Choline : essentielle pour le cerveau, le fœtus et le foie

    5
    (2)

    Bien que synthétisée par notre organisme, la choline doit être également apportée par notre alimentation. Ce nutriment essentiel, indispensable à l’organisme, entre dans une multitude de processus biochimiques dans le corps, notamment dans la santé cellulaire, hépatique et cognitive.

    Dans ce guide complet, nous indiquons l’ensemble des bienfaits de la choline, de son mécanisme d’action et de ses sources alimentaires. Vous y découvrirez également sa posologie, ainsi que les problèmes causés par l’excès ou la carence en choline.

    À la fin de cet article, nous répondons également à vos questions : nous vous révélons notamment si la choline est bénéfique pour le système cardiovasculaire et pour la vision.

    Omelette aux brocolis riche en choline disposée sur une assiette blanche

    Qu’est-ce que la choline ?

    Auparavant classée parmi les vitamines du groupe B, et appelée à tort vitamine B4 jusqu’en 1980, la choline est un dérivé d’acide aminé. Cette molécule joue le rôle de précurseur de l’acétylcholine et de la bétaïne. Synthétisée en petites quantités par le foie à partir de la glycine, la choline doit tout de même être apportée par l’alimentation ou les compléments alimentaires.

    Symbole moléculaire de la cholineScientifiquement appelée hydroxy-2-éthyl-triméthylazanium, le nom choline vient du grec kholê qui signifie bile car elle fut extraite pour la première fois du foie par le chimiste Adolph Strecker en 1868.

    Par la suite, elle est découverte dans le cerveau où sa concentration est la plus élevée. La choline est synthétisée à partir de la conversion de l’éthanolamine et de la phosphatidyléthanolamine [1].

    Dans l’organisme, les rôles de la choline sont divers. Elle protège notamment le système hépatique de l’accumulation de graisses dans le foie. La choline est aussi le précurseur de l’acétylcholine, un neurotransmetteur qui influe sur le système nerveux central et contribue au développement cognitif. En effet, ce dernier est fabriqué dans les neurones cholinergiques à partir de la choline et de l’acétyl-CoA [2].

    Que se passe-t-il dans le cas d’une carence ou d’un excès de choline ?

    La choline est un nutriment essentiel au bon fonctionnement de divers organes du corps. Son apport alimentaire est essentiel pour compenser les faibles quantités fabriquées par l’organisme. Certaines personnes peuvent avoir peu d’apports alimentaires en choline ce qui peut entraîner des symptômes de carence [3, 4, 5] :

    • Diminution des fonctions cognitives (mémoire, concentration) ;
    • Problèmes hépatiques comme la stéatose hépatique ;
    • Troubles de l’humeur ;
    • Fatigue musculaire ;
    • Diminution de l’endurance chez les athlètes.

    Cependant, ces symptômes de carence ne sont pas systématiquement visibles.

    Les personnes à risque de déclarer une carence devraient donc faire attention à leur consommation de choline. Ces personnes incluent notamment les femmes ménopausées, les consommateurs chroniques d’alcool, les personnes ayant un régime végétalien strict, les personnes avec certaines mutations génétiques et les athlètes [6].

    💡 Bon à savoir : il s’agit ici des personnes ayant la plus forte probabilité de se retrouver en carence de choline mais sachez que selon une étude réalisée sur des milliers d’Américains en 2004, il a été constaté que 90 % des personnes ne consommaient pas les apports alimentaires journaliers en choline [7].

    D’autre part, la consommation de doses importantes de cette molécule (plus de 10 g / jour) peut provoquer un excès et entraîner l’apparition de certains symptômes comme les nausées, les diarrhées et divers troubles gastro-intestinaux, une transpiration excessive et une mauvaise odeur corporelle.

    Bienfaits, effets et vertus de la choline

    La choline est un nutriment essentiel et indispensable à l’organisme. Il est le précurseur du neurotransmetteur, l’acétylcholine, et intervient dans diverses autres fonctions comme le système cardiaque.

    Dans cette section, nous allons faire d’abord le résumé de chaque indication de la choline avant de détailler chaque bienfait, études scientifiques à l’appuie.

    Aperçu des bienfaits

    Participe à la bonne santé du foie

    • Émulsifie les graisses et empêche leur stockage dans le foie
    • Prévient la stéatose hépatique
    • Stimule le métabolisme du cholestérol
    • Bloque les dommages oxydatifs
    • Réduit les lésions hépatiques
    • Prévient le cancer du foie

    Favorise les fonctions cognitives

    • Restaure les niveaux d’acétylcholine
    • Améliore la régénération de la myéline
    • Retarde le déclin cognitif
    • Corrige la perte de mémoire
    • Améliore la récupération après un AVC
    • Améliore les capacités cognitives et la coordination
    • Lutte contre la maladie d’Alzheimer

    Favorise la santé mentale

    • Améliore les symptômes du trouble bipolaire
    • Abaisse les niveaux de purine
    • De faibles niveaux sont associés à des symptômes d’anxiété

    Participe au bon développement du fœtus

    • Assure le fonctionnement correct du cerveau
    • Améliore la mémoire et les fonctions cognitives
    • Prévient les malformations congénitales et les malades mentales
    • Améliore la mémoire visuelle
    • Stimule les gènes de l’apprentissage et de la mémoire
    • Protège contre les lésions cérébrales des enfants
    • Améliore la cognition chez les bébés exposés à l’alcool pendant leur développement fœtal
    • Réduit les troubles cognitifs et améliore la croissance des bébés issus de femmes alcooliques
    • Prévient les anomalies du tube neural

    Lutte contre l’asthme

    • Réduit les symptômes de l’asthme
    • Réduit l’inflammation
    • Améliore la fonction pulmonaire
    • Réduit le stress oxydatif

    Favorise la perte de poids

    • Réduit l’indice de masse corporelle
    • Améliore la combustion des graisses
    • Réduit la probabilité de devenir obèse

    Lutte contre le cancer du sein

    • Lutte contre le cancer du sein
    ⭐⭐⭐⭐ Vous vous demandez où acheter de la choline ? Voici un produit de qualité qui contient de la choline, des extraits de plantes (bacopa et rhodiola), de la levure de bière riche en vitamines du groupe B et de la caféine d’origine naturelle qui contribue à améliorer la concentration. Ce produit est idéal pour les personnes qui veulent booster leur fonctions cognitives : voir le produit. Si vous préférez consommer de la choline 100 % pure, sans ajout d’autres plantes ou molécules, nous vous recommandons ce produit : voir le produit

    Détails des bienfaits

    Participe à la bonne santé du foie

    La choline participe à la bonne santé du foie et joue un rôle important dans le métabolisme lipidique.

    En effet, la choline est le précurseur de la phosphatidylcholine, un phospholipide qui aide à émulsifier les graisses ce qui réduit le stockage de ces dernières dans le foie [6]. En d’autres termes, une carence peut entraîner une accumulation des graisses dans le foie.

