Cynorrhodon, la baie rouge aux nombreux bienfaits

    4.4
    (36)

    Le cynorrhodon est le fruit de l’églantier. Il s’agit d’un arbuste épineux de la famille des rosacées. Depuis des siècles, il est utilisé à des fins thérapeutiques en raison de ses vertus. Les fruits du cynorrhodon sont riches en vitamine C, en antioxydants et en autres composés bénéfiques pour la santé.

    Dans ce guide complet sur le cynorrhodon, vous découvrirez les nombreuses indications et bienfaits de cette plante. Elle est traditionnellement utilisée pour lutter contre divers troubles, notamment les affections respiratoires, les problèmes digestifs, les troubles inflammatoires et les affections cutanées. Nous explorerons en détail les propriétés du cynorrhodon et les preuves scientifiques qui soutiennent son utilisation.

    En outre, nous aborderons des aspects importants tels que la posologie du cynorrhodon, ses éventuels effets indésirables et les précautions à prendre lors de son utilisation. Il est essentiel de comprendre les interactions potentielles avec d’autres médicaments ou conditions médicales afin d’utiliser cette plante en toute sécurité.

    Enfin, nous répondrons aux questions fréquemment posées dans notre section FAQ, notamment concernant les effets coagulants du cynorrhodon. Vous trouverez des réponses claires et les plus fiables possibles pour vous aider à prendre des décisions éclairées concernant l’utilisation de cette plante médicinale. Vous trouverez enfin des recettes de confiture et sirop.

    Baies de cynorrhodon sur une table en bois dans un sac de lin

    Qu’est-ce que le cynorrhodon ?

    Le cynorrhodon, également connu sous le nom de rosier des chiens ou de rosier sauvage, est le fruit de l’églantier, plante médicinale appartenant à la famille des rosacées. Originaire de diverses régions du monde, notamment d’Europe, d’Asie et d’Amérique du Nord, cette plante est appréciée depuis des siècles pour ses propriétés thérapeutiques.

    L’églantier est un arbuste épineux qui peut atteindre une hauteur de deux à trois mètres. Il se distingue par ses feuilles composées, ses tiges rugueuses et ses fleurs délicates de couleur blanche à rose pâle. Ses fleurs fleurissent généralement au printemps et dégagent un parfum subtil et agréable. Les sépales se transforment en baies rouges ovales, les cynorrhodons.

    Fruits de cynorrhodon sur une branche de rosier sauvage. Les baies sont rouges et les feuilles vertes.

    Ces derniers sont riches en composés actifs et sont les parties les plus utilisées de la plante à des fins médicinales. Ils se développent après la floraison et sont généralement de couleur rouge vif.

    Sur le plan strictement botanique, les cynorrhodons sont en réalité des faux-fruits formés par la transformation de la base du calice de la fleur. Ils sont charnus, acidulés et contiennent de nombreuses petites graines et poils.

    L’histoire de l’utilisation du cynorrhodon remonte à l’Antiquité. Les anciennes civilisations, comme les Grecs, les Romains et les Égyptiens, connaissaient déjà les propriétés curatives de cette plante. Au fil du temps, le cynorrhodon a été intégré dans différentes cultures et traditions médicales à travers le monde.

    Outre son utilisation en phytothérapie, le cynorrhodon a également été utilisé dans l’alimentation. Les fruits sont souvent transformés en confitures, gelées, sirops ou tisanes pour profiter de leurs bienfaits nutritionnels et de leur délicieux goût.

    Aujourd’hui, le cynorrhodon est apprécié pour sa teneur élevée en vitamine C, en antioxydants [1], en acides gras essentiels et en autres composés bénéfiques pour la santé.

    Que ce soit pour ses propriétés médicinales, son histoire fascinante, ses fruits attrayants ou ses fleurs délicates, le cynorrhodon est une plante d’une grande importance dans le domaine de la phytothérapie.

    Le cynorrhodon : composition nutritionnelle

    Le cynorrhodon, communément appelé l’églantier ou rosier sauvage, est le fruit de la rosa canina et connu pour sa composition nutritionnelle intéressante.

    Ce fruit est riche en divers éléments essentiels tels que les vitamines, les minéraux et les composés actifs. Il contient notamment des vitamines C, E, K, ainsi que des vitamines du groupe B comme la thiamine et la riboflavine. En termes de minéraux, l’églantier est une source de calcium, de fer, de magnésium, de potassium et de zinc [2]. De plus, il contient également des fibres alimentaires et des composés bénéfiques pour la santé.

    Pour avoir une vision plus détaillée de sa composition nutritionnelle, vous pouvez consulter le tableau ci-dessous [2] :

    Composé actif Teneur (pour 100 g)
    Eau 58,7 g
    Énergie 162 Kcal
    Énergie 679 KJ
    Protéine 1,6 g
    Lipides totaux 0,34 g
    Cendres 1,18 g
    Glucides (par différence) 38,2 g
    Fibres alimentaires totales 24,1 g
    Sucres totaux (y compris NLEA) 2,58 g
    Saccharose 0,07 g
    Glucose 1,34 g
    Fructose 1,16 g
    Lactose 0 g
    Maltose 0 g
    Galactose 0 g
    Calcium 169 mg
    Fer 1,06 mg
    Magnésium 69 mg
    Phosphore 61 mg
    Potassium 429 mg
    Sodium 4 mg
    Zinc 0,25 mg
    Cuivre 0,113 mg
    Manganèse 1,02 mg
    Vitamine C (acide ascorbique total) 426 mg
    Thiamine 0,016 mg
    Riboflavine 0,166 mg
    Niacine 1,3 mg
    Acide pantothénique 0,8 mg
    Vitamine B6 0,076 mg
    Folates totaux 3 µg
    Folates alimentaires 3 µg
    Choline totale 12 mg
    Bétaïne 2,9 mg
    Vitamine A (RAE) 217 µg
    Carotène bêta 2350 µg
    Carotène alpha 31 µg
    Cryptoxanthine bêta 483 µg
    Vitamine A (UI) 4340 ui
    Lycopène 6800 µg
    Lutéine + zéaxanthine 2000 µg
    Vitamine E (alpha-tocophérol) 5,84 mg
    Tocophérol bêta 0,05 mg
    Tocophérol gamma 1,34 mg
    Tocophérol delta 0,14 mg
    Tocotriénol alpha 0,01 mg
    Tocotriénol bêta 0 mg
    Tocotriénol gamma 0,07 mg
    Tocotriénol delta 0 mg
    Vitamine K (phylloquinone) 25,9 µg

    Ces éléments nutritifs présents dans le cynorrhodon peuvent contribuer à une alimentation équilibrée et apporter divers bienfaits pour la santé. Il convient de noter que les valeurs nutritionnelles peuvent varier en fonction de divers facteurs, tels que la région de croissance et les conditions de culture de la plante.

    Bienfaits, effets et vertus du cynorrhodon

    Le cynorrhodon est un fruit aux multiples vertus pour la santé. Reconnu depuis des siècles pour ses propriétés thérapeutiques, le cynorrhodon est apprécié pour sa richesse en vitamines, minéraux et antioxydants.

    Ses indications et bienfaits sont nombreux. Il est réputé pour renforcer le système immunitaire, favoriser la digestion et améliorer la santé de la peau. De plus, il peut contribuer à réduire l’inflammation, à réguler la pression artérielle et à soutenir la santé digestive. Ces quelques exemples illustrent l’étendue des bienfaits que le cynorrhodon peut apporter à notre organisme, ce qui en fait un ingrédient précieux pour notre bien-être global.

    Voici un bref résumé de l’ensemble des bienfaits avant de détailler les indications, études à l’appui, afin de mieux comprendre les multiples avantages qu’offre cette plante.

    Aperçu des bienfaits

    • Favorise la santé cardiovasculaire
    • Améliore la santé des cheveux
    • Favorise la santé intestinale
    • Favorise la santé hépatique
    • Prend soin de la peau (cicatrisation, anti-âge, collagène, UV, etc.) :
    • Lutte contre le diabète
    • Soutient le système immunitaire
    • Possèderait une action bénéfique contre l’arthrose
    • Favorise la perte de poids
    • Possède une action anticancéreuse
    • Possède une action anti-inflammatoire et antioxydante
    • Favorise la santé des reins
    Complément alimentaire à base de poudre de cynorrhodon bio de la marque Amoseeds.Vous êtes nombreux à nous demander où acheter ce fruit. Nous vous suggérons ce produit : voir le produit car nous sommes convaincus de sa qualité. Il s’agit de poudre de cynorrhodon bio de qualité supérieure, 100% naturelle, pur, vegan, sans additif, sans conservateur, sans OGM, sans pesticide, sans colorant artificiel, sans lactose, sans soja et sans gluten. Les cynorrhodons sont récoltés puis séchés naturellement à basse température (en dessous de 50 °C) pour conserver toutes leurs propriétés nutritionnelles.
    Pour acheter le cynorrhodon sous formes de gélules (concentrées en principes actifs), nous vous recommandons ce produit : voir le produit. Ces gélules ont été formulées avec un extrait de cynorrhodon bio concentré (10:1). Cela signifie que 1 kilo de produit, contient 10 kilos de fruits.

