Ginseng : bienfaits, vertus et propriétés

    4.8
    (111)

    Considéré comme la plante médicinale de la vitalité par excellence, le ginseng fait beaucoup parler de lui. Sa renommée est-elle justifiée ? Le ginseng est-il réellement une plante aux propriétés incroyables ? Quels sont les bienfaits, vertus et effets de cette plante médicinale ? Où en acheter sans se faire avoir ? Nous avons testé le ginseng et voici notre verdict.

    Les bienfaits du ginseng sont mondialement reconnus. Pendant des siècles, il a été utilisé comme plante médicinale aux propriétés saines et puissantes. La médecine asiatique l’utilise toujours, en association avec les progrès scientifiques récents.

    ✔️ Bien que les connaissances de la médecine naturelle se soient perdues au cours des derniers siècles dans de nombreuses parties du monde, la Commission Européenne et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), entre autres, reconnaissent les bienfaits du ginseng sur l’organisme [1, 2].

    Racines de ginseng dans un récipient noir, présentés sur une table en bois. Des tranches de ginseng sont posées à côté.

    Qu’est-ce que le ginseng ?

    Apprécié depuis des millénaires (entre 2 000 et 7 000 ans selon les sources) pour ses propriétés médicinales, le ginseng Panax C.A. Meyer occupe une très grande place dans la culture asiatique [3]. Originaire d’Asie du nord-est (Chine et Corée), il est l’une des plus anciennes plantes médicinales au monde et constitue la base de la pharmacopée asiatique. Auparavant réservée à l’élite (empereurs et nobles), sa racine est dorénavant accessible à une grande partie de la population.
    Le mot ginseng que l’on connaît vient du chinois « rénshēn » qui signifie « l’homme racine ». Il est vrai qu’en grandissant, la racine peut ressembler à un homme racine (tronc avec 2 bras et 2 jambes).

    L’appellation panax, quant à elle, vient du grec « pan » (tout) et « akos » (remède). En français on utilise le mot « panacée » pour désigner le remède universel contre tous les maux.

    Appellations

    👉 Ginseng panax, ginseng chinois, ginseng coréen, ginseng asiatique, ginseng d’Asie… Il existe de nombreuses façons de désigner le Ginseng Panax C.A. Meyer.

    Attention : tous les « ginsengs » ne sont pas le panax C.A. Meyer venu d’Asie. On parle de « faux ginseng » quand on désigne par « ginseng » des plantes qui n’appartiennent pas au genre panax. Exemples : le ginseng de Sibérie (Éleuthérocoque), le ginseng péruvien (maca), le ginseng indien (ashwagandha), le ginseng brésilien (suma)… Le ginseng américain (Panax Quinquefolius) appartient, quant à lui, au genre Panax mais il s’agit d’une plante différente du Panax C.A. Meyer. Toutes ces plantes ont aussi des propriétés médicinales intéressantes. Il est toutefois important d’être conscient qu’elles ne sont pas identiques.

    Faites également attention aux vendeurs de « faux ginseng » qui vous garantissent qu’il s’agit du « vrai ». Sans être vigilant, vous pourriez bien vous retrouver avec un produit de mauvaise qualité, très faiblement dosé ou associé à d’autres substances qui viendraient nuire aux propriétés médicinales du ginseng. Le ginseng est un produit onéreux qui génère beaucoup d’argent, il faut donc être vigilant.

    Face à toutes ces arnaques et aux produits de mauvaise qualité, nous avons réalisé une première sélection qui nous permet de vous conseiller une boutique en ligne fiable. Si ça vous intéresse, rendez-vous au paragraphe « où acheter ».

    Le ginseng, une plante adaptogène

    Le ginseng est une plante adaptogène [4] qui possède de nombreux bienfaits. Le terme « adaptogène » signifie « qui aide le corps à résister aux agressions ». La plante adaptogène s’adapte aux besoins de l’organisme et limite les risques de maladies en le fortifiant de manière générale et non spécifique. En savoir plus sur les plantes adaptogènes. Pour profiter de toutes ses propriétés, assurez-vous d’acheter du ginseng de qualité, du vrai, non mélangé à d’autres substances. C’est primordial pour bénéficier de ses vertus thérapeutiques.

    Ginseng blanc ou ginseng rouge ?

    🔴 Le ginseng asiatique se décline en deux types : rouge et blanc. La différence de couleur s’explique par une technique de préparation différente. Il s’agit pourtant de la même racine au départ. Le ginseng blanc correspond à une racine nettoyée et séchée. Le rouge, quant à lui, correspond à une racine traitée à la vapeur et séchée. Chaque méthode possède des avantages et des inconvénients. Le blanc est plus naturel mais aura tendance à perdre ses principes actifs plus rapidement que le rouge. En savoir plus sur les différences entre ginseng rouge et blanc.

    Composition du ginseng

    🌱 Le ginseng est une plante vivace de petite taille, mesurant généralement entre 30 et 50 cm. Il est très facile à identifier car ses feuilles sont palmées. Hormis les feuilles, la plante de ginseng donne naissance à des petits fruits rouges (baies). Cependant les bienfaits de cette plante médicinale tant reconnue en phytothérapie proviennent de ses racines, dont la taille et les propriétés grandissent avec les années. On considère que la racine doit être cultivée au minimum 5 ans pour que le rhizome (tige souterraine) possède l’intégralité de ses propriétés. Cette durée varie en fonction de nombreux critères comme la qualité de son environnement. Il faut par exemple de nombreuses années pour que la terre qui a accueilli du ginseng puisse en accueillir de nouveau.

    Les substances actives (principes actifs) les plus importantes de cette plante sont les ginsénosides [3, 5]. Toutefois, elle est composée d’environ 250 éléments actifs qui la rendent extrêmement bénéfique pour le corps humain (minéraux, vitamines, antioxydants, etc.).

    Le Panax Ginseng est une plante à la composition très intéressante et complète. Voici les principaux éléments de la racine de Panax ginseng C.A. Meyer [6, 7] :

    Ce remède naturel, notamment par l’action des ginsénosides, agit sur les glandes surrénales et sexuelles. Précurseur de la dopamine (neurotransmetteur qui joue sur la motivation et le plaisir) et de la testostérone (rôle santé et bien-être, notamment sur le fonctionnement sexuel) et autres hormones sexuelles [8, 9].

    💡 Le ginseng asiatique (panax C.A. Meyer) contiendrait 38 types de ginsénosides, contre 19 pour sa version américaine.

    Espèces voisines du Panax Ginseng

    • Le San Qi (Panax notoginseng ou Sanchi ginseng), espèce chinoise.
    • Le Ginseng d’Amérique (Panax quinquefolius).

    Du genre Panax, le San Qi et le Ginseng américain ont des propriétés similaires au Ginseng Panax C.A. Meyer. Ils ne sont pourtant pas identiques et possèdent des caractéristiques distinctes. Par exemple, le Ginseng Panax C.A. Meyer posséderait 38 types de ginsénosides, contre 19 pour le Panax Quinquefolius.

    Par ailleurs, les deux espèces (Panax Ginseng et Panax quinquefolius) présentent des effets différents, probablement en raison de la composition chimique active différente de l’autre. Selon une étude, il est dit que le ginseng asiatique facilite la circulation sanguine, atténue la fatigue et soulage le stress oxydatif chez les diabétiques grâce à divers mécanismes tels que l’inhibition de la peroxydation lipidique. Le ginseng américain quant à lui aurait des qualités anti-stress, des effets anti-âge et aurait des propriétés sur la digestion [10].

    Bienfaits, vertus et effets

    Les bienfaits de cette plante sont extraordinaires. Que vous souhaitiez améliorer votre vie sexuelle, gagner en énergie et en bien-être, réduire votre stress et votre fatigue, améliorer vos fonctions cérébrales, renforcer votre système immunitaire, lutter contre une dépendance ou améliorer votre digestion, le ginseng panax peut vous aider. Il est un stimulant sain très puissant qui redonne de l’énergie, de la motivation et de la vitalité.

    Aperçu des bienfaits

    Voici ses principales propriétés médicinales validées par les études scientifiques :

    Améliore les performances sexuelles, dysfonction érectile et fertilité masculine

    • Améliore les performances sexuelles
    • Améliore la dysfonction érectile
    • Améliore la fertilité masculine notamment les paramètres spermatiques (motilité et nombre des spermatozoïdes)
    • Améliore les niveaux de testostérone et des hormones LH et FSH

    Stimule la fonction immunitaire

    • Augmente l’activité des cellules tueuses immunitaires
    • Réduit le risque d’attraper un rhume ou une grippe
    • Réduit le risque d’infection respiratoire
    • Aide l’organisme à lutter contre de nombreux virus (rhinovirus, grippe, virus de l’immunodéficience humaine, herpès, hépatite, norovirus, rotavirus, entérovirus et coxsackievirus.)
    • Améliore les fonctions immunitaires chez les personnes atteintes de cancer des poumons

    Réduit la fatigue

    • Réduit la sévérité de la fatigue
    • Réduit la fatigue liée au cancer
    • Améliore la qualité de vie et le bien-être chez les personnes atteintes de cancer

    Réduit les risques de cancer

    • Diminue le risque de développer un cancer
    • Réduit le nombre de tumeurs cutanées
    • Induit la mort des cellules cancéreuses

    Améliore les fonctions cognitives

    • Améliore les fonctions cognitives
    • Améliore les troubles du comportement chez les patients Alzheimer
    • Améliore les symptômes d’Alzheimer
    • Réduit le déclin cognitif

    Possède des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires

    • Augmente l’activité de l’enzyme antioxydante superoxyde dismutase
    • Augmente l’activité des enzymes antioxydantes glutathion peroxydase et la catalase
    • Réduit les niveaux de cholestérol LDL oxydé
    • Diminué les niveaux de marqueurs de stress oxydatif
    • Réduit la réponse inflammatoire après l’exercice
    • Réduit les cytokines inflammatoires après un traitement de chimiothérapie

