons with bipolar disorder. J Ayurveda Integr Med. 2014;5(4):241-245. doi:10.4103/0975-9476.146566 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/25624699/
    100. Bhattarai JP, Ah Park S, Han SK. The methanolic extract of Withania somnifera ACTS on GABAA receptors in gonadotropin releasing hormone (GnRH) neurons in mice. Phytother Res. 2010;24(8):1147-1150. doi:10.1002/ptr.3088 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/20044800/
    101. Kang J, Lee N, Ahn Y, Lee H. Study on improving blood flow with Korean red ginseng substances using digital infrared thermal imaging and Doppler sonography: randomized, double blind, placebo-controlled clinical trial with parallel design. J Tradit Chin Med. 2013;33(1):39-45. doi:10.1016/s0254-6272(13)60098-9 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23596810/
    102. Jeon BH, Kim CS, Park KS, et al. Effect of Korea red ginseng on the blood pressure in conscious hypertensive rats. Gen Pharmacol. 2000;35(3):135-141. doi:10.1016/s0306-3623(01)00096-9 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/11744235/
    103. Lopresti AL, Drummond PD, Smith SJ. A Randomized, Double-Blind, Placebo-Controlled, Crossover Study Examining the Hormonal and Vitality Effects of Ashwagandha ( Withania somnifera) in Aging, Overweight Males. Am J Mens Health. 2019;13(2):1557988319835985. doi:10.1177/1557988319835985 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6438434/
    104. Meissner HO, Mscisz A, Reich-Bilinska H, et al. Hormone-Balancing Effect of Pre-Gelatinized Organic Maca (Lepidium peruvianum Chacon): (III) Clinical responses of early-postmenopausal women to Maca in double blind, randomized, Placebo-controlled, crossover configuration, outpatient study. Int J Biomed Sci. 2006;2(4):375-394. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/18784609/
    105. Pittler MH, Ernst E. Kava extract for treating anxiety. Cochrane Database Syst Rev. 2003;(1):CD003383. doi:10.1002/14651858.CD003383 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/12535473/
    106. Shinomiya K, Inoue T, Utsu Y, et al. Effects of kava-kava extract on the sleep-wake cycle in sleep-disturbed rats. Psychopharmacology (Berl). 2005;180(3):564-569. doi:10.1007/s00213-005-2196-4 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/15700178/
    107. Zhu W, Du Y, Meng H, Dong Y, Li L. A review of traditional pharmacological uses, phytochemistry, and pharmacological activities of Tribulus terrestris. Chem Cent J. 2017;11(1):60. Published 2017 Jul 11. doi:10.1186/s13065-017-0289-x https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/29086839/
    108. Saiyed A, Jahan N, Makbul SAA, Ansari M, Bano H, Habib SH. Effect of combination of Withania somnifera Dunal and Tribulus terrestris Linn on letrozole induced polycystic ovarian syndrome in rats. Integr Med Res. 2016;5(4):293-300. doi:10.1016/j.imr.2016.10.002 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/28462131/
    109. Birdsall TC. 5-Hydroxytryptophan: a clinically-effective serotonin precursor. Altern Med Rev. 1998;3(4):271-280. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/9727088/
    110. Wintergerst ES, Maggini S, Hornig DH. Immune-enhancing role of vitamin C and zinc and effect on clinical conditions. Ann Nutr Metab. 2006;50(2):85-94. doi:10.1159/000090495 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/16373990/
    111. Peterson B, Nguyen H. St. John’s Wort. In: StatPearls. Treasure Island (FL): StatPearls Publishing; May 19, 2022. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32491397/
    112. Liu P, Zhao H, Luo Y. Anti-Aging Implications of Astragalus Membranaceus (Huangqi): A Well-Known Chinese Tonic. Aging Dis. 2017;8(6):868-886. Published 2017 Dec 1. doi:10.14336/AD.2017.0816 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5758356/
    113. Stephens MA, Wand G. Stress and the HPA axis: role of glucocorticoids in alcohol dependence. Alcohol Res. 2012;34(4):468-483. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3860380/
    114. Marathe PA, Satam SD, Raut SB, et al. Effect of Withania somnifera (L.) Dunal aqueous root extract on reinstatement using conditioned place preference and brain GABA and dopamine levels in alcohol dependent animals. J Ethnopharmacol. 2021;274:113304. doi:10.1016/j.jep.2020.113304 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32920131/
    115. Gannon JM, Forrest PE, Roy Chengappa KN. Subtle changes in thyroid indices during a placebo-controlled study of an extract of Withania somnifera in persons with bipolar disorder. J Ayurveda Integr Med. 2014;5(4):241-245. doi:10.4103/0975-9476.146566 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4296437/
    116. Dutta R, Khalil R, Green R, Mohapatra SS, Mohapatra S. Withania Somnifera (Ashwagandha) and Withaferin A: Potential in Integrative Oncology. Int J Mol Sci. 2019;20(21):5310. Published 2019 Oct 25. doi:10.3390/ijms20215310
    117. Marathe PA, Satam SD, Raut SB, et al. Effect of Withania somnifera (L.) Dunal aqueous root extract on reinstatement using conditioned place preference and brain GABA and dopamine levels in alcohol dependent animals. J Ethnopharmacol. 2021;274:113304. doi:10.1016/j.jep.2020.113304 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32920131/
    118. Simon Mills, Kerry Bone, Principles and practice of phytotherapy, Modern Herval Medicine
    119. Dhuley JN. Effect of ashwagandha on lipid peroxidation in stress-induced animals. J Ethnopharmacol. 1998;60(2):173-178. doi:10.1016/s0378-8741(97)00151-7 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/9582008/
    120. Sharma AK, Basu I, Singh S. Efficacy and Safety of Ashwagandha Root Extract in Subclinical Hypothyroid Patients: A Double-Blind, Randomized Placebo-Controlled Trial. J Altern Complement Med. 2018;24(3):243-248. doi:10.1089/acm.2017.0183 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/28829155/

    Avez-vous trouvé cet article intéressant ?