    Détails des bienfaits

    Favorise la santé cardiovasculaire

    La consommation de cynorrhodons peut favoriser la santé cardiaque en réduisant le taux de cholestérol et la pression artérielle.

    Gros plan sur la poitrine d'un homme en chemise bleue. Il pose sa main sur son cœur et semble avoir un problème cardiovasculaire car sa main est crispée.Dans une étude de 6 semaines portant sur 31 personnes, la consommation quotidienne d’une boisson à base de cynorrhodons contenant 40 grammes de poudre de cynorrhodon a entraîné une réduction significative de la pression artérielle, du taux de cholestérol total et du cholestérol LDL (mauvais cholestérol), par rapport au groupe témoin [3].

    Cette boisson fournissait également 31 grammes de fibres. Non seulement une consommation élevée de fibres est associée à une meilleure santé cardiaque, mais les niveaux élevés d’antioxydants présents dans les cynorrhodons pourraient également jouer un rôle [3].

    Une autre étude a révélé que la consommation de l’extrait de cynorrhodon pendant 6 semaines a réduit le cholestérol total de 5 % et le risque de maladie cardiaque de 17 % notamment chez les personnes obèses [4].

    Néanmoins, des recherches supplémentaires sont nécessaires.

    Améliore la santé des cheveux

    L’huile de cynorrhodon améliore la santé et la qualité des cheveux. En effet, en raison d’une riche composition, le fruit de l’églantier permet d’hydrater le cuir chevelu grâce aux propriétés hydratantes de la vitamine C et de favoriser l’élimination des radicaux libres grâce à ses propriétés antioxydantes [5]. D’autre part, grâce à la présence des acides gras dont l’acide linoléique, le cynorrhodon maintient le cuir chevelu en bonne santé [6].

    De même, l’huile de cynorrhodon contient de la vitamine E et des composés anti-inflammatoires nécessaires pour nourrir la peau et les cheveux [7].

    Ainsi, il est suggéré que l’huile de cynorrhodon revitalise le cuir chevelu et permet de favoriser la repousse des cheveux [6]. D’autres recherches plus approfondies restent tout de même nécessaires.

    Favorise la santé intestinale

    Le cynorrhodon semble favoriser une meilleure santé intestinale et hépatique. En effet, Des études in vivo ont montré que l’extrait de méthanol de Rosa canina avait une activité antidiarrhéique significative, médiée par un mécanisme antisécrétoire qui provoque une accumulation de liquide comparable à celle obtenue avec le médicament standard, Diphénoxylate®. De plus, l’extrait de Rosa canina réduisait de manière significative le transit intestinal, augmentant ainsi l’absorption d’eau et d’électrolytes [8].

    Homme qui se tient le ventre avec les deux mains sur son ventre. Plan de près.Le mécanisme moléculaire sous-jacent à l’activité antidiarrhéique de l’extrait de Rosa canina pourrait être basé sur l’inhibition de l’acétylcholine et de l’histamine par certains métabolites secondaires présents dans l’extrait de feuille, tels que les flavonoïdes et les saponines [7].

    Favorise la santé hépatique

    Le foie joue un rôle clé dans le métabolisme, la détoxification et le stockage d’énergie chez les animaux. En raison de ses fonctions, cet organe est fortement exposé à de multiples xénobiotiques (substances présentes dans un organisme vivant mais qui lui sont étrangères). Il peut alors souffrir de niveaux élevés de stress oxydatif, ce qui peut entraîner des effets délétères sur sa fonction. Malgré son importance, les maladies hépatiques manquent actuellement de traitements efficaces, et les compléments à base de plantes sont l’une des principales options pour favoriser son fonctionnement.

    De nombreuses lésions hépatiques se caractérisent par la peroxydation des lipides, la génération de radicaux libres et la réduction de l’activité des enzymes antioxydantes. En pratique, cette lésion hépatique se traduit par une augmentation des taux sériques des protéines ALT, AST et ALP et une réduction des taux sériques de protéines ALB et TB.

    Des études in vivo ont révélé que l’utilisation de l’extrait de fruit de Rosa canina rétablissait les niveaux de ces enzymes marqueurs dans un modèle de lésion hépatique induite par un composé chimique chloré (CCl4). De plus, les extraits de Rosa canina atténuaient l’altération histopathologique produite par ce composé. On pense que le mécanisme d’action des cynorrhodons dans les maladies du foie repose sur leur teneur en antioxydants et en composés phénoliques qui peuvent réduire la peroxydation des acides gras insaturés induite par le CCl4, prévenant ainsi les dommages aux membranes cellulaires [9].

    D’autre part, des éléments présents dans l’extrait de cynorhodon peuvent agir sur certaines protéines du corps. Ces éléments, tels que le tiliroside et le kaempférol, ont montré qu’ils peuvent réduire l’activité d’une protéine appelée PPARγ, qui joue un rôle clé dans la régulation du métabolisme des graisses. Cela peut aider à réguler le métabolisme des graisses dans le foie. Des études ont montré que l’administration d’extrait de cynorhodon ou de tiliroside a permis de réduire l’accumulation de graisses dans le foie [10-12].

    Prend soin de la peau

    Grâce à sa riche composition nutritionnelle en antioxydants et en vitamine C, le cynorrhodon possède des effets anti-âge et améliore la santé de la peau, de diverses façons.

    Une étude a montré que la prise d’une poudre de cynorrhodon standardisée améliore les rides, l’hydratation et l’élasticité de la peau. De plus, cette poudre augmente la longévité cellulaire des globules rouges. Elle pourrait donc contribuer à ralentir le vieillissement cutané [13].

    Cynorrhodon et peau : une femme avec une très belle peau regarde vers le haut. On aperçoit des arbres derrière elleD’autre part, les cynorrhodons sont riches en acides gras polyinsaturés, des molécules qui soutiennent une membrane cutanée saine et protègent la peau des composés inflammatoires tels que les rayons ultraviolets (UV), la fumée de cigarette et la pollution [13, 14].

    Dans une étude de 8 semaines, la prise quotidienne de 3 mg de poudre d’églantier a entraîné une diminution significative des rides cutanées et une augmentation significative du taux d’hydratation et de l’élasticité de la peau [13]. Les chercheurs ont attribué ces résultats au profil antioxydant, à la vitamine C et aux acides gras robustes des cynorrhodons, qui protègent et rétablissent la barrière cutanée.

    De plus, l’utilisation de la vitamine C directement sur la peau a été démontrée pour augmenter significativement la synthèse du collagène et le renouvellement cellulaire, c’est-à-dire le taux de renouvellement des cellules cutanées. Dans ce sens, les produits naturellement riches en vitamine C, tels que l’huile d’églantier, peuvent avoir un effet anti-âge [15].

    L’huile de cynorrhodon peut également favoriser la cicatrisation des plaies. Dans une étude récente, un traitement avec cette huile a favorisé une cicatrisation des plaies significativement plus rapide et avec moins de développement de cicatrices que le groupe témoin [16].

    Lutte contre le diabète

    Le cynorrhodon peut être bénéfique pour lutter contre le diabète grâce à ses propriétés hypoglycémiantes. En effet, une supplémentation de 10 à 20 semaines a entraîné une baisse considérable de la glycémie, les niveaux d’insuline à jeun et la croissance des cellules graisseuses dans le foie [17, 18].

    Soutient le système immunitaire (infections, fièvre, toux)

    Les cynorrhodons soutiennent le système immunitaire et luttent contre les infections virales, bactériennes et fongiques.

    Ces vertus dans le soutien de l’immunité proviennent essentiellement de la composition nutritionnelle riche en vitamine C, vitamine E et en polyphénols qui jouent un rôle important dans les défenses de l’organisme [19-22].

