Probiotiques, amis des intestins : bienfaits, avis, effets secondaires…

    5
    (10)

    Les probiotiques sont des micro-organismes vivants aux bienfaits reconnus sur la santé. Leurs effets ont été démontrés lors de nombreuses études scientifiques. Les probiotiques se trouvent majoritairement dans nos intestins, et on les retrouve dans certains aliments, comme le yaourt, ou sous forme de compléments alimentaires.

    Dans ce guide, nous allons expliquer ce que sont les probiotiques, leurs rôles et leurs bienfaits sur la santé ainsi que leurs diverses sources alimentaires. Vous découvrirez également quels probiotiques choisir, leurs effets secondaires et l’avis des consommateurs sur ces micro-organismes.

    En fin d’article, nous répondrons enfin à quelques-unes de vos questions, notamment quelles souches de probiotiques sont les meilleures pour maigrir ou contre l’acné et s’ils peuvent être consommés par les intolérants au lactose, etc. (voir FAQ).

    Aliments riches en probiotiques : kéfir, yaourt, tempeh, fromages, kimchi, etc. posés sur une table

    Qu’est-ce que les probiotiques ?

    Les probiotiques sont des micro-organismes vivants qui ont des effets bénéfiques sur la santé de l’hôte. Ils agissent sur la flore intestinale et stimulent le système immunitaire. Ils ont également des effets bénéfiques sur la digestion, la régulation du poids et la prévention des maladies.

    Le microbiote intestinal représente l’ensemble des micro-organismes du tractus intestinal humain et est composé de plus de cent mille milliards de micro-organismes et de centaines, voire de milliers d’espèces différentes de probiotiques [1]. À ce titre, il existe divers types de probiotiques, qui ont des effets différents sur la santé. Les espèces appartenant aux genres Lactobacillus et Bifidobacterium ont été signalées comme étant les souches bactériennes probiotiques les plus bénéfiques [2].

    Les principales souches qu’on retrouve dans les produits de santé sont la Lactobacillus acidophilus, la Bifidobacterium bifidum et la Lactobacillus rhamnosus. Ces bactéries ont des effets bénéfiques sur la digestion et la santé intestinale.

    Il existe également des probiotiques qui ont des effets sur la santé immunitaire. Ces probiotiques, comme la Lactobacillus plantarum, la Lactobacillus gasseri, la Bifidobacterium lactis, la Saccharomyces boulardii et la Streptococcus thermophilus, ont des effets sur la régulation du système immunitaire et aident à lutter contre les infections.

    Enfin, les probiotiques peuvent également avoir des effets sur la santé mentale. Ces ferments, comme la Bifidobacterium longum et la Lactobacillus helveticus, ont des effets sur la régulation de l’humeur et sur la diminution du stress.

    Probiotiques : différents types représentés par leur formeOn peut citer d’autres probiotiques bénéfiques à la santé comme :

    • Bifidobacterium infantis ;
    • Bifidobacterium breve ;
    • Lactobacillus paracasei ;
    • Lactobacillus casei ;
    • Lactobacillus salivarius ;
    • Lactobacillus delbrueckii bulgaricus ;
    • Lactobacillus brevis ;
    • Lactobacillus reuteri.

    Mécanisme d’action des probiotiques

    Lorsqu’ils arrivent dans l’intestin, les probiotiques se déposent sur les parois du gros intestin. Ils forment ensuite une barrière qui empêche les bactéries pathogènes de pénétrer dans les cellules intestinales. De plus, les probiotiques produisent des substances qui inhibent le développement et la prolifération des bactéries pathogènes. D’autre part, les probiotiques participent à la modulation du système immunitaire [3].

    Les probiotiques sont des micro-organismes reconnus par la communauté scientifique pour leurs bienfaits sur l’organisme. Ils ont d’ailleurs fait l’objet de plusieurs études.

    Probiotiques : bienfaits, vertus et effets

    Les probiotiques ont divers avantages pour la santé. Ils aident à réguler la digestion, à renforcer le système immunitaire et à prévenir les maladies. Ils ont également un effet bénéfique sur les émotions et le bien-être mental (voir notre guide sur le microbiote et les états dépressifs). Dans cette section, nous allons d’abord lister l’ensemble des indications des probiotiques avant de détailler, études à l’appui, chaque effet sur la santé.

    Aperçu des bienfaits

    Santé intestinale

    • Réduisent la croissance des micro-organismes pathogènes dans le tube digestif
    • Luttent contre les inconforts intestinaux
    • Favorisent le transit intestinal
    • Améliorent la flore intestinale
    • Luttent contre les diarrhées et la constipation
    • Améliorent la cicatrisation des ulcères gastriques
    • Préviennent l’entérocolite nécrosante

    Système immunitaire

    • Activent l’immunité innée et acquise
    • Aident le système immunitaire à lutter contre diverses infections
    • Induisent une plus forte réponse immunitaire

    Anti-inflammatoire

    • Agissent comme agents anti-inflammatoires
    • Réduisent les marqueurs de l’inflammation
    • Apportent des effets positifs contre les maladies auto-immunes

    Santé cardiovasculaire

    • Réduisent la tension artérielle et le taux de cholestérol
    • Augmentent le taux de cholestérol HDL et réduisent le taux de triglycérides

    Meilleure assimilation des nutriments

    • Améliorent l’absorption intestinale des nutriments (vitamines et minéraux)
    • Synthétisent certains nutriments

    Perte de poids

    • Réduisent le poids et l’IMC
    • Réduisent la masse viscérale et sous-cutanée
    • Diminuent le tour de taille et des hanches
    • Diminuent le cholestérol total et les lipoprotéines
    • Possèdent un effet hypoglycémiant

    Santé des femmes

    • Préviennent et traitent les infections urogénitales
    • Préviennent les cystites
    • Forment une barrière contre les mycoses

    Capacités cognitives, stress et dépression

    • Synthétisent la sérotonine et le GABA
    • Améliorent l’humeur et la qualité du sommeil
    • Diminuent l’anxiété, la colère et les symptômes du stress

    Hygiène bucco-dentaire

    • Luttent contre les gingivites et les périodontites
    • Réduisent les caries
    • Diminuent la mauvaise haleine

    Peau et cheveux

    • Possèdent des effets anti-âge
    • Améliorent la fonction barrière de la peau
    • Améliorent la santé des cheveux
    • Favorisent la réponse immunitaire
    • Favorisent l’hydratation et la clarté de la peau

    Meilleures performances physiques

    • Réduisent la fatigue et améliorent l’humeur
    • Accélèrent le temps de récupération physique
    • Améliorent l’absorption des protéines
    • Améliorent l’endurance et les performances physiques

    Détox

    • Empêchent l’absorption de certaines toxines
    • Dégradent certaines toxines
    • Réduisent les dommages de l’inflammation chez les fumeurs

    Douleurs articulaires

    • Réduisent les douleurs articulaires et l’inflammation
    • Préviennent les dommages du cartilage

    Covid-19

    • Modèrent l’immunité chez les patients atteints de forme sévère de covid
    • Réduisent l’incidence des infections secondaires

    Fertilité

    • Améliorent le taux de grossesse
    • Améliorent la motilité des spermatozoïdes
    • Traitent les dommages oxydatifs des spermatozoïdes

    Cancer

    • Retardent l’apparition des cancers
    • Retardent la progression des tumeurs et régulent la croissance cellulaire
    • Diminuent le risque de cancer du sein
    • Réduisent le risque de récidive de cancer de la vessie et de cancer colorectal

    Complément alimentaire à base de probiotiques : boîte, gélules et bouton acheter.⭐⭐⭐⭐⭐ Vous souhaitez acheter des probiotiques ? Le produit que nous vous recommandons valide tous les critères essentiels ! Il possède 30 milliards d’UFC, 7 souches différentes, des gélules gastro-résistantes, une composition propre, des ingrédients qui contribuent à son efficacité (prébiotiques et vitamine D), le tout produit en France et à un prix plus que raisonnable : voir le produit.

    Détails des bienfaits

    Santé intestinale

    Les bienfaits des probiotiques sur la santé intestinale sont reconnus et ne sont pas surprenants vu l’importance du microbiote dans le tractus digestif. En effet, les probiotiques peuvent réduire la croissance et le développement des micro-organismes pathogènes présents dans le tube digestif [4].

    Par conséquent, les probiotiques peuvent lutter contre les inconforts intestinaux comme les flatulences, les ballonnements et peuvent favoriser le transit intestinal [5, 6].

    Par ailleurs, les suppléments probiotiques ont amélioré les symptômes du côlon irritable et des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin [7, 8].

    Intestins dessinés noir sur blanc.Les vertus des probiotiques pour la santé intestinale ont été démontrées par plusieurs études, ils :
    améliorent la flore intestinale [9] ;

    • soulagent la constipation [10] ;
    • luttent contre divers types de diarrhées [11] ;
    • favorisent la cicatrisation des ulcères gastriques et renforcent la barrière intestinale [12] ;
    • préviennent et traitent l’entérocolite nécrosante [13].

    D’autre part, les probiotiques notamment les Bifidobacterium semblent être efficaces dans une stratégie thérapeutique contre les infections fongiques à Candida albicans [14].

