Coenzyme Q10 (ubiquinol), pour protéger son système cardiovasculaire

4.5
(4)

La coenzyme Q10 est un composé naturellement présent dans l’organisme. Il s’agit d’un puissant antioxydant qui joue le rôle d’une vitamine. En effet, elle est essentielle dans tous les processus de production de l’énergie dans les cellules et les tissus. En d’autres termes, la coenzyme Q10 est essentielle au bon fonctionnement de l’organisme. La coenzyme Q10 est notamment utilisée pour son efficacité contre l’hypertension artérielle, la migraine et de nombreuses autres pathologies.

Dans cet article, nous allons parler des différentes formes de la coenzyme Q10, de ses mécanismes d’action, de ses propriétés ainsi que de ses posologies.

Aliments riches en coenzyme 10 (ubiquinol) : saumon, noix, brocolis, avocats, épinards, etc.

Coenzyme Q10 : sa synthèse dans l’organisme et ses mécanismes d‘action

La coenzyme Q10 est un composé essentiel au bon fonctionnement de l’organisme. Synthétisée par l’organisme, elle est présente dans tous les tissus d’où son appellation ubiquinone (qui vient d’ubiquité ou omniprésence). Présente principalement dans la membrane des mitochondries, la coenzyme Q10, ou la CoQ10, possède une structure chimique proche de la vitamine K et est essentielle dans la production de l’énergie nécessaire aux cellules.

Découverte, identifiée et isolée en 1955 aux Etats-Unis, la coenzyme Q10 n’a été utilisée pour ses propriétés thérapeutiques qu’en 1960 par les Japonais après avoir constaté l’existence d’une relation entre une insuffisance cardiaque congestive et des taux faibles en coenzyme Q10. Pendant cette période, il a également été constaté que les personnes atteintes de cancer présentaient des faibles taux de cette coenzyme.

En 1978, le scientifique Peter Mitchell découvre son rôle dans la production de l’énergie et obtient le prix Nobel de Chimie. En effet, l’action de la coenzyme Q10 dans l’organisme consiste à transformer l’énergie apportée par l’alimentation en une énergie utilisable par les cellules, en assurant la chaîne de transfert des électrons au niveau des mitochondries. C’est pourquoi elle est présente en majorité dans les tissus de l’organisme qui contiennent le plus de mitochondries, autrement dit, qui consomment le plus d’énergie, à savoir le cœur, le cerveau, les muscles, le foie et le système immunitaire.

La CoQ10 est au centre de l’intérêt de la communauté scientifique en raison de ses diverses indications et propriétés et de plus en plus de recherches sont réalisées pour évaluer les effets de cette molécule.

Les formes de la coenzyme Q10 : ubiquinol VS ubiquinone

Dans l’organisme, il existe deux formes de coenzyme Q10 : l’ubiquinol et l’ubiquinone.

L’ubiquinone (aussi appelée ubidécarénone) est la forme oxydée qui nécessite des réactions enzymatiques pour se transformer en forme active, l’ubiquinol, la principale responsable des propriétés antioxydantes de la coenzyme Q10 [1].

L’ubiquinol, la forme réduite, est ainsi considérée comme la meilleure forme de coenzyme Q10. En effet, elle est plus facilement assimilable par l’organisme que l’ubiquinone et elle est directement active. Dans le sang, 98% de la CoQ10 est d’ailleurs sous la forme ubiquinol. Ce taux diminue avec l’âge en raison notamment du stress oxydatif et de la diminution de la conversion entre les deux formes.

Bienfaits, vertus et effets de la coenzyme Q10

La coenzyme Q10 est une molécule qui suscite de plus en plus l’intérêt de la communauté scientifique en raison de ses propriétés antioxydantes et thérapeutiques dans de nombreux domaines. Elle intervient dans tous les cycles de production d’énergie au niveau des cellules et dans la neutralisation des radicaux libres.

Utilisée en complément alimentaire, la coenzyme Q10 possède des vertus confirmées par des études cliniques que nous allons aborder dans cette section. Mais avant cela, nous allons d’abord montrer un aperçu global de ses bienfaits avant de détailler chaque propriété, appuyée par des études scientifiques.

Aperçu des bienfaits

Protège le système cardiovasculaire (+ diminue le cholestérol)

  • Amélioration de la santé cardiaque notamment chez les insuffisants cardiaques ;
  • Réduction des symptômes de la cardiomyopathie dilatée de l’enfant ;
  • Réduction du taux de mortalité et amélioration de la qualité de vie des insuffisants cardiaques ;
  • Diminution du taux de cholestérol.

Réduit l’hypertension

  • Réduction de la pression artérielle chez des patients hypertendus ;
  • Réduction de la pression diastolique et systolique.

Diminue les effets secondaires des statines

  • Diminution des effets indésirables des statines dont la fatigue et des douleurs musculaires ;
  • Amélioration de la qualité de vie chez les patients prenant des statines ;
  • Amélioration de la fonction cardiaque chez les personnes sous statines.

Traite l’infertilité

  • Amélioration de la motilité et du nombre de spermatozoïdes ;
  • Réduction du stress oxydatif ;
  • Amélioration du taux de réussite de FIV et du nombre d’embryons de qualité.

Réduit le diabète de type 2

  • Réduction de la glycémie ;
  • Réduction de la résistance à l’insuline et protection des cellules pancréatiques ;
  • Réduction des complications liées au diabète.

Combat certaines maladies et troubles

  • Lutte contre la fibromyalgie ;
  • Combat la sclérose en plaques ;
  • Améliore la maladie de La Peyronie ;
  • Lutte contre la dépression ;
  • Ralentit la maladie de Parkinson ;
  • Lutte contre le syndrome de fatigue chronique ;
  • Réduit les symptômes des troubles mitochondriaux ;
  • Réduit les effets secondaires de la chimiothérapie ;
  • Réduit les migraines.

Prend soin de l’organisme

  • Possède une action anti-inflammatoire ;
  • Possède une action antioxydante ;
  • Protège de la perte musculaire ;
  • Réduit l’inflammation des gencives et la sécheresse buccale ;
  • Protège la peau ;
  • Protège le foie ;
  • Améliore les performances athlétiques.

Spécifique femme

  • Favorise la grossesse ;
  • Combat l’aménorrhée.
Ubiquinol (coenzyme Q10) : boite de compléments alimentaires (gélules) de la marque française Dynveo sur fond blanc. La mention acheter est sur fond vert, en bas de l'image.Vous recherchez le meilleur produit ? Voici un vendeur sérieux : voir le produit. Il s’agit de la forme active de la coenzyme (ubiquinol). Leur formule est pure et microencapsulée, ce qui permet à la molécule d’être hautement biodisponible et stable. C’est également l’une des seules formules à pouvoir convenir aux personnes végétaliennes.

Détails des bienfaits

► Protège le système cardiovasculaire (+ diminue le cholestérol)

Gros plan sur la poitrine d'un homme en chemise bleue. Il pose sa main sur son cœur et semble avoir un problème cardiovasculaire car sa main est crispée.La coenzyme Q10 améliore la santé cardiaque et protège le système cardiovasculaire. C’est le résultat d’une étude menée sur des insuffisants cardiaques. En effet, l’administration de 450 à 900 mg / jour d’ubiquinol a significativement amélioré la fonction cardiaque et les symptômes de l’insuffisance cardiaque [2]. Des études ont également démontré que la coenzyme Q10 réduit également le taux d’hospitalisations liées à l’insuffisance cardiaque et aussi le taux de mortalité de 43 % [3, 4].