    Cliquez sur l'étoile de votre choix pour voter (de 1 à 5).

    Note moyenne : 4.6 / 5. Votes : 172

    Pouvez-vous partager cet article avec vos ami(e)s ?

    Merci de partager, votre aide est précieuse !

    Cet article pourrait intéresser vos proches, partagez-le !

    MessengerWhatsAppLinkedInPinterest

    🌿 Fondateur de Mes Bienfaits

    Entrepreneur dans le domaine de la santé, son parcours est celui d’un diplômé universitaire qui a décidé de repartir de zéro pour transformer sa passion en expertise professionnelle.

    Pour présenter l’information la plus fiable possible, il s’appuie sur de nombreuses sources reconnues : études scientifiques (essais contrôlés randomisés, méta-analyses, revues systématiques...), recommandations des institutions de santé, ouvrages des plus grands spécialistes, etc.

    🖋️ Article créé le , puis mis à jour le .
    Régulièrement révisé par notre équipe de spécialistes.

    Découvrir nos guides santé

    Pour continuer votre lecture, voici nos guides santé et bien-être les plus appréciés. Découvrez les bienfaits des plantes, remèdes et autres substances naturelles.

    Plantes médicinales

    Açaï - Acérola - Ail - Aloe vera - Amla - Artichaut - Ashwagandha - Astragale - Aubépine - Bacopa - Ballote - Baobab - Boswellia - Bourrache - Cacao - Camomille allemande - Centella asiatica - Chaga - Chanvre - Chardon-marie - Chia - Chlorelle - Consoude - Cordyceps - Costus - Cranberry - Curcuma - Cynorrhodon - Damiana - Échinacée - Éleuthérocoque - Fenugrec - Garcinia - Gattilier - Ginkgo biloba - Ginseng - Goji - Grande camomille - Griffe de chat - Griffonia - Gymnema - Harpagophytum - Hericium - Kelp - Kernza - Kinkéliba - Klamath - Konjac - Kudzu - Luzerne - Maca - Maitake - Mélisse - Millepertuis - Moringa - Mucuna - Nopal - Ortie - Palmier nain - Passiflore - Psyllium - Reishi - Rhodiola - Safran - Schisandra - Shiitake - Sorgho - Spiruline - Thé vert - Thym - Tribulus - Valériane.

    Remèdes naturels

    Alimentation alcaline - Antidépresseurs naturels - Anti-inflammatoires naturels - Antihistaminiques naturels - Antipyrétiques naturels - Antispasmodiques naturels - Antivomitifs naturels - Anxiolytiques naturels - Aphtes - Aspirine naturelle - Candidose (candida albicans) - Constipation : remèdes naturels - Eczéma - Grippe - Histaminose - Laxatifs naturels - Nettoyer le foie - Nootropiques - Perméabilité intestinale (intestin qui fuit) - Plantes aphrodisiaques - Plantes diabète - Plantes digestion - Plantes immunitaires - Plantes migraine - Plantes pour dormir - Plantes pour maigrir - Protection radiations nucléaires - Réparation du cartilage - Rhume - Sarcopénie - Somnifères naturels - SOPK - Toux sèche - Variole du singe (Monkeypox) - Vessie hyperactive.

    Vitamines, minéraux et molécules

    Acide hyaluronique - Acide alpha-lipoïque - Berbérine - Bêta-alanine - Biotine - Calcium - CBD - Charbon végétal - Choline - Coenzyme Q10 - Collagène - Cuivre - Cycloastragenol - Cynarine - DHEA - Eau - Fer - Fibres - Glutathion - Honokiol - Iode - Lactoferrine - Magnésium - Mélatonine - N-acétylcystéine - Nattokinase - Oméga-3 - Palmitoyléthanolamide - Potassium - Probiotiques - Ptérostilbène - Pycnogenol - Quercétine - Resvératrol - Sélénium - Sérotonine - Taurine - Vitamine A - Vitamine B1 - Vitamine B2 - Vitamine B3 - Vitamine B5 - Vitamine B6 - Vitamine B9 - Vitamine B12 - Vitamine C - Vitamine D - Vitamine E - Vitamine K - Zinc - Zéolithe.

    Vous appréciez notre site ?

    ✉️ Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir nos articles et conseils par e-mail. Service gratuit, sans aucun engagement. Et pour vous souhaiter la bienvenue, nous vous donnerons automatiquement accès à l’ensemble de nos ressources gratuites au format PDF : tableau des IG, tableau des protéines végétales, tableau des oméga-3, tableau des fibres alimentaires, tableaux des sources de nombreux minéraux et vitamines, etc.

    En indiquant votre e-mail ci-dessus, vous consentez à recevoir nos bulletins périodiques par voie électronique. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée vous pouvez demander à accéder, faire rectifier ou supprimer vos informations. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.