    C’est également ce que révèlent les résultats d’une vaste étude qui a impliqué 56 000 participants âgés de 40 à 75 ans. Elle a ainsi démontré que plus les habitudes et les régimes alimentaires sont élevés en choline, plus le risque de stéatose hépatique non alcoolique est bas [8].

    Un autre essai sur 57 personnes a démontré que les régimes pauvres en choline peuvent provoquer une stéatose hépatique, notamment chez les femmes ménopausées [9].

    D’autre part, plusieurs études ont révélé qu’une supplémentation en cette molécule pourrait inverser et prévenir la stéatose hépatique, stimuler le métabolisme du cholestérol, bloquer les dommages oxydatifs, réduire les lésions hépatiques et prévenir le cancer du foie [10-13].

    Favorise les fonctions cognitives

    Forme du cerveau créée à partir des branches d'un arbre. Le cerveau arbre est noir sur fond blanc.La choline est un neuroprotecteur qui favorise les fonctions cognitives et semble être bénéfique pour lutter contre le déclin cognitif et la maladie d’Alzheimer. D’après des études, elle restaure les niveaux d’acétylcholine et améliore la régénération de la myéline autour des neurones ce qui permet d’aider à retarder le déclin cognitif [14].

    Un apport suffisant en choline est associé à une augmentation des performances cognitives [15]. Elle peut ainsi corriger la perte de mémoire causée par une carence en fer, améliorer la récupération après AVC, améliorer les capacités cognitives et la coordination et protéger le cerveau contre les dommages causés par les crises [16, 17].

    De même, selon d’autres études, une association de choline avec d’autres nutriments comme les oméga-3 et l’uridine a donné des résultats encourageants contre la maladie d’Alzheimer [18].

    Favorise la santé mentale

    La choline semble favoriser la santé mentale notamment contre le trouble bipolaire et l’anxiété.

    Femme stressée au travail. Elle se tient le front, assise devant son travail à accomplir.Constituant un complément utile au traitement contre le trouble bipolaire chez l’enfant [19], elle permet d’améliorer les symptômes de ce trouble lorsqu’elle est associée à un traitement standard [20].

    D’autre part, un fort dosage en choline (50 mg / kg / jour) pendant 12 semaines a abaissé les niveaux de purine chez des patients atteints du trouble bipolaire, ce qui peut expliquer ses effets bénéfiques [21].

    Enfin, une étude portant sur 6000 participants a révélé que des niveaux inférieurs en choline sont associés à des symptômes d’anxiété [22].

    Participe au bon développement du fœtus

    La choline est essentielle pour le bon développement du fœtus. Tout d’abord, son rôle dans le développement cérébral et des fonctions cognitives chez le fœtus a été confirmé par diverses études.

    Un petit bébé qui sourit en regardant l'objectif. Il est couché sans vêtement sur une couverture blanche.À ce titre, la choline assure une structure et un fonctionnement corrects du cerveau [23], améliore la mémoire et la cognition [24], en plus de prévenir les malformations congénitales et les maladies mentales [25]. Un essai clinique réalisé sur des femmes enceintes a également révélé que doubler les apports en choline au 3ème trimestre a permis d’améliorer de façon significative les fonctions cognitives des nourrissons [26] alors qu’une augmentation des apports en choline au 2ème trimestre a permis d’améliorer la mémoire visuelle chez les enfants [27].

    Ensuite, cette molécule semble jouer un rôle bénéfique chez les fœtus en améliorant le développement du cerveau fœtal [28], stimulant les gènes qui contrôlent l’apprentissage et la mémoire [29], protégeant les enfants contre les lésions cérébrales [30] en plus de soulager l’inflammation [31].

    D’autre part, la consommation d’alcool pendant la grossesse peut provoquer des troubles physiques et mentaux chez la progéniture. Ces troubles sont connus sous le nom de TSAF, trouble du spectre de l’alcoolisation fœtale. Une supplémentation à hauteur de 750 mg / jour de choline pourrait améliorer la cognition chez les bébés exposés à l’alcool pendant la grossesse [32]. Dans le même sens, une étude réalisée sur des femmes enceintes alcooliques a montré qu’une supplémentation de 2 g / jour de choline a réduit les troubles cognitifs de leurs bébés et a amélioré leurs croissances [33].

    De plus, cette molécule fait partie des nutriments les plus étudiés et utilisés pour la prévention des anomalies du tube neural (ATN), un type de malformation congénitale du cerveau, de la moelle épinière et de la colonne vertébrale [34]. Sa consommation soutient notamment le développement de la moelle épinière fœtale, permettant la prévention des malformations du tube neural [35]. Le rôle bénéfique de la choline dans la prévention des anomalies du tube neural a été constaté également dans un vaste essai sur 180 000 participants. En effet, les bébés issus des mères ayant des taux faibles en choline avaient des taux 2,4 fois plus élevés d’ATN [36].

    Pour résumer, la choline est bénéfique pendant la grossesse car elle améliore et favorise le développement fœtal, améliore la cognition et prévient les malformations congénitales. Des études plus poussées restent néanmoins nécessaires pour appuyer ces résultats.

    Lutte contre l’asthme

    La choline lutte contre l’asthme. C’est le résultat révélé par une étude réalisée sur 74 participants asthmatiques. En effet, une supplémentation de 1 500 mg, deux fois / jour en cette molécule pendant six mois a amélioré de façon significative les symptômes de l’asthme bronchique et a réduit l’inflammation [37, 38].

    De même, la choline réduit le stress oxydatif et améliore la fonction pulmonaire [39].

    Favorise la perte de poids

    Divers compléments alimentaires à base de choline sont destinés à la perte de poids. Les bienfaits de la choline sur la perte de poids se basent sur plusieurs études.

    Ventre d'une femme mince qui mesure son tour de taille avec un ruban roseDans un essai clinique avec 22 athlètes féminines, une supplémentation à hauteur de 2 g / jour pendant 2 semaines a réduit l’indice de la masse corporelle (IMC) de 12 % sans provoquer d’effets secondaires [40]. Dans le même sens, un apport alimentaire réduit en choline est associé à une augmentation de l’IMC et une augmentation de la graisse corporelle [41]. En d’autres termes, consommer plus de choline réduit la probabilité de devenir obèse.

    Selon une autre étude, cette molécule stimule la perte de poids en améliorant la combustion des graisses et la fonction mitochondriale [42]. Toutefois, ces résultats restent mitigés car d’autres études ont révélé le manque d’efficacité de la choline à réduire le poids [43].

    Dans tous les cas, la meilleure façon de perdre du poids est de suivre un régime équilibré (alimentation saine) et de pratiquer une activité physique régulière.

    Lutte contre le cancer du sein

    La choline peut lutter contre le cancer du sein. C’est en tout cas ce qu’affirment deux essais cliniques portant sur 4000 femmes qui a révélé qu’un apport plus élevé en choline est associé à des taux plus faibles de cancer du sein [44].