De même, chez les enfants atteints de cardiomyopathie dilatée (CMD), l’administration de 10 mg / kg / jour de CoQ10 sous sa forme ubiquinol a réduit les symptômes (fatigue et difficulté respiratoire) et a amélioré la fonction cardiaque [5].

Au même titre, l’administration de la coenzyme Q10 trois jours après une crise cardiaque a permis de réduire les douleurs cardiaques, les battements irréguliers et la fréquence de nouvelles crises [6].

D’autre part, la coenzyme Q10 et notamment dans sa forme ubiquinol semble réduire les taux du cholestérol total et LDL (mauvais cholestérol) [7, 8].

► Réduit l’hypertension

Chez les personnes souffrant d’hypertension, la coenzyme Q10 réduit la pression artérielle. Ce sont les résultats de plusieurs études réalisées sur soit des patients soit des athlètes en bonne santé. En effet, une supplémentation de 11 jours pendant laquelle des athlètes ont reçu 600 mg de CoQ10 quotidiennement a permis de réduire la pression artérielle [9].

D’autre part, de nombreuses études réalisées sur plus de 200 patients souffrant d’hypertension ont démontré l’efficacité de la coenzyme Q10 dans la réduction de la pression artérielle, systolique et diastolique [10, 11].

► Diminue les effets secondaires des statines

Les statines sont des médicaments utilisés pour baisser la cholestérolémie. Les principaux effets secondaires des statines sont des lésions musculaires qui provoquent faiblesse, douleurs et fatigue. On suggère que ces effets secondaires sont dus à des faibles taux de coenzyme Q10 [12] dont la production est bloquée par ces médicaments hypolipémiants.

En effet, l’administration quotidienne de 100 mg / jour de CoQ10 à des patients prenant des statines a diminué les douleurs musculaires et a amélioré leur qualité de vie [13]. D’autre part, elle améliore également la force musculaire chez les athlètes [14] et la fonction cardiaque chez des patients sous statines [15].

► Traite l’infertilité

Chez les hommes, la coenzyme Q10 joue un rôle important dans la protection des spermatozoïdes contre l’oxydation et dans l’apport de l’énergie nécessaire à leur motilité. Autrement dit, la coenzyme Q10 améliore la qualité (morphologie et motilité) des spermatozoïdes [16]. Plusieurs études ont confirmé les bienfaits de la coenzyme Q10 sur la motilité et le nombre des spermatozoïdes [17], sur l’amélioration des taux de fécondation in vitro et la réduction du stress oxydatif [18].

Chez les femmes atteintes d’une insuffisance ovarienne caractérisée par une réduction de la quantité et de la qualité des ovocytes, l’administration de la coenzyme Q10 a permis d’améliorer les taux de réussite des FIV ainsi que le nombre d’embryons de qualité [19].

► Réduit le diabète de type 2

La coenzyme Q10 peut réduire la glycémie en améliorant la résistance à l’insuline et en protégeant les cellules bêta, sécrétrices de l’insuline. Cela suggère son efficacité dans le traitement du diabète de type 2. En effet, ces résultats ont été obtenus à partir de plusieurs études réalisées pour évaluer les effets de l’administration de faibles doses de coenzyme Q10 (inférieur à 200 mg / jour) [20, 21].

D’autre part, la coenzyme Q10 peut réduire les complications liées au diabète. En effet, l’administration de 400 mg / jour de CoQ10 a permis d’améliorer les fonctions nerveuses et les symptômes des neuropathies diabétiques, une des complications du diabète [22].

► Réduit les symptômes des troubles mitochondriaux

Les maladies mitochondriales sont un groupe de troubles causés par les mitochondries qui ne fonctionnent pas correctement. La CoQ10 améliore les symptômes des troubles mitochondriaux, notamment une mauvaise fonction nerveuse, une faiblesse musculaire, des tremblements, une incapacité à faire de l’exercice, des crampes et une raideur musculaire [23, 24, 25].

► Favorise la grossesse

La prééclampsie est une pression artérielle élevée pendant la grossesse, avec gonflement des mains et des pieds. Les femmes qui prenaient 200 mg / jour de CoQ10 20 semaines avant l’accouchement présentaient un risque réduit de 20% de développer une prééclampsie. Une autre étude de 197 femmes a trouvé un risque réduit de 44% de développer une prééclampsie [26].

► Possède une action anti-inflammatoire

La CoQ10 réduit les niveaux de molécules inflammatoires, y compris la CRP et le TNF-α . Ces substances inflammatoires sont liées aux maladies cardiaques et au diabète [27, 28].

Dans une étude portant sur 60 diabétiques, la CoQ10 a réduit les taux de cytokine pro-inflammatoire IL-6 [29]. Une autre revue de 17 études et 811 personnes a révélé que la CoQ10 réduisait la CRP, l’IL-6 et le TNF-α [27]. La CoQ10 peut réduire l’inflammation en réduisant la production de NF-κB . NF-κB est une protéine qui contrôle les gènes responsables de la production de composés inflammatoires.

► Lutte contre la fibromyalgie

Femme heureuse debout sur un rocher, les bras levés face à la nature montagneuse et au ciel dégagé.La fibromyalgie est caractérisée par une distribution modifiée de la CoQ10 dans le corps et un stress oxydatif accru. Les taux de CoQ10 peuvent être élevés dans le sang, mais faibles dans les cellules immunitaires. La supplémentation peut augmenter les niveaux de CoQ10 dans les cellules immunitaires, ce qui les protège et réduit le stress oxydatif [30].

Dans plusieurs études, la supplémentation en CoQ10 (100 à 300 mg / jour) a amélioré les symptômes de fatigue, de douleur, de maux de tête et de dépression. La supplémentation a également réduit l’inflammation et amélioré la fonction mitochondriale [31-35].

► Protège de la perte musculaire

Les dystrophies musculaires sont un groupe de troubles génétiques qui provoquent une fonte musculaire (sarcopénie), une faiblesse, des difficultés respiratoires et un mauvais équilibre.

Dans deux études portant sur 27 personnes atteintes de dystrophies musculaires, 100 mg de CoQ10 par jour ont amélioré leur capacité à marcher et à faire de l’exercice et réduit leur fatigue [36].

► Combat la sclérose en plaques

Dans deux études de 12 semaines portant sur 93 personnes atteintes de sclérose en plaques, 500 mg / jour de CoQ10 ont amélioré les symptômes de fatigue et de dépression et réduit l’inflammation [37, 38].

► Réduit les effets secondaires de la chimiothérapie

Une classe de médicaments chimiothérapeutiques appelés anthracyclines (doxorubicine, daunorubicine et aclarubicine) endommage les mitochondries du cœur. La CoQ10 protège justement ces mitochondries [39, 40]. Une revue de 6 études a d’ailleurs confirmé ces bienfaits en montrant que la CoQ10 protégeait contre les dommages au cœur et au foie pendant la chimiothérapie [41].

Par ailleurs, dans une étude portant sur 81 personnes ayant subi une chirurgie du mélanome, celles qui prenaient de la CoQ10 (400 mg / jour) en plus du médicament anticancéreux étaient 13 fois moins susceptibles de voir le cancer se propager par rapport aux médicaments anticancéreux pris seuls. Le groupe CoQ10 avait également une meilleure humeur et un meilleur niveau d’énergie [42].