    Système immunitaire

    Les probiotiques stimulent les défenses naturelles et activent l’immunité acquise et innée chez l’homme [15]. Certaines espèces de probiotiques peuvent aider le système immunitaire à combattre des infections. C’est le cas notamment des infections à Candida albicans et à Helicobacter pylori en exerçant une action immuno-stimulatrice [16].

    Une femme malade souffre d'un faible système immunitaire. Elle se mouche dans son canapé sous une couette colorée.En effet, certaines études ont révélé le rôle important du microbiote intestinal dans la modulation de l’action immunitaire au niveau intestinal [17]. D’autre part, les probiotiques (lactobacilles) semblent être efficaces pour lutter contre certains types d’infections, comme les infections des voies respiratoires supérieures (grippe et rhume) [18].

    De son côté, les Saccharomyces boulardii ont été efficaces contre les infections à E. Coli, H. pylori, Candida albicans et contre la Giardiase [12, 19-21].

    De plus, une réponse immunitaire plus forte a été observée chez des patients séropositifs au VIH après une supplémentation en Saccharomyces boulardii, une souche de probiotiques [22].

    Anti-inflammatoire

    Les probiotiques possèdent des vertus anti-inflammatoires. Selon certaines études, il s’agit d’une des plus importantes propriétés de ces micro-organismes. En effet, les probiotiques agissent comme agents anti-inflammatoires en modulant et réduisant les marqueurs biochimiques de l’inflammation [23, 24].

    Plus concrètement, les probiotiques ont apporté des effets positifs pour les personnes atteintes de maladies auto-immunes comme le lupus, la mucosite (une complication du traitement du cancer), la maladie cœliaque, certains types d’allergie, l’asthme ou l’arthrite [25-30].

    Santé cardiovasculaire

    Gros plan sur la poitrine d'un homme en chemise bleue. Il pose sa main sur son cœur et semble avoir un problème cardiovasculaire car sa main est crispée.Les probiotiques possèdent une action bénéfique contre l’hypertension artérielle et l’hypercholestérolémie, deux des plus importants facteurs de risque de maladies cardiovasculaires [31, 32].

    D’autre part, les probiotiques semblent également améliorer les niveaux du cholestérol HDL (bon cholestérol) tout en réduisant les niveaux des triglycérides [31, 33].

    Ces résultats ont permis aux scientifiques de suggérer l’efficacité des probiotiques dans la prévention des maladies cardiaques, notamment les coronaropathies [34].

    Meilleure assimilation des nutriments

    Les probiotiques améliorent l’absorption et l’assimilation des nutriments. En effet, alors que certaines souches de probiotiques synthétisent directement des nutriments comme le folate (vitamine B9), d’autres permettent de créer un environnement favorable à une meilleure absorption et assimilation des nutriments par l’intestin [35].

    Parmi ces nutriments, on peut citer les vitamines B2, B9, B12 et D3 [36-38] ainsi que certains minéraux comme le fer, le calcium, le zinc et le magnésium [35, 39, 40].

    Perte de poids

    Les probiotiques peuvent réduire le poids et l’indice de la masse corporelle (IMC). C’est ce qui ressort d’une étude réalisée sur des personnes en surpoids pendant plus de 8 semaines, lorsque plusieurs souches de probiotiques ont été associées [41].

    Probiotiques et ventre plat : ventre d'une femme mince qui mesure son tour de taille avec un ruban roseD’autres part, des études ont révélé les effets des lactobacilles sur la masse corporelle. En effet, ces souches ont réduit la masse viscérale et sous-cutanée ainsi que le tour de taille et des hanches [42, 43].

    Les bifidobacterium, de leur côté, possèdent aussi des bienfaits sur la perte de poids. En effet, l’ingestion quotidienne de lait contenant bifidobacterium animalis a réduit l’IMC, le cholestérol total et les lipoprotéines [44].

    De plus, l’effet hypoglycémiant des probiotiques chez les diabétiques a été suggéré par certains chercheurs [45].

    Santé des femmes

    Les lactobacilles sont les bactéries dominantes de la flore vaginale. Elles possèdent des propriétés antibactériennes qui régulent le microbiote vaginal en maintenant un Ph acide. Plusieurs études ont suggéré l’utilisation des probiotiques pour la prévention et le traitement des infections urogénitales bactériennes chez la femme [46].

    Il a été également observé que l’association D-mannose (un sucre simple utilisé dans le traitement des infections urinaires) et de Lactobacillus acidophilus est efficace dans la prévention et le traitement des cystites causées par une infection urinaire à E. Coli [47].

    D’autre part, une supplémentation en lactobacille a permis de former une barrière contre les mycoses vulvo-vaginales causées par Candida albicans [48].

    Capacités cognitives, stress et dépression

    Probiotiques et santé mentale : une femme stressée au travail. Elle se tient le front, assise devant son travail à accomplir.Les probiotiques semblent améliorer les capacités cognitives, réduire le stress et améliorer l’humeur.

    En effet, les probiotiques intestinaux jouent un rôle important dans l’axe intestin-cerveau ce qui affecte positivement le comportement et module les fonctions cognitives en particulier chez les personnes âgées [49]. Ce rôle consiste notamment dans l’action de ces micro-organismes à synthétiser des neurotransmetteurs comme la sérotonine et le GABA (des neurotransmetteurs impliqués dans la réduction des états anxieux et dépressifs) [50].

    De plus, nombre d’autres études ont démontré les bienfaits des probiotiques pour :

    • améliorer l’humeur et réduire le score de dépression [50] ;
    • diminuer la colère, l’anxiété et la nervosité [51] ;
    • réduire les symptômes du stress [52] ;
    • améliorer la qualité et la durée du sommeil [53] ;
    • réduire les pensées négatives chez les personnes non déprimées [54].

    Hygiène bucco-dentaire

    Les probiotiques semblent avoir des bienfaits sur la santé bucco-dentaire, notamment contre les caries et les maladies parodontales. On peut citer le probiotique oral Streptococcus salivarius K12 qui semble être efficace pour lutter contre la mauvaise haleine.

    Gros plan sur la bouche d'une femme qui mange une carotte.En effet, une méta-analyse de près de 50 études a révélé que plusieurs souches probiotiques possèdent des vertus sur l’hygiène bucco-dentaire, notamment pour lutter contre les gingivites et les périodontites [55]. D’autre part, les lactobacilles se sont révélés efficaces pour réduire le développement des caries chez les enfants [56].

    En outre, le streptococcus salivarius K12 est considéré comme un probiotique oral utilisé pour maintenir une bonne hygiène bucco-dentaire et notamment lutter contre la mauvaise haleine [57].

    Peau et cheveux

    Les probiotiques ont des vertus reconnues sur la santé de la peau et des cheveux. En effet, les probiotiques semblent avoir des effets anti-âge et sont capables de restaurer le Ph acide de la peau, de réduire le stress oxydatif, d’améliorer la fonction de la barrière cutanée et d’améliorer la santé des cheveux [58].

    Une femme avec une très belle peau regarde vers le haut. On aperçoit des arbres derrière elleDe plus, l’application topique de probiotiques renforce les défenses naturelles de la peau en produisant des peptides antimicrobiens et favorisant une réponse immunitaire cutanée pour éliminer les agents pathogènes [59]. Enfin, les probiotiques sous forme de crème favorisent l’hydratation et la clarté de la peau [60].

    Meilleures performances physiques

    Les probiotiques possèdent des avantages sur les performances physiques chez les athlètes et aussi l’amélioration de la récupération. Chez les athlètes adultes, les lactobacilles ont réduit la fatigue et ont amélioré l’humeur ainsi que les défenses immunitaires [61].

    De plus, dans plusieurs études, les probiotiques ont réduit les dommages musculaires, ont accéléré le temps de récupération physique, ont amélioré les performances comme le saut en hauteur, et ont permis une meilleure absorption des protéines ainsi qu’une meilleure endurance [62, 63].

    Effets détoxifiants

    Les probiotiques ont montré des effets détox en neutralisant certaines toxines comme les métaux lourds voire en dégradant certains types de pesticides organophosphorés. Ainsi, plusieurs études ont démontré que les probiotiques pourraient se lier et empêcher l’absorption de l’aluminium, du cadmium et du cuivre [64-66] et pourraient dégrader les pesticides organophosphorés, les amines aromatiques hétérocycliques, l’aflatoxine ainsi que d’autres mycotoxines [35, 67-69].

    D’autre part, les lactobacilles peuvent inactiver certaines toxines responsables de perméabilité intestinale, connue aussi sous le syndrome de l’intestin qui fuit [70].

    Enfin, les probiotiques ont réussi à inverser les dommages causés par l’inflammation chez les fumeurs [71].

    Douleurs articulaires

    Probiotiques et douleurs articulaires : un homme assis souffre d'arthrose à son genou qu'il tient entre ses deux mains. Il porte un short noir et un t-shirt gris.Les probiotiques soulagent les douleurs articulaires. C’est ce que suggèrent certaines recherches qui ont utilisé une association de probiotiques, de zinc et de rosavine. En effet, cette association a permis de réduire la douleur articulaire en prévenant les dommages du cartilage [72].