    Une femme malade souffre d'un faible système immunitaire. Elle se mouche dans son canapé sous une couette colorée.D’autre part, il a été observé [7] que les extraits de cynorrhodon possèdent des propriétés antibactériennes, grâce aux phénols qu’ils contiennent. Ces composés sont capables d’accroître la perméabilité de la membrane des bactéries, de priver ces dernières de nutriments et d’inhiber les enzymes extracellulaires. Par ailleurs, des études ont également signalé les propriétés antivirales et antifongiques des espèces de Rosa.

    Enfin, les cynorrhodons semblent posséder une action contre la fièvre [23] et peuvent être utilisés pour lutter contre la toux [24].

    Possèderait une action bénéfique contre l’arthrose

    La poudre de cynorrhodon, issue du fruit de l’églantier, pourrait avoir des effets bénéfiques contre l’arthrose. Des études ont montré que la protéine C-réactive, un marqueur d’inflammation, diminuait chez les personnes souffrant d’arthrose qui consommaient 45 g de poudre de cynorrhodon par jour, pendant un mois [25].

    Cynorrhodon et arthrose : un homme assis souffre d'arthrose à son genou qu'il tient entre ses deux mains. Il porte un short noir et un t-shirt gris.Une étude a également montré que la prise de 5 g de poudre de cynorrhodon par jour pendant trois mois améliorait les symptômes d’arthrose du genou ou de la hanche [26]. Les scores de douleur ont diminué et plus de 80 % des participants ont ressenti des bénéfices par rapport à un groupe placebo.

    Ces résultats suggèrent que la poudre de cynorrhodon pourrait avoir des effets positifs sur l’inflammation et les symptômes articulaires, mais davantage de recherches sont nécessaires pour confirmer ces bénéfices.

    Favorise la perte de poids

    Le cynorrhodon semble favoriser la perte de poids. Une étude [27] a révélé que chez les personnes dont l’indice de masse corporelle (IMC) se situait entre 25 et 30, la consommation d’un extrait de cynorrhodon contenant au moins 0,1 % de tiliroside à raison de 100 mg par jour pendant 12 semaines entraînait une diminution de 9,23 cm² de la zone de graisse viscérale abdominale (comparativement à une augmentation de 3,24 cm² dans le groupe placebo) et une perte de poids de 1,4 kg (comparativement à une diminution de 0,26 kg dans le groupe placebo).

    Ventre d'une femme mince qui mesure son tour de taille avec un ruban roseD’autres études ont montré des avantages similaires en consommant des extraits de l’ensemble du fruit ou des graines. L’apport de cynorrhodon a notamment réduit le cholestérol plasmatique total ainsi que le rapport lipoprotéines de basse densité / lipoprotéines de haute densité [28].

    Ces résultats suggèrent que la consommation de cynorrhodon pourrait avoir des effets bénéfiques sur la réduction de la graisse corporelle, en particulier dans la zone abdominale. Toutefois, d’autres recherches sont nécessaires pour confirmer ces effets et évaluer les doses optimales pour obtenir des résultats bénéfiques.

    Possède une action anticancéreuse

    L’extrait de cynorrhodon a montré des effets positifs sur le cancer du sein en réduisant la croissance et la migration des cellules cancéreuses, selon une étude [29]. Les polyphénols présents dans le cynorrhodon peuvent également participer à limiter la prolifération des cellules cancéreuses humaines [30]

    Des études ont suggéré que le cynorrhodon peut aider à réduire le risque de cancer colorectal grâce à ses propriétés anti-inflammatoires et à sa capacité à réduire le stress oxydatif [7, 31, 32].

    Le cynorrhodon contient également des caroténoïdes, qui ralentissent la croissance de certaines formes de tumeurs [33]. De plus, l’extrait de cynorrhodon peut limiter l’apparition de l’épithélite, une complication de la radiothérapie chez les patients atteints de cancer de la tête et du cou, et inverser la croissance de certains cancers [34, 35].

    Enfin, le lycopène présent dans le cynorrhodon et connu pour son activité anticancéreuse, favorise la communication entre les cellules, ce qui aide à limiter la croissance tumorale [36]

    Possède une action anti-inflammatoire et antioxydante

    Comme mentionné précédemment, le cynorrhodon réduit les niveaux de CRP, le marqueur de l’inflammation, chez les patients atteints d’arthrose [25].

    Femme de dos qui se tient l'épaule avec la main. La zone est en rouge pour indiquer une douleur, une inflammation de l'articulation.Certaines études indiquent que les propriétés anti-inflammatoires du cynorrhodon sont attribuées à ses graines et non à sa coque [37]. Les propriétés anti-inflammatoires du cynorrhodon aident également à prévenir l’érosion du cartilage [38].

    De même, le rosier sauvage possède des propriétés antioxydantes qui lui confèrent diverses vertus pour la santé. En effet, il a été découvert que ses fruits contenaient des niveaux élevés de polyphénols, de caroténoïdes et de vitamines C et E, tous dotés de puissantes propriétés antioxydantes [39, 40].

    💡 Bon à savoir : les quantités de ces antioxydants dans les cynorhodons peuvent varier considérablement en fonction de l’espèce de plante, de l’époque de récolte et de l’altitude à laquelle la plante a été cultivée [40].

    Favorise la santé des reins

    La Rosa canina, également connue sous le nom d’églantier, présente des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires qui favoriseraient la santé des reins. Le cynorrhodon est traditionnellement utilisé pour diverses maladies notamment les maladies rénales [41].

    Des études [42, 7] sur des modèles animaux ont montré que l’administration de Rosa canina réduisait le stress oxydatif et les dommages rénaux associés à l’insuffisance rénale aiguë. De plus, il a été démontré ses effets protecteurs contre la néphropathie diabétique et la formation de calculs rénaux à l’oxalate de calcium.

    Ces résultats suggèrent que la Rosa canina pourrait avoir un potentiel thérapeutique contre ces affections rénales.

    Où acheter du cynorrhodon ?

    Au moment d’acheter du cynorrhodon, nous vous recommandons comme d’habitude de faire attention à la qualité du produit. Pour cela, voici quelques critères à vérifier :

    • Choisissez un produit issu d’agriculture biologique afin d’éviter les pesticides et métaux lourd, néfastes pour la santé.
    • Veillez à ce que le produit en question, ne contienne que de la poudre de cynorrhodon et pas d’autres excipients.
    • Faites également attention à la façon dont le fruit a été conditionné. Afin de le transformer en poudre, le fruit est séché. Si la déshydratation se fait à haute température, il perd alors tous ses composés nutritifs et ses vertus.
    Complément alimentaire à base de poudre de cynorrhodon bio de la marque Amoseeds.Vous êtes nombreux à nous demander où acheter ce fruit. Nous vous suggérons ce produit : voir le produit car nous sommes convaincus de sa qualité. Il s’agit de poudre de cynorrhodon bio de qualité supérieure, 100% naturelle, pur, vegan, sans additif, sans conservateur, sans OGM, sans pesticide, sans colorant artificiel, sans lactose, sans soja et sans gluten. Les cynorrhodons sont récoltés puis séchés naturellement à basse température (en dessous de 50 °C) pour conserver toutes leurs propriétés nutritionnelles.
    Pour acheter le cynorrhodon sous formes de gélules (concentrées en principes actifs), nous vous recommandons ce produit : voir le produit. Ces gélules ont été formulées avec un extrait de cynorrhodon bio concentré (10:1). Cela signifie que 1 kilo de produit, contient 10 kilos de fruits.

    Pour nous, c’est la meilleure option sur le marché, le meilleur rapport qualité / prix. Nous avons d’ailleurs des retours très positifs à son sujet. Nous sommes ravis de savoir que vous allez mieux grâce à nos conseils, alors continuez à nous contacter pour nous donner votre ressenti. Évidemment vous pouvez choisir un autre produit si vous le souhaitez mais attention les produits ne se valent pas tous, il est important de vérifier les critères mentionnés ci-dessus.

    👉 En utilisant le code promo « MESBIENFAITS5 » lors de votre commande, vous obtenez 5 % de réduction sur tous les produits du site marchand. Par ailleurs, vous nous aidez à faire vivre notre site internet lorsque vous passez par nos pages avant d’acheter. Merci beaucoup ! Ainsi, nous pouvons continuer à vous offrir des articles de qualité.

    Posologie

    Le cynorrhodon est largement utilisé en phytothérapie pour ses propriétés bénéfiques sur la santé. Cependant, il n’existe pas de posologie recommandée spécifique établie par les instances de santé.