Chez le rat, la CoQ10 protège les reins des dommages dus à la doxorubicine sans nuire à son efficacité. De plus, les souris ayant reçu de la CoQ10 ont vécu plus longtemps après avoir été exposées à la doxorubicine [43-45].

► Améliore la maladie de La Peyronie

Jambes qui s’entremêlent sous une couette dans un litLa maladie de La Peyronie (MP) est une maladie dans laquelle du tissu cicatriciel s’accumule dans le pénis, provoquant une courbure, une dysfonction érectile et des rapports sexuels douloureux.

Dans un essai clinique portant sur 186 personnes atteintes de cette maladie, 300 mg / jour de CoQ10 ont réduit le tissu cicatriciel, la courbure du pénis et amélioré la fonction érectile [46].

► Lutte contre la dépression

Chez l’Homme, une étude portant sur 18 personnes souffrant de dépression a révélé que 400 à 800 mg / jour de CoQ10 pendant 4 semaines réduisaient la gravité de la dépression et amélioraient les symptômes de tristesse, de fatigue et de difficulté à se concentrer [47].

Une autre étude de 8 semaines portant sur 69 personnes atteintes de dépression bipolaire a révélé que la prise de 200 mg / jour de CoQ10 améliore les symptômes de la dépression, notamment la fatigue et la difficulté à se concentrer [48].

Par ailleurs, des études chez la souris révèlent que les mitochondries ne fonctionnent pas correctement lorsqu’elles sont atteintes de dépression. La CoQ10 réduit ainsi les symptômes de la dépression et des hormones de stress chez le rat [49-51].

► Ralentit la maladie de Parkinson

Dans la maladie de Parkinson, les neurones dopaminergiques sont détruits. La dopamine est importante pour le mouvement, l’apprentissage et les sentiments de récompense. Les taux de CoQ10 sont plus faibles dans les mitochondries des personnes atteintes de la maladie de Parkinson précoce [52-54].

Un essai portant sur 80 personnes atteintes de la maladie de Parkinson au stade précoce a révélé que la prise de 300 mg, 600 mg ou 1 200 mg par jour pendant 16 mois ralentissait le déclin des fonctions mentales et physiques. Le plus grand bénéfice a été observé dans le groupe prenant 1 200 mg de CoQ10 par jour [55].

► Réduit l’inflammation des gencives et la sécheresse buccale

La CoQ10 a réduit l’inflammation des gencives chez 30 personnes atteintes d’une maladie des gencives [56]. Lorsqu’elle est appliquée directement sur les gencives, la CoQ10 améliore la santé des gencives et réduit les saignements [57].

Par ailleurs, on pense que la sécheresse de la bouche est en partie causée par une production réduite de salive. La supplémentation en CoQ10 a augmenté la production de salive dans une étude portant sur 66 personnes ayant la bouche sèche [58].

► Protège la peau

Les rayons UV du soleil provoquent des dommages causés par les radicaux libres dans la peau, entraînant des rides. La CoQ10 appliquée sur la peau diminue les radicaux libres et l’inflammation en plus d’augmenter les niveaux d’antioxydants. Par ailleurs, elle réduit également la profondeur des rides, diminue le stress oxydatif et les dommages à l’ADN dus aux rayons UV [59-62].

► Protège le foie

La stéatose hépatique non alcoolique est une maladie hépatique qui implique une inflammation chronique du foie. La prise de 100 mg a diminué les enzymes hépatiques (enzymes AST et gamma GT) et les marqueurs de l’inflammation dans une étude de 12 semaines portant sur 41 personnes atteintes de ce trouble [63].

► Réduit les migraines

Femme stressée au travail. Elle se tient le front, assise devant son travail à accomplir.Les niveaux de CoQ10 sont souvent plus faibles chez les personnes souffrant de migraines [64].

Dans plusieurs études, la CoQ10 (100 à 300 mg / jour) a réduit la durée, la fréquence et la gravité des migraines. Dans une étude, 150 mg / jour ont réduit le nombre de migraines de plus de 50% après 3 mois [65-67].

► Possède une action antioxydante

L’ubiquinol offre de puissants effets antioxydants en protégeant les membranes cellulaires et mitochondriales [68, 39]. De plus, il stimule d’autres enzymes antioxydantes importantes telles que la glutathion peroxydase, la superoxyde dismutase et la catalase [70, 7].

Par ailleurs, la CoQ10 aide à empêcher l’oxydation de certaines lipoprotéines (LDL) plus efficacement que les antioxydants bêta-carotène et vitamine E [71, 72].

Enfin, l’ubiquinol protège également du stress oxydatif lié à l’exercice physique. Chez les athlètes effectuant un exercice intense, l’ubiquinol a empêché la baisse des taux de CoQ10, augmenté les antioxydants dans le sang et réduit le stress oxydatif dans les cellules immunitaires [73].

► Lutte contre le syndrome de fatigue chronique

Les personnes atteintes du syndrome de fatigue chronique (SFC), également appelé encéphalomyélite myalgique (EM), ont souvent de faibles niveaux de CoQ10, ce qui peut expliquer le manque d’énergie qu’elles éprouvent constamment.

Dans deux études portant sur 63 personnes atteintes de SFC, la prise d’ubiquinol pendant 8 semaines a amélioré la fonction mentale, l’humeur, les niveaux d’énergie et la qualité du sommeil [74].

► Améliore les performances athlétiques

Chez les athlètes olympiques, l’ubiquinol (300 mg / jour) a amélioré les performances physiques après 6 semaines [75]. Chez la souris, l’ubiquinol a augmenté de 15% la durée de fonctionnement jusqu’à l’épuisement [76].

► Combat l’aménorrhée

L’aménorrhée est un manque de menstruation chez les femmes en âge de procréer, généralement défini comme manquant au moins trois périodes consécutives. Elle peut être causée par de faibles taux d’hormones de reproduction, y compris l’hormone folliculo-stimulante (FSH) et l’hormone lutéinisante (LH) [77].

Chez les femmes présentant une aménorrhée, 150 mg / jour d’ubiquinol ont augmenté les taux de FSH et de LH [78].

Sources alimentaires de coenzyme Q10

La coenzyme Q10 est une molécule synthétisée naturellement par l’organisme. Cette synthèse a tendance à diminuer avec l’âge. Cependant, son apport extérieur est assuré par plusieurs sources alimentaires dont les principales sont [79, 80] :

  • Les huiles : l’huile de colza est très riche en coenzyme Q10 (10 mg / 100 ml)
  • Les viandes : le porc avec 3,3 mg / 100g, le bœuf à hauteur de 2,6 mg / 100g et le poulet qui contient 1,7 mg / 100g. Les parties les plus riches sont le cœur et le foie.
  • Les poissons : notamment les poissons gras comme le hareng (2,7 mg / 100g), la truite et les sardines.
  • Les oléagineux : cacahuètes et pistaches avec respectivement 1,6 mg et 1,2 mg dans 100 g.

🥦 Bien qu’ils soient moins riches que les sources citées ci-dessus, d’autres aliments peuvent également être considérés comme des sources de coenzyme Q10, dont : le brocoli, les choux-fleurs, les oranges, les framboises, les œufs, les graines de sésame et le soja.

Sous quelles formes trouve-t-on la CoQ10 sur le marché ?