    Une autre étude a démontré que l’administration de Lactobacillus rhamnosus par voie orale a diminué la progression de l’arthrose en réduisant la douleur et l’inflammation [73].

    Covid-19

    Les probiotiques peuvent-ils être inclus dans les stratégies thérapeutiques contre le virus de la Covid-19 ? Certains résultats de recherches répondent par l’affirmative. En effet, une étude chinoise réalisée en 2021 sur 311 patients atteints de la forme sévère du coronavirus a révélé que les probiotiques possèdent la capacité de modérer l’immunité et de réduire l’incidence des infections secondaires [74].

    Bien qu’elle soit prometteuse, cette étude nécessite d’autres recherches plus approfondies pour soutenir cette indication.

    Fertilité

    Un petit bébé qui sourit en regardant l'objectif. Il est couché sans vêtement sur une couverture blanche.Les probiotiques semblent avoir une action bénéfique sur la fertilité (masculine et féminine). La flore intime est de plus en plus reconnue pour son influence sur la fertilité. Cette influence est telle qu’elle améliore les taux de grossesse liée à la PMA (procréation médicalement assistée) [75]. Chez les hommes, les probiotiques ont amélioré la motilité des spermatozoïdes.

    D’autre part, les probiotiques ont le potentiel de traiter les dommages oxydatifs des spermatozoïdes [76].

    Cependant, des études plus poussées sont nécessaires pour soutenir cette efficacité des probiotiques sur la fertilité.

    Cancer

    Les propriétés antitumorales des probiotiques ont été révélées par plusieurs études qui suggèrent la capacité de ces micro-organismes à réduire l’incidence du cancer. En effet, selon ces études, les probiotiques retardent l’apparition des cancers ainsi que leur progression et régulent le mécanisme de croissance cellulaire [77].

    De plus, la consommation de Lactobacillus casei en association avec le lait de soja a diminué le risque de cancer du sein, dans une étude réalisée sur des femmes japonaises [78].

    D’autre part, l’administration de Lactobacillus casei a réduit le risque de récidive du cancer de la vessie et du cancer colorectal chez des patients cancéreux [79].

    Quels probiotiques choisir lors d’un achat ?

    Les compléments alimentaires à base de probiotiques se multiplient sur le marché et il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Pour vous aider à choisir, nous avons comparé les meilleurs produits en terme de qualité / prix. Voici les critères à prendre en compte :

    • 💪 Des probiotiques efficaces : un nombre élevé d’Unités Formant Colonies (UFC) permet aux probiotiques d’arriver en nombre suffisant dans les intestins. En effet, tous ne parviennent pas vivants aux intestins, soit parce que le produit a été stocké trop longtemps soit parce que les micro-organismes ont été tués dans notre estomac. De ce fait, plus le nombre d’UFC est grand, plus il y a de chance que le produit soit efficace.
      > Dans le produit que nous avons choisi, se trouvent 30 milliards d’UFC pour deux gélules ! Près de 3 fois plus que dans la plupart des produits.
    • 💊 Des gélules gastro-résistantes : nous venons de le voir, les probiotiques doivent franchir l’estomac pour arriver dans l’intestin or très souvent, ils n’y parviennent pas car l’acidité contenue dans notre estomac les tue avant. Pour parer à ce problème, les vendeurs de compléments alimentaires utilisent des gélules gastro-résistantes. C’est notamment le cas du produit que nous recommandons !
    • 🦠 Une grande diversité des souches : Nous l’avons vu, les probiotiques sont différenciés en plusieurs espèces ou souches. Certaines vont être particulièrement efficaces pour la digestion, d’autres pour l’immunité et d’autres encore pour la santé mentale. Consommer un produit comportant un chiffre élevé de souches différentes, permet d’obtenir de nombreux bienfaits.
      > Dans le produit que nous vous recommandons, vous trouverez 7 souches différentes, c’est excellent.
    • 🔎 Une composition propre et naturelle : comme d’habitude, consommer un complément alimentaire doit apporter des bénéfices et non l’inverse. Si le produit est rempli d’additifs et de conservateurs toxiques alors il n’en vaut pas la peine.
      > Le produit que nous recommandons, ne possède que des probiotiques, des prébiotiques (FOS), de la vitamine D, un extrait de riz et de l’amidon de maïs (agent de charge).
    • ✔️ Des ingrédients synergiques : la plupart du temps, les probiotiques vendus en gélules sont associés à des fibres que l’on appelle prébiotiques et d’autres nutriments qui accroissent leurs bienfaits.
      > Dans le cas du produit que nous vous recommandons, il s’agit de Fructo-OligoSaccharides (FOS), des sucres non assimilables par l’organisme, mais digérés par la flore intestinale pour favoriser la proliférations des bonnes bactéries. Il y a également de la vitamine D pour renforcer le système immunitaire.
    • 🇫🇷 Une production française et locale : le produit que nous recommandons est intégralement produit en France. Les souches utilisées sont également cultivées en France.
    • 💰 Un prix raisonnable : le dernier critère, mais pas le moindre, que doit remplir un bon produit, est un prix accessible à tous.
      > Sur ce point, le produit que nous vous recommandons est le meilleur du marché avec son tarif de 18,90 € pour 1 mois de traitement (60 gélules). Par ailleurs, il dispose d’une offre imbattable 3 + 1 gratuit : en ajoutant 3 produits à votre panier, le 4ème se rajoute automatiquement et de façon gratuite ! Soit 56,70 € le traitement pour 4 mois au lieu de 75, 60€.

    Complément alimentaire à base de probiotiques : boîte, gélules et bouton acheter.⭐⭐⭐⭐⭐ Vous l’avez constaté, le produit que nous vous recommandons valide tous nos critères ! Il possède 30 milliards d’UFC, 7 souches différentes, des gélules gastro-résistantes, une composition propre, des ingrédients qui contribuent à son efficacité (prébiotiques et vitamine D), le tout produit en France et à un prix plus que raisonnable : voir le produit.

    Probiotiques naturels : les meilleures sources alimentaires

    Dans un environnement adéquat, les probiotiques se multiplient grâce à la présence de ferments lactiques, qui sont des bactéries naturellement présentes dans le lait ou les légumes. C’est ainsi que les probiotiques naturels se retrouvent en grand nombre dans les aliments fermentés.

    Créer ses propres probiotiques naturels

    💡 Le saviez-vous ? Il est possible de créer vos propres probiotiques grâce à la lacto-fermentation ! Lors de ce processus, les mauvaises bactéries naturellement présentes sur les aliments sont inhibées par la présence de sel (saumure) et en l’absence d’air. Ce sont les bactéries lactiques qui prennent le dessus et enclenchent le processus de fermentation lactique. Elles se nourrissent des glucides présents dans les aliments et les transforment en acide lactique [80, 81]. La préparation devient de plus en plus acide, permettant de neutraliser le développement des bactéries pathogènes [82]. L’acidité étant de plus en plus importante, les bactéries lactiques sont inhibées à leur tour. La préparation est alors stable, ce qui permet une longue conservation de vos aliments désormais riches en probiotiques naturels.
    👉 Pour découvrir comment lacto-fermenter vos légumes, lisez notre guide sur la lacto-fermentation.

    Pour créer des probiotiques naturellement, il est également possible de faire vos propres yaourts. Lors de la préparation des yaourts, les ferments produisent des acides gras à chaîne courte (AGCC), principaux responsables de la saveur du yaourt, ainsi que de son pouvoir probiotique.

    Les meilleures sources alimentaires de probiotiques naturels sont :

    • Le yaourt ;
    • Le kéfir (kéfir de lait ou kéfir de fruit) ;
    • Le lait caillé ;
    • Le kombucha ;
    • Le fromage cottage ;
    • Les aliments lacto-fermentés (probiotiques faits maison, réalisés à partir de légumes fermentés) comme la choucroute ou le kimchi ;
    • Les dérivés de soja fermentés comme le tempeh et le miso.

    Posologie

    💊 Il n’existe pas de dosage précis recommandé en ce qui concerne les probiotiques. Selon les vendeurs de compléments alimentaires, la dose de probiotiques à consommer se situe entre 8 à 60 milliards CFU / jour.

    🥛 Selon une récente étude, il a été souligné qu’une consommation de 10^10 cellules serait nécessaire pour induire un effet sur le microbiote et la santé de l’hôte. Ceci pourrait être réalisé en consommant 100 g d’aliments fermentés contenant 10^8 cellules / g [83].

    💡 Bon à savoir : il est généralement possible de connaitre la quantité de cellules sur les étiquettes des produits fermentés du commerce. Ces informations sont souvent affichées sur les produits fermentés à base de yaourt, de kéfir, de légumes fermentés et sur le miso.

    À titre d’exemple, si le kéfir que vous achetez en commerce indique contenir 10^8 cellules / g, alors la consommation d’un demi-verre de kéfir par jour sera suffisante.

    Cependant, nous vous conseillons de consulter votre médecin pour déterminer la façon de consommer les probiotiques.

    ⏰ Quand faut-il les prendre, le matin ou le soir ? À jeun ?