    🥄 Néanmoins, dans le cadre d’une utilisation courante, il est généralement recommandé de consommer environ 5 grammes de cynorrhodon par jour, sous forme de cure.

    💊 Sous forme de gélules, la quantité a ingérer est moindre lorsqu’il s’agit d’un extrait de cynorrhodon. En effet, l’extrait est généralement concentré en principes actifs contrairement à la poudre. Dans ce cas, la plupart des fabricants proposent des dosages allant de 1000 à 1500 mg d’extrait de cynorrhodon par jour.

    Les cures de cynorrhodon peuvent durer jusqu’à 5 semaines, mais la durée optimale peut varier en fonction des besoins individuels et de la raison de la prise du cynorrhodon. Il est important de consulter un professionnel de la santé ou un phytothérapeute qualifié avant de commencer toute cure à base de cynorrhodon, afin de déterminer la posologie appropriée pour votre situation spécifique.

    Il convient également de souligner que la posologie peut différer en fonction de la forme sous laquelle le cynorrhodon est consommé, que ce soit sous forme de capsules, de comprimés, de poudre, frais ou en tisane. Il est préférable de suivre les instructions fournies par le fabricant ou de demander des conseils d’utilisation à un professionnel de la santé.

    Formes sur le marché

    Le cynorrhodon, fruit de l’églantier (Rosa canina), est disponible sous différentes formes pour une utilisation en phytothérapie. Parmi les formes les plus couramment utilisées, on retrouve :

    • Poudre
    • Comprimés
    • Gélules
    • Fruit frais
    • Cynorrhodon séché
    • Jus de cynorrhodon
    • Teinture mère
    • Huile
    • Macérat
    • Produits homéopathiques
    • Tisane
    • Infusion

    Chacune de ces formes présente des avantages spécifiques en termes d’utilisation, de préparation et de conservation, permettant ainsi de choisir celle qui convient le mieux à ses besoins et préférences.

    Effets indésirables

    En règle générale, le cynorrhodon est sans danger et est bien toléré. Une supplémentation quotidienne de 5 g pendant 3 mois n’a provoqué aucun effet indésirable chez des patients atteints d’arthrose [26].

    Cependant en cas de surdosage, des effets indésirables gastro-intestinaux comme la diarrhée, selles molles et constipation consistante ont été rapportés après consommation de 40 g de poudre de cynorrhodon via une boisson prise quotidiennement pendant 6 semaines [3].

    Toutefois, lors d’une autre étude scientifique, des participants ont consommé une forte dose de 45 g de poudre de cynorrhodon par jour pendant 1 mois sans subir d’effets secondaires significatifs [25].

    Contre-indications et dangers

    Les cynorrhodons sont généralement considérés comme sans danger, mais en raison du manque d’études fiables, il est déconseillé aux femmes enceintes et allaitantes d’en consommer.

    D’autre part, bien que la recherche soit limitée sur les effets secondaires de la consommation de grandes quantités de cynorrhodons, une consommation excessive de vitamine C, présente dans les cynorrhodons, peut provoquer des nausées, des troubles digestifs tels que des maux d’estomac, de la constipation et des brûlures d’estomac [7].

    De plus, une consommation excessive de cynorrhodons peut être préjudiciable aux personnes souffrant de calculs rénaux récurrents, de drépanocytose et d’hémochromatose, un trouble lié à l’excès de fer dans l’organisme [43].

    Il est donc important de toujours consulter un professionnel de santé avant de commencer à prendre un nouveau supplément, y compris le cynorrhodon.

    Avis sur le cynorrhodon

    Avant d’explorer les avis des consommateurs concernant les bienfaits du cynorrhodon (Rosa canina), il est essentiel de rappeler que les témoignages partagés sur internet ne doivent en aucun cas être considérés comme des bases médicales. Il est toujours recommandé de consulter un médecin avant d’entreprendre tout traitement ou d’incorporer de nouveaux produits dans votre régime de santé.

    Cela étant dit, de nombreux consommateurs ont partagé leurs expériences positives avec le cynorrhodon et ont souligné ses nombreux bienfaits. Parmi les retours d’expérience couramment rapportés, on note notamment les propriétés antioxydantes de cette plante. Certains utilisateurs ont affirmé que la consommation régulière de cynorrhodon les a aidés à renforcer leur système immunitaire et à limiter le risque de maladies.

    D’autres consommateurs ont évoqué les propriétés anti-inflammatoires du cynorrhodon, affirmant que la consommation de ce fruit les a aidés à soulager les douleurs articulaires. Ces témoignages suggèrent que le cynorrhodon peut potentiellement contribuer à réduire l’inflammation et à améliorer le confort physique.

    En outre, certains utilisateurs ont mentionné les effets bénéfiques du cynorrhodon sur la santé digestive. Ils ont rapporté une amélioration de la digestion, une réduction des ballonnements et une régularisation du transit intestinal après avoir intégré le cynorrhodon dans leur alimentation.

    Il convient de noter que les résultats peuvent varier d’une personne à l’autre, et il est important de prendre en compte que ces témoignages ne constituent pas une preuve scientifique des bienfaits du cynorrhodon. Cependant, ces avis des consommateurs offrent une perspective intéressante sur l’utilisation de cette plante dans le cadre de la phytothérapie.

    Associations avec des plantes ou molécules

    Il est intéressant de noter que le cynorrhodon (Rosa canina) peut être associé à d’autres plantes afin de créer des synergies bénéfiques pour la santé. Ces combinaisons peuvent permettre d’optimiser les effets thérapeutiques des différentes plantes, offrant ainsi des solutions plus complètes. Voici les principales :

    Cynorrhodon et aubépine

    Fleurs blanches d'aubépine sur une branche d'arbre aux feuilles vertesL’aubépine est une plante reconnue pour ses bienfaits sur la santé cardiovasculaire [44]. Elle aide à réguler la pression artérielle, calmer les palpitations et protéger les cellules du cœur grâce à ses propriétés antioxydantes [45. Il est possible d’associer le cynorrhodon et l’aubépine en raison de leurs propriétés antioxydantes puissantes. De plus, selon une étude, ces deux plantes ont des activités antibactériennes [46].

    Cynorrhodon et hibiscus

    L’hibiscus, également appelé fleur de Roselle, offre des bienfaits pour la santé tels que la réduction de la tension artérielle [47], sa richesse en antioxydants [48] et le potentiel de régulation du métabolisme [49]. L’association cynorrhodon et hibiscus pour être synergique car il s’agit de deux plantes aux puissantes propriétés antioxydantes [50]

    Cynorrhodon et collagène

    Le collagène est une protéine essentielle pour la santé de la peau, des articulations et des os. Les suppléments de collagène peuvent aider à améliorer l’apparence de la peau [51], réduire les douleurs articulaires [52] et renforcer les os [53]. Grâce à sa composition nutritionnelle, le cynorrhodon est capable d’inhiber l’enzyme responsable de la dégradation du collagène [54], raison pour laquelle cette plante peut être bénéfique pour la peau.

    Cynorrhodon et glucosamine

    La glucosamine est un supplément couramment utilisé pour soutenir la santé des articulations [55]. Elle peut réduire les douleurs articulaires et l’inflammation liées à l’arthrose [56], ainsi que favoriser la formation et la réparation du cartilage [57]. L’association cynorrhodon et glucosamine peut être intéressante pour obtenir un effet synergique contre l’arthrose.

    Cynorrhodon et psyllium

    Zoom sur des téguments de psyllium blond (plantago ovata) posés dans une cuillère en boisLe psyllium est une fibre soluble dérivée des graines de Plantago ovata, utilisée pour soutenir la santé digestive. Il soulage la constipation en régulant le transit [58], aide à réduire le cholestérol [59] et peut contribuer à la gestion du poids [60]. L’association cynorrhodon – psyllium peut être intéressante pour favoriser la santé intestinale et pour réguler le transit.

    FAQ : réponses à vos questions

    Bienfaits, vertus et propriétés

    Le cynorrhodon possède-t-il des effets anticoagulants ?

    Le cynorrhodon, également connu sous le nom de fruit de l’églantier, est généralement considéré comme sûr et ne possède pas d’effets anticoagulants significatifs. Il est riche en vitamine C, en antioxydants et en nutriments bénéfiques pour la santé, mais à notre connaissance, il ne contient pas naturellement de substances anticoagulantes connues.

    Le cynorrhodon est-il bénéfique en cas de migraine ?