    Améliore la santé cardiaque

    • Améliore l’action des cellules angiogéniques (celles qui favorisent la régénération des vaisseaux)
    • Réduit l’inflammation et améliore le flux sanguin
    • Améliore la rigidité artérielle
    • Réduit l’épaisseur des artères et les niveaux de cholestérol LDL

    Lutte contre le diabète

    • Réduit la glycémie à jeun
    • Améliore la clairance du sucre
    • Améliore les niveaux de glucose dans le sang
    • Réduit l’hémoglobine glyquée

    Améliore les symptômes de la ménopause

    • Réduit les symptômes de la ménopause
    • Améliore l’excitation sexuelle
    • Réduit les bouffées de chaleur
    • Améliore la qualité du sommeil

    Réduit les troubles de l’attention et de l’hyperactivité

    • Réduit l’inattention et l’hyperactivité

    Favorise la perte de poids

    • Améliore le poids corporel
    • Réduit la production de cellules graisseuses

    Améliore les performances physiques et intellectuelles

    • Améliore les performances physiques et intellectuelles
    • Améliore la récupération musculaire et atténue l’effort perçu
    • Améliore l’apprentissage et la mémoire

    Possède des propriétés anti-stress

    • Possède des propriétés anxiolytiques
    • Améliore la résistance de l’organisme aux divers stress

    Favorise une bonne santé du système digestif

    • Protège contre l’ulcère gastrique
    • Régule l’appétit
    • Protège le foie

    Peau et cheveux

    • Possède des propriétés anti-âge
    • Augmente la production du collagène
    • Réduit les rides et les ridules
    • Améliore la cicatrisation
    • Réduit les symptômes de l’acné
    • Favorise une meilleure croissance des cheveux
    Complément alimentaires à base de ginseng coréen bio de la marque DynvéoVoici où acheter → Ginseng d’excellente qualité
    ⭐⭐⭐⭐⭐ Très riche en ginsénosides (20 %), le principal principe actif du ginseng. Idéal pour profiter de ses effets sur l’énergie et la vitalité ! Très efficace pour le stress, la santé sexuelle, la circulation sanguine, la digestion, les fonctions cérébrales et le renfort immunitaire.

    Détails des bienfaits

    Améliore les performances sexuelles, dysfonction érectile et fertilité masculine

    Un homme (brun avec barbe) et une femme (blonde aux cheveux longs) sont allongés dans un lit. L'homme est positionné au dessus de la femme. Ils se sourient et sont prêts à s'embrasser.Le ginseng est une plante adaptogène et aphrodisiaque qui améliore les performances sexuelles et la fertilité masculine [9]. À ce titre, la consommation de 1 000 mg, 3 fois par jour de ginseng a amélioré les performances sexuelles chez 60 hommes souffrant de dysfonction érectile légère sans, toutefois, aucun changement dans les niveaux de testostérone [11].

    De même, une méta-analyse de 7 études (une méthode scientifique combinant les résultats de plusieurs études) a révélé que le ginseng rouge coréen était efficace dans le traitement des dysfonctions érectiles [12], bien que d’autres études soient nécessaires pour confirmer cette propriété.

    Par ailleurs, une supplémentation en ginseng a amélioré les paramètres spermatiques notamment la motilité et le nombre des spermatozoïdes, la testostérone totale et libre, la LH et la FSH (deux hormones respectivement responsables de la maturation des cellules à l’origine des spermatozoïdes et qui contrôlent la production de la testostérone) [13].

    Stimule la fonction immunitaire

    Ginseng et système immunitaire : une femme malade souffre d'un faible système immunitaire. Elle se mouche dans son canapé sous une couette colorée.Cette racine stimule et renforce les défenses immunitaires. En effet, une étude réalisée sur 227 personnes a révélé que la consommation de 100 mg de ginseng rouge / jour pendant 12 semaines a augmenté le niveau d’activité des cellules tueuses (NK) en plus de la réduction du risque d’attraper un rhume ou une grippe chez les personnes ayant au préalable été vaccinés contre la grippe [14].

    D’autre part, le ginseng peut exercer des activités antivirales en inhibant l’attachement viral, la pénétration membranaire tout en améliorant l’immunité [15, 16]. Il possède ainsi des propriétés antivirales contre différentes types de virus tel le virus respiratoire syncytial, les rhinovirus, le virus de la grippe et le VIH [15].

    De même, le ginseng améliore les fonctions immunitaires chez les personnes atteintes du cancer des poumons en augmentant les cytokines Th1 et en diminuant les cytokines Th2 [17].

    Enfin, le ginseng coréen aide le corps à lutter contre divers virus pathogènes humains tels que le virus respiratoire syncytial, le rhinovirus, le virus de la grippe, le virus de l’immunodéficience humaine, le virus de l’herpès humain, le virus de l’hépatite, le norovirus, le rotavirus, l’entérovirus et coxsackievirus [15].

    Réduit la fatigue

    Cette racine diminue la fatigue. C’est ce qu’affirment les résultats de diverses études réalisées pour démontrer les effets des extraits de ginseng. Une étude portant sur 52 personnes a révélé que l’extrait de cette plante a diminué la sévérité de la fatigue [18].

    Une méta-analyse de données de 12 études portant au total sur 1298 personnes a révélé que le ginseng réduit la fatigue liée à la maladie [19].

    Une autre étude sur la même catégorie de patients a révélé que 800 mg / jour de cette racine pendant 29 jours a amélioré la fatigue, la qualité de vie globale et le bien-être [20].

    Réduit les risques de cancer

    La consommation régulière de cette racine semble être reliée à la diminution du risque de développer un cancer, c’est ce qu’affirment les conclusions d’une méta-analyse de 9 études et de 300 000 personnes [21]. Cet effet semble ne pas être spécifique à un organe.

    D’autre part, la consommation d’ 1 g / semaine de ginseng rouge diminuerait le risque de développer le cancer, particulièrement chez les hommes, selon une autre étude portant sur 643 personnes [22].

    Par ailleurs, la consommation de différents types de ginseng est associée à une diminution du risque de développer certains types de cancers comme le cancer labial, de la bouche, du larynx, du pharynx, des poumons, de l’estomac, du cancer colo-rectal, du foie, du pancréas et des ovaires [23]. De même, cette racine semble réduire le nombre de tumeurs cutanées grâce probablement au panaxydol, un composé du ginseng, qui induit l’apoptose ou la mort des cellules cancéreuses [24, 25].

    Améliore les fonctions cognitives

    Cerveau dessiné au dessus d'une main.Cette plante améliore les fonctions cognitives dans le cas de la maladie d’Alzheimer. Dans une étude portant sur 61 patients atteints d’Alzheimer, la consommation de 4,5 g et 9 g de ginseng a nettement amélioré les fonctions cognitives tout au long de 2 ans d’étude [26]. De même, le ginseng à des doses de 4,5 g / jour pendant 24 semaines a permis d’améliorer les symptômes et les troubles comportementaux de la maladie d’Alzheimer selon une étude portant sur 40 patients [27].

    D’autre part, en association avec le ginkgo biloba, le ginseng réduit le déclin cognitif chez des patients atteints de troubles cognitifs légers [28].

    Possède des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires

    Le ginseng possède des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes révélées par plusieurs études.

    Des études ont montré que la variété coréenne rouge peut avoir des effets bénéfiques sur la santé. Dans une étude portant sur 57 personnes, une dose de 3 à 6 g de ginseng par jour a augmenté l’activité de l’enzyme antioxydante superoxyde dismutase (SOD), tandis que la dose la plus élevée a également augmenté l’activité de deux autres enzymes antioxydantes, la glutathion peroxydase et la catalase, et a réduit les niveaux de cholestérol LDL oxydé [29].

    Dans une autre étude portant sur 71 femmes, une dose de 3 g par jour de ginseng rouge a augmenté l’activité de la SOD, mais n’a eu aucun effet sur d’autres marqueurs de stress oxydatif [30].

    Dans une troisième étude portant sur 82 personnes, une dose de 1 à 2 g par jour d’extrait a diminué les niveaux de marqueurs de stress oxydatif, mais n’a pas modifié la capacité antioxydante totale ni l’activité des enzymes antioxydantes [31].

    Dans une dernière étude portant sur 18 personnes, une dose de 20 g par jour d’extrait de ginseng rouge coréen a réduit la réponse inflammatoire induite par l’exercice, tandis qu’une dose de 60 mg / kg par jour a réduit les cytokines inflammatoires après un traitement de chimiothérapie [32, 33].

    Améliore la santé cardiaque

    Gros plan sur la poitrine d'un homme en chemise bleue. Il pose sa main sur son cœur et semble avoir un problème cardiovasculaire car sa main est crispée.Cette racine améliore la santé du cœur et semble favoriser une meilleure récupération après une crise cardiaque. En effet, la consommation de 3 g de cette racine après une chirurgie cardiaque a amélioré l’action des cellules angiogéniques circulantes qui favorisent la régénération des vaisseaux sanguins [34]. De même, il a réduit l’inflammation ce qui permet de suggérer que le ginseng améliore le flux sanguin [35].

    D’autre part, la consommation quotidienne de 3 g de la racine a permis d’améliorer la rigidité artérielle selon une étude portant sur 17 personnes en bonne santé sans toutefois améliorer la tension artérielle [35].

    Par ailleurs, une supplémentation de 3 g de ginseng par jour a réduit les niveaux de cholestérol LDL (mauvais cholestérol) ainsi que l’épaisseur des artères [36].

    Cependant, il est utile de souligner que ces résultats prometteurs nécessitent d’autres études à grande échelle et plus poussées pour être confirmés.

    Lutte contre le diabète

    Diabète : une personne pique son doigt avec un appareil pour mesurer sa glycémieLe ginseng possède des propriétés anti-diabétiques. Il réduit notamment la glycémie à jeun des diabétiques et des non diabétiques avec un degré d’efficacité qui varie en fonction du type de ginseng [10, 37]. Ainsi, une supplémentation pendant 12 semaines à base de panax a amélioré la régulation du glucose et de l’insuline plasmatiques tout en maintenant un bon contrôle glycémique [38] alors que la consommation de 3 g de ginseng rouge a amélioré les niveaux de glucose dans le sang [39].