    Les probiotiques sont plus efficaces lorsqu’ils sont pris à jeun car cela permet aux bonnes bactéries d’arriver le plus rapidement possible dans l’intestin, l’endroit où ils vont s’établir et prospérer. Le meilleur moment pour prendre un probiotique est donc soit le matin, 30 minutes avant votre petit-déjeuner, soit le soir avant de vous coucher, 3 heures après votre dernier repas.

    En effet, pour arriver dans vos intestins, les probiotiques doivent passer par votre estomac où l’environnement est très acide. En fait, votre estomac est conçu pour tuer toutes les mauvaises bactéries et virus qui pourraient pénétrer dans votre corps via la nourriture et l’eau (E. Coli, H. Pylori, etc.). Pour les probiotiques naturels, c’est une mauvaise nouvelle car une exposition prolongée à l’acide gastrique les tue [84].

    Par conséquent, l’objectif est de faire passer les probiotiques dans l’acide gastrique le plus rapidement possible. Pour cela, il est recommandé de prendre les probiotiques idéalement à jeun, afin que les bactéries probiotiques puissent se déplacer le plus rapidement possible dans l’estomac. Pour information, lorsque vous mangez, il faut environ 4 à 5 heures pour que les aliments sortent de l’estomac [85] et plus vous mangez de quantité, plus votre estomac sécrète d’enzymes digestives et d’acide gastrique.

    Dans tous les cas, nous vous recommandons de toujours vérifier les instructions sur le produit pour connaître le moyen le plus efficace de prendre votre probiotique.

    Effets indésirables

    Avant toute chose, n’oubliez pas de discuter avec votre médecin avant d’intégrer les probiotiques dans votre régime quotidien.

    En ce qui concerne les effets indésirables, les probiotiques sont généralement bien tolérés et ne provoquent que rarement des symptômes. Cependant, la consommation de probiotiques peut être suivie, notamment pendant le début de la cure, de certains symptômes digestifs comme les flatulences, les ballonnements, le hoquet et des éruptions cutanées.

    Contre-indications et dangers

    Les probiotiques sont contre-indiqués aux personnes malades avec comorbidités, aux personnes immunodéprimées, aux enfants souffrant du syndrome de l’intestin court et aux patients avec des plaies ouvertes à la suite d’une intervention chirurgicale.

    Avis sur les probiotiques

    Avant de partager les avis des utilisateurs de suppléments de probiotiques, il est nécessaire de rappeler que les retours d’expériences et les avis en ligne ne doivent en aucun être considérés comme des avis médicaux.

    Nous avons parcouru les forums et les sites spécialisés afin d’obtenir les avis des consommateurs et leurs retours d’expérience concernant l’utilisation de compléments alimentaires à base de probiotiques.

    La majorité des avis partagés souligne l’efficacité de ces suppléments dans l’amélioration du transit intestinal et de la diminution des inconforts intestinaux comme les ballonnements et la constipation.

    D’autre part, certains consommateurs ont révélé l’efficacité des régimes riches en probiotiques pour maigrir. Les probiotiques sont, à ce titre, indiqués dans les régimes minceur.

    En ce qui concerne la santé de la peau, plusieurs retours d’expérience ont noté l’amélioration de la clarté et de l’hydratation de la peau.

    En résumé, les propriétés et les effets des probiotiques confirmés par la communauté scientifique ont été retrouvés chez la majorité des consommateurs.

    Si vous voulez vous faire votre propre avis, nous vous invitons à faire un tour sur les forums et les boutiques en ligne de vente de suppléments de probiotiques.

    Associations avec des plantes ou molécules

    On retrouve les compléments alimentaires à base de probiotiques sur le marché sous différentes formes et différents dosages contenant diverses souches. On retrouve également ces suppléments composés de probiotiques associés à d’autres molécules, dans le but d’obtenir des effets synergiques et améliorer ainsi leur efficacité.

    Probiotiques et prébiotiques

    Les prébiotiques sont des substances alimentaires et des fibres végétales composées de sucres complexes qui servent de « nourriture » aux probiotiques. L’association des deux dont l’action est synergique forment ce qu’on appelle un symbiotique. Cette association a la capacité de favoriser la croissance et le développement des probiotiques et favorise aussi l’absorption de certains nutriments comme le fer, le calcium et le magnésium.

    Probiotiques et zinc

    Le zinc est un oligo-élément connu pour ses vertus sur les défenses immunitaires et le maintien d’une bonne santé de la peau et des cheveux. L’association probiotiques-zinc est une excellente alliance pour booster l’immunité. Cette association améliore également la fonction digestive en favorisant un bon transit intestinal.

    Probiotiques ou charbon végétal ?

    Le charbon naturel est une poudre de végétaux couleur noire connu pour son super pouvoir absorbant. Il est indiqué pour le traitement des ballonnements, les gaz et les légers inconforts intestinaux. Les probiotiques sont des micro-organismes qui possèdent des vertus également dans l’amélioration du confort intestinal mais aussi dans divers autres domaines thérapeutiques : santé de la peau, fonctions cognitives et l’hygiène bucco-dentaire.

    L’association probiotique-charbon végétal est préconisée pour obtenir un effet synergique dans le but de lutter contre une panne de transit ou les inconforts intestinaux. Pour déterminer si vous devez choisir entre probiotiques et charbon végétal, nous vous recommandons de lire les bienfaits du charbon actif.

    Probiotiques et ultralevure

    L’ultralevure est composée d’un champignon probiotique, Saccharomyces boulardii, utilisée pour le traitement de diarrhée. Il s’agit d’un médicament qui ne doit être utilisé qu’en cas de problème intestinal, à la différence de probiotiques qui peuvent être pris dans le cadre d’un régime alimentaire, sous forme de cure.

    L’association probiotiques-ultralevure est une association synergique. Autrement dit, les différentes souches de probiotiques (Lactobacilles, Bifidobacterium et Saccharomyces) peuvent être associées et sont efficaces dans le traitement des diarrhées et des inconforts intestinaux.

    FAQ : réponses à vos questions

    Indications et bienfaits

    Peut-on donner des probiotiques aux nourrissons ?

    Les probiotiques sont bien tolérés chez les nourrissons en bonne santé [86]. Ils peuvent être donnés en cas de nécessité (prise d’antibiotiques, infection, diarrhée). Toutefois, par précaution, il est utile de rappeler qu’un avis médical est conseillé car les indications de probiotiques varient en fonction de chaque individu.

    Peut-on prendre des probiotiques pendant la grossesse ?

    Les probiotiques peuvent être pris sans danger pendant la grossesse ou l’allaitement. Leur consommation pendant cette période améliore même la santé de la femme enceinte et celle du bébé.

    Quels probiotiques favoriser pour maigrir ?

    Plusieurs souches de probiotiques des deux principales familles Lactobacilles et Bifidobacterium favorisent la perte de poids. Selon des études, l’espèce Lactobacillus gasseri paraît être l’une des plus efficaces [87].

    Quels probiotiques favoriser pour refaire sa flore intestinale ?

    Les probiotiques sont des bactéries vivantes qui favorisent notre microbiote intestinal. Consommés régulièrement, ils peuvent rétablir la flore intestinale. Les principaux probiotiques sont les Lactobacilles, les Bifidobactéries et certaines espèces de Streptocoques.

    Quels probiotiques favoriser contre l’acné et la rosacée ?

    Les probiotiques sont reconnus pour avoir des propriétés sur une bonne santé de la peau notamment l’acné et la rosacée. Certaines souches de probiotiques sont utilisées pour le traitement de l’acné comme la souche K12 de Streptococcus salivarius, Lactobacillus paracasei et Lactobacillus plantarum [88].

    Quels probiotiques favoriser pour refaire sa flore intime ?

    Certaines souches de probiotiques favorisent plus que d’autres la croissance de la flore intime. Actuellement, la combinaison de Lactobacillus rhamnosus et Lactobacillus acidophilus, peuvent être utilisées pour maintenir un microbiote vaginal sain ou restaurer un microbiote normal après un traitement antibiotique.

    Les probiotiques aident-ils à avoir un ventre plat ?

    Toutes les souches de probiotiques peuvent favoriser la perte de poids. Les principaux probiotiques connus, les Lactobacilles et les Bifidobactéries sont reconnus pour leurs effets perte de poids et favorisent un ventre plat. Ils diminuent également l’incofort intestinal (flatulences, constipation, etc.) ce qui contribue à un ventre plus plat.

    Composition et qualités

    Les probiotiques contiennent-ils du lactose ?

    Tous les probiotiques ne contiennent pas forcément de lactose. Le kéfir de fruit, le kombucha, les yaourts végétaux ou les légumes lacto-fermentés par exemple en sont exempts s’ils sont préparés sans produits laitiers. Toutefois, il est vrai que nombre de produits riches en probiotiques contiennent du lactose (yaourt, fromage, etc.)

    Sachez cependant que de plus en plus de recherches révèlent l’efficacité de ces micro-organismes à atténuer les symptômes de l’intolérance au lactose [89]. En effet, on estime que les probiotiques améliorent la digestion du lactose, ce qui réduit les symptômes de l’intolérance [90]. Par ailleurs, il existe des produits laitiers aux probiotiques sans lactose, indiqués aux personnes intolérantes, tout comme il existe des compléments alimentaires de probiotiques sans lactose.