    Le cynorrhodon, bien qu’il puisse être bénéfique pour la santé générale, n’est pas considéré comme un traitement spécifique pour la migraine. La migraine est une affection complexe et il existe plusieurs approches de traitement, notamment des médicaments spécifiques, des changements de style de vie et d’autres thérapies recommandées par un professionnel de la santé.

    Le cynorrhodon est-il bénéfique en cas d’insomnie ?

    Quelques études préliminaires révèlent que le cynorrhodon peut avoir certaines propriétés anxiolytiques [61] qui pourraient avoir des bienfaits sur l’insomnie. Toutefois, le cynorrhodon n’est généralement pas considéré comme un remède spécifique contre l’insomnie. Bien qu’il puisse être bénéfique pour la santé générale en raison de sa teneur en vitamine C, en antioxydants et en nutriments, son effet sur le sommeil est limité. Pour combattre l’insomnie, il est préférable d’adopter une approche globale comprenant une bonne hygiène du sommeil, des habitudes de relaxation avant le coucher, une routine régulière, et éventuellement des techniques de gestion du stress.

    Recettes et fruits frais

    Comment faire de la confiture de cynorrhodon ?

    Voici une recette simplifiée pour préparer rapidement une délicieuse confiture de cynorrhodon :

    Ingrédients :

    • 1,5 kg de cynorrhodon
    • 500 g de sucre
    • Jus d’un citron

    Instructions :

    1. Laver les baies d’églantier, les sécher et retirer les extrémités noires (« mouches ») de chaque cynorrhodon.
    2. Couper les cynorrhodons en deux et retirer les graines et les poils à l’intérieur.
    3. Peser les fruits et les rincer pour éliminer les poils restants.
    4. Dans une casserole, mettre les cynorrhodons, couvrir d’eau et faire bouillir pendant environ 20 minutes jusqu’à ce qu’ils soient tendres.
    5. Passer les cynorrhodons au chinois pour obtenir une pulpe sans poils.
    6. Remettre la pulpe dans la casserole, ajouter le sucre et le jus de citron, puis cuire à feu doux pendant environ 20 minutes en remuant régulièrement.
    7. La confiture est prête lorsque la texture est épaisse et crémeuse.
    8. Verser la confiture chaude dans des pots stérilisés, les fermer hermétiquement et les laisser refroidir avant de les stocker dans un endroit frais et sombre.

    Note : Vous pouvez ajuster la quantité de sucre selon vos préférences personnelles.

    Comment faire du sirop de cynorrhodon ?

    Voici une recette simple pour fabriquer du sirop de cynorrhodon :

    Ingrédients (pour 750 ml de sirop) :

    • Cynorrhodons mûrs mais encore fermes
    • 500 g de sucre
    • Sucre cristallisé

    Instructions :

    1. Laver soigneusement les fruits de l’églantier, retirer les tiges et couper les extrémités.
    2. Mettre les cynorrhodons dans une casserole, couvrir d’eau et porter à ébullition.
    3. Réduire le feu et laisser mijoter pendant 10 minutes à feu doux.
    4. Retirer du feu et laisser reposer pendant 10 minutes.
    5. Égoutter les cynorrhodons pendant 12 heures dans une mousseline placée au-dessus d’une jatte. Le jus obtenu doit être clair. Si nécessaire, filtrer à nouveau à travers plusieurs couches de mousseline.
    6. Mesurer le jus obtenu et ajouter 350 grammes de sucre pour chaque 600 ml de jus.
    7. Mettre le jus et le sucre dans une casserole, porter à ébullition et laisser épaissir à gros bouillons.
    8. Verser le sirop dans une bouteille préalablement ébouillantée et sèche, puis fermer hermétiquement avec un bouchon de liège.
    9. Pour servir, diluer le sirop avec de l’eau ou de l’eau gazeuse selon votre goût.

    Vous pouvez maintenant profiter de votre délicieux sirop de cynorrhodon en le savourant avec de l’eau ou de l’eau gazeuse.

    Les fruits du cynorrhodon sont-ils comestibles crus ?

    Oui, les fruits du cynorrhodon sont comestibles crus, mais leur goût peut être plutôt astringent et légèrement acide. Attention, il est conseillé de retirer les graines et les poils urticants.

    Les cynorrhodons peuvent être consommés tels quels, mais beaucoup de gens préfèrent les utiliser dans des préparations culinaires, telles que des confitures, des gelées, des sauces, des compotes ou des infusions. Les préparations culinaires permettent de profiter des bienfaits des cynorrhodons tout en adoucissant leur saveur.

    Quel goût ont les fruits du cynorrhodon ?

    Les fruits du cynorrhodon ont un goût qui peut varier en fonction de leur degré de maturité. Les cynorrhodons mûrs ont souvent un goût plus sucré et légèrement fruité, tandis que les cynorrhodons moins mûrs peuvent être plus acidulés.

    Y a-t-il possibilité de confusion avec d’autres fruits qui ressemblent au cynorrhodon ?

    Il existe une possibilité de confondre le cynorrhodon avec d’autres fruits qui lui ressemblent. Il est dans ce cas important d’être attentif pour éviter toute confusion. Voici une liste de plantes à fruits rouges qui peuvent prêter à confusion :

    1. Aubépine à un style (Crataegus monogyna)
    2. Aubépine à deux styles (Crataegus laevigata)
    3. Azérolier (Crataegus azarolus)
    4. Alisier Blanc (Sorbus aria)
    5. Sorbier des Oiseaux (Sorbus aucuparia)
    6. If Commun (Taxus baccata)

    Il est essentiel de se renseigner davantage sur ces plantes et de les identifier correctement afin d’éviter de consommer des fruits potentiellement toxiques.

    Peut-on mettre les cynorrhodons à l’extracteur de jus ?

    Oui, il est possible de mettre les cynorrhodons à l’extracteur de jus pour obtenir une sorte de purée de cynorrhodon. Mais sachez que les cynorrhodons contiennent des graines et des poils irritants.

    Avant de les passer dans l’extracteur de jus, il est recommandé de retirer les graines et les poils en les coupant en deux et en les évidant avec un couteau fin. Cela permettra d’obtenir un jus plus lisse et agréable à consommer. Une fois les cynorrhodons préparés, vous pouvez les ajouter à l’extracteur de jus pour obtenir leur jus nutritif.

    Récolte

    Quand est-il possible de récolter les fruits du cynorrhodon ?

    La récolte du cynorrhodon se fait généralement à la fin de l’été ou au début de l’automne, selon la région et le climat. La période de récolte varie en fonction de la maturité des fruits et peut s’étendre de septembre à novembre.

    Il est préférable de récolter les cynorrhodons lorsqu’ils ont atteint une couleur rouge ou orange vif et qu’ils sont légèrement ramollis. Les fruits doivent être fermes et bien formés. Il est important de les cueillir avec précaution pour éviter d’endommager les baies.

    Effets secondaires, contre-indications et danger

    Peut-on être allergique aux fruits du cynorrhodon ?

    Bien que les allergies aux fruits du cynorrhodon soient rares, certaines personnes peuvent présenter une sensibilité ou des réactions allergiques.

    Les symptômes peuvent varier, allant de démangeaisons et d’éruptions cutanées à des réactions plus graves nécessitant une attention médicale immédiate.

    Si vous pensez être allergique, consultez un professionnel de la santé pour un diagnostic précis. Lisez attentivement les étiquettes des produits contenant du cynorrhodon et demandez des informations sur les éventuels allergènes présents.

    Pourquoi appelle-t-on ce fruit “poil à gratter” ou “gratte-cul” ?

    Le cynorrhodon est parfois appelé « poil à gratter » ou « gratte-cul » en raison des poils urticants qu’il contient. Ces poils peuvent provoquer des démangeaisons et une irritation au contact de la peau. Il est recommandé de retirer ces poils avant de consommer ou de préparer les cynorrhodons pour éviter tout inconfort.

    Existe-t-il une espèce de cynorrhodon toxique ?

    Non, il n’existe pas d’espèce de cynorrhodon toxique. Les cynorrhodons, fruits de l’églantier (Rosa canina), ne sont pas considérés comme toxiques et sont généralement sans danger pour la consommation humaine.

    Cependant, d’autres plantes de la famille des Rosacées qui peuvent ressembler au cynorrhodon, et certaines de ces plantes peuvent être toxiques. Il est donc essentiel de s’assurer de l’identification correcte des fruits avant de les consommer. Si vous avez des doutes, il est préférable de demander l’avis d’un expert ou de s’abstenir de consommer les fruits.