    Par ailleurs, une étude portant sur 36 personnes a révélé que cette plante réduit l’HbA1c [40]. L’HbA1c est une mesure de la concentration moyenne de glucose sanguin sur 2-3 mois. Elle permet ainsi de mesurer la glycémie à long terme chez les personnes atteintes de diabète et de réduire les complications liées à la maladie. En effet, le problème de la glycémie à court terme est qu’elle peut fluctuer rapidement en fonction de l’alimentation, de l’exercice, du stress et d’autres facteurs. Elle est donc moins fiable.

    Cependant, il est nécessaire de rappeler que malgré ces résultats prometteurs, d’autres études plus approfondies sont nécessaires.

    Améliore les symptômes de la ménopause

    Cette racine semble améliorer les symptômes de la ménopause. En effet, une supplémentation avec 3 g / jour de ginseng rouge a amélioré les symptômes de la ménopause dans une étude portant sur 72 femmes [41]. La même dose a amélioré l’excitation sexuelle, généralement altérée chez les femmes ménopausées [42].

    D’autre part, une méta-analyse de données a révélé que le ginseng réduit les bouffées de chaleurs, les symptômes de la ménopause et améliore la qualité de vie des femmes ménopausées [43].

    Toutefois, d’autres études restent nécessaires pour confirmer l’efficacité de cette racine dans l’amélioration des symptômes de la ménopause.

    Réduit les troubles de l’attention et de l’hyperactivité

    Cette plante peut aider à réduire les symptômes du trouble de l’attention et de l’hyperactivité (TDAH). La consommation de 2 g de ginseng par jour s’est révélée être efficace et sûre pour réduire l’inattention et l’hyperactivité chez 70 enfants atteints de ce trouble [44].

    Bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires pour confirmer ces résultats, cette racine peut être considéré comme une option naturelle pour aider à réduire les symptômes du TDAH.

    Le ginseng pour maigrir ? Favorise-t-il vraiment la perte de poids ?

    Ginseng pour maigrir : ventre d'une femme mince qui mesure son tour de taille avec un ruban roseTrès peu connu pour la perte de poids, le ginseng est pourtant une plante intéressante pour vous accompagner dans votre stratégie de perte de poids. Le ginseng pour maigrir n’est pas un mythe : plusieurs études scientifiques valident son efficacité pour aider l’organisme à perdre du poids.

    Bien entendu, il ne s’agit pas d’un remède miracle, mais l’effet minceur de cette plante s’avère intéressant à exploiter. En effet, dans une étude portant sur 36 jeunes diabétiques non insulino-dépendants, un traitement au ginseng a amélioré le poids corporel [40].

    De même, une étude préliminaire a révélé que cette plante pourrait diminuer la production de cellules graisseuses et le gain de la masse graisseuse corporelle tout en améliorant la tolérance au glucose et la sensibilité à l’insuline [45].

    Enfin, en régulant les niveaux de la leptine (hormone de la satiété), les ginsénosides présents dans le ginseng permettent de réguler l’appétit [46].

    Améliore les performances physiques et intellectuelles

    Le ginseng est une plante adaptogène qui améliore les performances physiques et intellectuelles [47].

    En effet, selon une étude réalisée sur des athlètes entraînés, il améliore l’excitation musculaire et atténue l’effort perçu tout en accélérant la récupération musculaire [48].

    D’autre part, grâce à ses composés ginsénosides, il améliore les performances intellectuelles en améliorant l’apprentissage et la mémoire [49].

    Possède des effets anti-stress et anti-addictifs

    Le ginseng contribue à la santé mentale et en ce sens il permet d’aider les personnes souffrant d’un manque émotionnel ou physique : rupture amoureuse, décès d’un proche, dépendance à l’alcool, au cannabis, au tabac, aux opioïdes, à la méthamphétamine, etc.

    Femme stressée au travail. Elle se tient le front, assise devant son travail à accomplir.En effet, il possède des propriétés anti-stress ce qui suggère son efficacité contre la dépression et l’anxiété. Les ginsénosides présents dans le ginseng possèdent des propriétés anxiolytiques et semblent agir comme les hormones anti-stress en bloquant l’activité des hormones corticostéroïdes [50].

    Par ailleurs, le ginseng est une plante adaptogène qui permet d’améliorer la résistance de l’organisme aux différentes sources de stress [51].

    Enfin, des études ont démontré que le Panax ginseng possède un potentiel thérapeutique pour supprimer les comportements addictifs induits par la méthamphétamine, en régulant notamment le système dopaminergique et NMDAergique [52, 53].

    Favorise une bonne santé du système digestif

    Le ginseng possède des vertus sur la santé du système digestif. Il semble protéger contre l’ulcère gastrique grâce à ses polysaccharides selon les premiers résultats d’études préliminaires [54].

    Homme qui se tient le ventre avec les deux mains sur son ventre. Plan de près.Par ailleurs, grâce à ses propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires et à la présence des ginsénosides, il possède une action protectrice sur les fonctions hépatiques notamment contre la stéatose hépatique. Il protège aussi le fonctionnement des hépatocytes [55].

    Peau et cheveux

    Le ginseng possède des bienfaits sur la santé de la peau et des cheveux. En effet, une étude a révélé que sa racine possède des propriétés anti-âge grâce à ses propriétés contre le stress oxydatif et sa capacité à augmenter l’acide hyaluronique dans les kératinocytes [56].

    Une femme avec une très belle peau regarde vers le haut. On aperçoit des arbres derrière elleD’autre part, grâce à sa capacité à stimuler la prolifération des fibroblastes et donc une augmentation de la production du collagène, le ginseng peut réduire les rides, les ridules et favoriser une meilleure cicatrisation [57]. De même, il semble améliorer l’hydratation de la peau [58].
    Le ginseng grâce à la présence du falcarinol et du panaxydol permet également de réduire les symptômes de l’acné [59].

    Enfin, des études préliminaires permettent de suggérer qu’il possède des vertus dans la croissance des cheveux [60].

    Pour en savoir plus, lisez notre article : Ginseng : votre allié beauté venu d’Asie.

    Où acheter du ginseng de qualité ?

    Choisir un ginseng de qualité n’est pas simple et pourtant il s’agit d’une étape importante. En matière de santé il faut être exigeant, surtout qu’un mauvais ginseng ne vous apportera pas les bienfaits escomptés. Vous pourriez rapidement vous retrouver avec un produit inefficace, voire nocif. Préférez les produits de grande qualité, quitte à faire des cures un peu moins longues mais bien plus bénéfiques pour votre organisme.

    Où acheter du ginseng de très bonne qualité ?

    Pour ceux qui veulent profiter de nos recherches, expériences et tests et ainsi avoir la garantie d’acheter un ginseng de qualité, nous vous conseillons une boutique en ligne qui propose un excellent ginseng bio (nous l’achetons nous-mêmes sur ce site et l’utilisons fréquemment). Il s’agit du vrai Panax Ginseng C.A. Meyer asiatique.

    Complément alimentaires à base de ginseng coréen bio de la marque DynvéoVoici où acheter → Ginseng d’excellente qualité
    ⭐⭐⭐⭐⭐ Très riche en ginsénosides (20 %), le principal principe actif du ginseng. Il s’agit de racines de ginseng coréen BIO récoltées à 6 ans d’âge. Idéal pour profiter de ses effets sur l’énergie et la vitalité !

    Info : nous contrôlons fréquemment les produits que nous conseillons (et que nous utilisons nous-mêmes). Si la qualité des produits venaient à baisser, nous viendrions le signaler instantanément sur cette page et n’hésiterions pas à en tester d’autres pour pouvoir vous conseiller une alternative de qualité. N’hésitez donc pas à mettre cette page en favoris et de passer par notre site avant l’achat de ginseng. Si vous avez des questions, posez-les en commentaires et nous serons ravis d’y répondre.

    Choisir un bon ginseng

    Les produits sont nombreux et il n’est pas simple de distinguer le bon du mauvais. Des vendeurs peu scrupuleux ajoutent des excitants pour augmenter les effets d’une plante de mauvaise qualité ou pour donner l’illusion d’une grande quantité de ginseng. Attention ! N’achetez pas du ginseng mélangé à d’autres produits douteux.

    Pour que la racine acquière toutes ses propriétés, il lui faut en moyenne atteindre l’âge de 6 ans.

    Cependant, pour gagner du temps et de l’argent, beaucoup de racines sont récoltées prématurément et/ou couplées à d’autres produits néfastes.

    Prix du ginseng

    Le ginseng est une plante médicinale rare à l’état sauvage et de plus en plus convoitée dans le monde entier, son prix est donc assez élevé. Mais heureusement, notre corps ne nécessite qu’une petite quantité pour en tirer tous les bénéfices, ce qui réduit la facture et le rend abordable. Attention toutefois à ne pas acheter du ginseng pas cher qui cache forcément quelque chose. Une racine de qualité ne peut pas se vendre à un prix trop bas, la plante devant atteindre l’âge de 6 ans avant d’être récoltée et avoir toutes ses propriétés.

    💡 Saviez-vous qu’une racine de ginseng sauvage très ancienne de la meilleure qualité peut valoir des centaines de milliers d’euros ?

    Dosage du ginseng

    Il est compliqué de donner des dosages précis à respecter dans la mesure où chaque besoin est différent et chaque racine de ginseng également. Les chiffres qui vont suivre sont donnés à titre indicatif.

    💊 Il est généralement recommandé de prendre entre 500 mg et 2 g de racine de ginseng séchée par jour ou entre 10 mg et 60 mg de ginsénosides contenus dans des extraits [61]. En fonction de la qualité du ginseng (propriétés) et de vos besoins, le dosage doit être adapté, d’où l’intérêt de connaître le titrage (pourcentage de ginsénosides) du produit.

    Suivez les instructions données sur l’emballage et achetez chez un vendeur sérieux. Optez absolument pour du ginseng de grande qualité qui vous assurera tous les bienfaits de cette plante médicinale. De préférence, choisissez un produit issu de l’agriculture biologique qui vous garantira plus de bénéfices et pas de pesticides.

