Racines d'ashwagandha en gros plan qui ressemblent à des petits bouts de bois

ASHWAGANDHA : l’incroyable racine de vitalité

4
(55)

L’ashwagandha est une plante médicinale indienne très puissante utilisée en médecine ayurvédique depuis plus de 3000 ans. Ses effets sont maintenant bien connus et ses bienfaits sont exploités par ceux qui les connaissent. Également appelée le « ginseng indien », l’ashwagandha (withania somnifera) est une plante adaptogène qui s’adapte aux besoins du corps pour le ressourcer et agir là où il en a besoin.

À travers cet article, Mes Bienfaits répond à vos questions sur l’ashwagandha. Quels sont ses bienfaits et ses vertus ? Quelle est la posologie à respecter ? Est-il préférable de consommer de l’ashwagandha bio ? Où en acheter ? Existe-t-il des effets indésirables ?

Bienfaits, vertus et propriétés

Les bienfaits de l’ashwagandha sont fabuleux ! Cette plante revitalisante par excellence redonne de l’énergie à l’organisme tout en l’apaisant. Comme toutes les plantes adaptogènes, l’ashwagandha permet de réduire le stress et l’anxiété. La liste de ses vertus est très longue tant ses propriétés sont exceptionnelles. Par exemple, il renforce le système immunitaire, aide à lutter contre le stress mental et physique, réduit l’anxiété, régule l’humeur, aide à lutter contre les maladies cardiovasculaires et les tumeurs, régule la libido… Et ce n’est pas tout ! Le ginseng indien agit différemment sur chaque organisme, il repère les besoins de chacun pour y répondre au mieux. C’est la « magie » des plantes adaptogènes !

L’ashwagandha est unique ! Ses principaux principes actifs, appelés « withanolides » la caractérisent et sont responsables de nombreux bienfaits de la plante. Ci-après, les principales propriétés médicinales que l’on peut attribuer à la plante.

Voici un magasin sérieux où acheter → Ashwagandha bio (KSM-66®)
Exceptionnellement riche en withanolides (5 %) pour un résultat optimal. Très bon choix pour cette ashwagandha naturelle de qualité, non irradiée, sans OGM et sans allergènes.

Résumé des bienfaits

Anti-stress, anxiété, dépression

  • Plante adaptogène puissante : diminue le stress, la nervosité et l’anxiété
  • Lutte contre la dépression et la fatigue nerveuse
  • Aide à trouver le bon équilibre nerveux

Énergie et vitalité (physique et intellectuelle)

  • Action tonique générale : aide le corps au quotidien et pendant l’effort sportif
  • Stimulant nerveux, physique et intellectuel
  • Diminue la sensation de fatigue
  • Améliore la résistance, l’endurance et la récupération
  • Lutte contre la dépendance à l’alcool

Digestion

  • Aide le système digestif
  • Régule les troubles intestinaux, la constipation
  • Lutte contre le diabète, régule le taux de sucre dans le sang
  • Protège le foie
  • Lutte contre les ulcères intestinaux
  • Réduit le mauvais cholestérol

Fonctions cérébrales

  • Équilibre le système nerveux
  • Améliore l’efficacité de la mémoire et les fonctions cognitives
  • Aide à trouver le sommeil (efficace contre l’insomnie)
  • Contribue à un sommeil plus réparateur
  • Aide à lutter contre la dépression et les addictions (aide à surmonter un manque émotionnel ou physique)
  • Effet sédatif léger, pour retrouver le calme
  • Favorise la concentration

Renfort immunitaire

  • Stimule le système immunitaire efficacement
  • Pouvoir antioxydant et anti-inflammatoire
  • Améliore la récupération de l’organisme (convalescence et grande fatigue)
  • Aide le corps à prévenir des maladies (graves et moins graves en renforçant l’organisme en profondeur)
  • Lutte contre l’anémie (manque de globules rouges)
  • Lutte contre l’arthrite (trouble inflammatoire articulaire)
  • Bon pour le coeur et les muscles

Aphrodisiaque (santé sexuelle et libido)

  • Stimule le désir sexuel
  • Régule la libido
  • Efficace contre l’impuissance sexuelle (dysfonction érectile et éjaculation précoce)
  • Donne de l’énergie et de la confiance en soi
  • Régule les variations hormonales (quotidiennes et ménopause)
  • Lutte contre l’infertilité

Beauté (cheveux et peau)

  • Diminution de la perte des cheveux
  • Efficace contre l’alopécie
  • Puissant effet contre les mélanomes malins

Qu’est-ce que l’ashwagandha ?

Origines

Plante ashwagandha en extérieur avec feuilles vertes et baies jaunes en gros plan.L’ashwagandha est une plante originaire d’Inde, pays dans lequel elle est très utilisée en médecine ayurvédique (ayurvéda). Cette plante médicinale millénaire est, entre autres, utilisée pour ses propriétés toniques, anti-inflammatoires, aphrodisiaques, immunostimulantes (lutte contre les ulcères, la fatigue, l’insomnie, le stress, la dépression, la perte de mémoire…). L’ashwagandha est un incontournable de la médecine ayurvédique.

Appellations

L’ashwagandha est connue sous le nom botanique de « withania somnifera » ou « withania ». Le mot « ashwagandha » veut dire « odeur du cheval », en référence à ses vertus toniques qui donnent la force d’un cheval et à son odeur puissante. La plante est également régulièrement appelée « ginseng indien » car ses propriétés et ses bienfaits sont assez proches de ceux du ginseng. En savoir plus sur le ginseng.

Composition

La composition de l’ashwagandha est complète et unique ! On y trouve de puissants antioxydants (glycowithanolides, flavonoïdes), des principes actifs intéressants (withanolides, somniférine, somnine, anferine), du fer, du potassium, des acides gras, du glucose… Testez les effets de l’ashwagandha sur votre organisme pour vous rendre compte de ses nombreux bienfaits. Commencez par de petites doses, puis augmentez progressivement.

Où en acheter ?

On en trouve assez facilement, et c’est souvent le problème. Où acheter de la qualité ? Faîtes attention où vous achetez vos produits car avec la popularité grandissante de l’ashwagandha, il y a de tout sur le marché : du bon et du moins bon ! Préférez acheter dans des boutiques spécialisées qui fournissent leurs certificats de laboratoires, ainsi vous avez la certitude d’avoir un produit de qualité, contrôlé. Pareillement, préférez de l’ashwagandha bio dépourvue de pesticides, métaux lourds et autres substances indésirables.

Ashwagandha KSM-66®, quésaco ?

Au moment d’acheter de l’ashwagandha, vous vous mettez à comparer les différents produits présents en ligne, et vous vous rendez-compte que certains vendeurs proposent de l’ashwagandha KSM-66® sans parfois préciser de quoi il s’agit. Mes Bienfaits vous dit tout !

KSM-66® est un extrait breveté d’ashwagandha, à spectre complet (qui comportent tous les principes actifs de la plante) avec la concentration la plus élevée du marché. Il s’agit d’un extrait d’ashwagandha 100% racine. Il est produit en utilisant un procédé d’extraction unique, basé sur les principes de « chimie verte », c’est à dire sans utiliser d’alcool ou autre solvant chimique.

💡 Pourquoi n’utiliser que la racine ? Alors que les racines d’ashwagandha sont bien plus coûteuses à produire que les feuilles, KSM-66® utilise uniquement les racines sans aucun ajout de feuilles. En effet, la racine est la partie de la plante qui est principalement utilisée pour les avantages adaptogènes et l’ingestion interne. Traditionnellement, les feuilles étaient utilisées pour les traitements de la peau, tels que les brûlures ou les abcès, et non pas pour la consommation interne. L’utilisation de la racine est également bien plus appuyée en termes de preuves cliniques humaines et d’études scientifiques que l’utilisation des feuilles.