En fonction des indications, la coenzyme Q10 est conditionnée et présentée sous différentes formes galéniques. Ainsi, pour améliorer la santé cardiaque ou pour réduire les effets secondaires des statines, la forme gélule ou capsule est recommandée. Les formes crème ou sérum sont recommandées quant à elles pour les soins de la peau (cosmétique).

La coenzyme Q10 est également présente sous la forme de poudre et d’ampoules.

Où acheter de la CoQ10 de qualité ?

Il est possible d’acheter de la coenzyme Q10 en pharmacie, sur Internet ou dans certaines boutiques santé. Mais comme toujours, soyez attentifs à la qualité que vous achetez. Si la coenzyme est une molécule sure lorsqu’elle est pure, certains vendeurs ne se privent pas de la mélanger avec des excipients nocifs pour la santé.

Par ailleurs, nous venons de le voir, les compléments alimentaires à base de coenzyme Q10 se présentent sous deux formes : l’ubiquinone et l’ubiquinol. Préférez toujours les suppléments qui correspondent à la forme ubiquinol, plus active et bien plus assimilable par l’organisme.

Vous êtes nombreux à nous demander où acheter cette molécule. Nous vous suggérons ce vendeur sérieux : voir le produit car nous sommes convaincus de sa qualité.

Ubiquinol (coenzyme Q10) : boite de compléments alimentaires (gélules) de la marque française Dynveo sur fond blanc. La mention acheter est sur fond vert, en bas de l'image.Il s’agit de la forme active de la coenzyme (ubiquinol). De plus, leur formule est pure et naturellement produite à base de fermentation de levure. Le plus de ce produit est la micro-encapsulation qui permet à la molécule d’être hautement biodisponible et stable comparé aux autres produits sur le marché. C’est également l’une des seules formules à ne contenir que des ingrédients d’origine végétale et de pouvoir convenir aux personnes végétaliennes.

Posologie de la coenzyme q10 (ubiquinol)

💊 Dans la plupart des études réalisées, notamment dans le traitement des maladies cardiovasculaires, l’hypertension ou le diabète, le dosage utilisé était de 100 à 300 mg de coenzyme Q10 (ubiquinol) divisé en 2 prises quotidiennes [4, 11, 20].

Soyez prudent, le dosage dépend de l’indication à traiter. Dans le cas de l’hypertension, votre médecin pourra déterminer avec précision la dose à consommer, demandez lui son avis avant de vous automédiquer.

Par ailleurs, il est conseillé avant d’entamer une cure à base de coenzyme Q10 de suivre les indications du vendeur, car les dosages varient en fonction des indications et également des titrages en substances actives.

Effets indésirables

✔️ Les suppléments à base de coenzyme Q10 sont généralement sûrs et bien tolérés, même à des doses relativement hautes (jusqu’à 2400 mg par jour) [81].

Les effets indésirables sont généralement rares et s’ils surviennent, ils sont relativement modérés et peuvent inclure : des maux d’estomac, des diarrhées, des nausées, la perte d’appétit ou des migraines.

Contre-indications et dangers

❌ La coenzyme Q10 en complément alimentaire est contre-indiquée chez les femmes enceintes et allaitantes ainsi que chez les enfants (sauf avis médical). Les personnes qui suivent un traitement anticoagulant et béta bloquant doivent consulter un médecin avant toute supplémentation.

Au même titre, la coenzyme Q10 peut causer une diminution de l’insuline et une interférence avec un traitement anti-diabétique est possible, il est donc conseillé de consulter un médecin avant d’entamer une cure.

Chez les personnes hypertendues sous traitement, la prise de la coenzyme Q10 peut entraîner une diminution de la pression artérielle ce qui peut interférer avec la prise de médicaments. Il est donc conseillé de prendre conseil auprès d’un professionnel avant le début d’une cure.

Avis sur la CoQ10

Nous avons parcouru les sites spécialisés dans le but d’obtenir l’avis et le retour d’expériences des consommateurs de la coenzyme Q10. Les avis étaient quasi unanimes pour louer les bénéfices de la CoQ10 notamment dans la réduction des douleurs musculaires et de la fatigue liées à la prise de statines.

Certains consommateurs ont observé des effets positifs sur leur santé cardiaque après quelques semaines de prise du produit. De l’avis général, la coenzyme Q10 est efficace, bien tolérée et donne d’excellents résultats.

Par ailleurs, les produits à base de coenzyme Q10 sont reconnus par la communauté scientifique comme efficaces contre les effets secondaires des statines.

Pour vous faire votre propre opinion, nous vous invitons à parcourir les différentes pages et sites spécialisés notamment les forums et boutiques en ligne où sont vendus ces produits.

Association avec des plantes ou des molécules

La coenzyme Q10 est souvent associée à d’autres molécules ou plantes médicinales dans le but d’obtenir un effet synergique. Quelles sont ces associations ? Quelles sont leurs indications ? Voici les principales associations de la coenzyme Q10 :

Coenzyme Q10 et vitamine E

La vitamine E est un puissant antioxydant. L’association coenzyme Q10 + vitamine E favorise la neutralisation des radicaux libres et lutte contre le stress oxydatif. Elle favorise également un bon fonctionnement du système cardiovasculaire et est indiquée pour les patients atteints d’hypertension. Elle est généralement présentée sous forme de gélules.

Coenzyme Q10 et oméga-3

L’association coenzyme Q10 avec les acides gras de type oméga-3 a des effets bénéfiques sur les paramètres lipidiques et non lipidiques liés aux effets secondaires des statines. C’est ce que suggère une étude [82] qui a pour but d’évaluer l’effet de cette association chez des personnes suivant un traitement aux statines. D’autre part, cette association favorise un bon fonctionnement du système cardiovasculaire.

Coenzyme Q10 et collagène

Le collagène est une protéine utilisée en cosmétique pour ses vertus reconnues dans les soins de la peau. L’association coenzyme Q10 et collagène est un excellent allié pour améliorer la densité du derme, réduire les rides et procurer à la peau sa douceur [83].

Coenzyme Q10 et levure de riz rouge (statine)

La levure de riz rouge contient la monacoline K qui est une statine naturelle efficace dans le maintien d’une cholestérolémie normale et identique à la lovastatine, médicament utilisé dans la même indication. Le taux de coenzyme Q10 diminue avec l’âge mais également chez les personnes sous statines. Cette association, coenzyme Q10 et levure de riz rouge est une excellente alliance contre les effets indésirables liés aux statines, notamment les myopathies et les fatigues musculaires [84].

Coenzyme Q10 et magnésium

L’association coenzyme Q10 et magnésium a pour indication de réduire la fatigue et de booster le tonus musculaire. De plus, certaines études ont démontré l’efficacité de cette association dans la prévention des migraines [85].

Coenzyme Q10 et curcuma

Racine (rhizome) de curcuma orange sur fond blanc. Il y a trois rondelles et du curcuma en poudre à côté de la racine coupée.L’association coenzyme Q10 et curcuma est une puissante association antioxydante. Elle est utilisée pour ses vertus neuro protectrices et est indiquée dans le traitement des migraines [86]. En effet, cette association réduit la fréquence, la sévérité et la durée des crises de migraine.

Coenzyme Q10 et resvératrol

Le resvératrol est reconnu pour avoir des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires et favorise une bonne santé du système cardiovasculaire. L’association coenzyme Q10 et resvératrol est indiquée pour ses propriétés antioxydantes en protégeant les tissus du stress oxydatif.