    Où acheter de la choline de qualité

    Lorsque vous achetez de la choline, assurez-vous de sa qualité afin de bénéficier de ses toutes ses vertus. Tout d’abord, sachez qu’il peut être intéressant de privilégier des produits qui comportent différentes formes de choline (bitartrate de L-choline, citicoline et phosphatidylcholine) afin d’obtenir plusieurs avantages.

    Ensuite, soyez vigilant concernant la composition du produit et favorisez toujours des produits avec le moins d’excipients possible (conservateurs, agents de charge, colorants, etc.).

    Complément alimentaire à base de choline, caféine bacopa, rhodiola et vitaminesEnfin, en fonction de vos besoins, sachez que la choline est très souvent associée à différentes plantes ou molécules afin d’obtenir un effet synergique de cette association. Vous êtes nombreux à nous demander où acheter la choline. Nous vous suggérons deux produits car nous sommes convaincus de leur qualité.

    ⭐⭐⭐⭐ Il s’agit d’abord d’un complément alimentaire qui contient de la choline, des extraits de plantes (bacopa et rhodiola), de la levure de bière riche en vitamines du groupe B et de la caféine d’origine naturelle qui contribue à améliorer la concentration. Ce produit est idéal pour les personnes qui veulent booster leur fonctions cognitives : voir le produit.

    ⭐⭐⭐⭐ En second choix, pour les personnes qui souhaitent consommer de la choline 100 % pure, sans ajout d’autres plantes ou molécules, nous vous recommandons ce produit : voir le produit. Il s’agit d’une association de 3 formes différentes de choline (bitartrate de L-choline, citicoline et phosphatidylcholine) pour plus d’efficacité.

    Pour nous, ce sont les meilleures options sur le marché, les meilleurs rapports qualité / prix. Nous avons d’ailleurs des retours très positifs à leur sujet. Nous sommes ravis de savoir que vous allez mieux grâce à nos conseils, alors continuez à nous contacter pour nous donner votre ressenti. Évidemment vous pouvez choisir un autre produit si vous le souhaitez mais attention les produits ne se valent pas tous, il est important de vérifier les critères mentionnés ci-dessus.

    👉 En utilisant le code promo « MESBIENFAITS10 » lors de votre commande sur le site Anastore, vous obtenez 10 % de réduction sur tous les produits du site marchand. Par ailleurs, vous nous aidez à faire vivre notre site internet lorsque vous passez par nos pages avant d’acheter. Merci beaucoup ! Ainsi, nous pouvons continuer à vous offrir des articles de qualité.

    Formes de choline sur le marché

    Les compléments alimentaires à base de choline sont présents sur le marché sous différentes formes galéniques et biochimiques. Ainsi, si vous comptez acheter des suppléments à base de choline, veillez à prendre en considération l’ensemble des options qui s’offrent à vous.

    On peut les retrouver sous forme de :

    • Poudre ;
    • Gélules ;
    • Comprimés.

    D’autre part, les suppléments de choline se présentent le plus souvent sous forme de sels de choline dont le plus couramment utilisé est le bitartrate de L-choline. On retrouve aussi les autres formes comme la citicoline et la phosphatidylcholine. Quelle choline choisir ? chaque forme possède des avantages et des inconvénients, voici des explications pour vous aider à choisir.

    Bitartrate de choline : cette forme possède un meilleur taux d’absorption que la choline pure. Il s’agit de la forme la plus couramment utilisée dans les compléments alimentaires. Cependant bien qu’il s’agisse de la forme la plus simple et souvent la moins chère, le bitartrate choline ne traverse pas la barrière hémato-encéphalique ce qui réduit considérablement son efficacité notamment pour améliorer les fonctions cognitives.

    Citicoline (appelée aussi CDP-choline) : une fois ingérée, la citicoline se divise en choline et en cytidine. Selon des études, cette forme donne de meilleurs effets sur la mémoire des personnes âgées atteintes de déficits cognitifs [45]. Il s’agit d’une forme d’apport en choline très appréciée car elle agit aussi sur la cytidine, un précurseur de l’uridine, un composé nootropique qui possède des bienfaits sur les fonctions cognitives.

    Phosphatidylcholine : connue sous le nom de lécithine, ce phospholipide est un des principaux composants des membranes cellulaires. Produite par le foie, la phosphatidylcholine joue un rôle essentiel dans le métabolisme des graisses. Lorsqu’elle est assimilée par l’organisme, elle libère une molécule de choline. Il s’agit d’un des meilleurs apports en choline. Les principales sources alimentaires de la phosphatidylcholine sont le jaune d’œuf, le foie et les graines de soja.

    Les autres formes de choline qu’on peut trouver sont le chlorure de choline, l’alfoscerate de choline (Alpha-GPC ou L-α-glycérophosphorylcholine) et le salicylate de choline.

    Posologie de la choline

    La posologie recommandée en ce qui concerne la choline dépend de l’âge et de l’état physiologique de la personne. Selon l’agence européenne de la sécurité des aliments (EFSA), les apports adéquats pour la choline chez les adultes sont les suivants [46] :

    • 400 mg / jour pour les adultes (hommes et femmes) ;
    • 480 mg / jour pour les femmes enceintes ;
    • 520 mg / jour pour les femmes allaitantes.

    👲 Pour les enfants, les apports de référence vont de 140 mg à 400 mg / jour en fonction de leur âge :

    • 160 mg / jour pour les nourrissons de 7 à 11 mois ;
    • 140 mg à 340 mg / jour pour les enfants de 1 à 14 ans ;
    • 400 mg / jour pour les adolescents de 15 à 17 ans.

    Aliments riches en choline

    On peut trouver la choline dans divers aliments que nous consommons régulièrement. Abondante dans le foie et les œufs, la choline est présente également dans certains végétaux. Voici une liste des aliments les plus riches en choline [47-49] :

    Aliments d’origine animale Teneur en choline (mg)
    Foie de bœuf 418 (dans 100 g)
    Foie de poulet 290 (dans 100 g)
    Œufs 251 (dans 100 g)
    Lard fumé (bacon) 125 (dans 100 g)
    Blanc de poulet 72 (dans 100 g)
    Poisson (cabillaud, morue) 71 (dans 100 g)
    Aliments d’origine végétale Teneur en choline (mg)
    Germes de blé 152 (dans 100 g)
    Graines de soja 116 (dans 100 g)
    Pomme de terre 57 (dans une grande pomme de terre)
    Brocoli 31 (dans une demi tasse)
    Chou-fleur 24 (dans une demi tasse)
    Petits pois 24 (dans une demi tasse)
    Quinoa 21 (dans une tasse)
    Graines de tournesol 19 (dans ¼ de tasse)
    Riz 10 (dans une tasse)
    Orange, mandarine 10 (dans une demi tasse)
    Haricots verts 8 (dans une demi tasse)

    Stimuler l’activité cholinergique naturellement

    👉 Activité cholinergique et choline, quel rapport ? Nous l’avons vu, la choline est le précurseur de l’acétylcholine, un neurotransmetteur qui influe sur le système nerveux central et contribue au développement cognitif. L’activité cholinergique survient chaque fois que le neurotransmetteur acétylcholine est utilisé dans le corps.