De plus, KSM-66® possède le pourcentage le plus élevé de withanolides de tous les extraits 100% racine disponibles actuellement. Il a une concentration de plus de 5% de withanolides (le principe actif qui lui confère toutes ses vertus) mesurée par HPLC, la méthode d’analyse la plus précise à ce jour. Parallèlement, KSM-66® garantit des niveaux presque inexistant de Withaferin A dans ses extraits, un withanolide cyto-toxique qui vaut à la plante d’être parfois bannie de certains pays comme c’est le cas en France. Plus loin dans l’article, nous avons rédigé un paragraphe à ce sujet (ashwagandha, interdite en France ?) que nous vous invitons à lire.

L’extrait d’ashwagandha KSM-66® a un goût neutre et n’est pas amer comme les autres extraits, vous n’avez donc pas à craindre « l’odeur de cheval » qu’inspire souvent ce complément alimentaire.

Pour finir, KSM-66® est l’extrait d’ashwagandha possédant le plus grand nombre de certifications. Qu’il s’agisse de sa culture, de ses méthodes de préparation ou de fabrication, l’extrait possède les certifications : GMP (Bonnes pratiques de fabrication) Agriculture Bio, sans OGM, sans gluten, sans substances dopantes (pour les athlètes), casher, halal, HACCP (un système qui identifie, évalue et maîtrise les dangers significatifs au regard de la sécurité des aliments), etc.

KSM-66®, et régime végétalien, attention à bien vous renseigner !

🥛 Le processus d’extraction du KSM-66® implique le prétraitement des racines d’ashwagandha dans du lait. Un tel prétraitement est conforme au processus décrit dans les textes ayurvédiques traditionnels. Toutefois, certains vendeurs ayant conscience des enjeux actuels, peuvent demander une version végétalienne n’ayant pas été trempée dans le lait, ciblant ainsi les consommateurs végétaliens ou toutes personnes qui souhaitent éviter le lait.

KSM-66® est-il toujours garant d’une agriculture biologique ?

⚠ Ce n’est pas parce que KSM-66® possède la certification biologique que tous les produits brevetés le sont. En effet, certains vendeurs peuvent demander des extraits non bio pour faire baisser les coûts et profiter de la notoriété de la marque. Ainsi, lorsque vous achetez votre produit, vérifiez toujours sur le site du vendeur que leur ashwagandha soit issue d’agriculture biologique. Si ce n’est pas indiqué, ce n’est pas bon signe.

Un conseil pour choisir ?

Bien qu’il existe beaucoup de mauvais produits, il y a aussi des vendeurs sérieux qui vendent de l’ashwagandha bio de qualité. Par exemple, voici une boutique en ligne sérieuse. C’est là que nous l’achetons sous forme de gélules pour nos cures car il s’agit d’un extrait d’ashwagandha KSM-66® bio et vegan qui est associé à de la pipérine, afin d’augmenter la biodisponibilité du produit, garantissant ainsi une meilleure efficacité :

Ashwagandha bio en poudre ✔️Ashwagandha bio en gélules ✔️
Sachet d'ashwagandha en poudre BIO avec un petit tas de poudre à côtéVoir le produitComplément alimentaire à base d'ashwagandha bio et de pipérineVoir le produit

Ashwagandha posologie, dosage

La posologie à adopter peut varier selon sa forme (poudre d’ashwagandha, racine pour décoction ou extraits en gélules). Veillez à respecter les dosages recommandés selon le fabricant ou plus généralement :

💊 1000 mg d’extrait sec de racine d’ashwagandha par jour pour les gélules ou

🥄 5 g pour la poudre de racine d’ashwagandha par jour.

Vous pouvez commencer à petites doses pour habituer votre organisme et augmenter progressivement si vous en ressentez le besoin mais ne dépasser jamais les doses prescrites par le fabricant.

Pour la durée de la cure, il est généralement conseillé de la consommer pendant plusieurs semaines (entre 4 et 8 semaines) espacées les unes des autres par au moins 1 semaine.

Ashwagandha danger, contre-indications

✔️ L’ashwagandha n’est pas un produit dangereux dans les dosages indiqués.
Il s’agit d’un produit naturel, ce qui limite fortement les effets indésirables. Il n’y a aucun danger particulier à en consommer mais, comme pour tout aliment, mieux vaut prendre certaines précautions. À très forte dose, la plante se révèle hypnotique et peut provoquer des troubles intestinaux. Si le produit choisi est de mauvaise qualité, la plante pourrait alors devenir toxique à de très fortes doses du fait d’un de ses composants, le withanolide Withaferin A.

Attention, certaines personnes peuvent déclencher une allergie à la plante, l’ashwagandha étant de la famille des solanacées, les personnes qui y sont allergiques devraient ainsi éviter d’en consommer. Les solanacées comprennent notamment des aliments comme le poivron, la tomate, l’aubergine, la pomme de terre ou le paprika. 🍅

Contre-indications de l’ashwagandha : la plante est déconseillée en cas d’hyperthyroïdie et de grossesse ou d’allaitement. On rappelle qu’il s’agit d’une plante médicinale puissante qu’il convient de prendre dans les doses recommandées. Par ailleurs, dans certains cas comme les personnes en proie au diabète ou à des maladies auto-immunes, il est recommandé de consulter un professionnel de la santé avant de consommer l’ashwagandha. Cette dernière pourrait interagir avec votre traitement actuel et aggraver votre maladie sans une surveillance médicale.

Ashwagandha, interdite en France ?

L’ashwagandha a été interdite en France pendant de nombreuses années du fait que certains organismes de santé ont reporté de possibles cas de toxicité lors d’un surdosage. De nos jours, la plante n’apparaît toujours pas dans « l’ Arrêté du 24 juin 2014 établissant la liste des plantes, autres que les champignons, autorisées dans les compléments alimentaires et les conditions de leur emploi » qui comme son nom l’indique, liste les plantes autorisées dans les compléments alimentaires.

En octobre 2014, l’ANSM propose de revoir certaines plantes, dont l’Ashwagandha, afin de les rendre légales (les passant de la liste B, les plantes interdites, à la liste A, les plantes autorisées) et déclare sur le compte rendu de la séance :

« Il est mentionné qu’il ne semble pas y avoir de toxicité avérée aux conditions habituelles d’emploi alors que l’usage traditionnel préconise 3 à 6 g de poudre par jour et 250 mg d’extrait sec trois fois par jour. Cette plante avait été inscrite sur la liste B à cause du caractère potentiellement toxique des withanolides. Cependant, les différentes études et publications n’ont pas montré de toxicité majeure de ces composés. »

Et le verdict finalement annoncé fût le suivant :

« Avis des membres du comité : Vu ses utilisations médicinales et vu son absence de toxicité aux doses habituelles d’emploi, Withania somnifera (racine) pourrait être inscrite sur la liste A des plantes médicinales de la Pharmacopée française. Cependant, quelques références font état de toxicité à fortes doses et justifieraient de maintenir cette plante en Liste B puisqu’elle y est déjà et dans la mesure où le groupe HMPC n’établira pas de monographie communautaire sur cette plante pour l’instant. »

Depuis ce jour, l’ashwagandha continue d’apparaître sur la liste B sous le nom Withania, la rendant donc interdite en France. Toutefois, cela ne signifie pas qu’elle soit complètement introuvable en France, car on la retrouve effectivement en vente dans de nombreuses pharmacies mais elle ne peut cependant pas être vendue par un herboriste ou une boutique physique de complément alimentaire par exemple.