    Quelle différence entre les probiotiques nouvelle et ancienne génération ?

    Les probiotiques ancienne génération sont issus des produits alimentaires fermentés pour la plupart tandis que les probiotiques nouvelle génération sont issus du microbiote intestinal de l’être humain. Cela signifie ne signifie pas qu’ils ont été prélevés directement dans les intestins d’une personne mais que les probiotiques ont été cultivés en laboratoires d’après une souche mère venant d’un humain [91].

    Les probiotiques peuvent-ils être bio ?

    La plupart des probiotiques que l’on retrouve dans les compléments alimentaires sont de nouvelle génération, c’est à dire d’origine humaine. De ce fait, il n’est donc pas possible de labéliser les probiotiques « Agriculture Biologique ». Par ailleurs, le guide de lecture de l’application des règlements relatifs à la production et à l’étiquetage des produits biologiques explique que les probiotiques ne peuvent pas être certifiés bio. De ce fait, si un vendeur vous propose un produit à base de probiotiques bio, cela signifie que la quantité de probiotiques représente au maximum 5 % du poids des ingrédients agricoles de la denrée transformée. En d’autres termes, les 95 % restants du produit sont des additifs ou des ingrédients qui ne sont pas des micro-organismes [92].

    Concernant les produits alimentaires riches en probiotiques comme les yaourts, le kéfir, le kombucha, etc. les produits peuvent effectivement être issus d’agriculture bio vu que la certification vise les ingrédients agricoles (lait, feuilles de thé, fruits, etc.).

    Conservation

    Faut-il les conserver au frigo ?

    Tout dépend du produit. En effet, il est tout simplement conseillé de suivre les instructions du fabricant du produit mentionnées sur l’étiquette si les probiotiques sont de longue conservation ou nécessitent une réfrigération. Si aucune mention n’est présente, votre produit contenant les probiotiques ne nécessite pas de réfrigération.

    Remboursement

    Les probiotiques sont-ils remboursés en pharmacie ?

    Comme ils ne sont pas considérés comme des médicaments, mais comme compléments alimentaires, les probiotiques ne sont pas des produits remboursés en pharmacie.

    Animaux

    Peut-on donner des probiotiques aux animaux (chiens et chats) ?

    Il est tout à fait possible de donner des probiotiques aux animaux comme les chats et les chiens. Cependant, il est utile de signaler que les probiotiques humains, bien qu’ils ne soient pas nocifs aux animaux, n’offrent pas les mêmes avantages sur leur santé. Ainsi, il est préférable de se tourner vers des probiotiques spécifiques à chaque espèce.