    💡 Bon à savoir : plus le titrage en ginsénosides (principal principe actif de la plante) est grand, plus le produit est de qualité. Vous limitez ainsi l’association avec d’autres substances. Par exemple, une gélule de 200 mg titrée à 5 % contient 10 mg de ginsénosides alors qu’une gélule de 200 mg titrée à 15 % en contient 30 mg. Aussi, préférez du ginseng bio.

    Exemples de cure (à adapter selon les besoins)

    • Consommation durable pour renforcer le corps efficacement et revitaliser en profondeur. Le ginseng va agir comme la plante adaptogène puissante qu’il est en répondant aux besoins de l’organisme et en le soignant globalement, sur le long terme. Prendre entre 10 et 30 mg de ginsénosides par jour pendant 3 mois maximum.
    • Consommation rapide et spontanée pour stimuler rapidement l’organisme après une maladie, période de fatigue ou rétablissement. Prendre 10 à 60 mg de ginsénosides par jour pendant 2 à 3 semaines.

    Votre corps pourra mieux se défendre et se rétablir plus vite.

    Conseil : rien ne vous empêche de commencer doucement, puis d’augmenter les doses au bout de quelques semaines en fonction de votre ressenti. A l’inverse, vous pouvez diminuer les doses si votre organisme en ressent le besoin ou si vous constatez des effets indésirables.

    Durée du traitement

    Pour profiter de ses bienfaits au mieux, il est recommandé d’en prendre pendant 2 semaines minimum. En général, des cures de 3 à 6 semaines sont proposées. Bien que la plante ne présente aucune toxicité particulière, il est souvent recommandé de ne pas dépasser 3 mois de traitement consécutifs. Toutes les 3 semaines, il est conseillé de faire une pause d’une semaine minimum, même pendant les longues cures.

    Pourtant, en médecine traditionnelle chinoise (qui a des siècles d’expérience matière de phytothérapie), il n’y a pas de limite de temps au traitement. Un usage à long terme ou indéfini peut être conseillé chez les personnes faibles. D’ailleurs, la soupe est une façon très courante de consommer du ginseng en Chine (1 g de racine sèche par portion de soupe, soit entre 20 et 30 mg de ginsénosides).

    💡 Info : l’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande de le prendre le matin. Selon la Commission Européenne (CE), la consommation peut se poursuivre sur une durée de 3 mois et la quantité ne doit pas dépasser les 2 g par jour [62].

    Combien de temps avant de ressentir les effets ?

    Il n’y a pas de règle précise, chaque organisme étant différent et le ginseng s’adaptant aux besoins de chacun. Tout dépend également du dosage que vous prenez et de la qualité du ginseng que vous avez acheté. Un mauvais produit n’aura pas les effets désirés.

    Nous ne recommandons pas de faire des cures inférieures à 14 jours pour laisser le temps à la plante médicinale d’agir sur le corps en profondeur.

    Ginseng : produits sur le marché

    Les compléments alimentaires à base de ginseng sont largement présents dans le marché des compléments à base de plantes. Ils sont présentés sous différentes formes galéniques, dont voici les principales :

    • Gélules et comprimés ;
    • Poudre ;
    • Ampoule ;
    • Ginseng frais ou racines séchées ;
    • Teinture mère ;
    • Huile essentielle ;
    • Onguent, pommade et baume ;
    • Sérum ;
    • Homéopathie.

    L’huile de ginseng

    Bien que la plante médicinale et pharmaceutique du ginseng soit réputée pour son utilisation interne, il est également possible d’en tirer des bénéfices en l’utilisant comme huile sur la peau.

    Effets indésirables du ginseng

    Le ginseng est généralement sûr et bien toléré lorsqu’il est consommé aux dosages recommandés

    ✔️.

    Les rares effets indésirables qui peuvent se manifester à la suite de la consommation de ginseng sont les maux de tête, une élévation de la pression artérielle, des diarrhées, insomnie et des éruptions cutanées [63].

    Il est à souligner qu’un surdosage en ginseng peut provoquer chez la femme, des douleurs mammaires, des réactions cutanées et des saignements vaginaux [64].

    Contre-indications, interactions et dangers

    ❌ Les compléments à base de ginseng sont déconseillés chez les femmes enceintes, allaitantes et chez les enfants.

    D’autre part, en raison de l’existence de certaines interactions médicamenteuses qui peut s’avérer dangereuses, il est conseillé de consulter votre médecin si vous souffrez :

    • D’hypertension artérielle ou d’insuffisance cardiaque et que vous prenez des inhibiteurs de l’enzyme de conversion et des inhibiteurs calciques ;
    • De troubles de la coagulation et que vous prenez des anticoagulants ;
    • De dépression et que vous prenez des IMAO (Inhibiteur de monoamine oxydase).

    Avis sur le ginseng

    Avant de partager les retours d’expérience des consommateurs, il est nécessaire de rappeler que les avis en ligne ne doivent pas constituer de bases médicales sur lesquelles vous appuyer dans votre automédication.

    Sur la base de forums et d’ avis en ligne, les consommateurs de compléments alimentaires à base de ginseng ont généralement des opinions largement favorables sur l’efficacité thérapeutique des suppléments de ginseng.

    Certaines personnes signalent une amélioration de leur niveau d’énergie, de leur clarté mentale et de leur bien-être général. De même, certains consommateurs ont signalé une amélioration de la texture et de la fermeté de leur peau, ainsi que des cheveux plus épais, plus forts et plus brillants. D’autres ont également constaté une réduction de la chute des cheveux et une amélioration de la santé du cuir chevelu.

    À noter, certains consommateurs ont signalé des effets indésirables tels que maux de tête, insomnie et problèmes gastro-intestinaux.

    Dans l’ensemble, l’efficacité des suppléments de ginseng peut varier en fonction de l’état de santé, du dosage et de la qualité du supplément mais globalement, les avis et les retours d’expérience des consommateurs restent largement favorables.

    Comme pour tout supplément ou médicament, il est recommandé de consulter un professionnel de la santé avant de prendre du ginseng ou tout autre supplément à base de plantes.

    Associations de ginseng avec d’autres plantes ou molécules

    Le ginseng est une plante médicinale largement utilisée dans la médecine traditionnelle asiatique depuis des millénaires. Ses racines, riches en ginsénosides, sont réputées pour leurs propriétés stimulantes et toniques, ce qui en fait un excellent remède pour améliorer l’énergie, la concentration et la circulation sanguine.

    En termes d’association avec d’autres plantes, il est courant de l’associer à des plantes telles que le gingembre, le guarana ou la maca pour améliorer ses effets ou pour créer des mélanges adaptogènes.

    Voici les principales associations qui incluent le ginseng :

    Ginseng et gingembre

    Gingembre : une racine est posée sur une table à côté d'une cuillère en bois qui comporte de la poudre de gingembre.L’association de ginseng et de gingembre est de plus en plus populaire en raison de ses nombreux bienfaits pour la santé. Le ginseng est connu pour ses propriétés stimulantes et tonifiantes, tandis que le gingembre est réputé pour ses propriétés anti-inflammatoires et digestives. Les deux plantes sont riches en antioxydants, qui aident à protéger les cellules du corps contre les dommages causés par les radicaux libres. L’association ginseng et gingembre peut être intéressante pour soutenir la fonction digestive. Selon une étude, l’association gingembre et ginseng possède une synergie dans la régulation du microbiote intestinal et pourrait être une solution contre la colite ulcéreuse [65].

    Ginseng et maca

    Racines de maca jaune, noire et rouge en gros planL’association de ginseng et de maca est une autre combinaison populaire pour ses bienfaits pour la santé. Le ginseng et la maca sont connus pour leurs propriétés aphrodisiaques, tonifiantes et adaptogènes, c’est-à-dire qu’elles peuvent aider à réduire le stress et à augmenter la résistance du corps face aux facteurs de stress. Les deux plantes contiennent des composés bioactifs tels que les polysaccharides et les alcaloïdes, qui ont des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires [66, 67].

    L’association ginseng-maca peut être un excellent aphrodisiaque ou un complément pour booster votre énergie.

    Ginseng et gelée royale

    La gelée royale est connue pour ses bienfaits sur la fatigue physique et intellectuelle, notamment pour lutter contre les symptômes de la ménopause et contre le stress. L’association ginseng et gelée royale est une combinaison synergique qui lutte contre la fatigue. De même, une étude révèle qu’une combinaison de divers composés dont la gelée royale et le ginseng permet de limiter les symptômes de la ménopause et peut être proposée comme produit de bien-être pendant la transition ménopausique [68].

    Ginseng et guarana

    Le guarana est une plante d’Amérique du Sud connue pour ses effets stimulants et énergisants. Il contient de la caféine en quantité plus importante que le café, ainsi que d’autres substances qui aident à améliorer les fonctions cognitives et à réduire la fatigue mentale et physique. En plus de ses propriétés stimulantes, le guarana est également riche en antioxydants, qui aident à protéger les cellules contre les dommages oxydatifs et à réduire l’inflammation dans le corps. L’association ginseng-guarana offre des bienfaits synergiques pour lutter contre la fatigue physique et permet d’améliorer les fonctions cognitives [69].

    Ginseng, Cordyceps et Reishi

    Il existe une association ancestrale, connue sous le nom de « Trio Impérial », qui combine les bienfaits de 3 plantes rares exceptionnelles : le ginseng, le cordyceps et le reishi (Ganoderma lucidum). Selon la médecine traditionnelle, leur synergie redonne une très grande vitalité à l’organisme. Toutefois, nous n’avons pas trouvé à ce jour d’études qui confirme les bienfaits de cet élixir impérial.

    Ginseng et Ginkgo

    Feuille verte de ginkgo biloba. Elle possède deux lobes, d'où son nom : biloba.Une étude a mis en évidence l’association de ginseng avec le ginkgo biloba, une autre plante médicinale aux nombreux bienfaits. Leur association permettrait d’améliorer les fonctions mémorielles et cognitives [70].