💡 Pour information, sa vente est légale sur les sites en ligne grâce à une astuce des vendeurs. En effet, il existe une loi qui s’appelle « le principe de reconnaissance mutuelle » qui permet à tout vendeur d’enregistrer son produit au registre sanitaire dans un des pays de l’Europe et de le commercialiser dans tous les autres pays européens lorsque celui-ci est validé. Ainsi, ils enregistrent leurs compléments alimentaires à base d’ashwagandha en Belgique, dont la vente est légale là-bas, afin de les commercialiser dans le reste des pays européens, dont la France.

Ashwagandha : avis et commentaires

Nous avons testé un extrait d’ashwagandha pendant 6 semaines et avons ressenti un effet au bout de 3 semaines sur le sommeil, notre vitalité et contre le stress. En effet, on se sentait plus apaisé et peut-être n’était-ce qu’un effet placebo, mais notre sommeil paraissait plus réparateur, sans interruption. Cela a dû participer à cette plus grande sensation d’énergie en journée.

Nous avons aussi pu constater sur divers forums, sites marchands ou via les réseaux sociaux que certains de vous sont très satisfaits tandis que d’autres paraissent plutôt déçus. N’oubliez pas que la qualité des produits choisis est très importante. En achetant une simple poudre d’ashwagandha, vous ne bénéficierez pas des mêmes effets que pour un extrait titré en principes actifs.

Et vous, quel est votre avis sur l’ashwagandha ? Que pensez-vous de cette plante médicinale ? Quel dosage suivez-vous ? Quel effet a-t-elle sur vous ? N’hésitez pas à nous contacter pour nous donner votre retour d’expérience.

Associations de plantes avec l’ashwagandha

Ashwagandha ou ginseng, laquelle choisir ?

Trois racines de ginseng sur un plateau en bois.Le ginseng et l’ashwagandha sont deux plantes adaptogènes par excellence. Elles possèdent toutes deux des propriétés anti-stress, aphrodisiaques, revitalisantes et régénérantes. Pour choisir, préférez l’ashwagandha si vous avez des problèmes de sommeil ou de digestion car elle vous apaisera profondément et choisissez le ginseng si vous avez des troubles de la circulation sanguine ou de tension artérielle. Dans tous les cas, il s’agit de plantes qui fonctionnent de manière différente, une plante fonctionnera probablement mieux sur votre organisme que l’autre. Pour cela, il faut les tester et voir laquelle vous correspond. Il est d’ailleurs possible de les prendre ensemble, pour une puissante association de leurs bienfaits.

Ashwagandha et rhodiola : concentration, sérénité et vitalité

L’ashwagandha et la rhodiola sont très souvent associées pour profiter de leurs propriétés incroyables tout en décuplant leurs bienfaits. Attention, il s’agit réellement de deux plantes puissantes, il est donc recommandé de commencer par de petites doses et d’augmenter petit à petit pour voir comment votre organisme réagit. Cette association vous donnera une forte sensation de concentration, de sérénité et de bien-être. Vous dormirez bien la nuit et serez actif/ve la journée, plein(e) d’énergie et de motivation. Pour cela, nous recommandons de ne pas prendre les gélules au même moment mais de prendre la rhodiola le matin, à jeun puis de prendre l’ashwagandha quelques heures avant le coucher le soir pour relaxer votre corps tout entier.

Ashwagandha ou maca ? Pourquoi choisir ?

Tubercules de maca jaune posés sur une table en boisVous nous demandez souvent quelle plante choisir entre la maca et l’ashwagandha, ici encore il s’agit de deux plantes qui agissent de façon différente. Elles vous apporteront toutes deux un regain d’énergie et une meilleure libido, mais comment savoir laquelle fonctionnera le mieux sur votre organisme ? le mieux est de tester. Prises ensemble, elles seront très bonnes pour le mental, et en plus de leurs propriétés anti-stress, elles sont idéales pour stabiliser l’humeur et diminuer les anxiétés. C’est une association de plantes souvent très appréciée car elle est complète en terme de bienfaits. Si vous prenez maca et ashwagandha ensemble, consommez la maca lors des repas (matin et midi par exemple) et l’ashwagandha le soir, quelques heures avant le coucher.

Ashwagandha et spiruline : le secret des sportifs

L’ashwagandha et la spiruline est une association de plantes très appréciée par les sportifs. Ensemble, elles améliorent plus rapidement la résistance, l’endurance et la récupération. Elles sont source de nutriments, minéraux et vitamines : idéales pour booster un corps affaibli ou fatigué. Elles permettent un sommeil profond la nuit pour de meilleures performances physiques le jour. Pour la prise, répartissez la spiruline en début ou milieu de journée après les repas et l’ashwagandha le soir, 2 à 3 heures avant le coucher.

Ashwagandha vs kava

Le kava et l’ashwagandha sont des plantes très similaires au niveau de leurs vertus. Elles possèdent toutes les deux un effet anti-stress puissant et agissent efficacement sur le sommeil. La vente et la consommation du kava étant complètement interdites en France, il est compliqué (voire impossible) de s’en procurer.

Ashwagandha ou tribulus ?

L’ashwagandha et le tribulus sont des plantes différentes qui n’agissent pas de la même manière sur l’organisme. Le tribulus améliore les performances physiques, sportives et sexuelles (dont la fertilité) tandis que l’ashwagandha permet également l’amélioration du mental, des humeurs et de l’immunitaire grâce à ses propriétés adaptogènes. Il est tout à fait possible de les combiner pour profiter de leurs vertus de manière synergique.

Ashwagandha et griffonia (5-HTP) : vers le bonheur

Associer l’ashwagandha et le griffonia est commun lors de troubles de la dépression ou d’anxiété. L’une apaise les stress du quotidien et l’autre fait le plein de sérotonine, l’hormone du bonheur. Il s’agit donc d’une synergie très appréciée pour retrouver l’équilibre émotionnel, mais attention toutefois à commencer par de petites doses. Elles sont toutes les deux très puissantes, il est donc conseillé d’augmenter petit à petit afin de laisser le temps à votre organisme de prendre en compte les molécules des plantes.

Ashwagandha, vitamine C et zinc : la synergie immunostimulante

Certains compléments alimentaires proposent d’associer directement l’ashwagandha avec la vitamine C et le zinc car il s’agit là d’une formule immunostimulante puissante. En effet, le zinc et la vitamine C sont des éléments importants pour le bon fonctionnement du système immunitaire. Si vous souhaitez en acheter, nous vous conseillons de l’associer à de la vitamine C naturelle, du type acérola, pour profiter pleinement des bienfaits sans devoir prendre un produit de synthèse.

Ashwagandha ou millepertuis, comment choisir ?

Millepertuis : fleur jaune en gros plan et bourgeons.Le millepertuis, à l’instar de l’ashwagandha est une plante qui va jouer sur l’état émotionnel, en apaisant les humeurs, diminuant le stress et en luttant contre la fatigue nerveuse. De nombreuses personnes les associent pour bénéficier des propriétés adaptogènes de l’ashwagandha, tout en jouissant de l’effet anxiolytique du millepertuis. Toutefois, si vous deviez choisir entre les deux, préférez l’ashwagandha pour les problèmes d’insomnie et le millepertuis s’il s’agit de problèmes purement émotionnels (dépression ou anxiété). Leur association restant la meilleure option en cas de dépression affectant également le sommeil et la vitalité.