    Références scientifiques

    Voir les références

    1. Thursby E, Juge N. Introduction to the human gut microbiota. Biochem J. 2017;474(11):1823-1836. Published 2017 May 16. doi:10.1042/BCJ20160510
    2. Shi LH, Balakrishnan K, Thiagarajah K, Mohd Ismail NI, Yin OS. Beneficial Properties of Probiotics. Trop Life Sci Res. 2016;27(2):73-90. doi:10.21315/tlsr2016.27.2.6
    3. Bermudez-Brito M, Plaza-Díaz J, Muñoz-Quezada S, Gómez-Llorente C, Gil A. Probiotic mechanisms of action. Ann Nutr Metab. 2012;61(2):160-74. doi: 10.1159/000342079. Epub 2012 Oct 2. PMID: 23037511.
    4. Zeng MY, Cisalpino D, Varadarajan S, Hellman J, Warren HS, Cascalho M, Inohara N, Núñez G. Gut Microbiota-Induced Immunoglobulin G Controls Systemic Infection by Symbiotic Bacteria and Pathogens. Immunity. 2016 Mar 15;44(3):647-658. doi: 10.1016/j.immuni.2016.02.006. Epub 2016 Mar 2. PMID: 26944199; PMCID: PMC4794373.
    5. Eskesen D, Jespersen L, Michelsen B, Whorwell PJ, Müller-Lissner S, Morberg CM. Effect of the probiotic strain Bifidobacterium animalis subsp. lactis, BB-12®, on defecation frequency in healthy subjects with low defecation frequency and abdominal discomfort: a randomised, double-blind, placebo-controlled, parallel-group trial. Br J Nutr. 2015;114(10):1638-1646. doi:10.1017/S0007114515003347
    6. Guyonnet D, Woodcock A, Stefani B, Trevisan C, Hall C. Fermented milk containing Bifidobacterium lactis DN-173 010 improved self-reported digestive comfort amongst a general population of adults. A randomized, open-label, controlled, pilot study. J Dig Dis. 2009 Feb;10(1):61-70. doi: 10.1111/j.1751-2980.2008.00366.x. PMID: 19236549.
    7. Sinn DH, Song JH, Kim HJ, Lee JH, Son HJ, Chang DK, Kim YH, Kim JJ, Rhee JC, Rhee PL. Therapeutic effect of Lactobacillus acidophilus-SDC 2012, 2013 in patients with irritable bowel syndrome. Dig Dis Sci. 2008 Oct;53(10):2714-8. doi: 10.1007/s10620-007-0196-4. Epub 2008 Feb 15. PMID: 18274900.
    8. Tamaki H, Nakase H, Inoue S, Kawanami C, Itani T, Ohana M, Kusaka T, Uose S, Hisatsune H, Tojo M, Noda T, Arasawa S, Izuta M, Kubo A, Ogawa C, Matsunaka T, Shibatouge M. Efficacy of probiotic treatment with Bifidobacterium longum 536 for induction of remission in active ulcerative colitis: A randomized, double-blinded, placebo-controlled multicenter trial. Dig Endosc. 2016 Jan;28(1):67-74. doi: 10.1111/den.12553. Epub 2015 Nov 2. PMID: 26418574.
    9. van Zanten GC, Krych L, Röytiö H, Forssten S, Lahtinen SJ, Abu Al-Soud W, Sørensen S, Svensson B, Jespersen L, Jakobsen M. Synbiotic Lactobacillus acidophilus NCFM and cellobiose does not affect human gut bacterial diversity but increases abundance of lactobacilli, bifidobacteria and branched-chain fatty acids: a randomized, double-blinded cross-over trial. FEMS Microbiol Ecol. 2014 Oct;90(1):225-36. doi: 10.1111/1574-6941.12397. Epub 2014 Sep 5. PMID: 25098489.
    10. Riezzo G, Orlando A, D’Attoma B, Guerra V, Valerio F, Lavermicocca P, De Candia S, Russo F. Randomised clinical trial: efficacy of Lactobacillus paracasei-enriched artichokes in the treatment of patients with functional constipation–a double-blind, controlled, crossover study. Aliment Pharmacol Ther. 2012 Feb;35(4):441-50. doi: 10.1111/j.1365-2036.2011.04970.x. Epub 2012 Jan 8. PMID: 22225544.
    11. Islam SU. Clinical Uses of Probiotics. Medicine (Baltimore). 2016;95(5):e2658. doi:10.1097/MD.0000000000002658
    12. Khoder G, Al-Menhali AA, Al-Yassir F, Karam SM. Potential role of probiotics in the management of gastric ulcer. Exp Ther Med. 2016;12(1):3-17. doi:10.3892/etm.2016.3293 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4906699/
    13. Zampieri N, Pietrobelli A, Biban P, Soffiati M, Dall’agnola A, Camoglio FS. Lactobacillus paracasei subsp. paracasei F19 in Bell’s stage 2 of necrotizing enterocolitis. Minerva Pediatr. 2013 Aug;65(4):353-60. PMID: 24051968. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24051968/
    14. Kunyeit L, K A AA, Rao RP. Application of Probiotic Yeasts on Candida Species Associated Infection. J Fungi (Basel). 2020;6(4):189. Published 2020 Sep 25. doi:10.3390/jof6040189 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7711718/
    15. Packey CD, Sartor RB. Commensal bacteria, traditional and opportunistic pathogens, dysbiosis and bacterial killing in inflammatory bowel diseases. Curr Opin Infect Dis. 2009 Jun;22(3):292-301. doi: 10.1097/QCO.0b013e32832a8a5d. PMID: 19352175; PMCID: PMC2763597. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/19352175/
    16. Vandenplas Y, Brunser O, Szajewska H. Saccharomyces boulardii in childhood. Eur J Pediatr. 2009 Mar;168(3):253-65. doi: 10.1007/s00431-008-0879-7. Epub 2008 Dec 19. Erratum in: Eur J Pediatr. 2009 May;168(5):637. PMID: 19096876. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/19096876/
    17. Dwivedi M, Kumar P, Laddha NC, Kemp EH. Induction of regulatory T cells: A role for probiotics and prebiotics to suppress autoimmunity. Autoimmun Rev. 2016 Apr;15(4):379-92. doi: 10.1016/j.autrev.2016.01.002. Epub 2016 Jan 7. PMID: 26774011. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/26774011/
    18. Shida K, Sato T, Iizuka R, Hoshi R, Watanabe O, Igarashi T, Miyazaki K, Nanno M, Ishikawa F. Daily intake of fermented milk with Lactobacillus casei strain Shirota reduces the incidence and duration of upper respiratory tract infections in healthy middle-aged office workers. Eur J Nutr. 2017 Feb;56(1):45-53. doi: 10.1007/s00394-015-1056-1. Epub 2015 Sep 29. PMID: 26419583; PMCID: PMC5290054. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/26419583/
    19. Akil I, Yilmaz O, Kurutepe S, Degerli K, Kavukcu S. Influence of oral intake of Saccharomyces boulardii on Escherichia coli in enteric flora. Pediatr Nephrol. 2006 Jun;21(6):807-10. doi: 10.1007/s00467-006-0088-4. Epub 2006 Apr 20. PMID: 16703374. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/16703374/
    20. Tomičić R, Tomičić Z, Raspor P. Influence of culture conditions on co-aggregation of probiotic yeast Saccharomyces boulardii with Candida spp. and their auto-aggregation. Folia Microbiol (Praha). 2022 Feb 15. doi: 10.1007/s12223-022-00956-7. Epub ahead of print. PMID: 35169980. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/35169980/
    21. Besirbellioglu BA, Ulcay A, Can M, Erdem H, Tanyuksel M, Avci IY, Araz E, Pahsa A. Saccharomyces boulardii and infection due to Giardia lamblia. Scand J Infect Dis. 2006;38(6-7):479-81. doi: 10.1080/00365540600561769. PMID: 16798698. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/16798698/
    22. Villar-García J, Hernández JJ, Güerri-Fernández R, González A, Lerma E, Guelar A, Saenz D, Sorlí L, Montero M, Horcajada JP, Knobel Freud H. Effect of probiotics (Saccharomyces boulardii) on microbial translocation and inflammation in HIV-treated patients: a double-blind, randomized, placebo-controlled trial. J Acquir Immune Defic Syndr. 2015 Mar 1;68(3):256-63. doi: 10.1097/QAI.0000000000000468. PMID: 25469528. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/25469528/
    23. Sáez-Lara MJ, Robles-Sanchez C, Ruiz-Ojeda FJ, Plaza-Diaz J, Gil A. Effects of Probiotics and Synbiotics on Obesity, Insulin Resistance Syndrome, Type 2 Diabetes and Non-Alcoholic Fatty Liver Disease: A Review of Human Clinical Trials. Int J Mol Sci. 2016;17(6):928. Published 2016 Jun 13. doi:10.3390/ijms17060928 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4926461/
    24. Groeger D, O’Mahony L, Murphy EF, et al. Bifidobacterium infantis 35624 modulates host inflammatory processes beyond the gut. Gut Microbes. 2013;4(4):325-339. doi:10.4161/gmic.25487 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3744517/
    25. Dwivedi M, Kumar P, Laddha NC, Kemp EH. Induction of regulatory T cells: A role for probiotics and prebiotics to suppress autoimmunity. Autoimmun Rev. 2016 Apr;15(4):379-92. doi: 10.1016/j.autrev.2016.01.002. Epub 2016 Jan 7. PMID: 26774011. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/26774011/
    26. Sharma A, Rath GK, Chaudhary SP, Thakar A, Mohanti BK, Bahadur S. Lactobacillus brevis CD2 lozenges reduce radiation- and chemotherapy-induced mucositis in patients with head and neck cancer: a randomized double-blind placebo-controlled study. Eur J Cancer. 2012 Apr;48(6):875-81. doi: 10.1016/j.ejca.2011.06.010. Epub 2011 Jul 6. PMID: 21741230. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/21741230/
    27. Smecuol E, Hwang HJ, Sugai E, Corso L, Cherñavsky AC, Bellavite FP, González A, Vodánovich F, Moreno ML, Vázquez H, Lozano G, Niveloni S, Mazure R, Meddings J, Mauriño E, Bai JC. Exploratory, randomized, double-blind, placebo-controlled study on the effects of Bifidobacterium infantis natren life start strain super strain in active celiac disease. J Clin Gastroenterol. 2013 Feb;47(2):139-47. doi: 10.1097/MCG.0b013e31827759ac. PMID: 23314670. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23314670/
    28. Saliganti V, Kapila R, Sharma R, Kapila S. Feeding probiotic Lactobacillus rhamnosus (MTCC 5897) fermented milk to suckling mothers alleviates ovalbumin-induced allergic sensitisation in mice offspring. Br J Nutr. 2015 Oct 28;114(8):1168-79. doi: 10.1017/S000711451500286X. Epub 2015 Sep 2. PMID: 26330132. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/26330132/
    29. Drago L, De Vecchi E, Gabrieli A, De Grandi R, Toscano M. Immunomodulatory Effects of Lactobacillus salivarius LS01 and Bifidobacterium breve BR03, Alone and in Combination, on Peripheral Blood Mononuclear Cells of Allergic Asthmatics. Allergy Asthma Immunol Res. 2015;7(4):409-413. doi:10.4168/aair.2015.7.4.409 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4446640/
    30. Alipour B, Homayouni-Rad A, Vaghef-Mehrabany E, Sharif SK, Vaghef-Mehrabany L, Asghari-Jafarabadi M, Nakhjavani MR, Mohtadi-Nia J. Effects of Lactobacillus casei supplementation on disease activity and inflammatory cytokines in rheumatoid arthritis patients: a randomized double-blind clinical trial. Int J Rheum Dis. 2014 Jun;17(5):519-27. doi: 10.1111/1756-185X.12333. Epub 2014 Mar 27. PMID: 24673738. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24673738/
    31. Yoo JY, Kim SS. Probiotics and Prebiotics: Present Status and Future Perspectives on Metabolic Disorders. Nutrients. 2016;8(3):173. Published 2016 Mar 18. doi:10.3390/nu8030173 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4808900/
    32. Chen Y, Li C, Xue J, Kwok LY, Yang J, Zhang H, Menghe B. Characterization of angiotensin-converting enzyme inhibitory activity of fermented milk produced by Lactobacillus helveticus. J Dairy Sci. 2015 Aug;98(8):5113-24. doi: 10.3168/jds.2015-9382. Epub 2015 May 23. PMID: 26004829. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/26004829/
    33. Li C, Li X, Han H, et al. Effect of probiotics on metabolic profiles in type 2 diabetes mellitus: A meta-analysis of randomized, controlled trials. Medicine (Baltimore). 2016;95(26):e4088. doi:10.1097/MD.0000000000004088 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4937966/
    34. Ryan JJ, Hanes DA, Schafer MB, Mikolai J, Zwickey H. Effect of the Probiotic Saccharomyces boulardii on Cholesterol and Lipoprotein Particles in Hypercholesterolemic Adults: A Single-Arm, Open-Label Pilot Study. J Altern Complement Med. 2015;21(5):288-293. doi:10.1089/acm.2014.0063 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4432884/
    35. Moslehi-Jenabian S, Pedersen LL, Jespersen L. Beneficial effects of probiotic and food borne yeasts on human health. Nutrients. 2010;2(4):449-473. doi:10.3390/nu2040449 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3257658/
    36. Li P, Zhou Q, Gu Q. Complete genome sequence of Lactobacillus plantarum LZ227, a potential probiotic strain producing B-group vitamins. J Biotechnol. 2016 Sep 20;234:66-70. doi: 10.1016/j.jbiotec.2016.07.020. Epub 2016 Jul 29. PMID: 27480344. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/27480344/
    37. Taranto MP, Vera JL, Hugenholtz J, De Valdez GF, Sesma F. Lactobacillus reuteri CRL1098 produces cobalamin. J Bacteriol. 2003 Sep;185(18):5643-7. doi: 10.1128/JB.185.18.5643-5647.2003. PMID: 12949118; PMCID: PMC193752. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/12949118/
    38. Robert L. Thomas, Lingjing Jiang, John S. Adams, Zhenjiang Zech Xu, Jian Shen, Stefan Janssen,5 Gail Ackermann, Dirk Vanderschueren, Steven Pauwels, Rob Knight, Eric S. Orwoll, and Deborah M. Kado, Vitamin D metabolites and the gut microbiome in older men https://europepmc.org/articles/pmc7693238/bin/41467_2020_19793_moesm2_esm.pdf
    39. Balamurugan R, Mary RR, Chittaranjan S, Jancy H, Shobana Devi R, Ramakrishna BS. Low levels of faecal lactobacilli in women with iron-deficiency anaemia in south India. Br J Nutr. 2010 Oct;104(7):931-4. doi: 10.1017/S0007114510001637. Epub 2010 May 7. PMID: 20447323. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/20447323/
    40. Gohel MK, Prajapati JB, Mudgal SV, et al. Effect of Probiotic Dietary Intervention on Calcium and Haematological Parameters in Geriatrics. J Clin Diagn Res. 2016;10(4):LC05-LC9. doi:10.7860/JCDR/2016/18877.7627 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4866133/
    41. Zhang Q, Wu Y, Fei X. Effect of probiotics on body weight and body-mass index: a systematic review and meta-analysis of randomized, controlled trials. Int J Food Sci Nutr. 2015 Aug;67(5):571-80. doi: 10.1080/09637486.2016.1181156. Epub 2016 May 5. PMID: 27149163. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/27149163/
    42. Kadooka Y, Sato M, Imaizumi K, Ogawa A, Ikuyama K, Akai Y, Okano M, Kagoshima M, Tsuchida T. Regulation of abdominal adiposity by probiotics (Lactobacillus gasseri SBT2055) in adults with obese tendencies in a randomized controlled trial. Eur J Clin Nutr. 2010 Jun;64(6):636-43. doi: 10.1038/ejcn.2010.19. Epub 2010 Mar 10. PMID: 20216555. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/20216555/
    43. Jung SP, Lee KM, Kang JH, et al. Effect of Lactobacillus gasseri BNR17 on Overweight and Obese Adults: A Randomized, Double-Blind Clinical Trial. Korean J Fam Med. 2013;34(2):80-89. doi:10.4082/kjfm.2013.34.2.80 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3611107/
    44. Bernini LJ, Simão AN, Alfieri DF, Lozovoy MA, Mari NL, de Souza CH, Dichi I, Costa GN. Beneficial effects of Bifidobacterium lactis on lipid profile and cytokines in patients with metabolic syndrome: A randomized trial. Effects of probiotics on metabolic syndrome. Nutrition. 2016 Jun;32(6):716-9. doi: 10.1016/j.nut.2015.11.001. Epub 2015 Dec 7. PMID: 27126957. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/27126957/