    Bon à savoir : ce neurotransmetteur agit sur l’ensemble du système nerveux parasympathique et permet l’amélioration des fonctions cognitives comme la mémoire et la concentration, mais agit également sur la digestion, la relaxation ou l’excitation et le désir sexuel. En d’autres termes, l’acétylcholine prépare l’organisme à se reposer, se nourrir, à digérer et à se reproduire.

    Certaines pratiques ou modes de vie peuvent stimuler l’activité cholinergique naturellement, voici quelques exemples :

    Yoga

    Une femme métisse fait de la méditation dans son appartement ur un tapis au sol. Elle a les jambes qui se croisent et la tête haute.Des études suggèrent que le yoga stimule et augmente l’activité du système nerveux parasympathique en général et particulièrement l’activité de l’acétylcholine et l’activité du nerf vague [50].

    De même, la pratique de yoga pendant 2 semaines est associée à une amélioration de l’humeur et de l’anxiété liées à une augmentation des niveaux de GABA [51].

    Méditation

    Divers types de méditation peuvent augmenter les niveaux d’acétylcholine et améliorer la cognition et les systèmes de repos et de digestion [52]. Pour en savoir plus, lisez notre guide sur la méditation.

    Jeûne

    Le jeûne et les restrictions alimentaires semblent réduire la dégradation de l’acétylcholine et la stimulation dans le cerveau d’après certaines recherches [53]. Cependant, cela reste à confirmer par d’autres études plus approfondies. Pour en savoir plus sur le jeûne, lisez l’interview de l’auteur du best-seller Jeûner à la maison.

    Exercices de respiration

    Une respiration lente et profonde semble stimuler le nerf vague et l’activité de l’acétylcholine [54]. En effet, selon une étude, une respiration lente avec des temps d’inspiration et d’expiration égaux augmente la sensibilité des barorécepteurs, active le nerf vague et augmente les niveaux d’acétylcholine ce qui réduit l’anxiété [55]. Voici une vidéo pour vous permettre de vous entrainer à la cohérence cardiaque, un exercice de respiration.

    Exposition au froid

    Certaines études révèlent que lorsque le corps humain est exposé au froid, à une température de 10°C, le système nerveux sympathique décline et le système nerveux parasympathique augmente ce qui stimule l’activité cholinergique [56]. De même, on a observé que des températures soudaines de 4°C augmentent l’activation du nerf vague par l’intermédiaire de récepteurs cholinergiques [57].

    C’est dans ce sens que certaines pratiques préconisent les douches froides pour ses effets sur l’activité cholinergique.

    Effets indésirables

    En règle générale, la choline est un nutriment sans danger, sûr et bien toléré. Dans de rares cas, elle cause de légers effets sur l’estomac : diarrhée et maux d’estomac.

    Contre-indications et dangers

    Il n’existe pas de contre-indications connues de la choline à l’heure actuelle.

    En raison de l’absence d’études fiables et par mesure de précaution, la supplémentation de la choline par les enfants, les femmes enceintes et allaitantes doit être faite sous conseil et surveillance médicaux.

    Avis sur la choline

    Avant de partager les avis des consommateurs de la choline, nous tenons d’abord à rappeler que les témoignages et les retours d’expérience sur internet ne doivent pas constituer d’avis médicaux. Seuls les professionnels de santé sont en mesure de vous orienter et de vous conseiller selon votre cas.

    La majorité des consommateurs ont rapporté des améliorations sur leurs fonctions cognitives comme la mémoire et la concentration après avoir consommé de la choline. De plus, des utilisateurs ont rapporté des effets de ce nutriment sur la santé de leur foie. D’autre part, certains consommateurs se sont sentis moins anxieux et moins déprimés après avoir consommé de la choline.

    Des consommateurs ont aussi rapporté que la choline, prescrite par des médecins en raison de ses bienfaits sur les troubles mentaux, a amélioré chez leurs proches les symptômes du trouble bipolaire.

    Si vous souhaitez vous faire votre propre opinion, nous vous invitons à visiter les forums et les sites spécialisés dans la vente de produits à base de choline.

    Associations choline avec d’autres molécules

    La choline est un nutriment essentiel synthétisé en petites quantités par l’organisme. Une carence en choline peut entraîner de graves conséquences sur la santé. À ce titre, une supplémentation exogène peut être recommandée à partir de compléments alimentaires. Sur le marché, il existe divers compléments alimentaires de choline pure ou en association avec d’autres molécules bénéfiques pour la santé. Ces associations à la synergie prouvée sont principalement :

    Choline et acide folique

    L’acide folique ou vitamine B9 est une vitamine essentielle à la femme enceinte notamment pour prévenir les malformations du tube neural chez les fœtus. C’est également le cas de la choline qui prévient les anomalies du tube neural. C’est pourquoi cette association est généralement prescrite pour la femme enceinte.

    D’autre part, l’association choline et acide folique permet la conversion de l’acide aminé homocystéine méthionine, ce qui réduit le taux de l’homocystéine dans le sang et donc le risque d’AVC et des maladies cardiovasculaires [58].

    Choline et bacopa

    Bacopa : fleur blanche en gros planLe bacopa est une plante largement utilisée en médecine ayurvédique pour ses bienfaits sur la santé mentale et les troubles cognitifs. Les recherches scientifiques ont prouvé son efficacité dans l’activité cholinergique en augmentant les niveaux de l’acétylcholine par inhibition de l’acétylcholinestérase [59].

    L’association choline-bacopa possède des effets synergiques et peut être indiquée pour le traitement des troubles cognitifs.

    Choline et ginkgo biloba

    Le ginkgo biloba est une plante médicinale aux propriétés nootropiques et bénéfiques pour les fonctions cognitives. Il s’agit d’une plante qui empêche la dégradation de l’acétylcholine [60].

    L’association choline-ginkgo est une association synergique destinée à améliorer la santé cérébrale, la concentration et la mémoire.

    Choline et inositol

    L’inositol ou vitamine B7 est une vitamine essentielle qui intervient dans le métabolisme des lipides. De son côté, la choline est un nutriment qui intervient également dans le même domaine : le métabolisme lipidique et le maintien de la fonction hépatique. L’association choline-inositol favorise un meilleur métabolisme des lipides. Les deux nutriments peuvent travailler en concert pour l’émulsification des graisses.

    Choline et vitamine K

    La vitamine K est connue pour son rôle important dans la coagulation du sang. Elle possède aussi d’autres bienfaits notamment dans le maintien d’une bonne ossature et d’un meilleur système cardiovasculaire. L’association Choline-vitamine K peut être indiquée pour corriger les carences et prévenir les anomalies du tube neural. D’autre part, cette association possède une action anticancéreuse. En effet, la vitamine K et la phosphatidylcholine semble présenter une synergie contre le cancer du foie |61].

