Konjac, le fidèle ami du système digestif

Racine de konjac avec une partie coupée dont on voit l'intérieur jaune. Feuilles vertes à côté de la racine.
Konjac, le fidèle ami du système digestif
4.8 (4 vote[s])

Le Konjac est une plante originaire d’Asie. Elle est cultivée pour ses bienfaits sur la santé et ses racines sont généralement consommées dans de nombreux plats et préparations asiatiques. C’est l’aliment idéal pour les personnes qui ont l’intestin sensible.

Sommaire

Bienfaits, vertus et effets

Le Konjac est particulièrement connu dans les régimes minceur. L’AFSSA reconnaît que le glucomannane (substance active contenue dans le Konjac) contribue à la perte de poids, lorsqu’il est consommé dans le cadre d’un régime hypocalorique.

  • Son taux de calorie est proche de 0, il peut donc être consommé sans modération.
  • Il agit comme un pansement pour le système digestif, réduisant irritations et éléments toxiques.
  • Il a un effet coupe-faim et produit une sensation de satiété qui dure : fini le grignotage entre les repas !
  • Cela permet d’échapper à l’obsession de manger, favorisant la santé morale et renforçant d’autant plus le bien-être physique.
Voici un magasin où acheter → Konjac d’excellente qualité (95 % de glucomannane)
Produit très efficace grâce à sa très haute concentration en glucomannane qui permet d’obtenir tous les bienfaits de la plante. 100 % naturel, sans OGM et sans allergènes.

Il est également connu et utilisé pour ses autres qualités : il aide à combattre le cholestérol et à prévenir le diabète. Il soulage les constipations et les douleurs du systèmes digestifs. On le rencontre notamment sous forme de gélule pour les prescription médicales dans les cas de troubles du transit ou de sensations de faim. Il est également utilisé en phytothérapie. Vraiment, le Konjac apparaît comme l’aliment miracle. Notre connaissance des vertus qu’il possède et son pouvoir sur le corps ne semblent être limités que par le nombre de recherches sur le sujet. En conclusion, c’est le parfait assistant à un bon équilibre métabolique.

Le Konjac est aussi un remède surprenant : il est utilisé pour son effet apaisant lors de l’élaboration de tissus humains artificiels qui serviront à aider la peau des personnes brûlées à cicatriser. Il est même utilisé par certains laboratoires pharmaceutiques, sous forme liquide, pour empêcher la multiplication des bactéries lors de la fabrication de produits. Vous l’avez sûrement déjà essayé sans le savoir ! On rencontre aussi le Konjac dans les produits cosmétiques, pharmaceutiques et alimentaires, dans lesquels il est utilisé comme agent épaississant.

Résumé des bienfaits du konjac

Santé générale

  • Réduit le taux de mauvais cholestérol (LDL) (en réduisant l’absorption du cholestérol dans les intestins).
  • Réduit le taux de triglycérides dans le sang (l’effet est moins marqué chez les personnes diabétiques).
  • Réduit le taux de glycémie chez les personnes diabétiques ou obèses (aide les patients atteints de diabète de type 2 à contrôler leur glycémie).

Système digestif

  • Apaise les troubles digestifs.
  • Soulage les problèmes de constipation.
  • Alimente les bactéries de la flore intestinale qui convertissent les fibres en acides gras à chaîne courte.
  • Détox (absorbe les particules toxiques et indésirables, notamment les graisses et sucres, et les élimine par les voies naturelles).
  • Effet coupe-faim (semble réduire le taux de ghréline qui est une hormone contrôlant l’appétit).

Composition

  • 0 calorie, 0 gras, 100 % fibres solubles, 100% naturel (pas d’additif).
  • Favorise le transit intestinal.
  • Agent émulsifiant, épaississant et stabilisant : s’incorpore facilement à tous types de préparation.

Qu’est-ce que c’est ?

Le Konjac (Amorphophallus Konjac) est une plante d’origine asiatique, de la famille des aracées (« Araceae »), principalement connue pour l’utilisation de ses racines dans la culture gastronomique japonaise. Il peut être consommé tel quel mais on le rencontre aussi sous forme de produits dérivés : en bloc (« konnyaku »), en pâte (« shiratakis ») ou en poudre. Les compléments alimentaires le proposent sous forme d’extrait sec titré en glucomannane (principal principe actif du konjac).