    Animal

    Peut-on donner du cynorrhodon à un cheval ?

    Le cynorrhodon peut être donné aux chevaux, mais avec précaution. Il peut apporter des nutriments supplémentaires tels que des vitamines, des minéraux et des antioxydants, contribuant ainsi à la santé globale du cheval.

    Il est important de consulter un vétérinaire ou un nutritionniste équin pour déterminer les besoins spécifiques de votre cheval et la quantité appropriée de cynorrhodon à lui donner. Chaque cheval est différent, et des considérations individuelles telles que l’état de santé, l’alimentation et les objectifs spécifiques doivent être pris en compte avant d’intégrer le cynorrhodon à son régime alimentaire.

    Peut-on donner du cynorrhodon à un chien ?

    Le cynorrhodon peut être donné aux chiens, mais avec précaution. Assurez-vous qu’ils sont mûrs, propres et sans poils irritants, et retirez les graines et les parties dures. Donnez-les en quantité modérée et surveillez attentivement les réactions de votre chien. Si vous avez des doutes, consultez un vétérinaire pour des conseils adaptés à votre chien.

    Le cynorrhodon peut fournir aux chiens des nutriments supplémentaires, notamment des vitamines, des minéraux et des antioxydants. Il peut également contribuer au renforcement du système immunitaire et à la santé générale de l’animal.