    FAQ : réponses à vos questions

    Bienfaits, vertus et propriétés

    La choline favorise-t-elle la santé cardiovasculaire ?

    Certaines études révèlent que la choline favorise la santé cardiovasculaire en permettant la conversion de l’homocystéine [62]. Cette dernière est un facteur de risque vasculaire. Pourtant, d’autres études disent le contraire. En effet, l’augmentation de l’apport en choline était associée à un risque plus élevé de mortalité cardiovasculaire [63].

    La choline est-elle bénéfique contre la maladie de Parkinson ?

    Bien qu’il soit trop tôt pour se prononcer définitivement, la choline peut à l’avenir jouer un rôle important et bénéfique dans la maladie de Parkinson. En effet, une étude a révélé que la CDP-choline, un intermédiaire dans la biosynthèse de la choline, améliore le traitement dopaminergique de la maladie de Parkinson [64].

    Peut-on prendre de la choline pendant la grossesse ?

    Les besoins en choline pendant la grossesse augmentent. Ce nutriment est essentiel au bon développement cérébral du fœtus car il prévient les anomalies du tube neural. Cependant, la consommation de la choline par la femme enceinte doit se faire sous surveillance médicale.

    La choline est-elle bonne pour les reins ?

    La choline dont l’oxydation forme la bétaïne est un élément essentiel au bon fonctionnement des reins [65]. Elle aide notamment à la réabsorption de l’eau dans le tube rénal.

    La choline est-elle bonne pour les yeux ?

    La choline est essentielle au maintien de la structure et de la fonction des cellules. Il s’agit d’un précurseur de l’acétylcholine qui joue un rôle important dans la santé oculaire. En effet, l’acétylcholine est impliqué dans la production et la sécrétion des larmes par les glandes lacrymales [66]. Une carence en choline est associée au glaucome, au syndrome de l’œil sec et à l’hémorragie rétinienne. Une supplémentation en choline peut être efficace dans le traitement de ces maladies.

    Formes et qualités

    La choline est-elle considérée comme une vitamine ?

    Considérée comme une vitamine jusqu’en 1980, la choline est souvent apparentée aux vitamines du groupe B en raison de leurs similitudes mais n’est pas une vitamine au sens propre du terme.

    La choline végane existe-t-elle ?

    Les sources alimentaires de choline comprennent les produits d’origine animale ou végétale. Les personnes véganes peuvent donc profiter des bienfaits de la choline en consommant des produits d’origine végétale comme les graines de blé et de soja, le brocoli ou les pommes de terre. En cas de régime végétalien strict, il est toutefois intéressant de faire une cure de choline de temps en temps, afin d’éviter toute carence.

    Animal

    Pourquoi donner de la choline aux oiseaux ?

    Il est essentiel de donner de la choline aux oiseaux car une carence entraîne des dommages hépatiques. Grâce à ses propriétés hépatoprotectrices, la choline est indiquée pour renforcer le foie des oiseaux et prévenir les maladies hépatiques comme l’hépatite. D’autre part, en élevage du poulet (pondeuses ou poulet de chair), les apports de la choline sont nécessaires car il entre dans la formation de la lécithine, un composé du jaune d’œuf.