    45. Sun J, Buys NJ. Glucose- and glycaemic factor-lowering effects of probiotics on diabetes: a meta-analysis of randomised placebo-controlled trials. Br J Nutr. 2016 Apr 14;115(7):1167-77. doi: 10.1017/S0007114516000076. Epub 2016 Feb 22. PMID: 26899960. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/26899960/
    46. Minardi D, d’Anzeo G, Cantoro D, Conti A, Muzzonigro G. Urinary tract infections in women: etiology and treatment options. Int J Gen Med. 2011;4:333-343. doi:10.2147/IJGM.S11767 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3108201/
    47. Del Popolo G, Nelli F. Recurrent bacterial symptomatic cystitis: A pilot study on a new natural option for treatment. Arch Ital Urol Androl. 2018 Jun 30;90(2):101-103. doi: 10.4081/aiua.2018.2.101. PMID: 29974728. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/29974728/
    48. Shukla A, Sobel JD. Vulvovaginitis Caused by Candida Species Following Antibiotic Exposure. Curr Infect Dis Rep. 2019 Nov 9;21(11):44. doi: 10.1007/s11908-019-0700-y. PMID: 31707496. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/31707496/
    49. Leung K, Thuret S. Gut Microbiota: A Modulator of Brain Plasticity and Cognitive Function in Ageing. Healthcare (Basel). 2015;3(4):898-916. Published 2015 Sep 29. doi:10.3390/healthcare3040898 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4934620/
    50. Huang R, Wang K, Hu J. Effect of Probiotics on Depression: A Systematic Review and Meta-Analysis of Randomized Controlled Trials. Nutrients. 2016;8(8):483. Published 2016 Aug 6. doi:10.3390/nu8080483 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4997396/
    51. Michaël Messaoudi, Nicolas Violle, Jean-François Bisson, Didier Desor, Hervé Javelot & Catherine Rougeot (2011) Beneficial psychological effects of a probiotic formulation (Lactobacillus helveticus R0052 and Bifidobacterium longum R0175) in healthy human volunteers, Gut Microbes, 2:4, 256-261, DOI: 10.4161/gmic.2.4.16108 https://www.tandfonline.com/doi/abs/10.4161/gmic.2.4.16108
    52. Takada M, Nishida K, Kataoka-Kato A, Gondo Y, Ishikawa H, Suda K, Kawai M, Hoshi R, Watanabe O, Igarashi T, Kuwano Y, Miyazaki K, Rokutan K. Probiotic Lactobacillus casei strain Shirota relieves stress-associated symptoms by modulating the gut-brain interaction in human and animal models. Neurogastroenterol Motil. 2016 Jul;28(7):1027-36. doi: 10.1111/nmo.12804. Epub 2016 Feb 20. PMID: 26896291. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/26896291/
    53. Yamamura S, Morishima H, Kumano-go T, Suganuma N, Matsumoto H, Adachi H, Sigedo Y, Mikami A, Kai T, Masuyama A, Takano T, Sugita Y, Takeda M. The effect of Lactobacillus helveticus fermented milk on sleep and health perception in elderly subjects. Eur J Clin Nutr. 2009 Jan;63(1):100-5. doi: 10.1038/sj.ejcn.1602898. Epub 2007 Sep 12. PMID: 17851460. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/17851460/
    54. Steenbergen L, Sellaro R, van Hemert S, Bosch JA, Colzato LS. A randomized controlled trial to test the effect of multispecies probiotics on cognitive reactivity to sad mood. Brain Behav Immun. 2015 Aug;48:258-64. doi: 10.1016/j.bbi.2015.04.003. Epub 2015 Apr 7. PMID: 25862297. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/25862297/
    55. Gruner D, Paris S, Schwendicke F. Probiotics for managing caries and periodontitis: Systematic review and meta-analysis. J Dent. 2016 May;48:16-25. doi: 10.1016/j.jdent.2016.03.002. Epub 2016 Mar 8. PMID: 26965080. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/26965080/
    56. Näse L, Hatakka K, Savilahti E, Saxelin M, Pönkä A, Poussa T, Korpela R, Meurman JH. Effect of long-term consumption of a probiotic bacterium, Lactobacillus rhamnosus GG, in milk on dental caries and caries risk in children. Caries Res. 2001 Nov-Dec;35(6):412-20. doi: 10.1159/000047484. PMID: 11799281. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/11799281/
    57. Allaker RP, Stephen AS. Use of Probiotics and Oral Health. Curr Oral Health Rep. 2017;4(4):309-318. doi:10.1007/s40496-017-0159-6 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5688201/
    58. Sharma D, Kober MM, Bowe WP. Anti-Aging Effects of Probiotics. J Drugs Dermatol. 2016 Jan;15(1):9-12. PMID: 26741377. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/26741377/
    59. Al-Ghazzewi FH, Tester RF. Impact of prebiotics and probiotics on skin health. Benef Microbes. 2014 Jun 1;5(2):99-107. doi: 10.3920/BM2013.0040. PMID: 24583611. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24583611/
    60. Mori N, Kano M, Masuoka N, et al. Effect of probiotic and prebiotic fermented milk on skin and intestinal conditions in healthy young female students. Biosci Microbiota Food Health. 2016;35(3):105-112. doi:10.12938/bmfh.2015-022 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4965514/
    61. Clancy RL, Gleeson M, Cox A, et al. Reversal in fatigued athletes of a defect in interferon gamma secretion after administration of Lactobacillus acidophilus. Br J Sports Med. 2006;40(4):351-354. doi:10.1136/bjsm.2005.024364 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2577537/
    62. Jäger R, Shields KA, Lowery RP, et al. Probiotic Bacillus coagulans GBI-30, 6086 reduces exercise-induced muscle damage and increases recovery. PeerJ. 2016;4:e2276. Published 2016 Jul 21. doi:10.7717/peerj.2276 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4963221/
    63. Shing CM, Peake JM, Lim CL, Briskey D, Walsh NP, Fortes MB, Ahuja KD, Vitetta L. Effects of probiotics supplementation on gastrointestinal permeability, inflammation and exercise performance in the heat. Eur J Appl Physiol. 2014 Jan;114(1):93-103. doi: 10.1007/s00421-013-2748-y. Epub 2013 Oct 23. PMID: 24150782. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24150782/
    64. Yu L, Zhai Q, Liu X, Wang G, Zhang Q, Zhao J, Narbad A, Zhang H, Tian F, Chen W. Lactobacillus plantarum CCFM639 alleviates aluminium toxicity. Appl Microbiol Biotechnol. 2016 Feb;100(4):1891-1900. doi: 10.1007/s00253-015-7135-7. Epub 2015 Nov 26. PMID: 26610803. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/26610803/
    65. Zhai Q, Tian F, Zhao J, Zhang H, Narbad A, Chen W. Oral Administration of Probiotics Inhibits Absorption of the Heavy Metal Cadmium by Protecting the Intestinal Barrier. Appl Environ Microbiol. 2016 Jun 30;82(14):4429-40. doi: 10.1128/AEM.00695-16. PMID: 27208136; PMCID: PMC4959197. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/27208136/
    66. Tian F, Xiao Y, Li X, et al. Protective Effects of Lactobacillus plantarum CCFM8246 against Copper Toxicity in Mice. PLoS One. 2015;10(11):e0143318. Published 2015 Nov 25. doi:10.1371/journal.pone.0143318 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4659595/
    67. Trinder M, McDowell TW, Daisley BA, Ali SN, Leong HS, Sumarah MW, Reid G. Probiotic Lactobacillus rhamnosus Reduces Organophosphate Pesticide Absorption and Toxicity to Drosophila melanogaster. Appl Environ Microbiol. 2016 Sep 30;82(20):6204-6213. doi: 10.1128/AEM.01510-16. PMID: 27520820; PMCID: PMC5068162. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/27520820/
    68. Bagherpour Shamloo H, Golkari S, Faghfoori Z, et al. Lactobacillus Casei Decreases Organophosphorus Pesticide Diazinon Cytotoxicity in Human HUVEC Cell Line. Adv Pharm Bull. 2016;6(2):201-210. doi:10.15171/apb.2016.028 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4961978/
    69. Nikbakht Nasrabadi E, Jamaluddin R, Abdul Mutalib MS, Khaza’ai H, Khalesi S, Mohd Redzwan S. Reduction of aflatoxin level in aflatoxin-induced rats by the activity of probiotic Lactobacillus casei strain Shirota. J Appl Microbiol. 2013 May;114(5):1507-15. doi: 10.1111/jam.12148. Epub 2013 Feb 18. PMID: 23351087. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23351087/
    70. Rao RK, Samak G. Protection and Restitution of Gut Barrier by Probiotics: Nutritional and Clinical Implications. Curr Nutr Food Sci. 2013;9(2):99-107. doi:10.2174/1573401311309020004 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3864899/
    71. Reale M, Boscolo P, Bellante V, Tarantelli C, Di Nicola M, Forcella L, Li Q, Morimoto K, Muraro R. Daily intake of Lactobacillus casei Shirota increases natural killer cell activity in smokers. Br J Nutr. 2012 Jul;108(2):308-14. doi: 10.1017/S0007114511005630. Epub 2011 Dec 6. PMID: 22142891. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/22142891/
    72. Kwon JY, Lee SH, Jhun J, Choi J, Jung K, Cho KH, Kim SJ, Yang CW, Park SH, Cho ML. The Combination of Probiotic Complex, Rosavin, and Zinc Improves Pain and Cartilage Destruction in an Osteoarthritis Rat Model. J Med Food. 2018 Apr;21(4):364-371. doi: 10.1089/jmf.2017.4034. Epub 2018 Jan 18. PMID: 29346012. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/29346012/
    73. Jhun J, Cho KH, Lee DH, Kwon JY, Woo JS, Kim J, Na HS, Park SH, Kim SJ, Cho ML. Oral Administration of Lactobacillus rhamnosus Ameliorates the Progression of Osteoarthritis by Inhibiting Joint Pain and Inflammation. Cells. 2021 Apr 29;10(5):1057. doi: 10.3390/cells10051057. PMID: 33946919; PMCID: PMC8146916. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33946919/
    74. Li Q, Cheng F, Xu Q, et al. The role of probiotics in coronavirus disease-19 infection in Wuhan: A retrospective study of 311 severe patients. Int Immunopharmacol. 2021;95:107531. doi:10.1016/j.intimp.2021.107531 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7934664/
    75. Corbett GA, Crosby DA, McAuliffe FM. Probiotic therapy in couples with infertility: A systematic review. Eur J Obstet Gynecol Reprod Biol. 2021 Jan;256:95-100. doi: 10.1016/j.ejogrb.2020.10.054. Epub 2020 Oct 27. PMID: 33188995. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33188995/
    76. Helli B, Kavianpour M, Ghaedi E, Dadfar M, Haghighian HK. Probiotic effects on sperm parameters, oxidative stress index, inflammatory factors and sex hormones in infertile men. Hum Fertil (Camb). 2020 Sep 27:1-9. doi: 10.1080/14647273.2020.1824080. Epub ahead of print. PMID: 32985280. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32985280/
    77. Nouri Z, Karami F, Neyazi N, et al. Dual Anti-Metastatic and Anti-Proliferative Activity Assessment of Two Probiotics on HeLa and HT-29 Cell Lines. Cell J. 2016;18(2):127-134. doi:10.22074/cellj.2016.4307 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4992182/
    78. Kaga C, Takagi A, Kano M, Kado S, Kato I, Sakai M, Miyazaki K, Nanno M, Ishikawa F, Ohashi Y, Toi M. Lactobacillus casei Shirota enhances the preventive efficacy of soymilk in chemically induced breast cancer. Cancer Sci. 2013 Nov;104(11):1508-14. doi: 10.1111/cas.12268. Epub 2013 Oct 20. PMID: 23992486; PMCID: PMC7656532. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23992486/
    79. Nanno M, Kato I, Kobayashi T, Shida K. Biological effects of probiotics: what impact does Lactobacillus casei shirota have on us? Int J Immunopathol Pharmacol. 2011 Jan-Mar;24(1 Suppl):45S-50S. PMID: 21329565. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/21329565/
    80. Chilton SN, Burton JP, Reid G. Inclusion of fermented foods in food guides around the world. Nutrients. 2015. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4303846/
    81. Juturu V, Wu JC. Microbial production of lactic acid: the latest development. Crit Rev Biotechnol. 2016 Dec;36(6):967-977. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/26287368/
    82. Behera SS, Ray RC, Zdolec N. Lactobacillus plantarum with Functional Properties: An Approach to Increase Safety and Shelf-Life of Fermented Foods. Biomed Res Int. 2018. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5994577/
    83. Rezac S, Kok CR, Heermann M, Hutkins R. Fermented Foods as a Dietary Source of Live Organisms. Front Microbiol. 2018;9:1785. Published 2018 Aug 24. doi:10.3389/fmicb.2018.01785 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6117398/
    84. Hlaing SP, Kim J, Lee J, Kwak D, Kim H, Yoo JW. Viabilité améliorée des probiotiques contre l’acide gastrique par un processus de revêtement en une étape avec la poly-L-lysine : évaluation in vitro et in vivo. Pharmacie . 2020;12(7):662. Publié le 14 juillet 2020. doi:10.3390/pharmaceutics12070662 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7407136/
    85. Bolondi L, Bortolotti M, Santi V, Calletti T, Gaiani S, Labò G. Measurement of gastric emptying time by real-time ultrasonography. Gastroenterology. 1985;89(4):752-759. doi:10.1016/0016-5085(85)90569-4 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/3896910/
    86. Caffarelli C, Cardinale F, Povesi-Dascola C, Dodi I, Mastrorilli V, Ricci G. Use of probiotics in pediatric infectious diseases. Expert Rev Anti Infect Ther. 2015;13(12):1517-35. doi: 10.1586/14787210.2015.1096775. Epub 2015 Oct 23. PMID: 26496433. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/26496433/
    87. Ferrarese R, Ceresola ER, Preti A, Canducci F. Probiotics, prebiotics and synbiotics for weight loss and metabolic syndrome in the microbiome era. Eur Rev Med Pharmacol Sci. 2018 Nov;22(21):7588-7605. doi: 10.26355/eurrev_201811_16301. PMID: 30468509. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/30468509/
    88. Kober MM, Bowe WP. The effect of probiotics on immune regulation, acne, and photoaging. Int J Womens Dermatol. 2015;1(2):85-89. Published 2015 Apr 6. doi:10.1016/j.ijwd.2015.02.001 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5418745/
    89. Oak SJ, Jha R. The effects of probiotics in lactose intolerance: A systematic review. Crit Rev Food Sci Nutr. 2019;59(11):1675-1683. doi: 10.1080/10408398.2018.1425977. Epub 2018 Feb 9. PMID: 29425071. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/29425071/
    90. Leis R, de Castro MJ, de Lamas C, Picáns R, Couce ML. Effects of Prebiotic and Probiotic Supplementation on Lactase Deficiency and Lactose Intolerance: A Systematic Review of Controlled Trials. Nutrients. 2020;12(5):1487. Published 2020 May 20. doi:10.3390/nu12051487 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7284493/
    91. Covid-19 : des probiotiques de nouvelle génération pour lutter contre le virus, Ministère de l’enseignement supérieur de la recherche et de l’innovation
    92. GUIDE de LECTURE du RCE n° 834/2007 et du RCE n° 889/2008. Version de mai 2021. Institut national de l’origine et de la qualité. Ministère de l’agriculture et de l’alimentation.