FAQ : réponses à vos questions

Bienfaits et indications

La coenzyme Q10 est-elle bonne pour les cheveux ?

Il existe certaines préparations cosmétiques à base de coenzyme Q10 destinées aux soins capillaires. En effet, d’après certaines études [87], la coenzyme Q10 est considérée comme un ingrédient efficace des soins capillaires car elle offrirait des propriétés anti-âge.

La coenzyme Q10 aide-t-elle à faire perdre du poids ?

Bien que certaines études [88] suggèrent que la coenzyme Q10 permet un meilleur métabolisme lipidique notamment chez les personnes obèses dans les régimes minceur, il n’existe pas d’évidence scientifique en ce qui concerne l’efficacité de la CoQ10 pour faire perdre du poids. D’autres études sont nécessaires pour confirmer cette indication.

Posologie, dosage et cure

Comment puis-je faire en sorte que mon corps produise plus de coenzyme Q10 ?

Un corps en bonne santé synthétise suffisamment de coenzyme Q10 pour répondre aux besoins de l’organisme. Une alimentation équilibrée permet également d’apporter ce dont notre corps a besoin. Cependant, avec l’âge ou lors de maladies, un apport extérieur est nécessaire. Les principales sources alimentaires de la coenzyme Q10 sont : les viandes (porc, bœuf, poulet), les légumes et fruits (brocolis, oranges), les huiles végétales (colza) et les oléagineux (cacahuètes, pistaches).

Peut-on prendre de la coenzyme Q10 tous les jours ?

Oui, il est possible de prendre la coenzyme Q10 tous les jours. En effet, la coenzyme Q10 est un produit sûr et bien toléré (sauf en cas de contre-indication). Pour bénéficier de ses effets sous forme de complément alimentaire, il est conseillé de suivre des cures de plusieurs semaines minimum.

Que se passe-t-il si je prends trop de coenzyme Q10 ?

La coenzyme Q10 est généralement bien tolérée, même à des doses dépassant 2400 mg / jour [81]. Cependant, dans certains cas, des effets indésirables peuvent être observés. Ces effets consistent en diarrhées, nausées, vomissements et des migraines.

Effets secondaires, danger et contre-indications

La coenzyme Q10 affecte-t-elle la thyroïde ?

Il n’existe pas de contre-indication concernant l’utilisation de la coenzyme Q10 chez les personnes atteintes de troubles de la thyroïde. D’autre part, l’hyperthyroïdie entraîne un stress oxydatif qui réduit le taux de coenzyme Q10 [89]. Autrement dit, plus il y a d’hormones thyroïdiennes dans le sang, moins il y a de coenzyme Q10. Une supplémentation en CoQ10 est recommandée dans ce cas.

Puis-je prendre de la coenzyme Q10 si je suis enceinte ou si j’allaite ?

L’innocuité de la coenzyme Q10 n’a pas été prouvée chez les femmes enceintes et allaitantes. Elle est donc contre-indiquée chez ces femmes.

Interactions

La coenzyme Q10 interagit-elle avec certains médicaments ? Si oui, lesquels ?

La coenzyme Q10 interagit avec certains médicaments, il est donc conseillé de consulter votre médecin si vous envisagez d’entamer une cure. Voici les principaux traitements avec qui la CoQ10 peut interférer :

  • Anticoagulants (coumadine) ;
  • Traitement contre le diabète ;
  • Traitement contre l’hypertension artérielle ;
  • Traitement à base de théophylline.