À propos du Konjac

L’utilisation de la plante remonte à bien des siècles : la première mention de la plante (« manyou-shu ») date d’un manuscrit du VIe siècle. Au Xe siècle, « kon-nyaku » fait son entrée dans la plus vieille encyclopédie japonaise (« Wamei Ruijusho »). Son utilisation dans la littérature nippone se popularise à partir de ce moment. En 1846 fut publié un ouvrage intitulé Konnyaku Hyakusen, regroupant 100 recettes à base de konnyaku. Aujourd’hui encore, de nombreuses familles japonaises les cuisinent. En 1858, l’aliment miracle fait son entrée sur la scène internationale : des exilés japonais popularisent l’utilisation du Konjac à Hawaï.

Dans certaines parties du monde, il est appelé la « racine pied d’éléphant », en hommage à son rhizome tubéreux démesurément grand (0 à 80 cm de circonférence, jusqu’à 3/4 kg). La plante est aussi appelée le « Palmier-serpent » ou « Palmier-léopard » pour la texture écailleuse et marbrée de ses tiges. On lui trouve aussi le nom de « Langue du diable ».

Plus de 130 espèces différentes de Konjac ont été cataloguées jusqu’à présent. Le Konjac atteint en moyenne 1 m à 1,5 m de hauteur. Chacune de ses tiges possède une unique feuille. En Chine, le Konjac est utilisé comme plante médicinale. On le trouve sous les noms de « moyu » ou « juruo ».

Voici un magasin où acheter → Konjac d’excellente qualité (95 % de glucomannane)
Produit très efficace grâce à sa très haute concentration en glucomannane qui permet d’obtenir tous les bienfaits de la plante. 100 % naturel, sans OGM et sans allergènes.

Composition

Le tubercule de Konjac est composé à 70 % de fibres solubles et à 30 % d’eau. Il possède un nombre infime (proche de 0) de calorie. La substance chimique de la fibre du Konjac porte le nom de Glucomannane. Elle est constituée de glucose et de mannose qui forment un gel capable de retenir l’équivalent de cent fois son poids, faisant du Konjac un des agents les plus visqueux et denses qui soit. Sa texture gélatineuse absorbe facilement les graisses et les sucres dans le corps.

Posologie, dosage

Le Konjac peut être ajouté dans toutes vos préparations culinaires ou boissons, généralement à raison de quelques grammes par kilos de préparation. Vous pouvez en mettre dans vos viandes, vos yaourts, vos desserts, vos pains, vos smoothies, etc. Son utilisation n’est limitée que par votre créativité. Il existe d’ailleurs du konjac sous forme de nouilles, de riz, etc.

L’utilisation de gélules de konjac est une excellente solution pour s’assurer d’un apport suffisant en glucomannanes. Pour profiter des bienfaits qu’offre cette plante, c’est une excellente solution. À condition, bien sûr, d’acheter un produit de qualité suffisamment dosé. En fonction des effets recherchés (perte de poids, régulation du cholestérol, diabète), il est conseillé de consommer entre 2 g et 4 g de glucomannane par jour environ. Suivez les instructions du vendeur.

  • Perte de poids : Entre 2 g et 4 g par jour en plusieurs prises avant les repas.
  • Régulation du cholestérol : 4 g par jour.
  • Contrôle diabète : 4 g par jour.

Au sein de l’Union européenne, le konjac s’est vu attribué le code E425, certifiant que la substance peut être utilisée comme additif alimentaire.

Contre-indications / dangers

Une consommation excessive de konjac pourrait provoquer de petits ballonnements chez l’adulte, des flatulences et des selles molles (voire la diarrhée). En revanche, chez l’enfant, qui possède un estomac plus petit, le konjac peut se révéler dangereux pour la santé s’il est ingéré en grande quantité. En effet, au début des années 2000, quand sa consommation sous forme de bonbons gélatineux était largement répandue, le Konjac a fait la Une des journaux avec des cas d’enfants morts suite à une ingestion excessive de bonbons contenant la substance. Les bonbons gonflaient dans la gorge ou l’œsophage sous l’effet de la salive, entraînant une suffocation. Depuis lors, l’utilisation du glucomannane dans les préparations a été réglementée. Le 27 mars 2002, la Commission a adopté une décision (2002/247/CE) (1) suspendant la mise sur le marché et l’importation de confiseries gélifiées contenant l’additif alimentaire E 425 konjac.