Ashwagandha ou astragale ?

L’astragale est une plante adaptogène comme l’ashwagandha. Elle cible davantage les problèmes liés à l’âge. Elle offre une belle protection cardio-vasculaire, en plus de son action anti-inflammatoire et antioxydante. Bien-entendu, les deux plantes sont bénéfiques au système immunitaire, elles peuvent d’ailleurs être associées en fonction des besoins.

FAQ : réponses à vos questions

Bienfaits et indications

Pour l’athérosclérose aux jambes, l’ashwagandha est-elle efficace ?

Il est possible que l’ashwagandha puisse aider. Toutefois, on entend plus régulièrement parler des plantes suivantes : ginseng, curcuma, ail. N’oubliez pas d’acheter des produits de qualité pour bénéficier de leurs vertus.

L’ashwagandha est-elle efficace pour lutter contre la dépendance à l’alcool ?

Oui très efficace, une étude menée en 2020 a permis de démontrer que l’ashwagandha possède des bienfaits pour lutter contre l’alcoolodépendance. L’ashwagandha protège notamment de la rechute et a montré des effets bénéfiques sur les neurotransmetteurs impliqués dans la dépendance à l’alcool (GABA et dopamine). La plante a agit avec la même efficacité que le Naltrexone®, un célèbre médicament utilisé pour réduire cette addiction. Il s’agit donc d’un allié de taille dans les troubles liés à la consommation d’alcool.

Je prends de l’ashwagandha le soir à raison de 500 mg/jour (extrait de racine) depuis quelques jours. Les effets sont surprenants (sommeil réparateur, rêves, relâchement musculaire, bonne concentration dès le réveil, etc). De toutes les plantes que j’ai essayé, aucune ne m’a procuré des effets aussi significatifs (rhodiola, ginseng, maca…). Est-ce parce qu’elle est plus puissante que les autres ou parce qu’elle me correspond particulièrement ? Pendant la journée, il y a un effet sédatif, je me demandais comment contrebalancer cet effet.

Effectivement l’ashwagandha semble vous correspondre tout particulièrement. Les organismes humains, bien que similaires, réagissent très différemment. Une autre explication pourrait être que vous n’avez pas acheté des produits de qualité auparavant ou de moins bonne qualité. L’effet sédatif pendant la journée signifie que la plante agit sur vous, là où votre organisme en a besoin. Peut-être avez-vous besoin de plus de repos. Pour éviter cet effet, s’il devient trop embêtant, il est conseillé de consommer la plante 2 heures avant de se coucher le soir.

J’ai l’intestin abîmé (maux de ventre très forts, constipation, ballonnements, gaz). Est-ce que prendre ce produit pourrait réparer mon intestin ?

En effet l’ashwagandha peut aider le système digestif, c’est un bon supplément. Toutefois, si vous avez des gros problèmes intestinaux, cette plante ne fera pas des miracles à elle seule. Peut-être devriez-vous essayer pour en juger par vous-même. L’intestin est très complexe et pour résoudre vos problèmes il faudra certainement changer vos habitudes de vie, notamment l’alimentation. Si vous désirez en savoir plus, nous avons rédigé des articles sur la perméabilité intestinale et sur le microbiote intestinal.

Je souffre d’insomnie chronique (plusieurs années d’insomnie). Est-ce que cette plante pourrait m’aider ? Si oui à quel dosage ? Quand faut-il que je prenne ces comprimés ? Le matin ou le soir ?

L’ashwagandha pourrait vous aider en agissant en profondeur sur votre organisme. Le mieux est de constater les effets par vous-même car chaque personne réagit différemment. N’oubliez pas qu’il s’agit d’une plante médicinale naturelle, elle n’agit donc pas immédiatement. Une cure de plusieurs semaines est nécessaire. Le dosage est indiqué par le fabricant (généralement 800 mg d’extrait sec de racine d’ashwagandha par jour, pour les gélules). Veillez à acheter une plante de grande qualité pour bénéficier de tous ses bienfaits. Le matin ou le soir ? C’est à vous de choisir mais il est souvent conseillé de prendre la plante le soir. Écoutez votre organisme, c’est important.

Je souffre d’acouphènes depuis plusieurs années et mon sommeil est perturbé, est-ce que l’ashwagandha pourrait m’aider ?

L’ashwagandha n’est pas connue pour soigner les acouphènes mais pour le sommeil elle peut effectivement être d’une aide précieuse car il s’agit d’une plante adaptogène qui agit là où l’organisme en a besoin. De ce fait, elle participera au bien-être et à la relaxation du corps entier. Pour le sommeil, nous avons rédigé un article guide que nous vous invitons à lire. Plusieurs méthodes naturelles peuvent vous aider à mieux dormir et à trouver le sommeil.

Associations et interactions

Est-il possible d’associer l’ashwagandha et la mélatonine ?

À priori aucune interaction n’a été reportée entre l’ashwagandha et la mélatonine donc il est tout à fait possible de les associer. Néanmoins, l’ashwagandha étant une plante puissante pour réguler le sommeil et les humeurs, commencez d’abord par prendre la plante pendant 1 mois, si ça ne vous suffit pas, vous pouvez rajouter de la mélatonine. Dans tous les cas, nous recommandons toujours de commencer par de petites doses afin de voir comment votre corps réagit. En cas de doute, consultez votre professionnel de la santé.

Je prends du Lévothyrox®, l’ashwagandha est-elle déconseillée dans ce cas ?

L’ashwagandha est une plante saine qui possède très peu d’effets indésirables, à l’inverse de beaucoup de médicaments de synthèse. Plusieurs personnes sur internet expliquent prendre de l’ashwagandha en complément du Levothyrox® qui est une forme synthétique de la thyroxine (T4) qui doit être convertie en triiodothyronine (T3), la forme active et c’est là que l’ashwagandha va aider à ce processus de transformation en soutenant les glandes surrénales. La prise concomitante des deux est par ailleurs validée par le docteur Aviva Romm aux États-Unis. Toutefois, chaque organisme réagit différemment, il faut donc en avoir conscience, faire preuve de prudence, et être accompagné par un professionnel de la santé pour connaître le bon dosage en fonction de ses analyses.

Depuis que j’ai commencé l’ashwagandha (gélules 600 mg, 3 fois / jour), je dois dormir tous les après-midis. Il y aurait-il interférence avec du millepertuis que je prends depuis quelques temps ?

Tout d’abord, il est généralement recommandé de prendre 800 mg d’extrait sec de racine d’ashwagandha par jour, pour les gélules. Dans votre cas vous étiez à 600 mg x 3 gélules = 1800 mg par jour, ce qui correspond à plus du double du dosage recommandé. Il est également possible que votre organisme ait besoin de ce repos : l’ashwagandha est une plante adaptogène qui agit là où l’organisme en a besoin, ses effets dépendent donc de chacun. En ce qui concerne l’interférence avec le millepertuis, c’est possible, cela dépend de votre organisme et des dosages. Difficile à dire, il faut que vous trouviez le bon équilibre. L’équilibre qui vous correspond. Sachez qu’il existe plusieurs plantes adaptogènes très intéressantes et plusieurs plantes anxiolytiques efficaces, pas seulement l’ashwagandha et le millepertuis.

J’ai fait un infarctus il y a 4 ans et depuis je prends de l’Aspégic® 75 mg, du Bisoprolol® 5 mg et Pravastatine® 20 mg. L’ashwagandha est-elle compatible ?