Références scientifiques

Voir les références

  1. Ernster L, Forsmark-Andrée P. Ubiquinol: an endogenous antioxidant in aerobic organisms. Clin Investig. 1993;71(8 Suppl):S60-5.
  2. Langsjoen PH, Langsjoen AM. Supplemental ubiquinol in patients with advanced congestive heart failure. Biofactors. 2008;32(1-4):119-28.
  3. Morisco C, Trimarco B, Condorelli M. Effect of coenzyme Q10 therapy in patients with congestive heart failure: a long-term multicenter randomized study. Clin Investig. 1993;71(8 Suppl):S134-6.
  4. Mortensen SA, Rosenfeldt F, Kumar A, Dolliner P, Filipiak KJ, Pella D, Alehagen U, Steurer G, Littarru GP; Q-SYMBIO Study Investigators. The effect of coenzyme Q10 on morbidity and mortality in chronic heart failure: results from Q-SYMBIO: a randomized double-blind trial. JACC Heart Fail. 2014 Dec;2(6):641-9.
  5. Chen FL, Chang PS, Lin YC, Lin PT. A Pilot Clinical Study of Liquid Ubiquinol Supplementation on Cardiac Function in Pediatric Dilated Cardiomyopathy. Nutrients. 2018;10(11):1697. Published 2018 Nov 7.
  6. Singh RB, Wander GS, Rastogi A, Shukla PK, Mittal A, Sharma JP, Mehrotra SK, Kapoor R, Chopra RK. Randomized, double-blind placebo-controlled trial of coenzyme Q10 in patients with acute myocardial infarction. Cardiovasc Drugs Ther. 1998 Sep;12(4):347-53.
  7. Jorat MV, Tabrizi R, Mirhosseini N, et al. The effects of coenzyme Q10 supplementation on lipid profiles among patients with coronary artery disease: a systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials. Lipids Health Dis. 2018;17(1):230. Published 2018 Oct 9.
  8. Schmelzer C, Niklowitz P, Okun JG, Haas D, Menke T, Döring F. Ubiquinol-induced gene expression signatures are translated into altered parameters of erythropoiesis and reduced low density lipoprotein cholesterol levels in humans. IUBMB Life. 2011 Jan;63(1):42-8.
  9. Kizaki K, Terada T, Arikawa H, Tajima T, Imai H, Takahashi T, Era S. Effect of reduced coenzyme Q10 (ubiquinol) supplementation on blood pressure and muscle damage during kendo training camp: a double-blind, randomized controlled study. J Sports Med Phys Fitness. 2015 Jul-Aug;55(7-8):797-804. Epub 2014 Nov 4. PMID: 25369277.
  10. Singh RB, Niaz MA, Rastogi SS, Shukla PK, Thakur AS. Effect of hydrosoluble coenzyme Q10 on blood pressures and insulin resistance in hypertensive patients with coronary artery disease. J Hum Hypertens. 1999 Mar;13(3):203-8.
  11. Digiesi V, Cantini F, Oradei A, Bisi G, Guarino GC, Brocchi A, Bellandi F, Mancini M, Littarru GP. Coenzyme Q10 in essential hypertension. Mol Aspects Med. 1994;15 Suppl:s257-63.
  12. Folkers K, Langsjoen P, Willis R, Richardson P, Xia LJ, Ye CQ, Tamagawa H. Lovastatin decreases coenzyme Q levels in humans. Proc Natl Acad Sci U S A. 1990 Nov;87(22):8931-4.
  13. Skarlovnik A, Janić M, Lunder M, Turk M, Šabovič M. Coenzyme Q10 supplementation decreases statin-related mild-to-moderate muscle symptoms: a randomized clinical study. Med Sci Monit. 2014;20:2183-2188. Published 2014 Nov 6.
  14. Deichmann RE, Lavie CJ, Dornelles AC. Impact of coenzyme Q-10 on parameters of cardiorespiratory fitness and muscle performance in older athletes taking statins. Phys Sportsmed. 2012 Nov;40(4):88-95.
  15. Silver MA, Langsjoen PH, Szabo S, Patil H, Zelinger A. Effect of atorvastatin on left ventricular diastolic function and ability of coenzyme Q10 to reverse that dysfunction. Am J Cardiol. 2004 Nov 15;94(10):1306-10.
  16. Lewin A, Lavon H. The effect of coenzyme Q10 on sperm motility and function. Mol Aspects Med. 1997;18 Suppl:S213-9.
  17. Safarinejad MR. Efficacy of coenzyme Q10 on semen parameters, sperm function and reproductive hormones in infertile men. J Urol. 2009 Jul;182(1):237-48.
  18. Nadjarzadeh A, Sadeghi MR, Amirjannati N, Vafa MR, Motevalian SA, Gohari MR, Akhondi MA, Yavari P, Shidfar F. Coenzyme Q10 improves seminal oxidative defense but does not affect on semen parameters in idiopathic oligoasthenoteratozoospermia: a randomized double-blind, placebo controlled trial. J Endocrinol Invest. 2011 Sep;34(8):e224-8.
  19. Xu Y, Nisenblat V, Lu C, et al. Pretreatment with coenzyme Q10 improves ovarian response and embryo quality in low-prognosis young women with decreased ovarian reserve: a randomized controlled trial. Reprod Biol Endocrinol. 2018;16(1):29. Published 2018 Mar 27.
  20. Stojanović M, Radenković M. A meta-analysis of randomized and placebo-controlled clinical trials suggests that coenzyme Q10 at low dose improves glucose and HbA1c levels. Nutr Res. 2017 Feb;38:1-12.
  21. Huang H, Chi H, Liao D, Zou Y. Effects of coenzyme Q10 on cardiovascular and metabolic biomarkers in overweight and obese patients with type 2 diabetes mellitus: a pooled analysis. Diabetes Metab Syndr Obes. 2018;11:875-886. Published 2018 Nov 29.
  22. Hernández-Ojeda J, Cardona-Muñoz EG, Román-Pintos LM, Troyo-Sanromán R, Ortiz-Lazareno PC, Cárdenas-Meza MA, Pascoe-González S, Miranda-Díaz AG. The effect of ubiquinone in diabetic polyneuropathy: a randomized double-blind placebo-controlled study. J Diabetes Complications. 2012 Jul-Aug;26(4):352-8.
  23. Nishikawa Y, Takahashi M, Yorifuji S, et al. Long-term coenzyme Q10 therapy for a mitochondrial encephalomyopathy with cytochrome c oxidase deficiency: a 31P NMR study. Neurology. 1989;39(3):399-403.
  24. Glover EI, Martin J, Maher A, Thornhill RE, Moran GR, Tarnopolsky MA. A randomized trial of coenzyme Q10 in mitochondrial disorders. Muscle Nerve. 2010;42(5):739-748.
  25. Hargreaves IP. Coenzyme Q10 as a therapy for mitochondrial disease. Int J Biochem Cell Biol. 2014;49:105-111.
  26. Teran E, Hernandez I, Nieto B, Tavara R, Ocampo JE, Calle A. Coenzyme Q10 supplementation during pregnancy reduces the risk of pre-eclampsia. Int J Gynaecol Obstet. 2009;105(1):43-45.
  27. Fan L, Feng Y, Chen GC, Qin LQ, Fu CL, Chen LH. Effects of coenzyme Q10 supplementation on inflammatory markers: A systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials. Pharmacol Res. 2017;119:128-136.
  28. Liu HT, Huang YC, Cheng SB, Huang YT, Lin PT. Effects of coenzyme Q10 supplementation on antioxidant capacity and inflammation in hepatocellular carcinoma patients after surgery: a randomized, placebo-controlled trial. Nutr J. 2016;15(1):85. Published 2016 Oct 6.
  29. Mirhashemi SM, Najafi V, Raygan F, Asemi Z. The effects of coenzyme Q10 supplementation on cardiometabolic markers in overweight type 2 diabetic patients with stable myocardial infarction: A randomized, double-blind, placebo-controlled trial. ARYA Atheroscler. 2016;12(4):158-165.
  30. Cordero MD, Moreno-Fernández AM, deMiguel M, et al. Coenzyme Q10 distribution in blood is altered in patients with fibromyalgia. Clin Biochem. 2009;42(7-8):732-735.
  31. Cordero MD, Santos-García R, Bermejo-Jover D, Sánchez-Domínguez B, Jaramillo-Santos MR, Bullón P. Coenzyme Q10 in salivary cells correlate with blood cells in Fibromyalgia: improvement in clinical and biochemical parameter after oral treatment. Clin Biochem. 2012;45(6):509-511.
  32. Cordero MD, Alcocer-Gómez E, de Miguel M, et al. Coenzyme Q(10): a novel therapeutic approach for Fibromyalgia? case series with 5 patients. Mitochondrion. 2011;11(4):623-625.
  33. Cordero MD, Cano-García FJ, Alcocer-Gómez E, De Miguel M, Sánchez-Alcázar JA. Oxidative stress correlates with headache symptoms in fibromyalgia: coenzyme Q₁₀ effect on clinical improvement. PLoS One. 2012;7(4):e35677.
  34. Miyamae T, Seki M, Naga T, et al. Increased oxidative stress and coenzyme Q10 deficiency in juvenile fibromyalgia: amelioration of hypercholesterolemia and fatigue by ubiquinol-10 supplementation. Redox Rep. 2013;18(1):12-19.
  35. Cordero MD, Alcocer-Gómez E, de Miguel M, et al. Can coenzyme q10 improve clinical and molecular parameters in fibromyalgia?. Antioxid Redox Signal. 2013;19(12):1356-1361.
  36. Folkers K, Simonsen R. Two successful double-blind trials with coenzyme Q10 (vitamin Q10) on muscular dystrophies and neurogenic atrophies. Biochim Biophys Acta. 1995;1271(1):281-286.
  37. Sanoobar M, Dehghan P, Khalili M, Azimi A, Seifar F. Coenzyme Q10 as a treatment for fatigue and depression in multiple sclerosis patients: A double blind randomized clinical trial. Nutr Neurosci. 2016;19(3):138-143.
  38. Sanoobar M, Eghtesadi S, Azimi A, et al. Coenzyme Q10 supplementation ameliorates inflammatory markers in patients with multiple sclerosis: a double blind, placebo, controlled randomized clinical trial. Nutr Neurosci. 2015;18(4):169-176.
  39. Conklin KA. Coenzyme q10 for prevention of anthracycline-induced cardiotoxicity. Integr Cancer Ther. 2005;4(2):110-130.
  40. Greenlee H, Shaw J, Lau YI, Naini A, Maurer M. Lack of effect of coenzyme q10 on doxorubicin cytotoxicity in breast cancer cell cultures. Integr Cancer Ther. 2012;11(3):243-250.
  41. Roffe L, Schmidt K, Ernst E. Efficacy of coenzyme Q10 for improved tolerability of cancer treatments: a systematic review. J Clin Oncol. 2004;22(21):4418-4424.
  42. Rusciani L, Proietti I, Paradisi A, et al. Recombinant interferon alpha-2b and coenzyme Q10 as a postsurgical adjuvant therapy for melanoma: a 3-year trial with recombinant interferon-alpha and 5-year follow-up. Melanoma Res. 2007;17(3):177-183.