    Ginseng et rhodiola

    Pour faire le plein de vitalité et éradiquer le stress et l’anxiété. Seules, ces plantes sont de véritables sources de bien-être mais ensemble elles agissent encore plus efficacement sur l’organisme, associant leurs champs d’action [71].

    Pour en savoir plus sur l’association ginseng / rhodiola.

    Peut-on cultiver le ginseng ?

    Culture du ginseng sous ombrièresIl est effectivement possible de cultiver le ginseng soi-même, bien qu’il faille s’armer de patience (la racine de ginseng prend environ 6 ans à acquérir toutes ses propriétés). Sa culture nécessite beaucoup de soin et de temps.

    Le ginseng est une plante de sous-bois qui a besoin d’ombre (naturelle ou artificielle) pour pousser correctement. Sa rareté à l’état sauvage a conduit les producteurs à le cultiver dans des champs, à l’abri du soleil sous ombrières. Le ginseng est friand des sols légers sableux et riches en humus. L’acidité du sol doit être comprise entre le PH 5,5 et 7 pour que le ginseng se développe dans de bonnes conditions. Le ginseng apprécie les environnements frais et humide mais sans excès : il faut l’arroser régulièrement en petite quantité. Le ginseng a besoin d’un climat tempéré avec quatre saisons et des écarts de températures modérées. Il est donc tout à fait possible de cultiver le ginseng en France, Belgique, Suisse et Canada. Veillez simplement à ce que la plante ne soit pas trop exposée au vent.

    Pour simplifier sa culture, il est possible de le faire grandir dans un bac rempli de bon terreau. Il est ainsi beaucoup plus facile de contrôler son arrosage, l’ombre et d’éviter les éventuelles maladies (champignons, limaces, phytophtora…). Le ginseng adulte a besoin d’espace pour s’épanouir (prenez un bac de 30 x 30 cm minimum avec 40 cm de profondeur).

    En automne, il se met en repos végétatif et perd ses feuilles. Il ne craint donc plus les basses températures (jusqu’à environ -15 degrés Celsius). Avec l’arrivée des jours plus chauds (aux alentours du printemps), il reprend sa végétation et continue à se développer.

    💡 Bon à savoir : la culture du panax ginseng n’a rien à voir avec celle du ficus ginseng (Ficus microcarpa) aussi appelé arbre de l’intendance ou laurier d’Inde. En effet, ce dernier est une espèce d’arbres de la famille des Moracées, originaire d’Asie du Sud-Est et d’Océanie, couramment cultivée comme plante d’intérieur dans les régions tempérées, notamment comme bonsaï.

    Anecdotes sur le ginseng

    En Chine on mâche la racine de ginseng séchée pour retrouver de l’énergie.
    Une racine de ginseng sauvage peut se vendre des centaines de milliers d’euros, en fonction de son âge et de sa forme.

    FAQ : réponses à vos questions

    Associations et interactions

    Je consomme de l’extrait pur de ginseng rouge et ça me rend très actif toute la journée. Mais quand je l’associe avec du cordyceps je me sens moins speed plus calme comme si le cordyceps avait un effet sédatif. Est-ce normal ?

    Effectivement, l’association Ginseng + Cordyceps est souvent très appréciée et s’approche grandement du Trio Impérial (Ginseng, Cordyceps et Reishi) ! La synergie de ces deux plantes médicinales puissantes permet de donner de l’énergie tout en apaisant l’organisme naturellement. Les effets sédatifs (apaisement, relaxation, anti-stress, anti-anxiété…) sont fréquents et normaux, surtout lorsque vous associez les plantes. Si cette synergie vous convient, continuez-la sous forme de cures. N’hésitez pas à essayer le Trio Impérial en ajoutant le Reishi (Ganoderma) et à exploiter les bienfaits d’autres plantes médicinales puissantes pour alterner les cures : Ashwagandha, Rhodiola, Griffonia, Maca, Ginkgo, etc.

    Je prends de l’acide folique. Est-ce que je peux en même temps prendre du Ginseng ? On peut les associer ?

    À priori il n’y a aucun problème à associer les deux. Le ginseng est une plante médicinale adaptogène qui agit là où l’organisme en a le plus besoin. L’acide folique (vitamine B9) est présent dans de nombreux aliments (notamment les légumes et les fruits secs) et n’a aucun effet indésirable connu associé au ginseng panax. D’ailleurs, le ginseng contient de la vitamine B9 ! Ce sont deux produits sans risques dans les doses recommandées, alors n’hésitez pas. Et comme toujours, préférez des produits de qualité, c’est important.

    L’association ginseng et gingembre est-elle efficace ?

    Oui, c’est en effet une association efficace souvent utilisée pour gagner en vitalité. La synergie des deux plantes est puissante et permet de combiner leurs bienfaits : équilibre nerveux, vitalité, système digestif, protection immunitaire, aphrodisiaque, etc. Veillez à acheter des produits de qualité pour avoir les effets désirés.

    Je fais actuellement une cure de Floradix FER+Plantes® en raison d’une forte anémie. Je me sens encore flagada. Puis-je prendre les 2 produits ?

    À priori il n’y a aucun problème à associer les deux produits. Respectez les doses recommandées et procurez-vous du ginseng de qualité pour profiter des bienfaits de la plante adaptogène. Pour le fer, vous pouvez également envisager la spiruline, une algue très riche en fer. Pour une meilleure absorption des nutriments, et notamment du fer, associez la spiruline à de la vitamine C (canneberge, acérola). En cas de doute, évidemment, demandez conseil à votre médecin.

    Bienfaits et indications

    Le panax ginseng fait-il repousser les cheveux pour les personnes qui ont perdu leurs cheveux ? Si oui, en combien de temps ?

    Bien que ce ne soit pas l’effet le plus connu du ginseng, il est vrai qu’il peut se révéler intéressant pour favoriser la pousse et la fortification des cheveux. Les expériences indiquent une amélioration, notamment une augmentation du nombre de follicules pileux (cavité où le cheveux prend naissance) et une stimulation de la croissance des cheveux. Ceci dit, pour accélérer le processus, il ne faut pas se limiter qu’au ginseng. Tout a un impact : l’alimentation, l’hygiène de vie, l’état physique, l’état mental… (le temps de repousse est donc très variable d’une personne à l’autre). Voici quelques points à respecter pour que les cheveux repoussent plus vite : ne pas laver les cheveux trop souvent (les produits chimiques n’aident pas), suivre une alimentation saine, éviter les sources de stress (le ginseng aide également en ce sens). Les huiles (huile de coco, huile de jojoba et l’huile d’amande douce) peuvent aider les cheveux à repousser (une application par semaine). Favorisez les produits de qualité et bio qui sont bien meilleurs pour la santé.

    Je suis actuellement en essai bébé et j’aimerais arrêter de fumer. Le ginseng pourrait m’aider à tomber enceinte et à arrêter de fumer ? Pourriez-vous me dire comment le ginseng prolonge la période d’ovulation ? Et concrètement qu’est-ce que cela veut dire ? Est-ce que l’ovulation passe de 24 h à plus ?

    En effet, le ginseng pourrait vous aider dans les deux cas : fertilité et tabagisme. Il faut pour cela faire une cure sur le moyen / long terme avec du ginseng de grande qualité pour profiter de tous les bienfaits. En ce qui concerne le tabac, le ginseng aide l’organisme à lutter contre les effets de l’addiction mais, attention, il vous faudra aussi beaucoup de volonté ! Concernant l’ovulation, c’est la médecine chinoise qui affirme que le ginseng prolonge la période d’ovulation et améliore la fertilité. Nous n’avons malheureusement pas plus de détails à ce sujet, surtout que chaque personne réagit différemment et que tout a un impact sur l’organisme : alimentation, hygiène de vie, état physique et mental… Cependant, des témoignages et des expériences indiquent que la racine de ginseng peut réellement favoriser la fertilité chez l’homme et la femme. Cette plante adaptogène s’adapte aux besoins du corps et le libère de tout stress responsable de beaucoup de problèmes.

    Posologie, dosage et cure

    La prise sur 15 jours avec arrêt de 8 jours puis reprise est-elle une bonne idée ? Ce rythme est-il bien sur toute l’année ?

    En ce qui concerne le dosage, n’hésitez pas à lire notre paragraphe sur la posologie. Il n’existe pas de rythme idéal, c’est à chacun de choisir ce qui lui correspond le mieux. En effet, on voit souvent qu’il est recommandé de ne pas dépasser les 3 mois consécutifs, tandis qu’en médecine traditionnelle chinoise il n’existe pas vraiment de limite. Pour la fatigue et la libido, une cure de 3 semaines minimum (30 mg de ginsénosides avec une gélule de 200 mg titrée à 15 %) semble indiquée. Vous pouvez par la suite augmenter les doses ou la durée en fonction de votre ressenti. Écoutez votre organisme et choisissez du ginseng de qualité, c’est important.

    Voilà 12 jours que je prends du ginseng (200 mg 15 % bio ). Vous avez raison sur tous les points, j’en suis ravi. Les effets bénéfiques sont bien réelles d’où mes questions, à quel moment atteint-on le maximum des effets positifs avant de maintenir un palier constant ? Pourquoi conseille-t on une pause entre les cures ?

    En ce qui concerne la durée des effets, il n’est malheureusement pas possible de répondre avec certitude car cela va dépendre de chaque personne, de chaque organisme, de chaque dosage… Écoutez votre organisme pour profiter un maximum des bienfaits du ginseng et pour trouver votre équilibre. La pause n’est pas obligatoire, selon la Commission E, un traitement dure généralement 3 mois. Selon la médecine traditionnelle chinoise, il n’y a pas de limite de temps et le ginseng peut être conseillé aux personnes affaiblies sur le long terme. La pause est surtout intéressante dans le cas d’une cure ou traitement à forte dose. La clé c’est vraiment d’écouter votre organisme ! Ce qui peut également être intéressant c’est d’alterner les plantes médicinales (pendant les pauses) ou de les associer ! Avez-vous déjà essayé la maca et l’ashwagandha ? Ce sont deux plantes adaptogènes très intéressantes aussi.