    Références scientifiques

    Voir les références

    1. Koczka N, Stefanovits-Bányai É, Ombódi A. Total Polyphenol Content and Antioxidant Capacity of Rosehips of Some Rosa Species. Medicines (Basel). 2018;5(3):84. Published 2018 Aug 4. doi:10.3390/medicines5030084
    2. Rose Hips, wild (Northern Plains Indians), Data Type: SR Legacy Food Category:American Indian/Alaska Native Foods FDC ID: 168998 NDB Number:35203 FDC Published:4/1/2019, U.S. DEPARTMENT OF AGRICULTURE
    3. Andersson U, Berger K, Högberg A, Landin-Olsson M, Holm C. Effects of rose hip intake on risk markers of type 2 diabetes and cardiovascular disease: a randomized, double-blind, cross-over investigation in obese persons. Eur J Clin Nutr. 2012;66(5):585-590. doi:10.1038/ejcn.2011.203
    4. Andersson U, Berger K, Högberg A, Landin-Olsson M, Holm C. Effects of rose hip intake on risk markers of type 2 diabetes and cardiovascular disease: a randomized, double-blind, cross-over investigation in obese persons. Eur J Clin Nutr. 2012;66(5):585-590. doi:10.1038/ejcn.2011.203
    5. Koczka N, Stefanovits-Bányai É, Ombódi A. Total Polyphenol Content and Antioxidant Capacity of Rosehips of Some Rosa Species. Medicines (Basel). 2018;5(3):84. Published 2018 Aug 4. doi:10.3390/medicines5030084
    6. Moore EM, Wagner C, Komarnytsky S. The Enigma of Bioactivity and Toxicity of Botanical Oils for Skin Care. Front Pharmacol. 2020;11:785. Published 2020 May 29. doi:10.3389/fphar.2020.00785
    7. Mármol I, Sánchez-de-Diego C, Jiménez-Moreno N, Ancín-Azpilicueta C, Rodríguez-Yoldi MJ. Therapeutic Applications of Rose Hips from Different Rosa Species. Int J Mol Sci. 2017;18(6):1137. Published 2017 May 25. doi:10.3390/ijms18061137
    8. Rao AV, Gurfinkel DM. The bioactivity of saponins: triterpenoid and steroidal glycosides. Drug Metabol Drug Interact. 2000;17(1-4):211-235. doi:10.1515/dmdi.2000.17.1-4.211
    9. Sadeghi H, Hosseinzadeh S, Akbartabar Touri M, et al. Hepatoprotective effect of Rosa canina fruit extract against carbon tetrachloride induced hepatotoxicity in rat. Avicenna J Phytomed. 2016;6(2):181-188.
    10. Park UH, Jeong JC, Jang JS, et al. Negative regulation of adipogenesis by kaempferol, a component of Rhizoma Polygonati falcatum in 3T3-L1 cells. Biol Pharm Bull. 2012;35(9):1525-1533. doi:10.1248/bpb.b12-00254
    11. Goto T, Teraminami A, Lee JY, et al. Tiliroside, a glycosidic flavonoid, ameliorates obesity-induced metabolic disorders via activation of adiponectin signaling followed by enhancement of fatty acid oxidation in liver and skeletal muscle in obese-diabetic mice. J Nutr Biochem. 2012;23(7):768-776. doi:10.1016/j.jnutbio.2011.04.001
    12. Nagatomo A, Nishida N, Matsuura Y, Shibata N. Rosehip Extract Inhibits Lipid Accumulation in White Adipose Tissue by Suppressing the Expression of Peroxisome Proliferator-activated Receptor Gamma. Prev Nutr Food Sci. 2013;18(2):85-91. doi:10.3746/pnf.2013.18.2.085
    13. Phetcharat L, Wongsuphasawat K, Winther K. The effectiveness of a standardized rose hip powder, containing seeds and shells of Rosa canina, on cell longevity, skin wrinkles, moisture, and elasticity. Clin Interv Aging. 2015;10:1849-1856. Published 2015 Nov 19. doi:10.2147/CIA.S90092
    14. Lin TK, Zhong L, Santiago JL. Anti-Inflammatory and Skin Barrier Repair Effects of Topical Application of Some Plant Oils. Int J Mol Sci. 2017;19(1):70. Published 2017 Dec 27. doi:10.3390/ijms19010070 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/29280987/
    15. Al-Niaimi F, Chiang NYZ. Topical Vitamin C and the Skin: Mechanisms of Action and Clinical Applications. J Clin Aesthet Dermatol. 2017;10(7):14-17. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5605218/
    16. Lei Z, Cao Z, Yang Z, Ao M, Jin W, Yu L. Rosehip Oil Promotes Excisional Wound Healing by Accelerating the Phenotypic Transition of Macrophages. Planta Med. 2019;85(7):563-569. doi:10.1055/a-0725-8456 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/30199901/
    17. Andersson U, Henriksson E, Ström K, Alenfall J, Göransson O, Holm C. Rose hip exerts antidiabetic effects via a mechanism involving downregulation of the hepatic lipogenic program. Am J Physiol Endocrinol Metab. 2011;300(1):E111-E121. doi:10.1152/ajpendo.00268.2010 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/20959531/
    18. Taghizadeh M, Rashidi AA, Taherian AA, Vakili Z, Sajad Sajadian M, Ghardashi M. Antidiabetic and Antihyperlipidemic Effects of Ethanol Extract of Rosa canina L. fruit on Diabetic Rats: An Experimental Study With Histopathological Evaluations. J Evid Based Complementary Altern Med. 2016;21(4):NP25-NP30. doi:10.1177/2156587215612626 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/26498488/
    19. van Gorkom GNY, Klein Wolterink RGJ, Van Elssen CHMJ, Wieten L, Germeraad WTV, Bos GMJ. Influence of Vitamin C on Lymphocytes: An Overview. Antioxidants (Basel). 2018;7(3):41. Published 2018 Mar 10. doi:10.3390/antiox7030041 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/29534432/
    20. Carr AC, Maggini S. Vitamin C and Immune Function. Nutrients. 2017;9(11):1211. Published 2017 Nov 3. doi:10.3390/nu9111211 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5707683/
    21. Huang Z, Liu Y, Qi G, Brand D, Zheng SG. Role of Vitamin A in the Immune System. J Clin Med. 2018;7(9):258. Published 2018 Sep 6. doi:10.3390/jcm7090258 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6162863/
    22. Somerville VS, Braakhuis AJ, Hopkins WG. Effect of Flavonoids on Upper Respiratory Tract Infections and Immune Function: A Systematic Review and Meta-Analysis. Adv Nutr. 2016;7(3):488-497. Published 2016 May 16. doi:10.3945/an.115.010538 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/27184276/
    23. Sadigh-Eteghad S, Tayefi-Nasrabadi H, Aghdam Z, et al. Rosa canina L. Fruit Hydro-Alcoholic Extract Effects on Some Immunological and Biochemical Parameters in Rats. Bioimpacts. 2011;1(4):219-224. doi:10.5681/bi.2011.031 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3648971/
    24. Ayati Z, Amiri MS, Ramezani M, Delshad E, Sahebkar A, Emami SA. Phytochemistry, Traditional Uses and Pharmacological Profile of Rose Hip: A Review. Curr Pharm Des. 2018;24(35):4101-4124. doi:10.2174/1381612824666181010151849 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/30317989/
    25. Winther K, Rein E, Kharazmi A. The anti-inflammatory properties of rose-hip. Inflammopharmacology. 1999;7(1):63-68. doi:10.1007/s10787-999-0026-8 Winther K, Rein E, Kharazmi A. The anti-inflammatory properties of rose-hip. Inflammopharmacology. 1999;7(1):63-68. doi:10.1007/s10787-999-0026-8
    26. Winther K, Apel K, Thamsborg G. A powder made from seeds and shells of a rose-hip subspecies (Rosa canina) reduces symptoms of knee and hip osteoarthritis: a randomized, double-blind, placebo-controlled clinical trial. Scand J Rheumatol. 2005;34(4):302-308. doi:10.1080/03009740510018624 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/16195164/
    27. Nagatomo A, Nishida N, Fukuhara I, et al. Daily intake of rosehip extract decreases abdominal visceral fat in preobese subjects: a randomized, double-blind, placebo-controlled clinical trial. Diabetes Metab Syndr Obes. 2015;8:147-156. Published 2015 Mar 6. doi:10.2147/DMSO.S78623 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4358417/
    28. Andersson U, Henriksson E, Ström K, Alenfall J, Göransson O, Holm C. Rose hip exerts antidiabetic effects via a mechanism involving downregulation of the hepatic lipogenic program. Am J Physiol Endocrinol Metab. 2011;300(1):E111-E121. doi:10.1152/ajpendo.00268.2010 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/20959531/
    29. Cagle, Patrice & Coburn, Tonisha & Martin, Patrick. (2014). Abstract 3213: Rosehip (Rosa canina) extracts prevent MAPK and AKT-mediated cell proliferation in African American triple-negative breast cancer cells. Cancer Research. 74. 3213-3213. 10.1158/1538-7445.AM2014-3213. https://www.researchgate.net/publication/276476484_Abstract_3213_Rosehip_Rosa_canina_extracts_prevent_MAPK_and_AKT-mediated_cell_proliferation_in_African_American_triple-negative_breast_cancer_cells
    30. Tumbas VT, Canadanović-Brunet JM, Cetojević-Simin DD, Cetković GS, Ethilas SM, Gille L. Effect of rosehip (Rosa canina L.) phytochemicals on stable free radicals and human cancer cells. J Sci Food Agric. 2012;92(6):1273-1281. doi:10.1002/jsfa.4695 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/22083314/
    31. Jiménez S, Gascón S, Luquin A, Laguna M, Ancin-Azpilicueta C, Rodríguez-Yoldi MJ. Rosa canina Extracts Have Antiproliferative and Antioxidant Effects on Caco-2 Human Colon Cancer. PLoS One. 2016;11(7):e0159136. Published 2016 Jul 28. doi:10.1371/journal.pone.0159136 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/27467555/
    32. Widén C, Ekholm A, Coleman MD, Renvert S, Rumpunen K. Erythrocyte antioxidant protection of rose hips (Rosa spp.). Oxid Med Cell Longev. 2012;2012:621579. doi:10.1155/2012/621579 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3399354/
    33. Shareef M, Ashraf MA, Sarfraz M. Natural cures for breast cancer treatment. Saudi Pharm J. 2016;24(3):233-240. doi:10.1016/j.jsps.2016.04.018 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4881189/
    34. Borda Rodríguez M, Andueza Iriarte M. Evaluación de La efectividad de un extracto de aceite de rosa mosqueta (ARM) EN LA PREVENCIÓN DE LA EPITELITIS POR RADIOTERAPIA (RT) EN PACIENTES AFECTOS DE CÁNCER DE CABEZA Y CUELLO (CCC) [EVALUATION OF THE EFFECTIVENESS OF AN OIL EXTRACT OF ROSEHIP IN THE PREVENTION OF EPITHELITIS DUE TO RADIOTHERAPY IN PATIENTS WITH HEAD AND NECK CANCER]. Rev Enferm. 2016;39(1):49-52. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/26996043/
    35. Cagle, Patrice & Idassi, Ombeni & Carpenter, Janelle & Minor, Radiah & Goktepe, Ipek & Martin, Patrick. (2012). Effect of Rosehip (Rosa Canina) Extracts on Human Brain Tumor Cell Proliferation and Apoptosis. Journal of Cancer Therapy. 3. 534-545. 10.4236/jct.2012.35069. https://www.researchgate.net/publication/234107341_Effect_of_Rosehip_Rosa_Canina_Extracts_on_Human_Brain_Tumor_Cell_Proliferation_and_Apoptosis
    36. Ono M, Takeshima M, Nakano S. Mechanism of the Anticancer Effect of Lycopene (Tetraterpenoids). Enzymes. 2015;37:139-166. doi:10.1016/bs.enz.2015.06.002 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/26298459/
    37. Ghasemian M, Owlia S, Owlia MB. Review of Anti-Inflammatory Herbal Medicines. Adv Pharmacol Sci. 2016;2016:9130979. doi:10.1155/2016/9130979 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4877453/
    38. Schwager J, Richard N, Schoop R, Wolfram S. A novel rose hip preparation with enhanced anti-inflammatory and chondroprotective effects. Mediators Inflamm. 2014;2014:105710. doi:10.1155/2014/105710 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4211164/
    39. Mármol I, Sánchez-de-Diego C, Jiménez-Moreno N, Ancín-Azpilicueta C, Rodríguez-Yoldi MJ. Therapeutic Applications of Rose Hips from Different Rosa Species. Int J Mol Sci. 2017;18(6):1137. Published 2017 May 25. doi:10.3390/ijms18061137 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/28587101/
    40. Roman I, Stănilă A, Stănilă S. Bioactive compounds and antioxidant activity of Rosa canina L. biotypes from spontaneous flora of Transylvania. Chem Cent J. 2013;7(1):73. Published 2013 Apr 23. doi:10.1186/1752-153X-7-73 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3668991/
    41. Ayati Z, Amiri MS, Ramezani M, Delshad E, Sahebkar A, Emami SA. Phytochemistry, Traditional Uses and Pharmacological Profile of Rose Hip: A Review. Curr Pharm Des. 2018;24(35):4101-4124. doi:10.2174/1381612824666181010151849 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/30317989/
    42. Changizi Ashtiyani S, Najafi H, Jalalvandi S, Hosseinei F. Protective effects of Rosa canina L fruit extracts on renal disturbances induced by reperfusion injury in rats. Iran J Kidney Dis. 2013;7(4):290-298. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23880806/
    43. Institute of Medicine (US) Panel on Dietary Antioxidants and Related Compounds. Dietary Reference Intakes for Vitamin C, Vitamin E, Selenium, and Carotenoids. Washington (DC): National Academies Press (US); 2000. 5, Vitamin C. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK225480/
    44. Chang WT, Dao J, Shao ZH. Hawthorn: potential roles in cardiovascular disease. Am J Chin Med. 2005;33(1):1-10. doi:10.1142/S0192415X05002606 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/15844828/
    45. Zhang J, Chai X, Zhao F, Hou G, Meng Q. Food Applications and Potential Health Benefits of Hawthorn. Foods. 2022;11(18):2861. Published 2022 Sep 15. doi:10.3390/foods11182861 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/36140986/
    46. Aliona Ghendov-Moșanu, Daniela Cojocari , Greta Balan, Rodica Sturza ANTIMICROBIAL ACTIVITY OF ROSE HIP AND HAWTHORN POWDERS ON PATHOGENIC BACTER, https://zenodo.org/record/2576764
    47. Hopkins AL, Lamm MG, Funk JL, Ritenbaugh C. Hibiscus sabdariffa L. in the treatment of hypertension and hyperlipidemia: a comprehensive review of animal and human studies. Fitoterapia. 2013;85:84-94. doi:10.1016/j.fitote.2013.01.003 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23333908/
    48. Ajiboye TO, Salawu NA, Yakubu MT, Oladiji AT, Akanji MA, Okogun JI. Antioxidant and drug detoxification potentials of Hibiscus sabdariffa anthocyanin extract. Drug Chem Toxicol. 2011;34(2):109-115. doi:10.3109/01480545.2010.536767 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/21314460/
    49. Chang HC, Peng CH, Yeh DM, Kao ES, Wang CJ. Hibiscus sabdariffa extract inhibits obesity and fat accumulation, and improves liver steatosis in humans. Food Funct. 2014;5(4):734-739. doi:10.1039/c3fo60495k https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24549255/
    50. Ajiboye TO, Salawu NA, Yakubu MT, Oladiji AT, Akanji MA, Okogun JI. Antioxidant and drug detoxification potentials of Hibiscus sabdariffa anthocyanin extract. Drug Chem Toxicol. 2011;34(2):109-115. doi:10.3109/01480545.2010.536767 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/21314460/
    51. Al-Atif H. Collagen Supplements for Aging and Wrinkles: A Paradigm Shift in the Fields of Dermatology and Cosmetics. Dermatol Pract Concept. 2022;12(1):e2022018. Published 2022 Jan 1. doi:10.5826/dpc.1201a18 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8824545/
    52. Martínez-Puig D, Costa-Larrión E, Rubio-Rodríguez N, Gálvez-Martín P. Collagen Supplementation for Joint Health: The Link between Composition and Scientific Knowledge. Nutrients. 2023;15(6):1332. Published 2023 Mar 8. doi:10.3390/nu15061332 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC10058045/
    53. Viguet-Carrin S, Garnero P, Delmas PD. The role of collagen in bone strength. Osteoporos Int. 2006;17(3):319-336. doi:10.1007/s00198-005-2035-9 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/16341622/
    54. Phetcharat L, Wongsuphasawat K, Winther K. The effectiveness of a standardized rose hip powder, containing seeds and shells of Rosa canina, on cell longevity, skin wrinkles, moisture, and elasticity. Clin Interv Aging. 2015;10:1849-1856. Published 2015 Nov 19. doi:10.2147/CIA.S90092 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4655903/
    55. Black C, Clar C, Henderson R, et al. The clinical effectiveness of glucosamine and chondroitin supplements in slowing or arresting progression of osteoarthritis of the knee: a systematic review and economic evaluation. Health Technol Assess. 2009;13(52):1-148. doi:10.3310/hta13520 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/19903416/
    56. da Camara CC, Dowless GV. Glucosamine sulfate for osteoarthritis. Ann Pharmacother. 1998;32(5):580-587. doi:10.1345/aph.17214 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/9606480/
    57. James CB, Uhl TL. A review of articular cartilage pathology and the use of glucosamine sulfate. J Athl Train. 2001;36(4):413-419. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC155438/
    58. Tomás-Ridocci M, Añón R, Mínguez M, Zaragoza A, Ballester J, Benages A. Eficacia del Plantago ovata como regulador del tránsito intestinal. Estudio doble ciego comparativo frente a placebo [The efficacy of Plantago ovata as a regulator of intestinal transit. A double-blind study compared to placebo]. Rev Esp Enferm Dig. 1992;82(1):17-22. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/1520545/
    59. Uehleke B, Ortiz M, Stange R. Cholesterol reduction using psyllium husks – do gastrointestinal adverse effects limit compliance? Results of a specific observational study. Phytomedicine. 2008;15(3):153-159. doi:10.1016/j.phymed.2007.11.024 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/18222665/
    60. Deng Z, Meng C, Huang H, Song S, Fu L, Fu Z. The different effects of psyllium husk and orlistat on weight control, the amelioration of hypercholesterolemia and non-alcohol fatty liver disease in obese mice induced by a high-fat diet. Food Funct. 2022;13(17):8829-8849. Published 2022 Aug 30. doi:10.1039/d2fo01161a https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/35920178/
    61. Nemati, Z., Komaki, A., Shahidi, S. et al. Effect of a Hydroalcoholic Extract of Rosa Canina Flowers on Anxiety in Rats. Neurophysiology 47, 133–137 (2015). https://doi.org/10.1007/s11062-015-9509-y https://link.springer.com/article/10.1007/s11062-015-9509-y