  43. El-Sheikh AA, Morsy MA, Mahmoud MM, Rifaai RA, Abdelrahman AM. Effect of coenzyme-q10 on Doxorubicin-induced nephrotoxicity in rats. Adv Pharmacol Sci. 2012;2012:981461.
  44. Zhou Q, Chowbay B. Effect of coenzyme Q10 on the disposition of doxorubicin in rats. Eur J Drug Metab Pharmacokinet. 2002;27(3):185-192.
  45. Shinozawa S, Gomita Y, Araki Y. Protective effects of various drugs on adriamycin (doxorubicin)-induced toxicity and microsomal lipid peroxidation in mice and rats. Biol Pharm Bull. 1993;16(11):1114-1117.
  46. Safarinejad MR. Safety and efficacy of coenzyme Q10 supplementation in early chronic Peyronie’s disease: a double-blind, placebo-controlled randomized study. Int J Impot Res. 2010;22(5):298-309.
  47. Forester BP, Harper DG, Georgakas J, Ravichandran C, Madurai N, Cohen BM. Antidepressant effects of open label treatment with coenzyme Q10 in geriatric bipolar depression. J Clin Psychopharmacol. 2015;35(3):338-340.
  48. Mehrpooya M, Yasrebifar F, Haghighi M, Mohammadi Y, Jahangard L. Evaluating the Effect of Coenzyme Q10 Augmentation on Treatment of Bipolar Depression: A Double-Blind Controlled Clinical Trial. J Clin Psychopharmacol. 2018;38(5):460-466.
  49. Aboul-Fotouh S. Coenzyme Q10 displays antidepressant-like activity with reduction of hippocampal oxidative/nitrosative DNA damage in chronically stressed rats. Pharmacol Biochem Behav. 2013;104:105-112.
  50. Bansal Y, Kuhad A. Mitochondrial Dysfunction in Depression. Curr Neuropharmacol. 2016;14(6):610-618.
  51. Andalib S, Mashhadi-Mousapour M, Bijani S, Hosseini MJ. Coenzyme Q10 Alleviated Behavioral Dysfunction and Bioenergetic Function in an Animal Model of Depression. Neurochem Res. 2019;44(5):1182-1191.
  52. Beal MF, Shults CW. Effects of Coenzyme Q10 in Huntington’s disease and early Parkinson’s disease. Biofactors. 2003;18(1-4):153-161.
  53. Drozak J, Bryła J. Dopamina–nie tylko neuroprzekaźnik [Dopamine: not just a neurotransmitter]. Postepy Hig Med Dosw (Online). 2005;59:405-420.
  54. Shults CW, Haas RH, Passov D, Beal MF. Coenzyme Q10 levels correlate with the activities of complexes I and II/III in mitochondria from parkinsonian and nonparkinsonian subjects. Ann Neurol. 1997;42(2):261-264.
  55. Shults CW, Oakes D, Kieburtz K, et al. Effects of coenzyme Q10 in early Parkinson disease: evidence of slowing of the functional decline. Arch Neurol. 2002;59(10):1541-1550.
  56. Littarru GP, Nakamura R, Ho L, Folkers K, Kuzell WC. Deficiency of coenzyme Q 10 in gingival tissue from patients with periodontal disease. Proc Natl Acad Sci U S A. 1971;68(10):2332-2335.
  57. Hanioka T, Tanaka M, Ojima M, Shizukuishi S, Folkers K. Effect of topical application of coenzyme Q10 on adult periodontitis. Mol Aspects Med. 1994;15 Suppl:s241-s248.
  58. Ryo K, Ito A, Takatori R, et al. Effects of coenzyme Q10 on salivary secretion. Clin Biochem. 2011;44(8-9):669-674.
  59. Poljšak B, Dahmane R. Free radicals and extrinsic skin aging. Dermatol Res Pract. 2012;2012:135206.
  60. Knott A, Achterberg V, Smuda C, et al. Topical treatment with coenzyme Q10-containing formulas improves skin’s Q10 level and provides antioxidative effects. Biofactors. 2015;41(6):383-390.
  61. Hoppe U, Bergemann J, Diembeck W, et al. Coenzyme Q10, a cutaneous antioxidant and energizer. Biofactors. 1999;9(2-4):371-378.
  62. Inui M, Ooe M, Fujii K, Matsunaka H, Yoshida M, Ichihashi M. Mechanisms of inhibitory effects of CoQ10 on UVB-induced wrinkle formation in vitro and in vivo. Biofactors. 2008;32(1-4):237-243.
  63. Farsi F, Mohammadshahi M, Alavinejad P, Rezazadeh A, Zarei M, Engali KA. Functions of Coenzyme Q10 Supplementation on Liver Enzymes, Markers of Systemic Inflammation, and Adipokines in Patients Affected by Nonalcoholic Fatty Liver Disease: A Double-Blind, Placebo-Controlled, Randomized Clinical Trial. J Am Coll Nutr. 2016;35(4):346-353.
  64. Hershey AD, Powers SW, Vockell AL, Lecates SL, Ellinor PL, Segers A, Burdine D, Manning P, Kabbouche MA. Coenzyme Q10 deficiency and response to supplementation in pediatric and adolescent migraine. Headache. 2007 Jan;47(1):73-80.
  65. Slater SK, Nelson TD, Kabbouche MA, et al. A randomized, double-blinded, placebo-controlled, crossover, add-on study of CoEnzyme Q10 in the prevention of pediatric and adolescent migraine. Cephalalgia. 2011;31(8):897-905.
  66. Rozen TD, Oshinsky ML, Gebeline CA, et al. Open label trial of coenzyme Q10 as a migraine preventive. Cephalalgia. 2002;22(2):137-141.
  67. Sándor PS, Di Clemente L, Coppola G, et al. Efficacy of coenzyme Q10 in migraine prophylaxis: a randomized controlled trial. Neurology. 2005;64(4):713-715.
  68. Onur S, Niklowitz P, Jacobs G, et al. Ubiquinol reduces gamma glutamyltransferase as a marker of oxidative stress in humans. BMC Res Notes. 2014;7:427. Published 2014 Jul 4.
  69. Saini R. Coenzyme Q10: The essential nutrient. J Pharm Bioallied Sci. 2011;3(3):466-467.
  70. Lee BJ, Tseng YF, Yen CH, Lin PT. Effects of coenzyme Q10 supplementation (300 mg/day) on antioxidation and anti-inflammation in coronary artery disease patients during statins therapy: a randomized, placebo-controlled trial. Nutr J. 2013;12(1):142. Published 2013 Nov 6.
  71. Tsai KL, Huang YH, Kao CL, et al. A novel mechanism of coenzyme Q10 protects against human endothelial cells from oxidative stress-induced injury by modulating NO-related pathways. J Nutr Biochem. 2012;23(5):458-468.
  72. Stocker R, Bowry VW, Frei B. Ubiquinol-10 protects human low density lipoprotein more efficiently against lipid peroxidation than does alpha-tocopherol. Proc Natl Acad Sci U S A. 1991;88(5):1646-1650.
  73. Orlando P, Silvestri S, Galeazzi R, et al. Effect of ubiquinol supplementation on biochemical and oxidative stress indexes after intense exercise in young athletes. Redox Rep. 2018;23(1):136-145.
  74. Fukuda S, Nojima J, Kajimoto O, et al. Ubiquinol-10 supplementation improves autonomic nervous function and cognitive function in chronic fatigue syndrome. Biofactors. 2016;42(4):431-440.
  75. Alf D, Schmidt ME, Siebrecht SC. Ubiquinol supplementation enhances peak power production in trained athletes: a double-blind, placebo controlled study. J Int Soc Sports Nutr. 2013;10:24. Published 2013 Apr 29.
  76. Maruoka H, Fujii K, Inoue K, Kido S. Long-term Effect of Ubiquinol on Exercise Capacity and the Oxidative Stress Regulation System in SAMP1 Mice. J Phys Ther Sci. 2014;26(3):367-371.
  77. Klein DA, Poth MA. Amenorrhea: an approach to diagnosis and management. Am Fam Physician. 2013;87(11):781-788.
  78. Thakur AS, Littaru GP, Funahashi I, Painkara US, Dange NS, Chauhan P. Effect of Ubiquinol on Serum Reproductive Hormones of Amenorrhic Patients. Indian J Clin Biochem. 2016;31(3):342-348.
  79. Pravst I, Zmitek K, Zmitek J. Coenzyme Q10 contents in foods and fortification strategies. Crit Rev Food Sci Nutr. 2010 Apr;50(4):269-80.
  80. Hernández-Camacho JD, Bernier M, López-Lluch G, Navas P. Coenzyme Q10 Supplementation in Aging and Disease. Front Physiol. 2018;9:44. Published 2018 Feb 5.
  81. Shults CW, Flint Beal M, Song D, Fontaine D. Pilot trial of high dosages of coenzyme Q10 in patients with Parkinson’s disease. Exp Neurol. 2004 Aug;188(2):491-4.
  82. Tóth Š, Šajty M, Pekárová T, Mughees A, Štefanič P, Katz M, Spišáková K, Pella J, Pella D. Addition of omega-3 fatty acid and coenzyme Q10 to statin therapy in patients with combined dyslipidemia. J Basic Clin Physiol Pharmacol. 2017 Jul 26;28(4):327-336.
  83. Žmitek K, Žmitek J, Rogl Butina M, Pogačnik T. Effects of a Combination of Water-Soluble CoenzymeQ10 and Collagen on Skin Parameters and Condition: Results of a Randomised, Placebo-Controlled, Double-Blind Study. Nutrients. 2020;12(3):618. Published 2020 Feb 27.
  84. Abdelbaset M, Safar MM, Mahmoud SS, Negm SA, Agha AM. Red yeast rice and coenzyme Q10 as safe alternatives to surmount atorvastatin-induced myopathy in hyperlipidemic rats. Can J Physiol Pharmacol. 2014 Jun;92(6):481-9.
  85. Guilbot A, Bangratz M, Ait Abdellah S, Lucas C. A combination of coenzyme Q10, feverfew and magnesium for migraine prophylaxis: a prospective observational study. BMC Complement Altern Med. 2017;17(1):433. Published 2017 Aug 30.
  86. Parohan M, Sarraf P, Javanbakht MH, Foroushani AR, Ranji-Burachaloo S, Djalali M. The synergistic effects of nano-curcumin and coenzyme Q10 supplementation in migraine prophylaxis: a randomized, placebo-controlled, double-blind trial. Nutr Neurosci. 2019 Jun 26:1-10.
  87. Giesen, Melanie & Welss, Thomas & Schulze Zur Wiesche, Erik & Scheunemann, V. & Gruedl, S. & Oezkabakcioglu, Y. & Poppe, E. & Petersohn, Dirk. (2009). Coenzyme Q10 has anti-aging effects on human hair. International Journal of Cosmetic Science. 31. 154-155.
  88. Xu Z, Huo J, Ding X, et al. Coenzyme Q10 Improves Lipid Metabolism and Ameliorates Obesity by Regulating CaMKII-Mediated PDE4 Inhibition. Sci Rep. 2017;7(1):8253. Published 2017 Aug 15.
  89. Mancini A, Corbo GM, Gaballo A, Valente S, Gigliotti P, Cimino V, De Marinis L, Principi F, Littarru GP. Relationships between plasma CoQ10 levels and thyroid hormones in chronic obstructive pulmonary disease. Biofactors. 2005;25(1-4):201-4.