Il est malheureusement très délicat de vous conseiller à distance, surtout quand on parle d’infarctus. Peut-être devriez-vous demander conseil auprès d’un professionnel de santé ou médecin en mesure d’évaluer votre état de santé.

Est-il est possible d’associer l’ashwagandha avec une ou plusieurs autres plantes ? Si oui, lesquels ? Des plantes qui ont les mêmes indications thérapeutiques ou des plantes qui ont des indications thérapeutiques différentes justement ?

En ce qui concerne les associations, il faut savoir que l’ashwagandha s’associe généralement très bien à d’autres plantes. Bien sûr, suivez les dosages recommandés et en cas de doute, n’hésitez pas à demander l’avis de votre médecin. Des exemples possibles ? Pour lutter contre le stress et l’anxiété, voici des synergies très appréciées : ashwagandha + griffonia / ashwagandha + magnésium / ashwagandha + acerola. Pour le système immunitaire : ashwagandha + spiruline. Pour les inflammations : ashwagandha + harpagophytum.

J’ai une thyroïdite auto-immune et depuis un an rien ne va. Je voudrais avoir un complément naturel qui stimulerait et améliorerait ma santé au quotidien. Je voudrais prendre du charbon, de la spiruline et de l’ashwagandha. Est-il possible de mélanger ces 3 plantes ou existe-t-il une interaction entre elles ?

Pour la thyroïdite auto-immune, nous vous conseillons de consulter un ou plusieurs professionnels en mesure d’évaluer votre état de santé. Ne vous limitez pas à un seul avis médical. Pour les compléments alimentaires que vous citez, il est généralement recommandé de ne pas associer le charbon à d’autres substances car il a tendance à inhiber leurs actions (en savoir plus sur le charbon végétal). La spiruline et l’ashwagandha peuvent effectivement s’associer pour redonner de l’énergie à l’organisme et booster le système immunitaire. Pour information, une personne souffrant de thyroïdite d’Hashimoto nous a parlé du régime du docteur Seignalet. Bien que difficile à suivre car il faut supprimer le blé et les produits laitiers, il fut très efficace pour elle. Dans tous les cas, achetez des produits de grande qualité pour profiter pleinement des bienfaits sans ingérer des substances indésirables. Respectez les dosages recommandés et en cas de doute, consultez votre médecin.

Beaucoup de plantes me sont interdites parce que je prends des AVK, de la coumadine. Il n’est rien précisé pour cette plante. Étant souvent en anémie j’ai lu qu’elle aidait à augmenter le taux d’hémoglobine et de fer. Est-ce que je peux en prendre ?

Vous devriez demander conseil au professionnel de santé qui vous suit car les interactions sont un sujet controversé. En ce qui concerne le taux de fer, contre l’anémie, la spiruline est très régulièrement recommandée. En effet, elle contient environ 13 fois plus de fer que la viande ! Dans tous les cas, écoutez votre organisme. Pourquoi ne pas tester des produits de qualité, en petite quantité, pour voir les effets ? Avec un suivi médical en cas de doutes, selon votre état de santé.

Cette plante contient de la vitamine K ? Ce qui voudrait dire qu’elle est incompatible avec les anticoagulants ?

L’ashwagandha n’est pas particulièrement connue pour la vitamine K, à priori elle n’en contient pas ou peu. Par ailleurs, une étude a conclu que la racine possède des propriétés anticoagulantes. De ce fait, si vous êtes déjà sous traitement anticoagulant, il faut donc rester prudent et demander conseil à un professionnel de santé.

J’ai un ami qui a un cancer avec métastase. Cette plante peut-elle être utilisée comme anticancéreux combinée avec son traitement aux hormones ?

En ce qui concerne votre ami atteint d’un cancer il serait imprudent de vous conseiller. L’ashwagandha peut aider dans de nombreuses situations mais il convient de faire attention, surtout en cas de maladie grave et en fonction des traitements, de l’état de la personne, etc. Il est préférable de consulter un spécialiste en mesure d’évaluer son état de santé.

Je souffre d’insomnie depuis plusieurs années et j’aimerais savoir si je peux prendre l’ashwagandha combiné au traitement antidépresseur (Brintellix®) et régulateur d’humeur (Lamictal®) ?

À priori il ne devrait pas y avoir de problème avec l’ashwagandha qui est une plante médicinale adaptogène qui agit en douceur sur l’organisme. De plus, cette racine ancestrale possède peu de contre-indications. Toutefois, comme toujours, nous recommandons de commencer par des petites doses pour voir comment la plante agit sur vous. En cas de doutes, préférez demander l’avis de votre médecin ou professionnel de santé. Peut-être pouvez-vous simplement appeler le médecin qui vous suit ? Enfin, nous vous invitons à lire notre guide “Insomnie : le guide du sommeil pour mieux dormir”. Vous y trouverez, entre autres, 18 méthodes naturelles pour favoriser un sommeil de qualité.

J’ai acheté de l’ashwagandha en poudre car je souffre d’insomnie et pour l’instant je ne ressens pas d’effets. J’ai vu que je pouvais associer à cette plante des baies de goji. Comment prendre ce mélange ?

Les effets de l’ashwagandha ne sont pas immédiats mais très efficaces chez beaucoup de personnes. Veillez à en prendre suffisamment, en poudre il est moins évident de contrôler l’apport, c’est pourquoi les gélules séduisent autant. Concernant les baies de goji, nous avons écrit un article à ce sujet (article baie de goji).

Est-ce que je peux prendre du ginseng (200 mg) le matin et le midi et de l’ashwagandha (800 mg) le soir ?

Le ginseng et l’ashwagandha peuvent effectivement être associés. Le dosage dépend des teneurs en principes actifs des produits et des effets souhaités.

Je prends HarpagoMed®, médicament à base d’harpagophytum, est-ce que je pourrais l’associer à l’ashwagandha ?

L’harpagophytum (griffe du diable) et l’ashwagandha sont deux plantes souvent associées l’une à l’autre, il n’y a pas de problème à les combiner.

Posologie, dosage et cure

Pour lutter contre la dépression et crises d’angoisse, 5 gr de poudre de racine est-ce le bon dosage et à quoi cela correspond ? Une cuillère à café ? Vaut-il mieux prendre des gélules ?

En effet 5 g de poudre de racine d’ashwagandha est le bon dosage. Cela correspond environ à 1 cuillère à café bombée. La poudre et la gélule sont deux solutions efficaces à condition d’en prendre tous les jours suffisamment. C’est à vous de décider ce que vous préférez : la poudre s’utilise dans vos recettes, jus, smoothies tandis que la gélule s’avale avec de l’eau. L’avantage de la gélule, c’est que celle-ci est titrée en principes actifs, l’efficacité est donc garantie et les effets se ressentent plus rapidement. Contre la dépression, vous pouvez également lire notre article sur les antidépresseurs naturels. Pour plus d’efficacité vous pouvez, par exemple, associer l’ashwagandha au griffonia ou au millepertuis.

Dois-je interrompre la cure au bout d’un temps ? Est-ce une mauvaise idée d’en prendre en continu ? Pourquoi ?

Pour les cures, il y a plusieurs écoles mais souvent on conseille des cures d’au minimum 3 ou 4 semaines pour que l’ashwagandha ait le temps d’agir en profondeur sur l’organisme. Entre 4 et 8 semaines est une moyenne intéressante. Souvent, il est recommandé d’interrompre la cure pendant au minimum 1 semaine pour laisser le corps se ressourcer de lui-même mais il n’y a aucune vraie règle en la matière. Par exemple, dans certains pays, certaines plantes sont consommées quotidiennement sans problème. Tout dépend de chacun, du dosage et de la qualité du produit.