    Contre-indications et effets secondaires

    Pour les personnes schizophrènes, est-il vrai qu’il ne faut pas en prendre (en cas de psychose) et pourquoi ? Est-ce que ça accélérerait les délires paranoïaques ?

    En ce qui concerne la schizophrénie, le ginseng ne devrait pas poser de problème particulier. Par contre, il ne résoudra pas les problèmes miraculeusement. Le ginseng est une plante médicinale qui agit en profondeur sur le moyen et long terme. Respectez la posologie du ginseng et testez ses effets sur votre organisme avant de vouloir augmenter les doses.

    Le ginseng peut-il causer des douleurs dorsales, lombaires ou musculaires ?

    Le ginseng ne cause à priori pas de douleurs dorsales, lombaires ou musculaires et pourrait même les soulager.

    Références scientifiques

    Voir les références

    1. WHO, monographs on selected medicinal plants: Ginseng, volume 1. World Health Organization, Geneva, 1999.
    2. EMA/HMPC/321233/2012 Corr.1 Committee on Herbal Medicinal Products (HMPC), Community herbal monograph on Panax ginseng, C.A.Meyer, radix, 25 March 2014
    3. Wee JJ, Mee Park K, Chung AS. Biological Activities of Ginseng and Its Application to Human Health. In: Benzie IFF, Wachtel-Galor S, editors. Herbal Medicine: Biomolecular and Clinical Aspects. 2nd edition. Boca Raton (FL): CRC Press/Taylor & Francis; 2011. Chapter 8.
    4. Irfan M, Kwak YS, Han CK, Hyun SH, Rhee MH. Adaptogenic effects of Panax ginseng on modulation of cardiovascular functions. J Ginseng Res. 2020 Jul;44(4):538-543. doi: 10.1016/j.jgr.2020.03.001. Epub 2020 Mar 28. PMID: 32617033; PMCID: PMC7322748.
    5. o Lü JM, Yao Q, Chen C. Ginseng compounds: an update on their molecular mechanisms and medical applications. Curr Vasc Pharmacol. 2009;7(3):293-302, Lü JM, Yao Q, Chen C. Ginseng compounds: an update on their molecular mechanisms and medical applications. Curr Vasc Pharmacol. 2009 Jul;7(3):293-302. doi: 10.2174/157016109788340767. PMID: 19601854; PMCID: PMC2928028.
    6. Hyun SH, Ahn HY, Kim HJ, Kim SW, So SH, In G, Park CK, Han CK. Immuno-enhancement effects of Korean Red Ginseng in healthy adults: a randomized, double-blind, placebo-controlled trial. J Ginseng Res. 2021 Jan;45(1):191-198. doi: 10.1016/j.jgr.2020.08.003. Epub 2020 Sep 16. PMID: 33437171; PMCID: PMC7790881.
    7. Hou JP. The chemical constituents of ginseng plants. Comp Med East West. 1977 Summer;5(2):123-45. doi: 10.1142/s0147291777000209. PMID: 608333.
    8. Zheng M, Xin Y, Li Y, Xu F, Xi X, Guo H, Cui X, Cao H, Zhang X, Han C. Ginsenosides: A Potential Neuroprotective Agent. Biomed Res Int. 2018 May 8;2018:8174345. doi: 10.1155/2018/8174345. PMID: 29854792; PMCID: PMC5964429.
    9. Al-Dujaili EAS, Abu Hajleh MN, Chalmers R. Effects of Ginseng Ingestion on Salivary Testosterone and DHEA Levels in Healthy Females: An Exploratory Study. Nutrients. 2020 May 28;12(6):1582. doi: 10.3390/nu12061582. PMID: 32481563; PMCID: PMC7352699.
    10. Luo JZ, Luo L. Ginseng on hyperglycemia: effects and mechanisms. Evid Based Complement Alternat Med. 2009 Dec;6(4):423-7. doi: 10.1093/ecam/nem178. Epub 2008 Jan 3. Retraction in: Evid Based Complement Alternat Med. 2020 Nov 24;2020:1698627. PMID: 18955300; PMCID: PMC2781779.
    11. de Andrade E, de Mesquita AA, Claro Jde A, de Andrade PM, Ortiz V, Paranhos M, Srougi M. Study of the efficacy of Korean Red Ginseng in the treatment of erectile dysfunction. Asian J Androl. 2007 Mar;9(2):241-4. doi: 10.1111/j.1745-7262.2007.00210.x. Epub 2006 Jul 11. PMID: 16855773. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/16855773/
    12. Jang DJ, Lee MS, Shin BC, Lee YC, Ernst E. Red ginseng for treating erectile dysfunction: a systematic review. Br J Clin Pharmacol. 2008 Oct;66(4):444-50. doi: 10.1111/j.1365-2125.2008.03236.x. Epub 2008 Jun 9. PMID: 18754850; PMCID: PMC2561113. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2561113/
    13. Salvati G, Genovesi G, Marcellini L, Paolini P, De Nuccio I, Pepe M, Re M. Effects of Panax Ginseng C.A. Meyer saponins on male fertility. Panminerva Med. 1996 Dec;38(4):249-54. PMID: 9063034. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/9063034/
    14. Scaglione F, Cattaneo G, Alessandria M, Cogo R. Efficacy and safety of the standardised Ginseng extract G115 for potentiating vaccination against the influenza syndrome and protection against the common cold [corrected]. Drugs Exp Clin Res. 1996;22(2):65-72. Erratum in: Drugs Exp Clin Res 1996;22(6):338. PMID: 8879982. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/8879982/
    15. Im K, Kim J, Min H. Ginseng, the natural effectual antiviral: Protective effects of Korean Red Ginseng against viral infection. J Ginseng Res. 2016;40(4):309-314. doi:10.1016/j.jgr.2015.09.002 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5052424/
    16. Pei Y, Du Q, Liao PY, et al. Notoginsenoside ST-4 inhibits virus penetration of herpes simplex virus in vitro. J Asian Nat Prod Res. 2011;13(6):498-504. doi:10.1080/10286020.2011.571645
    17. Suh SO, Kroh M, Kim NR, Joh YG, Cho MY. Effects of red ginseng upon postoperative immunity and survival in patients with stage III gastric cancer. Am J Chin Med. 2002;30(4):483-94. doi: 10.1142/S0192415X02000661. PMID: 12568276. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/12568276/
    18. Lee N, Lee SH, Yoo HR, Yoo HS. Anti-Fatigue Effects of Enzyme-Modified Ginseng Extract: A Randomized, Double-Blind, Placebo-Controlled Trial. J Altern Complement Med. 2016 Nov;22(11):859-864. doi: 10.1089/acm.2016.0057. Epub 2016 Oct 18. PMID: 27754709. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/27754709/
    19. Zhu J, Xu X, Zhang X, et al. Efficacy of ginseng supplements on disease-related fatigue: A systematic review and meta-analysis. Medicine (Baltimore). 2022;101(26):e29767. Published 2022 Jul 1. doi:10.1097/MD.0000000000029767 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/35776997/
    20. Yennurajalingam S, Reddy A, Tannir NM, Chisholm GB, Lee RT, Lopez G, Escalante CP, Manzullo EF, Frisbee Hume S, Williams JL, Cohen L, Bruera E. High-Dose Asian Ginseng (Panax Ginseng) for Cancer-Related Fatigue: A Preliminary Report. Integr Cancer Ther. 2015 Sep;14(5):419-27. doi: 10.1177/1534735415580676. Epub 2015 Apr 14. PMID: 25873296. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/25873296/
    21. Jin X, Che DB, Zhang ZH, Yan HM, Jia ZY, Jia XB. Ginseng consumption and risk of cancer: A meta-analysis. J Ginseng Res. 2016 Jul;40(3):269-77. doi: 10.1016/j.jgr.2015.08.007. Epub 2015 Sep 2. PMID: 27616903; PMCID: PMC5005362. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/27616903/
    22. Yun TK, Zheng S, Choi SY, Cai SR, Lee YS, Liu XY, Cho KJ, Park KY. Non-organ-specific preventive effect of long-term administration of Korean red ginseng extract on incidence of human cancers. J Med Food. 2010 Jun;13(3):489-94. doi: 10.1089/jmf.2009.1275. PMID: 20521975. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/20521975/
    23. Yun TK, Choi SY. Preventive effect of ginseng intake against various human cancers: a case-control study on 1987 pairs. Cancer Epidemiol Biomarkers Prev. 1995 Jun;4(4):401-8. PMID: 7655337. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/7655337/
    24. Sharma J, Goyal PK. Chemoprevention of chemical-induced skin cancer by Panax ginseng root extract. J Ginseng Res. 2015 Jul;39(3):265-73. doi: 10.1016/j.jgr.2015.01.005. Epub 2015 Feb 7. PMID: 26199559; PMCID: PMC4506367. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/26199559/
    25. Kim HS, Lim JM, Kim JY, Kim Y, Park S, Sohn J. Panaxydol, a component of Panax ginseng, induces apoptosis in cancer cells through EGFR activation and ER stress and inhibits tumor growth in mouse models. Int J Cancer. 2016 Mar 15;138(6):1432-41. doi: 10.1002/ijc.29879. Epub 2015 Oct 30. PMID: 26421996. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/26421996/
    26. Heo JH, Lee ST, Oh MJ, Park HJ, Shim JY, Chu K, Kim M. Improvement of cognitive deficit in Alzheimer’s disease patients by long term treatment with korean red ginseng. J Ginseng Res. 2011 Nov;35(4):457-61. doi: 10.5142/jgr.2011.35.4.457. PMID: 23717092; PMCID: PMC3659550. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3659550/
    27. Heo JH, Lee ST, Chu K, Oh MJ, Park HJ, Shim JY, Kim M. Heat-processed ginseng enhances the cognitive function in patients with moderately severe Alzheimer’s disease. Nutr Neurosci. 2012 Nov;15(6):278-82. doi: 10.1179/1476830512Y.0000000027. PMID: 22780999. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/22780999/
    28. Yakoot M, Salem A, Helmy S. Effect of Memo®, a natural formula combination, on Mini-Mental State Examination scores in patients with mild cognitive impairment. Clin Interv Aging. 2013;8:975-81. doi: 10.2147/CIA.S44777. Epub 2013 Jul 24. PMID: 23950642; PMCID: PMC3740822. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3740822/
    29. Kim JY, Park JY, Kang HJ, Kim OY, Lee JH. Beneficial effects of Korean red ginseng on lymphocyte DNA damage, antioxidant enzyme activity, and LDL oxidation in healthy participants: a randomized, double-blind, placebo-controlled trial. Nutr J. 2012 Jul 17;11:47. doi: 10.1186/1475-2891-11-47. PMID: 22805313; PMCID: PMC3426460. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3426460/
    30. Seo SK, Hong Y, Yun BH, et al. Antioxidative effects of Korean red ginseng in postmenopausal women: a double-blind randomized controlled trial. J Ethnopharmacol. 2014;154(3):753-757. doi:10.1016/j.jep.2014.04.051. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24814037/
    31. Kim HG, Yoo SR, Park HJ, Lee NH, Shin JW, Sathyanath R, Cho JH, Son CG. Antioxidant effects of Panax ginseng C.A. Meyer in healthy subjects: a randomized, placebo-controlled clinical trial. Food Chem Toxicol. 2011 Sep;49(9):2229-35. doi: 10.1016/j.fct.2011.06.020. Epub 2011 Jun 15. PMID: 21699953. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/21699953/
    32. Jung HL, Kwak HE, Kim SS, Kim YC, Lee CD, Byurn HK, Kang HY. Effects of Panax ginseng supplementation on muscle damage and inflammation after uphill treadmill running in humans. Am J Chin Med. 2011;39(3):441-50. doi: 10.1142/S0192415X11008944. PMID: 21598413. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/21598413/
    33. Lee JM, Hah JO, Kim HS. The effect of red ginseng extract on inflammatory cytokines after chemotherapy in children. J Ginseng Res. 2012 Oct;36(4):383-90. doi: 10.5142/jgr.2012.36.4.383. PMID: 23717140; PMCID: PMC3659604. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3659604/
    34. Ahn CM, Hong SJ, Choi SC, Park JH, Kim JS, Lim DS. Red ginseng extract improves coronary flow reserve and increases absolute numbers of various circulating angiogenic cells in patients with first ST-segment elevation acute myocardial infarction. Phytother Res. 2011 Feb;25(2):239-49. doi: 10.1002/ptr.3250. PMID: 20641058. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/20641058/
    35. Jovanovski E, Jenkins A, Dias AG, Peeva V, Sievenpiper J, Arnason JT, Rahelic D, Josse RG, Vuksan V. Effects of Korean red ginseng (Panax ginseng C.A. Mayer) and its isolated ginsenosides and polysaccharides on arterial stiffness in healthy individuals. Am J Hypertens. 2010 May;23(5):469-72. doi: 10.1038/ajh.2010.5. Epub 2010 Feb 4. PMID: 20134405. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/20134405/