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?

Cliquez sur l'étoile de votre choix pour voter (de 1 à 5).

Note moyenne : 4.5 / 5. Votes : 4

Pouvez-vous partager cet article avec vos ami(e)s ?

Merci de partager, votre aide est précieuse !

Cet article pourrait intéresser vos proches, partagez-le !

MessengerWhatsAppLinkedInPinterest

🌿 Fondateur de Mes Bienfaits

Après avoir été soigné par un remède naturel à base de plantes, au milieu de la forêt amazonienne, Damien prend conscience des puissantes vertus offertes par la nature. Désormais, il adopte une alimentation saine et un mode de vie simple qui le libèrent de la majorité des stress et des maux.

Grand passionné de santé et fasciné par les capacités de l’organisme humain, Damien analyse de nombreuses sources (ouvrages, études scientifiques, recommandations officielles…) pour présenter l'information la plus fiable possible, toujours entouré de son équipe de spécialistes.

🖋️ Article créé le , puis mis à jour le .
Régulièrement révisé par notre équipe de spécialistes.

Découvrir nos guides santé

Pour continuer votre lecture, voici nos guides santé et bien-être les plus appréciés. Découvrez les bienfaits des plantes, remèdes et autres substances naturelles.

Plantes médicinales

Açaï - Acérola - Ail - Aloe vera - Artichaut - Ashwagandha - Astragale - Boswellia - Chardon-marie - Chia - Cordyceps - Costus - Cranberry - Curcuma - Échinacée - Éleuthérocoque - Fenugrec - Garcinia - Gattilier - Ginkgo biloba - Ginseng - Goji - Griffonia - Gymnema - Harpagophytum - Kernza - Klamath - Konjac - Kudzu - Luzerne - Maca - Millepertuis - Moringa - Mucuna - Ortie - Palmier nain - Reishi - Rhodiola - Safran - Schisandra - Spiruline - Thé vert - Thym - Tribulus - Valériane.

Remèdes naturels

Alimentation alcaline - Antidépresseurs naturels - Anti-inflammatoires naturels - Antihistaminiques naturels - Antispasmodiques naturels - Antivomitifs naturels - Anxiolytiques naturels - Aphtes - Aspirine naturelle - Constipation : remèdes naturels - Eczéma - Grippe - Histaminose - Laxatifs naturels - Nettoyer le foie - Nootropiques - Perméabilité intestinale (intestin qui fuit) - Plantes aphrodisiaques - Plantes diabète - Plantes digestion - Plantes immunitaires - Plantes migraine - Plantes pour dormir - Plantes pour maigrir - Réparation du cartilage - Rhume - Sarcopénie - Somnifères naturels - SOPK - Toux sèche - Vessie hyperactive.

Vitamines, minéraux et molécules

Acide hyaluronique - Berbérine - CBD - Charbon végétal - Coenzyme Q10 - Collagène - Cycloastragenol - Cynarine - DHEA - Fibres - Magnésium - Mélatonine - Oméga-3 - Ptérostilbène - Pycnogenol - Quercétine - Resvératrol - Sérotonine - Taurine - Vitamine B12 - Vitamine C - Vitamine D.

Vous appréciez notre site ?

🔔 Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir nos derniers articles et nos conseils santé (3 à 4 fois par mois) :

En indiquant votre e-mail ci-dessus, vous consentez à recevoir nos bulletins périodiques par voie électronique. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée vous pouvez demander à accéder, faire rectifier ou supprimer vos informations. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.