    Références scientifiques

    Voir les références

    1. Jelske N. van der Veen, John P. Kennelly, Sereana Wan, Jean E. Vance, Dennis E. Vance, René L. Jacobs, The critical role of phosphatidylcholine and phosphatidylethanolamine metabolism in health and disease, Biochimica et Biophysica Acta (BBA) – Biomembranes,Volume 1859, Issue 9, Part B,2017,Pages 1558-1572,ISSN 0005-2736,https://doi.org/10.1016/j.bbamem.2017.04.006.
    2. Purves D, Augustine GJ, Fitzpatrick D, et al., editors. Neuroscience. 2nd edition. Sunderland (MA): Sinauer Associates; 2001. Acetylcholine.
    3. Poly C, Massaro JM, Seshadri S, et al. The relation of dietary choline to cognitive performance and white-matter hyperintensity in the Framingham Offspring Cohort. Am J Clin Nutr. 2011;94(6):1584-1591. doi:10.3945/ajcn.110.008938
    4. Zeisel SH, da Costa KA. Choline: an essential nutrient for public health. Nutr Rev. 2009;67(11):615-623. doi:10.1111/j.1753-4887.2009.00246.x
    5. Institute of Medicine (US) Committee on Military Nutrition Research; Marriott BM, editor. Food Components to Enhance Performance: An Evaluation of Potential Performance-Enhancing Food Components for Operational Rations. Washington (DC): National Academies Press (US); 1994. 19, Choline: Human Requirements and Effects on Human Performance.
    6. Buang Y, Wang YM, Cha JY, Nagao K, Yanagita T. Dietary phosphatidylcholine alleviates fatty liver induced by orotic acid. Nutrition. 2005 Jul-Aug;21(7-8):867-73. doi: 10.1016/j.nut.2004.11.019. PMID: 15975496.
    7. Keast D. Food sources of choline in the diets of US older adults: NHANES, 2999-2004; Presented at the National Nutrient Data Bank Conference; 2007.
    8. Yu D, Shu XO, Xiang YB, et al. Higher dietary choline intake is associated with lower risk of nonalcoholic fatty liver in normal-weight Chinese women. J Nutr. 2014;144(12):2034-2040. doi:10.3945/jn.114.197533
    9. Fischer LM, daCosta KA, Kwock L, et al. Sex and menopausal status influence human dietary requirements for the nutrient choline. Am J Clin Nutr. 2007;85(5):1275-1285. doi:10.1093/ajcn/85.5.1275
    10. Li Z, Vance DE. Phosphatidylcholine and choline homeostasis. J Lipid Res. 2008 Jun;49(6):1187-94. doi: 10.1194/jlr.R700019-JLR200. Epub 2008 Jan 19. PMID: 18204095.
    11. May T, Klatt KC, Smith J, et al. Choline Supplementation Prevents a Hallmark Disturbance of Kwashiorkor in Weanling Mice Fed a Maize Vegetable Diet: Hepatic Steatosis of Undernutrition. Nutrients. 2018;10(5):653. Published 2018 May 22. doi:10.3390/nu10050653
    12. Al Rajabi A, Castro GS, da Silva RP, Nelson RC, Thiesen A, Vannucchi H, Vine DF, Proctor SD, Field CJ, Curtis JM, Jacobs RL. Choline supplementation protects against liver damage by normalizing cholesterol metabolism in Pemt/Ldlr knockout mice fed a high-fat diet. J Nutr. 2014 Mar;144(3):252-7. doi: 10.3945/jn.113.185389. Epub 2013 Dec 24. PMID: 24368431.
    13. Ghoshal AK. New insight into the biochemical pathology of liver in choline deficiency. Crit Rev Biochem Mol Biol. 1995;30(4):263-73. doi: 10.3109/10409239509083487. PMID: 7587279. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/7587279/
    14. Skripuletz T, Manzel A, Gropengießer K, Schäfer N, Gudi V, Singh V, Salinas Tejedor L, Jörg S, Hammer A, Voss E, Vulinovic F, Degen D, Wolf R, Lee DH, Pul R, Moharregh-Khiabani D, Baumgärtner W, Gold R, Linker RA, Stangel M. Pivotal role of choline metabolites in remyelination. Brain. 2015 Feb;138(Pt 2):398-413. doi: 10.1093/brain/awu358. Epub 2014 Dec 17. PMID: 25524711. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/25524711/
    15. Nurk E, Refsum H, Bjelland I, Drevon CA, Tell GS, Ueland PM, Vollset SE, Engedal K, Nygaard HA, Smith DA. Plasma free choline, betaine and cognitive performance: the Hordaland Health Study. Br J Nutr. 2013 Feb 14;109(3):511-9. doi: 10.1017/S0007114512001249. Epub 2012 May 1. PMID: 22717142. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/22717142/
    16. Jadavji NM, Emmerson JT, MacFarlane AJ, Willmore WG, Smith PD. B-vitamin and choline supplementation increases neuroplasticity and recovery after stroke. Neurobiol Dis. 2017 Jul;103:89-100. doi: 10.1016/j.nbd.2017.04.001. Epub 2017 Apr 7. PMID: 28396257. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/28396257/
    17. Tabassum S, Haider S, Ahmad S, Madiha S, Parveen T. Chronic choline supplementation improves cognitive and motor performance via modulating oxidative and neurochemical status in rats. Pharmacol Biochem Behav. 2017 Aug;159:90-99. doi: 10.1016/j.pbb.2017.05.011. Epub 2017 Jun 19. PMID: 28642069. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/28642069/
    18. Wurtman RJ, Cansev M, Sakamoto T, Ulus IH. Use of phosphatide precursors to promote synaptogenesis. Annu Rev Nutr. 2009;29:59-87. doi: 10.1146/annurev-nutr-080508-141059. PMID: 19400698. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/19400698/
    19. Bogarapu S, Bishop JR, Krueger CD, Pavuluri MN. Complementary medicines in pediatric bipolar disorder. Minerva Pediatr. 2008 Feb;60(1):103-14. PMID: 18277369. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/18277369/
    20. Stoll AL, Sachs GS, Cohen BM, Lafer B, Christensen JD, Renshaw PF. Choline in the treatment of rapid-cycling bipolar disorder: clinical and neurochemical findings in lithium-treated patients. Biol Psychiatry. 1996 Sep 1;40(5):382-8. doi: 10.1016/0006-3223(95)00423-8. PMID: 8874839. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/8874839/
    21. Lyoo IK, Demopulos CM, Hirashima F, Ahn KH, Renshaw PF. Oral choline decreases brain purine levels in lithium-treated subjects with rapid-cycling bipolar disorder: a double-blind trial using proton and lithium magnetic resonance spectroscopy. Bipolar Disord. 2003 Aug;5(4):300-6. doi: 10.1034/j.1399-5618.2003.00041.x. PMID: 12895208. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/12895208/
    22. Bjelland I, Tell GS, Vollset SE, Konstantinova S, Ueland PM. Choline in anxiety and depression: the Hordaland Health Study. Am J Clin Nutr. 2009 Oct;90(4):1056-60. doi: 10.3945/ajcn.2009.27493. Epub 2009 Aug 5. PMID: 19656836. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/19656836/
    23. [Zeisel SH, Niculescu MD. Perinatal choline influences brain structure and function. Nutr Rev. 2006;64(4):197-203. doi:10.1111/j.1753-4887.2006.tb00202.x https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2438605/
    24. Zeisel SH. The fetal origins of memory: the role of dietary choline in optimal brain development. J Pediatr. 2006;149(5 Suppl):S131-S136. doi:10.1016/j.jpeds.2006.06.065 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2430654/
    25. Freedman R, Ross RG. Prenatal choline and the development of schizophrenia. Shanghai Arch Psychiatry. 2015;27(2):90-102. doi:10.11919/j.issn.1002-0829.215006 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4466850/
    26. Caudill MA, Strupp BJ, Muscalu L, Nevins JEH, Canfield RL. Maternal choline supplementation during the third trimester of pregnancy improves infant information processing speed: a randomized, double-blind, controlled feeding study. FASEB J. 2018 Apr;32(4):2172-2180. doi: 10.1096/fj.201700692RR. Epub 2018 Jan 5. PMID: 29217669; PMCID: PMC6988845. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/29217669/
    27. Boeke CE, Gillman MW, Hughes MD, Rifas-Shiman SL, Villamor E, Oken E. Choline intake during pregnancy and child cognition at age 7 years. Am J Epidemiol. 2013;177(12):1338-1347. doi:10.1093/aje/kws395 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3676149/
    28. Mudd AT, Getty CM, Dilger RN. Maternal Dietary Choline Status Influences Brain Gray and White Matter Development in Young Pigs. Curr Dev Nutr. 2018;2(6):nzy015. Published 2018 Mar 21. doi:10.1093/cdn/nzy015 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6007439/
    29. Mellott TJ, Follettie MT, Diesl V, Hill AA, Lopez-Coviella I, Blusztajn JK. Prenatal choline availability modulates hippocampal and cerebral cortical gene expression. FASEB J. 2007 May;21(7):1311-23. doi: 10.1096/fj.06-6597com. Epub 2007 Jan 30. PMID: 17264169. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/17264169/
    30. Tran PV, Kennedy BC, Pisansky MT, et al. Prenatal Choline Supplementation Diminishes Early-Life Iron Deficiency-Induced Reprogramming of Molecular Networks Associated with Behavioral Abnormalities in the Adult Rat Hippocampus. J Nutr. 2016;146(3):484-493. doi:10.3945/jn.115.227561 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4763487/
    31. Zhang M, Han X, Bao J, Yang J, Shi SQ, Garfield RE, Liu H. Choline Supplementation During Pregnancy Protects Against Gestational Lipopolysaccharide-Induced Inflammatory Responses. Reprod Sci. 2018 Jan;25(1):74-85. doi: 10.1177/1933719117702247. Epub 2017 Apr 23. PMID: 28436303. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/28436303/
    32. Kable JA, Coles CD, Keen CL, et al. The impact of micronutrient supplementation in alcohol-exposed pregnancies on information processing skills in Ukrainian infants. Alcohol. 2015;49(7):647-656. doi:10.1016/j.alcohol.2015.08.005 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4636447/
    33. Jacobson SW, Carter RC, Molteno CD, et al. Efficacy of Maternal Choline Supplementation During Pregnancy in Mitigating Adverse Effects of Prenatal Alcohol Exposure on Growth and Cognitive Function: A Randomized, Double-Blind, Placebo-Controlled Clinical Trial. Alcohol Clin Exp Res. 2018;42(7):1327-1341. doi:10.1111/acer.13769 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/29750367/