Il est conseillé à toute personne sous traitement médicale de parler à son médecin avant de commencer la prise de Konjac. Il est notamment recommandé d’attendre 2h après la prise de médicament, car le glucomannane présent dans le konjac pourrait emprisonner les vitamines et les minéraux (comme le ferait tout autre type de fibres solubles). Si vous avez le diabète de type 2 et que vous prenez des médicaments hypoglycémiants, soyez particulièrement prudent avec le konjac, faute de quoi votre glycémie pourrait descendre trop bas.

Où acheter le Konjac ?

Faites attention à la qualité du konjac que vous achetez, au risque de ne pas pouvoir profiter des bienfaits de la plante. Achetez absolument un produit de grande qualité. De nombreux fabricants n’hésitent pas à couper le konjac avec d’autres substances indésirables. De même, le konjac proposé par un grand nombre de marchands est irradié, un procédé néfaste qui détruit la majorité des propriétés bénéfiques de la plante.

Voici un magasin où acheter → Konjac d’excellente qualité (95 % de glucomannane)
Produit très efficace grâce à sa très haute concentration, exceptionnellement riche en glucomannane, qui permet d’obtenir tous les bienfaits de la plante. 100 % naturel, sans OGM et sans allergènes.

Sources

Note : les liens ne sont pas mis à jour continuellement. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Merci de nous en informer si vous constatez ce problème.

  • Birketvedt GS, Shimshi M, Erling T, Florholmen J. Experiences with three different fiber supplements in weight reduction. Med Sci Monit. 2005 Jan;11(1):PI5-8. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15614200.
  • Keithley J, Swanson B. Glucomannan and obesity: a critical review. Altern Ther Health Med. 2005 Nov-Dec;11(6):30-4. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16320857.
  • Sood N, Baker WL, Coleman CI. Effect of glucomannan on plasma lipid and glucose concentrations, body weight, and blood pressure: systematic review and meta-analysis. Am J Clin Nutr. 2008 Oct;88(4):1167-75. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18842808.
  • Chearskul S, Kriengsinyos W, Kooptiwut S, Sangurai S, Onreabroi S, Churintaraphan M, Semprasert N, Nitiyanant W. Immediate and long-term effects of glucomannan on total ghrelin and leptin in type 2 diabetes mellitus. Diabetes Res Clin Pract. 2009 Feb;83(2):e40-2. doi: 10.1016/j.diabres.2008.11.014. Epub 2008 Dec 23. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19108925.
  • Hsiao-Ling Chen, Han-Chung Cheng, Wen-Tsu Wu, Yann-Jiu Liu & Su-Yuan Liu (2008). Supplementation of Konjac Glucomannan into a Low-Fiber Chinese Diet Promoted Bowel Movement and Improved Colonic Ecology in Constipated Adults: A Placebo-Controlled, Diet-Controlled Trial. Journal of the American College of Nutrition, 27:1, 102-108, DOI: 10.1080/07315724.2008.10719681. https://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/07315724.2008.10719681.
  • Huang CY, Zhang MY, Peng SS, Hong JR, Wang X, Jiang HJ, Zhang FL, Bai YX, Liang JZ, Yu YR, et al. Effect of Konjac food on blood glucose level in patients with diabetes. Biomed Environ Sci. 1990 Jun;3(2):123-31. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1966003.
  • Walsh DE, Yaghoubian V, Behforooz A. Effect of glucomannan on obese patients: a clinical study. Int J Obes. 1984;8(4):289-93. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/6096282.
  • Re-evaluation of konjac gum (E 425 i) and konjac glucomannan (E 425 ii) as food additives. European Food Safety Authority, 2017. DOI:
    10.2903/j.efsa.2017.4864. EFSA Journal 2017;15(6):4864. https://www.efsa.europa.eu/en/efsajournal/pub/4864.
  • Proposition de directive du Parlement européen et du Conseil modifiant la directive 95/2/CE en ce qui concerne les conditions d’utilisation de l’additif alimentaire E 425 konjac /* COM/2002/0451 final – COD 2002/0201 */. Journal officiel n° 331 E du 31/12/2002 p. 0124 – 0125. https://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/HTML/?uri=CELEX:52002PC0451&from=ga.
  • Konjac anti-kilos de Anne Dufour et Carole Garnier.
  • Monographie: Glucomannane – Capsule. Santé Canada. 2010-05-11. http://webprod.hc-sc.gc.ca/nhpid-bdipsn/monoReq.do?id=104&lang=fra.
Article validé par notre équipe de spécialistes de la santé.

À lire sur Mes Bienfaits

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


J’accepte de recevoir la newsletter. Je pourrai me désinscrire à tout moment.