    Avez-vous trouvé cet article intéressant ?

    Cliquez sur l'étoile de votre choix pour voter (de 1 à 5).

    Note moyenne : 4.4 / 5. Votes : 36

    Pouvez-vous partager cet article avec vos ami(e)s ?

    Merci de partager, votre aide est précieuse !

    Cet article pourrait intéresser vos proches, partagez-le !

    MessengerWhatsAppLinkedInPinterest

    🌿 Fondateur de Mes Bienfaits

    Entrepreneur dans le domaine de la santé, son parcours est celui d’un diplômé universitaire qui a décidé de repartir de zéro pour transformer sa passion en expertise professionnelle.

    Pour présenter l’information la plus fiable possible, il s’appuie sur de nombreuses sources reconnues : études scientifiques (essais contrôlés randomisés, méta-analyses, revues systématiques...), recommandations des institutions de santé, ouvrages des plus grands spécialistes, etc.

    🖋️ Article créé le , puis mis à jour le .
    Régulièrement révisé par notre équipe de spécialistes.

    Découvrir nos guides santé

    Pour continuer votre lecture, voici nos guides santé et bien-être les plus appréciés. Découvrez les bienfaits des plantes, remèdes et autres substances naturelles.

    Plantes médicinales

    Açaï - Acérola - Ail - Aloe vera - Amla - Artichaut - Ashwagandha - Astragale - Aubépine - Bacopa - Ballote - Baobab - Boswellia - Bourrache - Cacao - Camomille allemande - Centella asiatica - Chaga - Chanvre - Chardon-marie - Chia - Chlorelle - Consoude - Cordyceps - Costus - Cranberry - Curcuma - Cynorrhodon - Damiana - Échinacée - Éleuthérocoque - Fenugrec - Garcinia - Gattilier - Ginkgo biloba - Ginseng - Goji - Grande camomille - Griffe de chat - Griffonia - Gymnema - Harpagophytum - Hericium - Kelp - Kernza - Kinkéliba - Klamath - Konjac - Kudzu - Luzerne - Maca - Maitake - Mélisse - Millepertuis - Moringa - Mucuna - Nopal - Ortie - Palmier nain - Passiflore - Psyllium - Reishi - Rhodiola - Safran - Schisandra - Shiitake - Sorgho - Spiruline - Thé vert - Thym - Tribulus - Valériane.

    Remèdes naturels

    Alimentation alcaline - Antidépresseurs naturels - Anti-inflammatoires naturels - Antihistaminiques naturels - Antipyrétiques naturels - Antispasmodiques naturels - Antivomitifs naturels - Anxiolytiques naturels - Aphtes - Aspirine naturelle - Candidose (candida albicans) - Constipation : remèdes naturels - Eczéma - Grippe - Histaminose - Laxatifs naturels - Nettoyer le foie - Nootropiques - Perméabilité intestinale (intestin qui fuit) - Plantes aphrodisiaques - Plantes diabète - Plantes digestion - Plantes immunitaires - Plantes migraine - Plantes pour dormir - Plantes pour maigrir - Protection radiations nucléaires - Réparation du cartilage - Rhume - Sarcopénie - Somnifères naturels - SOPK - Toux sèche - Variole du singe (Monkeypox) - Vessie hyperactive.

    Vitamines, minéraux et molécules

    Acide hyaluronique - Acide alpha-lipoïque - Berbérine - Bêta-alanine - Biotine - Calcium - CBD - Charbon végétal - Choline - Coenzyme Q10 - Collagène - Cuivre - Cycloastragenol - Cynarine - DHEA - Eau - Fer - Fibres - Glutathion - Honokiol - Iode - Lactoferrine - Magnésium - Mélatonine - N-acétylcystéine - Nattokinase - Oméga-3 - Palmitoyléthanolamide - Potassium - Probiotiques - Ptérostilbène - Pycnogenol - Quercétine - Resvératrol - Sélénium - Sérotonine - Taurine - Vitamine A - Vitamine B1 - Vitamine B2 - Vitamine B3 - Vitamine B6 - Vitamine B9 - Vitamine B12 - Vitamine C - Vitamine D - Vitamine E - Vitamine K - Zinc - Zéolithe.

    Vous appréciez notre site ?

    ✉️ Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir nos articles et conseils par e-mail. Service gratuit, sans aucun engagement. Et pour vous souhaiter la bienvenue, nous vous donnerons automatiquement accès à l’ensemble de nos ressources gratuites au format PDF : tableau des IG, tableau des protéines végétales, tableau des oméga-3, tableau des fibres alimentaires, tableaux des sources de nombreux minéraux et vitamines, etc.

    En indiquant votre e-mail ci-dessus, vous consentez à recevoir nos bulletins périodiques par voie électronique. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée vous pouvez demander à accéder, faire rectifier ou supprimer vos informations. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.