    34. Greene ND, Copp AJ. Neural tube defects. Annu Rev Neurosci. 2014;37:221-242. doi:10.1146/annurev-neuro-062012-170354 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4486472/
    35. Zeisel SH. Choline: critical role during fetal development and dietary requirements in adults. Annu Rev Nutr. 2006;26:229-250. doi:10.1146/annurev.nutr.26.061505.111156 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2441939/
    36. Shaw GM, Finnell RH, Blom HJ, Carmichael SL, Vollset SE, Yang W, Ueland PM. Choline and risk of neural tube defects in a folate-fortified population. Epidemiology. 2009 Sep;20(5):714-9. doi: 10.1097/EDE.0b013e3181ac9fe7. PMID: 19593156. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/19593156/
    37. Gaur SN, Agarwal G, Gupta SK. Use of LPC antagonist, choline, in the management of bronchial asthma. Indian J Chest Dis Allied Sci. 1997 Apr-Jun;39(2):107-13. PMID: 9339609. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/9339609/
    38. Mehta AK, Singh BP, Arora N, Gaur SN. Choline attenuates immune inflammation and suppresses oxidative stress in patients with asthma. Immunobiology. 2010 Jul;215(7):527-34. doi: 10.1016/j.imbio.2009.09.004. Epub 2009 Nov 7. PMID: 19897276. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/19897276/
    39. Mehta AK, Arora N, Gaur SN, Singh BP. Choline supplementation reduces oxidative stress in mouse model of allergic airway disease. Eur J Clin Invest. 2009 Oct;39(10):934-41. doi: 10.1111/j.1365-2362.2009.02190.x. Epub 2009 Jun 26. PMID: 19563446. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/19563446/
    40. Elsawy G, Abdelrahman O, Hamza A. Effect of choline supplementation on rapid weight loss and biochemical variables among female taekwondo and judo athletes. J Hum Kinet. 2014;40:77-82. Published 2014 Apr 9. doi:10.2478/hukin-2014-0009 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4096089/
    41. Gao X, Wang Y, Randell E, et al. Higher Dietary Choline and Betaine Intakes Are Associated with Better Body Composition in the Adult Population of Newfoundland, Canada. PLoS One. 2016;11(5):e0155403. Published 2016 May 11. doi:10.1371/journal.pone.0155403 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4863971/
    42. Sivanesan S, Taylor A, Zhang J, Bakovic M. Betaine and Choline Improve Lipid Homeostasis in Obesity by Participation in Mitochondrial Oxidative Demethylation. Front Nutr. 2018;5:61. Published 2018 Jul 10. doi:10.3389/fnut.2018.00061 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6048254/
    43. Leermakers ET, Moreira EM, Kiefte-de Jong JC, Darweesh SK, Visser T, Voortman T, Bautista PK, Chowdhury R, Gorman D, Bramer WM, Felix JF, Franco OH. Effects of choline on health across the life course: a systematic review. Nutr Rev. 2015 Aug;73(8):500-22. doi: 10.1093/nutrit/nuv010. Epub 2015 Jun 24. PMID: 26108618. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/26108618/
    44. Xu X, Gammon MD, Zeisel SH, et al. Choline metabolism and risk of breast cancer in a population-based study. FASEB J. 2008;22(6):2045-2052. doi:10.1096/fj.07-101279 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2430758/
    45. Hwang JS, Shin YJ. Role of Choline in Ocular Diseases. Int J Mol Sci. 2021;22(9):4733. Published 2021 Apr 29. doi:10.3390/ijms22094733 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8124599/
    46. EFSA, Valeurs nutritionnelles de référence : L’EFSA publie des conseils sur la choline, 17 août 2016
    47. Zeisel SH, Mar MH, Howe JC, Holden JM. Concentrations of choline-containing compounds and betaine in common foods. J Nutr. 2003 May;133(5):1302-7. doi: 10.1093/jn/133.5.1302. Erratum in: J Nutr. 2003 Sep;133(9):2918. PMID: 12730414. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/12730414/
    48. Choline Fact Sheet for Health Professionals, National Institue of Health, https://ods.od.nih.gov/factsheets/Choline-HealthProfessional/#en11
    49. Abridged List Ordered by Nutrient Content in Household Measure Source: USDA National Nutrient Database for Standard Reference Legacy (2018)Nutrients: Choline, total(mg), https://www.nal.usda.gov/sites/www.nal.usda.gov/files/choline.pdf
    50. Brown RP, Gerbarg PL. Sudarshan Kriya yogic breathing in the treatment of stress, anxiety, and depression: part I-neurophysiologic model. J Altern Complement Med. 2005 Feb;11(1):189-201. doi: 10.1089/acm.2005.11.189. Erratum in: J Altern Complement Med. 2005 Apr;11(2):383-4. PMID: 15750381. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/15750381/
    51. Streeter CC, Whitfield TH, Owen L, et al. Effects of yoga versus walking on mood, anxiety, and brain GABA levels: a randomized controlled MRS study. J Altern Complement Med. 2010;16(11):1145-1152. doi:10.1089/acm.2010.0007 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3111147/
    52. Kalyani BG, Venkatasubramanian G, Arasappa R, et al. Neurohemodynamic correlates of ‘OM’ chanting: A pilot functional magnetic resonance imaging study. Int J Yoga. 2011;4(1):3-6. doi:10.4103/0973-6131.78171 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3099099/
    53. Suchiang K, Sharma R. Dietary restriction regulates brain acetylcholinesterase in female mice as a function of age. Biogerontology. 2011 Dec;12(6):581-9. doi: 10.1007/s10522-011-9356-1. Epub 2011 Aug 26. PMID: 21870149. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/21870149/
    54. Armstrong M, Kerndt CC, Moore RA. Physiology, Baroreceptors. [Updated 2022 Mar 9]. In: StatPearls [Internet]. Treasure Island (FL): StatPearls Publishing; 2022 Jan-. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK538172/
    55. Mason H, Vandoni M, Debarbieri G, Codrons E, Ugargol V, Bernardi L. Cardiovascular and respiratory effect of yogic slow breathing in the yoga beginner: what is the best approach? Evid Based Complement Alternat Med. 2013;2013:743504. doi: 10.1155/2013/743504. Epub 2013 Apr 23. PMID: 23710236; PMCID: PMC3655580. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23710236/
    56. Mäkinen TM, Mäntysaari M, Pääkkönen T, Jokelainen J, Palinkas LA, Hassi J, Leppäluoto J, Tahvanainen K, Rintamäki H. Autonomic nervous function during whole-body cold exposure before and after cold acclimation. Aviat Space Environ Med. 2008 Sep;79(9):875-82. doi: 10.3357/asem.2235.2008. PMID: 18785356. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/18785356/
    57. Yuan PQ, Taché Y, Miampamba M, Yang H. Acute cold exposure induces vagally mediated Fos expression in gastric myenteric neurons in conscious rats. Am J Physiol Gastrointest Liver Physiol. 2001 Aug;281(2):G560-8. doi: 10.1152/ajpgi.2001.281.2.G560. PMID: 11447037; PMCID: PMC8086409. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/11447037/
    58. Homocysteine Studies Collaboration. Homocysteine and Risk of Ischemic Heart Disease and Stroke: A Meta-analysis. JAMA. 2002;288(16):2015–2022. doi:10.1001/jama.288.16.2015 https://jamanetwork.com/journals/jama/article-abstract/195433
    59. Woolf NJ, Butcher LL. Cholinergic systems mediate action from movement to higher consciousness. Behav Brain Res. 2011 Aug 10;221(2):488-98. doi: 10.1016/j.bbr.2009.12.046. Epub 2010 Jan 8. PMID: 20060422. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/20060422/
    60. Kaur S, Chhabra R, Nehru B. Ginkgo biloba extract attenuates hippocampal neuronal loss and cognitive dysfunction resulting from trimethyltin in mice. Phytomedicine. 2013 Jan 15;20(2):178-86. doi: 10.1016/j.phymed.2012.10.003. Epub 2012 Nov 21. PMID: 23177260. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23177260/
    61. Combination of Vitamin K2 and Phosphatidylcholine Inhibits Hepatocarcinogenesis via Mir-16 Regulating Ruicheng Yan*, Jianfei Luo, Fusheng Lin, Chao Hu, and Shiqiang Shen https://clinmedjournals.org/articles/jggr/journal-of-genetics-and-genome-research-jggr-5-037.php
    62. Cho E, Zeisel SH, Jacques P, et al. Dietary choline and betaine assessed by food-frequency questionnaire in relation to plasma total homocysteine concentration in the Framingham Offspring Study. Am J Clin Nutr. 2006;83(4):905-911. doi:10.1093/ajcn/83.4.905 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2430728/
    63. Zheng Y, Li Y, Rimm EB, et al. Dietary phosphatidylcholine and risk of all-cause and cardiovascular-specific mortality among US women and men. Am J Clin Nutr. 2016;104(1):173-180. doi:10.3945/ajcn.116.131771 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4919531/
    64. [Citicoline, Parkinson’s Disease, Adam D. Simmons MD, in Integrative Medicine (Fourth Edition), 2018, https://www.sciencedirect.com/topics/medicine-and-dentistry/citicoline.
    65. Kempson SA, Montrose MH. Osmotic regulation of renal betaine transport: transcription and beyond. Pflugers Arch. 2004 Dec;449(3):227-34. doi: 10.1007/s00424-004-1338-6. PMID: 15452713. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/15452713/
    66. Fioravanti M, Yanagi M. Cytidinediphosphocholine (CDP-choline) for cognitive and behavioural disturbances associated with chronic cerebral disorders in the elderly. Cochrane Database Syst Rev. 2005 Apr 18;(2):CD000269. doi: 10.1002/14651858.CD000269.pub3. PMID: 15846601. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/15106147/