    36. Kim SY, Seo SK, Choi YM, Jeon YE, Lim KJ, Cho S, Choi YS, Lee BS. Effects of red ginseng supplementation on menopausal symptoms and cardiovascular risk factors in postmenopausal women: a double-blind randomized controlled trial. Menopause. 2012 Apr;19(4):461-6. doi: 10.1097/gme.0b013e3182325e4b. PMID: 22027944. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/22027944/
    37. Shishtar E, Sievenpiper JL, Djedovic V, Cozma AI, Ha V, Jayalath VH, Jenkins DJ, Meija SB, de Souza RJ, Jovanovski E, Vuksan V. The effect of ginseng (the genus panax) on glycemic control: a systematic review and meta-analysis of randomized controlled clinical trials. PLoS One. 2014 Sep 29;9(9):e107391. doi: 10.1371/journal.pone.0107391. PMID: 25265315; PMCID: PMC4180277. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4180277/
    38. Vuksan V, Sung MK, Sievenpiper JL, et al. Korean red ginseng (Panax ginseng) improves glucose and insulin regulation in well-controlled, type 2 diabetes: results of a randomized, double-blind, placebo-controlled study of efficacy and safety. Nutr Metab Cardiovasc Dis. 2008;18(1):46-56. doi:10.1016/j.numecd.2006.04.003 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/16860976/
    39. De Souza LR, Jenkins AL, Sievenpiper JL, Jovanovski E, Rahelić D, Vuksan V. Korean red ginseng (Panax ginseng C.A. Meyer) root fractions: differential effects on postprandial glycemia in healthy individuals. J Ethnopharmacol. 2011 Sep 1;137(1):245-50. doi: 10.1016/j.jep.2011.05.015. Epub 2011 May 17. PMID: 21619921. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/21619921/
    40. Sotaniemi EA, Haapakoski E, Rautio A. Ginseng therapy in non-insulin-dependent diabetic patients. Diabetes Care. 1995 Oct;18(10):1373-5. doi: 10.2337/diacare.18.10.1373. PMID: 8721940. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/8721940/
    41. Kim SY, Seo SK, Choi YM, Jeon YE, Lim KJ, Cho S, Choi YS, Lee BS. Effects of red ginseng supplementation on menopausal symptoms and cardiovascular risk factors in postmenopausal women: a double-blind randomized controlled trial. Menopause. 2012 Apr;19(4):461-6. doi: 10.1097/gme.0b013e3182325e4b. PMID: 22027944. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/22027944/
    42. Oh KJ, Chae MJ, Lee HS, Hong HD, Park K. Effects of Korean red ginseng on sexual arousal in menopausal women: placebo-controlled, double-blind crossover clinical study. J Sex Med. 2010 Apr;7(4 Pt 1):1469-77. doi: 10.1111/j.1743-6109.2009.01700.x. Epub 2010 Feb 5. PMID: 20141583. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/20141583/
    43. Lee HW, Ang L, Lee MS. Using ginseng for menopausal women’s health care: A systematic review of randomized placebo-controlled trials. Complement Ther Clin Pract. 2022;48:101615. doi:10.1016/j.ctcp.2022.101615 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/35691259/
    44. Ko HJ, Kim I, Kim JB, Moon Y, Whang MC, Lee KM, Jung SP. Effects of Korean red ginseng extract on behavior in children with symptoms of inattention and hyperactivity/impulsivity: a double-blind randomized placebo-controlled trial. J Child Adolesc Psychopharmacol. 2014 Nov;24(9):501-8. doi: 10.1089/cap.2014.0013. Epub 2014 Nov 4. PMID: 25369174. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/25369174/
    45. Li X, Luo J, Anandh Babu PV, Zhang W, Gilbert E, Cline M, McMillan R, Hulver M, Alkhalidy H, Zhen W, Zhang H, Liu D. Dietary supplementation of chinese ginseng prevents obesity and metabolic syndrome in high-fat diet-fed mice. J Med Food. 2014 Dec;17(12):1287-97. doi: 10.1089/jmf.2014.0016. PMID: 25076190; PMCID: PMC4259183. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/25076190/
    46. Li Z, Ji GE. Ginseng and obesity. J Ginseng Res. 2018 Jan;42(1):1-8. doi: 10.1016/j.jgr.2016.12.005. Epub 2017 Jan 10. PMID: 29348715; PMCID: PMC5766689. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5766689/
    47. Oliynyk S, Oh S. Actoprotective effect of ginseng: improving mental and physical performance. J Ginseng Res. 2013 Apr;37(2):144-66. doi: 10.5142/jgr.2013.37.144. PMID: 23717168; PMCID: PMC3659633. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3659633/
    48. Cristina-Souza G, Santos-Mariano AC, Lima-Silva AE, Costa PL, Domingos PR, Silva SF, Abreu WC, De-Oliveira FR, Osiecki R. Panax ginseng Supplementation Increases Muscle Recruitment, Attenuates Perceived Effort, and Accelerates Muscle Force Recovery After an Eccentric-Based Exercise in Athletes. J Strength Cond Res. 2022 Apr 1;36(4):991-997. doi: 10.1519/JSC.0000000000003555. PMID: 32379240. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32379240/
    49. Chu SF, Zhang JT. New achievements in ginseng research and its future prospects. Chin J Integr Med. 2009 Dec;15(6):403-8. doi: 10.1007/s11655-009-0403-6. Epub 2010 Jan 18. PMID: 20082243. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/20082243/
    50. Xu JN, Chen LF, Su J, Liu ZL, Chen J, Lin QF, Mao WD, Shen D. The anxiolytic-like effects of ginsenoside Rg3 on chronic unpredictable stress in rats. Sci Rep. 2018 May 17;8(1):7741. doi: 10.1038/s41598-018-26146-5. PMID: 29773855; PMCID: PMC5958129. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/29773855/
    51. Qi HY, Li L, Ma H. Cellular stress response mechanisms as therapeutic targets of ginsenosides. Med Res Rev. 2018 Mar;38(2):625-654. doi: 10.1002/med.21450. Epub 2017 Jun 6. PMID: 28586505. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/28586505/
    52. Lee BR, Sung SJ, Hur KH, et al. Korean Red Ginseng inhibits methamphetamine addictive behaviors by regulating dopaminergic and NMDAergic system in rodents. J Ginseng Res. 2022;46(1):147-155. doi:10.1016/j.jgr.2021.05.007 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8753524/
    53. Zhu W, Zhang Y, Huang Y, Lu L. Chinese Herbal Medicine for the Treatment of Drug Addiction. Int Rev Neurobiol. 2017;135:279-295. doi:10.1016/bs.irn.2017.02.013 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/28807162/
    54. Liu Y , Sui D , Fu W , Sun L , Li Y , Yu P , Yu X , Zhou Y , Xu H . Protective effects of polysaccharides from Panax ginseng on acute gastric ulcers induced by ethanol in rats. Food Funct. 2021 Mar 21;12(6):2741-2749. doi: 10.1039/d0fo02947e. Epub 2021 Mar 8. PMID: 33681872. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33681872/
    55. Huu Tung N, Uto T, Morinaga O, Kim YH, Shoyama Y. Pharmacological effects of ginseng on liver functions and diseases: a minireview. Evid Based Complement Alternat Med. 2012;2012:173297. doi:10.1155/2012/173297 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3446728/
    56. o Yeom, M.H. & Lee, J.Y. & Kim, J.S. & Park, C.W. & Kim, D.H. & Kim, H.K.. (2010). The anti-aging effects of Korean Ginseng Berry in the skin. Korean Journal of Pharmacognosy. 41. 26-30. https://agris.fao.org/agris-search/search.do?recordID=KR2011003894
    57. Song KC, Chang TS, Lee H, Kim J, Park JH, Hwang GS. Processed Panax ginseng, Sun Ginseng Increases Type I Collagen by Regulating MMP-1 and TIMP-1 Expression in Human Dermal Fibroblasts. J Ginseng Res. 2012;36(1):61-67. doi:10.5142/jgr.2012.36.1.61 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3659568/
    58. Kim YH, Park HR, Cha SY, et al. Effect of red ginseng NaturalGEL on skin aging. J Ginseng Res. 2020;44(1):115-122. doi:10.1016/j.jgr.2018.09.006 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7033332/
    59. Hou JH, Shin H, Jang KH, et al. Anti-acne properties of hydrophobic fraction of red ginseng (Panax ginseng C.A. Meyer) and its active components. Phytother Res. 2019;33(3):584-590. doi:10.1002/ptr.6243 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/30506753/
    60. Park GH, Park KY, Cho HI, et al. Red ginseng extract promotes the hair growth in cultured human hair follicles. J Med Food. 2015;18(3):354-362. doi:10.1089/jmf.2013.3031 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/25396716/
    61. Cambria C, Sabir S, Shorter IC. Ginseng. [Updated 2022 May 8]. In: StatPearls [Internet]. Treasure Island (FL): StatPearls Publishing; 2023 Jan-. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK538198/
    62. 25 March 2014 EMA/HMPC/321232/2012 Committee on Herbal Medicinal Products (HMPC) Assessment report on Panax ginseng C.A. Meyer, radix Based on Article 16d(1), Article 16f and Article 16h of Directive 2001/83/EC as amended (traditional use)
    63. Ginseng. In: Drugs and Lactation Database (LactMed®). Bethesda (MD): National Institute of Child Health and Human Development; December 20, 2021. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/30000873/
    64. Nocerino E, Amato M, Izzo AA. The aphrodisiac and adaptogenic properties of ginseng. Fitoterapia. 2000;71 Suppl 1:S1-S5. doi:10.1016/s0367-326x(00)00170-2 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/10930706/
    65. Wan Y, Yang L, Li H, et al. Zingiber officinale and Panax ginseng ameliorate ulcerative colitis in mice via modulating gut microbiota and its metabolites. J Chromatogr B Analyt Technol Biomed Life Sci. 2022;1203:123313. doi:10.1016/j.jchromb.2022.123313 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/35662877/
    66. Wang N, Wang X, He M, et al. Ginseng polysaccharides: A potential neuroprotective agent. J Ginseng Res. 2021;45(2):211-217. doi:10.1016/j.jgr.2020.09.002 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33841001/
    67. Chen W, Zhu X, Wang L, Xin X, Zhang M. Effects of two polysaccharides from Lepidium meyenii (maca) on intestinal immunity and inflammation in vitro. Food Funct. 2022;13(6):3441-3452. Published 2022 Mar 21. doi:10.1039/d1fo02659c https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/35244109/
    68. Yakoot M, Salem A, Omar AM. Effectiveness of a herbal formula in women with menopausal syndrome. Forsch Komplementmed. 2011;18(5):264-268. doi:10.1159/000333430 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/22105039/
    69. Kennedy DO, Haskell CF, Wesnes KA, Scholey AB. Improved cognitive performance in human volunteers following administration of guarana (Paullinia cupana) extract: comparison and interaction with Panax ginseng. Pharmacol Biochem Behav. 2004;79(3):401-411. doi:10.1016/j.pbb.2004.07.014 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/15582012/
    70. Wesnes KA, Ward T, McGinty A, Petrini O. The memory enhancing effects of a Ginkgo biloba/Panax ginseng combination in healthy middle-aged volunteers. Psychopharmacology (Berl). 2000;152(4):353-361. doi:10.1007/s002130000533 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/11140327/
    71. Bang VMJ, Aranão ALC, Nogueira BZ, et al. Effects of Rhodiola rosea and Panax ginseng on the Metabolic Parameters of Rats Submitted to Swimming. J Med Food. 2019;22(10):1087-1090. doi:10.1089/jmf.2019.0062 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/31149868/
    72. Metwaly AM, Lianlian Z, Luqi H, Deqiang D. Black Ginseng and Its Saponins: Preparation, Phytochemistry and Pharmacological Effects. Molecules. 2019;24(10):1856. Published 2019 May 14. doi:10.3390/molecules24101856 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6572638/
    73. Jin YR, Yu JY, Lee JJ, et al. Antithrombotic and antiplatelet activities of Korean red ginseng extract [published correction appears in Basic Clin Pharmacol Toxicol. 2008 Dec;103(6):588]. Basic Clin Pharmacol Toxicol. 2007;100(3):170-175. doi:10.1111/j.1742-7843.2006.00033.x https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/17309520/