Je prends deux gélules chaque soir, sans effets, puis-je augmenter la dose sans risque ?

L’ashwagandha, comme toutes les plantes naturelles, n’agit pas immédiatement mais sur le moyen/long terme. Il y a une multitude de facteurs qui peuvent influencer le résultat : temps de prise, hygiène de vie, qualité du produit, dosage, résultats attendus, etc. Il se peut également que votre organisme ne soit pas réceptif à cette plante. Dans ce cas, il peut être intéressant d’en essayer une autre. En ce qui concerne la dose, c’est à vous d’écouter votre organisme. En cas de doute, demandez l’avis d’un spécialiste en mesure d’évaluer votre état de santé.

Faut-il prendre l’ashwagandha uniquement le soir ? Et à quelle dose ?

Concernant le dosage, il est généralement recommandé de prendre 800 mg d’extrait sec de racine d’ashwagandha pour les gélules et 5 g pour la poudre de racine. Vous pouvez consommer cette plante en journée également, mais il est conseillé de le faire deux heures avant le coucher car elle aide à trouver le sommeil et, chez certaines personnes, elle possède un effet sédatif léger.

Sait-on approximativement combien de temps il faut pour ressentir les effets ?

Il est généralement conseillé de faire des cures de plusieurs semaines (entre 4 et 8 semaines). Selon l’organisme de chaque personne, on estime qu’il faut environ 3 semaines pour ressentir les effets. Il s’agit d’une plante adaptogène efficace sur le moyen / long terme. Elle agit lentement, en profondeur, pour ressourcer l’organisme sans le brusquer. Veillez à vous procurer de l’ashwagandha de bonne qualité pour maximiser les bienfaits.

J’ai pris pour la première fois une gélule d’ashwagandha à jeun. Dès que je l’ai prise après 3 min mon cœur à commencer à battre rapidement, j’ai senti que mon corps a commencé à se réchauffer et j’ai eu du mal à respirer et quand j’ai senti cet effet j’ai commencé à paniquer et stresser, mais après 1 h tout est devenu normal et j’ai bien dormi. J’ai apprécié son effet. Dois-je prendre une demi gélule car le dosage était trop élevé pour moi ou est-ce dû au fait que je l’ai pris à jeun ?

Veillez à acheter de l’ashwagandha de grande qualité pour jouir des bienfaits à leur plein potentiel. Certains produits peuvent contenir des plantes de mauvaise qualité et être coupés avec des produits indésirables comme des excitants. Prenez de l’ashwagandha naturelle de qualité (nous conseillons un produit dans l’article si vous ne savez pas vers quel vendeur vous tourner). L’effet que vous décrivez est loin d’être habituel, alors attention à la qualité et à la quantité. Mais peut-être avez-vous simplement paniqué à l’idée d’ingérer une plante que vous ne connaissiez pas ? Essayez de prendre cette plante le soir, peut-être que cela vous réussira mieux et qu’elle pourra vous apaiser en fin de journée. Dans les dosages recommandés, l’ashwagandha de qualité devrait vous faire beaucoup de bien.

J’ai pris une gélule d’ashwagandha, racine extrait (10 x concentré) : 250 mg (withanolides : 12,5 mg/gél.). Après la prise, j’ai eu du mal à respirer, mon coeur qui palpitait et un coup de chaud. Est-ce que la dose est trop forte pour une première prise ?

C’est très étonnant car votre gélule ne comporte pas une dose exagérée, au contraire 12,5 mg de withanolides n’est pas une prise journalière élevée. Combien de gélules avez-vous ingérées ? Avez-vous vérifié la composition de la gélule ? De nombreux vendeurs ajoutent des substances qui n’ont rien à voir (parfois néfastes) pour couper le produit. Vous êtes peut-être sensible à l’une de ces substances, ou alors vous êtes sensible à la plante. Prenez-vous un médicament en même temps ? Notre conseil : achetez un produit de grande qualité (nous donnons des conseils dans l’article), puis allez-y par étapes, en augmentant la dose progressivement. Essayez de prendre cette plante le soir, avec de l’eau et après avoir mangé. Si les effets persistent stoppez le traitement ou consultez un médecin.

Formes (gélule, poudre, pâte)

Quelles sont les différences entre les gélules (800 mg) et la poudre (5 g) ? Que contient la poudre qui n’est pas présent dans les 800 mg en gélule ? Quel est le processus de fabrication des gélules ? Est-il préférable de consommer de la poudre ou les gélules d’un point de vue nutritionnel ?

La principale différence entre les gélules et la poudre est leur concentration en principes actifs. Dans la gélule, le taux de principes actifs (notamment de withanolides dans le cas de l’ashwagandha) est plus élevé que celui de la poudre. C’est pour cette raison que les gélules sont recommandées pour faire une cure car, en plus d’être facilement consommées, elles assurent un apport constant et suffisant en substances actives responsables de beaucoup de bienfaits de la plante. Cependant, la poudre est plus proche de l’état d’origine de la racine et, en ce sens, elle est aussi très intéressante. À chacun de choisir ce qu’il préfère. Petite mise en garde : tous les produits sur le marché ne se valent pas. Pour obtenir les effets escomptés, préférez acheter de la qualité.

Puis-je consommer la poudre d’ashwagandha dans un yaourt ou compote ?

Oui c’est effectivement une manière souvent très appréciée de consommer la poudre d’ashwagandha. Vous pouvez aussi la mélanger avec de l’eau, du jus, des smoothies… ou simplement la saupoudrer sur vos plats.

Je connais bien la plante mais une amie m’a rapporté du Sri Lanka, de la « pâte d’ashwagandha » et je ne sais pas du tout comment le prendre. Avez-vous une idée ?

Peut-être est-ce pour une utilisation cutanée ? Certaines personnes s’en servent comme cataplasme ou en soin de la peau pour donner du tonus. Avant de la consommer oralement, vérifiez bien la composition. Vérifiez s’il s’agit d’ashwagandha pure ou bien d’un mélange de plusieurs substances. Il se peut également qu’il s’agisse d’une préparation ayurvédique à base de sucre de canne, miel, ghee (beurre clarifié) et de plusieurs épices ou fruits comme l’Amla (la groseille à maquereau indienne). Dans ce cas, la préparation peut être consommée dans du lait chaud, sur du pain ou dans des yaourts, muesli, compotes…

Je souhaite acquérir de la semence d’ashwagandha que je souhaite planter.

Vous pouvez acheter des graines d’ashwagandha sur internet ou en boutique spécialisée. Par exemple, vous pouvez en trouver ici : voir les produits.

Qualité du produit

J’ai passé commande au laboratoire anastore. Est-ce que vous recommandez ce laboratoire ?

La boutique en ligne anastore propose effectivement de l’ashwagandha de qualité. Il s’agit d’ashwagandha bio, titrée en principes actifs sous sa forme gélule et associée à la pipérine pour une meilleure biodisponibilité. Nous recommandons effectivement ce produit.

Je souhaite commander de l’ashwagandha bio. Que me conseillez-vous ?

Nous conseillons des produits de grande qualité dans le paragraphe « où acheter ». L’ashwagandha que nous recommandons est un produit qui plaît beaucoup, car elle est efficace (haute biodisponibilité grâce au poivre et hautement titrée en principes actifs) et de très bonne qualité (bio, nombreuses certifications, sans OGM, non irradiée…). Nous orientons nos lecteurs vers des produits fiables mais le choix vous appartient, évidemment.