    Avez-vous trouvé cet article intéressant ?

    Cliquez sur l'étoile de votre choix pour voter (de 1 à 5).

    Note moyenne : 5 / 5. Votes : 2

    Pouvez-vous partager cet article avec vos ami(e)s ?

    Merci de partager, votre aide est précieuse !

    Cet article pourrait intéresser vos proches, partagez-le !

    MessengerWhatsAppLinkedInPinterest

    🌿 Fondateur de Mes Bienfaits

    Entrepreneur dans le domaine de la santé, son parcours est celui d’un diplômé universitaire qui a décidé de repartir de zéro pour transformer sa passion en expertise professionnelle.

    Pour présenter l’information la plus fiable possible, il s’appuie sur de nombreuses sources reconnues : études scientifiques (essais contrôlés randomisés, méta-analyses, revues systématiques...), recommandations des institutions de santé, ouvrages des plus grands spécialistes, etc.

    🖋️ Article créé le , puis mis à jour le .
    Régulièrement révisé par notre équipe de spécialistes.

    Découvrir nos guides santé

    Pour continuer votre lecture, voici nos guides santé et bien-être les plus appréciés. Découvrez les bienfaits des plantes, remèdes et autres substances naturelles.

    Plantes médicinales

    Açaï - Acérola - Ail - Aloe vera - Artichaut - Ashwagandha - Astragale - Aubépine - Bacopa - Ballote - Boswellia - Bourrache - Cacao - Camomille allemande - Centella asiatica - Chaga - Chardon-marie - Chia - Chlorelle - Cordyceps - Costus - Cranberry - Curcuma - Damiana - Échinacée - Éleuthérocoque - Fenugrec - Garcinia - Gattilier - Ginkgo biloba - Ginseng - Goji - Grande camomille - Griffe de chat - Griffonia - Gymnema - Harpagophytum - Kelp - Kernza - Kinkéliba - Klamath - Konjac - Kudzu - Luzerne - Maca - Maitake - Mélisse - Millepertuis - Moringa - Mucuna - Ortie - Palmier nain - Passiflore - Psyllium - Reishi - Rhodiola - Safran - Schisandra - Shiitake - Sorgho - Spiruline - Thé vert - Thym - Tribulus - Valériane.

    Remèdes naturels

    Alimentation alcaline - Antidépresseurs naturels - Anti-inflammatoires naturels - Antihistaminiques naturels - Antipyrétiques naturels - Antispasmodiques naturels - Antivomitifs naturels - Anxiolytiques naturels - Aphtes - Aspirine naturelle - Candidose (candida albicans) - Constipation : remèdes naturels - Eczéma - Grippe - Histaminose - Laxatifs naturels - Nettoyer le foie - Nootropiques - Perméabilité intestinale (intestin qui fuit) - Plantes aphrodisiaques - Plantes diabète - Plantes digestion - Plantes immunitaires - Plantes migraine - Plantes pour dormir - Plantes pour maigrir - Réparation du cartilage - Rhume - Sarcopénie - Somnifères naturels - SOPK - Toux sèche - Variole du singe (Monkeypox) - Vessie hyperactive.

    Vitamines, minéraux et molécules

    Acide hyaluronique - Berbérine - Calcium - CBD - Charbon végétal - Choline - Coenzyme Q10 - Collagène - Cuivre - Cycloastragenol - Cynarine - DHEA - Eau - Fer - Fibres - Glutathion - Honokiol - Iode - Lactoferrine - Magnésium - Mélatonine - N-acétylcystéine - Oméga-3 - Potassium - Probiotiques - Ptérostilbène - Pycnogenol - Quercétine - Resvératrol - Sélénium - Sérotonine - Taurine - Vitamine A - Vitamine B12 - Vitamine C - Vitamine D - Vitamine E - Vitamine K - Zinc.

    Vous appréciez notre site ?

    🔔 Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir nos derniers articles et nos conseils santé (3 à 4 fois par mois) :

    En indiquant votre e-mail ci-dessus, vous consentez à recevoir nos bulletins périodiques par voie électronique. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée vous pouvez demander à accéder, faire rectifier ou supprimer vos informations. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.