    Avez-vous trouvé cet article intéressant ?

    Cliquez sur l'étoile de votre choix pour voter (de 1 à 5).

    Note moyenne : 4.8 / 5. Votes : 111

    Pouvez-vous partager cet article avec vos ami(e)s ?

    Merci de partager, votre aide est précieuse !

    Cet article pourrait intéresser vos proches, partagez-le !

    MessengerWhatsAppLinkedInPinterest

    🌿 Fondateur de Mes Bienfaits

    Entrepreneur dans le domaine de la santé, son parcours est celui d’un diplômé universitaire qui a décidé de repartir de zéro pour transformer sa passion en expertise professionnelle.

    Pour présenter l’information la plus fiable possible, il s’appuie sur de nombreuses sources reconnues : études scientifiques (essais contrôlés randomisés, méta-analyses, revues systématiques...), recommandations des institutions de santé, ouvrages des plus grands spécialistes, etc.

    🖋️ Article créé le , puis mis à jour le .
    Régulièrement révisé par notre équipe de spécialistes.

    Découvrir nos guides santé

    Pour continuer votre lecture, voici nos guides santé et bien-être les plus appréciés. Découvrez les bienfaits des plantes, remèdes et autres substances naturelles.

    Plantes médicinales

    Açaï - Acérola - Ail - Aloe vera - Amla - Artichaut - Ashwagandha - Astragale - Aubépine - Bacopa - Ballote - Baobab - Boswellia - Bourrache - Cacao - Camomille allemande - Centella asiatica - Chaga - Chanvre - Chardon-marie - Chia - Chlorelle - Consoude - Cordyceps - Costus - Cranberry - Curcuma - Cynorrhodon - Damiana - Échinacée - Éleuthérocoque - Fenugrec - Garcinia - Gattilier - Ginkgo biloba - Ginseng - Goji - Grande camomille - Griffe de chat - Griffonia - Gymnema - Harpagophytum - Hericium - Kelp - Kernza - Kinkéliba - Klamath - Konjac - Kudzu - Luzerne - Maca - Maitake - Mélisse - Millepertuis - Moringa - Mucuna - Nopal - Ortie - Palmier nain - Passiflore - Psyllium - Reishi - Rhodiola - Safran - Schisandra - Shiitake - Sorgho - Spiruline - Thé vert - Thym - Tribulus - Valériane.

    Remèdes naturels

    Alimentation alcaline - Antidépresseurs naturels - Anti-inflammatoires naturels - Antihistaminiques naturels - Antipyrétiques naturels - Antispasmodiques naturels - Antivomitifs naturels - Anxiolytiques naturels - Aphtes - Aspirine naturelle - Candidose (candida albicans) - Constipation : remèdes naturels - Eczéma - Grippe - Histaminose - Laxatifs naturels - Nettoyer le foie - Nootropiques - Perméabilité intestinale (intestin qui fuit) - Plantes aphrodisiaques - Plantes diabète - Plantes digestion - Plantes immunitaires - Plantes migraine - Plantes pour dormir - Plantes pour maigrir - Protection radiations nucléaires - Réparation du cartilage - Rhume - Sarcopénie - Somnifères naturels - SOPK - Toux sèche - Variole du singe (Monkeypox) - Vessie hyperactive.

    Vitamines, minéraux et molécules

    Acide hyaluronique - Acide alpha-lipoïque - Berbérine - Bêta-alanine - Biotine - Calcium - CBD - Charbon végétal - Choline - Coenzyme Q10 - Collagène - Cuivre - Cycloastragenol - Cynarine - DHEA - Eau - Fer - Fibres - Glutathion - Honokiol - Iode - Lactoferrine - Magnésium - Mélatonine - N-acétylcystéine - Nattokinase - Oméga-3 - Palmitoyléthanolamide - Potassium - Probiotiques - Ptérostilbène - Pycnogenol - Quercétine - Resvératrol - Sélénium - Sérotonine - Taurine - Vitamine A - Vitamine B1 - Vitamine B2 - Vitamine B3 - Vitamine B6 - Vitamine B9 - Vitamine B12 - Vitamine C - Vitamine D - Vitamine E - Vitamine K - Zinc - Zéolithe.

    Vous appréciez notre site ?

    ✉️ Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir nos articles et conseils par e-mail. Service gratuit, sans aucun engagement. Et pour vous souhaiter la bienvenue, nous vous donnerons automatiquement accès à l’ensemble de nos ressources gratuites au format PDF : tableau des IG, tableau des protéines végétales, tableau des oméga-3, tableau des fibres alimentaires, tableaux des sources de nombreux minéraux et vitamines, etc.

    En indiquant votre e-mail ci-dessus, vous consentez à recevoir nos bulletins périodiques par voie électronique. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée vous pouvez demander à accéder, faire rectifier ou supprimer vos informations. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.