Que signifie le pourcentage de withanolides ?

Les « withanolides » caractérisent l’ashwagandha et sont responsables de nombreux bienfaits de la plante. Ce sont les principaux principes actifs. Plus le pourcentage est élevé, plus le produit en contient et donc plus l’extrait est efficace.

Effets secondaires et contre-indications

Est-il possible qu’elle provoque une réaction allergique comme l’urticaire ?

En ce qui concerne les réactions allergiques, l’ashwagandha n’est pas connue pour ça, mais chaque organisme réagit différemment. Dans tous les cas, veillez à vous procurer de l’ashwagandha de qualité et à respecter les dosages recommandés.

Cette plante peut-elle soigner la polyarthrite rhumatoïde, puisqu’elle agit sur les inflammations ? J’ai vu d’ailleurs qu’il est déconseillé d’en prendre quand on a cette maladie. Pourquoi ?

Effectivement l’ashwagandha est une plante connue pour ses effets anti-inflammatoires. En ce qui concerne la polyarthrite rhumatoïde, il est vrai que les avis sont partagés. Le mieux serait donc probablement d’essayer en respectant les dosages recommandés et de constater les effets sur chaque organisme. N’hésitez pas à acheter un produit de grande qualité pour profiter de tous les bienfaits de la plante. En cas de doute, consultez votre médecin.

J’ai vu que plusieurs personnes se plaignent d’effets secondaires comme l’envie irrépressible de dormir. Cet effet secondaire revient-il vraiment souvent dans ce que l’on peut entendre sur cette plante même lorsque le dosage est respecté ?

Il est vrai que certaines personnes ressentent un besoin de dormir mais il ne s’agit souvent pas d’un besoin incontrôlable. Les raisons peuvent être diverses mais généralement c’est que l’organisme a tout simplement besoin de repos pour aller mieux (entre autres). La plante adaptogène s’adapte aux besoins du corps pour le soulager en profondeur. Assurez-vous de vous procurer de l’ashwagandha de grande qualité et de suivre les dosages recommandés par le fabricant. Chaque organisme étant différent, il convient d’essayer pour évaluer ses effets. Si cette plante ne vous correspond pas, n’hésitez pas à vous orienter vers une autre plante intéressante pour vous. Par exemple, peut-être préférez-vous le ginseng, l’éleuthérocoque ou la maca.

Étant ancien addict à l’alcool et aux benzodiazépines, mes récepteurs gaba sont déréglés, est-ce que l’ashwagandha ne risque pas de réveiller mon sevrage et ma dépendance ?

Le risque est faible mais comment prédire la réaction de votre corps avec exactitude ? C’est malheureusement très compliqué. L’ashwagandha agirait sur les récepteurs GABA de type A en facilitant leur action inhibitrice sur le cerveau. Le GABA joue un rôle important dans le contrôle de l’hyperactivité neuronale associée à l’anxiété et au stress. C’est une plante adaptogène (qui s’adapte aux besoins de l’organisme) et les plantes adaptogènes sont souvent recommandées pour combattre les symptômes du sevrage ainsi que pour aider à lutter contre les dépendances, le stress et l’anxiété.

J’ai utilisé l’ashwagandha pendant mes règles et j’ai remarqué qu’elles sont abondantes. Est-ce que cela est dû à la plante ?

Il est possible que l’ashwagandha provoquent des règles plus abondantes car cette plante médicinale possède des propriétés anticoagulantes. Chaque organisme réagit différemment donc ce n’est pas impossible que vous ressentez cet effet. Si cela est trop dérangeant, vous devriez la stopper le temps que finissent vos règles et la reprendre dès la fin de vos menstruations.

J’ai arrêté de prendre l’ashwagandha parce que je pense que je suis enceinte, est-ce déconseillé en cas de grossesse ? Est-ce que cela va me causer des problèmes au niveau de la formation du fœtus ?

Le sujet est très controversé concernant la grossesse. L’ashwagandha est effectivement déconseillée en cas de grossesse, comme la grande majorité des produits, même naturels. Certaines sources affirment que l’ashwagandha possède des propriétés abortives, une étude menée sur des animaux aurait démontré que des grandes quantités induisent le déclenchement des règles et donc l’avortement. Néanmoins, en Inde, la racine d’ashwagandha est souvent utilisée par les femmes enceintes pour leur donner de la force et stabiliser leur bébé en pleine croissance.

Concernant les malformations de foetus, Mills & Bone dans leur livre “Modern Herbal Medicine”, classe l’ashwagandha dans les « plantes qui ont été prises seulement par un nombre limité de femmes enceintes sans augmentation de la fréquence de malformation ou autre effet néfaste direct ou indirect sur le fœtus. Les études sur animaux n’ont pas démontré d’augmentation du risque sur le fœtus. »

Dans tous les cas, de grandes quantités sont contre-indiquées pendant la grossesse, donc pas plus d’1/2 à 1 cuillère à café doit être prise quotidiennement. Avant toute auto-médicamentation, nous recommandons aux femmes enceintes de consulter leur médecin ou un autre professionnel de la santé expérimenté dans l’utilisation des plantes médicinales, afin de peser le pour et le contre et conclure, en fonction du contexte, de l’objectif et des alternatives s’il faut continuer ou non.

J’ai souvent des problèmes inflammatoires et musculaires (sciatique, cervical, tendinites, tunnel carpien). L’année passée, j’ai eu un AVC. Est-ce que cette plante pourra m’aider ? Ne va-t-elle pas interférer de façon à provoquer un nouvel AVC ?

Dans votre cas (AVC), nous vous conseillons de consulter un professionnel de la santé en mesure d’évaluer votre état de santé. Pourquoi ne pas appeler votre médecin rapidement pour savoir si l’ashwagandha ne vous ait pas déconseillée ? S’il vous donne le feu vert, orientez-vous vers un produit de bonne qualité pour profiter de tous ses bienfaits. Nous donnons quelques conseils plus haut dans l’article.

Thyroïde

Si l’on ne souffre pas d’hyperthyroïdie mais que l’on habitue l’organisme à cette plante, il y a-t-il un risque de déséquilibre de la thyroïde une fois que l’on arrête la consommation d’ashwagandha ?

L’ashwagandha est une plante adaptogène qui agit surtout là où le corps en a besoin. Elle peut vous aider à réguler le fonctionnement de la glande thyroïde, sans pour autant créer une dépendance. L’ashwagandha stimule la thyroïde notamment en favorisant l’absorption de l’iode (dont la thyroïde a besoin). Des études indiquent que la plante lutte contre l’oxydation des lipides dans le foie (peroxydation lipidique), organe qui joue un rôle important dans la production des hormones thyroïdiennes. Par ailleurs, bien que l’ashwagandha soit souvent déconseillée en cas d’hyperthyroïdie, il s’avère que la plante pourrait améliorer la régulation de la thyroïde et diminuer le stress, la nervosité et l’anxiété, des états qui favorisent le dérèglement de la thyroïde. De plus, aucune étude n’indique que l’ashwagandha puisse dérégler la thyroïde. Dans tous les cas, veillez à vous procurer un produit de qualité, c’est important.

Je voudrais prendre de l’ashwagandha mais j’hésite car je n’ai plus de thyroïde, est-elle tout de même recommandée ?

À priori il ne devrait pas y avoir de problème particulier mais l’avis d’un professionnel en mesure de suivre votre état de santé est fortement conseillé, surtout si vous sentez un inconfort lors de la prise d’ashwagandha.

Est-il conseillé de prendre l’ashwagandha en cas de maladie d’Hashimoto ?

Le sujet est très controversé. L’ashwagandha est une plante souvent déconseillée en cas de troubles de la thyroïde car la plante a un réel impact, et peut soit améliorer la condition de la personne soit interférer avec son traitement, il faut donc être suivi par un professionnel de la santé afin de ne pas aggraver les problèmes. Il s’avère qu’elle pourrait améliorer la régulation de la thyroïde en diminuant le stress, la nervosité et l’anxiété (des états qui favorisent le dérèglement de la thyroïde). Il existe d’ailleurs sur internet des témoignages de personnes atteintes de la maladie d’Hashimoto et et qui consomment l’ashwagandha pour aller mieux. Si vous voulez essayer, commencez par de petites doses et voyez comment réagit votre organisme. La plante peut prendre 3 à 4 semaines avant d’agir.

Prise et perte de poids

L’ashwagandha m’a fait prendre du poids. Est-ce possible ?

L’ashwagandha est peut faire perdre du poids, mais il s’agit surtout du poids lié au stress et aux problèmes de thyroïde. Les personnes stressées ont tendance à rapidement prendre du poids, et comme l’ashwagandha apaise le corps, généralement, ces personnes perdent rapidement quelques kilos. Néanmoins, la plante est aussi connue pour faire prendre de la masse musculaire de par son effet anabolisant, si vous avez pris du poids, il s’agirait donc théoriquement de muscle.

J’ai lu que la plante de l’ashwagandha est efficace pour diminuer le poids. À quelle dose est-elle efficace ?

L’ashwagandha n’est pas la meilleure plante pour la perte de poids, sauf s’il s’agit du poids lié au stress et aux problèmes de thyroïde. Les personnes stressées ont tendance à rapidement prendre du poids, et comme l’ashwagandha apaise le corps, généralement, ces personnes perdent rapidement quelques kilos. Dans ce cas, suivez les recommandations du vendeur quant à la posologie. En général, l’ashwagandha est plus connue pour redonner vitalité à l’organisme, mais il ne s’agit pas d’une plante aux effets amaigrissants. Nous vous suggérons plutôt de lire notre article sur les plantes amincissantes ou les recettes coupe-faim maison.

Hypertension et hypotension

J’ai une tension artérielle un tout petit peu trop haute. Pas de problème avec cette plante ?

À priori dans les dosages recommandés il n’y a pas de problème. Nous conseillons toujours de commencer à faible dose, puis d’augmenter si besoin. L’ashwagandha est une plante naturelle avec très peu d’effets indésirables. Si vous êtes sous traitement médicamenteux, parlez-en à votre médecin traitant avant de vous auto-médiquer.

Je suis hypertendue et je prends un antihypertenseur. Est ce compatible avec les gélules d’ashwagandha ? Est-ce compatible aussi avec les anxiolytiques ?

Cette plante agit sur la nervosité et l’anxiété. Il s’agit d’une plante adaptogène : de par sa définition, elle s’adapte aux besoins de l’organisme. Il faut donc être vigilant en cas de traitement concomitant et demander l’avis de votre médecin traitant. De plus, veillez à acheter de l’ashwagandha de très bonne qualité. Nous vous invitons à lire notre article sur les anxiolytiques naturels. Une association qui plaît beaucoup est : plante anxiolytique (antidépressive) + plante adaptogène (rhodiola, ashwagandha par exemple).

Âge recommandé

Il y a t-il un âge minimum et maximum pour prendre ce produit ?

À priori il n’y a pas d’âge précis pour prendre de l’ashwagandha car il s’agit d’un produit naturel dépourvu d’effets indésirables chez la majorité des gens. Il convient de tester les effets sur son organisme avant d’augmenter les dosages et de consulter un médecin un cas de doute. Pour les jeunes enfants, il est conseillé de réduire les doses recommandées.

Je souhaiterais savoir s’il est possible de donner de l’ashwagandha à un enfant de 12 ans. Si oui, à quelle fréquence et à quel dosage ?

L’ashwagandha est une plante souvent recommandée pour calmer l’hyperactivité et améliorer la concentration chez l’enfant, entre autres. Veillez à ne pas dépasser les dosages recommandés par le fabricant, voire à diminuer la posologie si le poids de votre enfant est en dessous de celui d’un adulte moyen. Il vaut toujours mieux commencer par de faibles doses, puis augmenter progressivement en fonction du ressenti. Privilégiez de l’ashwagandha de qualité pour profiter au mieux des propriétés de la plante.

Animaux

L’ashwagandha peut-elle être donnée aux chiens pour, notamment, aider à la gestion du stress ? Auriez-vous la posologie à adapter pour une chienne de taille moyenne (17.5 kg) ? Avez-vous des retours sur l’ashwagandha administrée aux chiens contre l’anxiété ?

Nous n’avons malheureusement aucun retour concernant l’ashwagandha pour les chiens et autres animaux. Peut-être devriez-vous demander conseil à un vétérinaire.

Ma chienne est atteinte du syndrome de Cushing (hypercorticisme) et j’ai lu que l’ashwagandha peut réguler le niveau de cortisone. Quel dosage ?

L’ashwagandha est en effet une plante régulièrement mise en avant pour son action régulatrice sur la cortisone. En ce qui concerne la posologie de l’ashwagandha pour les animaux, il est préférable de s’adresser à un vétérinaire ou à un spécialiste animalier qui saura mieux vous renseigner.

Pour ma petite chienne, aucun vétérinaire ne connaît cette plante, j’ai essayé de lui faire des cataplasmes sur sa glande surrénale cancéreuse et il me semble que cela lui fait du bien par contre je n’ose pas lui en faire avaler. Avez-vous un avis ?

Nous n’avons malheureusement pas d’informations officielles concernant le cancer des animaux et la prise d’ashwagandha. Toutefois, vous devriez trouver des éléments de réponse sur des forums spécialisés, ou auprès de spécialistes (peut-être en appelant plusieurs vétérinaires).

Références scientifiques

Voir les références

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?

Cliquez sur l'étoile de votre choix pour voter (de 1 à 5).

Note moyenne : 4 / 5. Votes : 55

Pouvez-vous partager cet article avec vos ami(e)s ?

Merci de partager, votre aide est précieuse !

Cet article pourrait intéresser vos proches, partagez-le !

MessengerWhatsAppLinkedInPinterest
Damien Le Moal

🌿 Fondateur de Mes Bienfaits

Après avoir été soigné par un remède naturel à base de plantes, au milieu de la forêt amazonienne, Damien prend conscience des puissantes vertus offertes par la nature. Désormais, il adopte une alimentation saine et un mode de vie simple qui le libèrent de la majorité des stress et des maux.

Grand passionné de santé et fasciné par les capacités de l’organisme humain, Damien analyse de nombreuses sources (ouvrages, études scientifiques, recommandations officielles…) pour présenter l'information la plus fiable possible, toujours entouré de son équipe de spécialistes.

🖋️ Article créé le , puis mis à jour le .
Régulièrement révisé par notre équipe de spécialistes.

Découvrir nos guides santé

Vous appréciez notre site ?

🔔 Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir nos derniers articles et nos conseils santé (3 à 4 fois par mois) :

En indiquant votre e-mail ci-dessus, vous consentez à recevoir nos bulletins périodiques par voie électronique. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée vous pouvez demander à accéder, faire rectifier ou supprimer vos informations. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.