    Avez-vous trouvé cet article intéressant ?

    Cliquez sur l'étoile de votre choix pour voter (de 1 à 5).

    Note moyenne : 5 / 5. Votes : 10

    Pouvez-vous partager cet article avec vos ami(e)s ?

    Merci de partager, votre aide est précieuse !

    Cet article pourrait intéresser vos proches, partagez-le !

    MessengerWhatsAppLinkedInPinterest

    🌿 Fondateur de Mes Bienfaits

    Entrepreneur dans le domaine de la santé, son parcours est celui d’un diplômé universitaire qui a décidé de repartir de zéro pour transformer sa passion en expertise professionnelle.

    Pour présenter l’information la plus fiable possible, il s’appuie sur de nombreuses sources reconnues : études scientifiques (essais contrôlés randomisés, méta-analyses, revues systématiques...), recommandations des institutions de santé, ouvrages des plus grands spécialistes, etc.

    🖋️ Article créé le , puis mis à jour le .
    Régulièrement révisé par notre équipe de spécialistes.

    Découvrir nos guides santé

    Pour continuer votre lecture, voici nos guides santé et bien-être les plus appréciés. Découvrez les bienfaits des plantes, remèdes et autres substances naturelles.

    Plantes médicinales

    Açaï - Acérola - Ail - Aloe vera - Artichaut - Ashwagandha - Astragale - Aubépine - Bacopa - Ballote - Boswellia - Bourrache - Cacao - Camomille allemande - Centella asiatica - Chardon-marie - Chia - Chlorelle - Cordyceps - Costus - Cranberry - Curcuma - Damiana - Échinacée - Éleuthérocoque - Fenugrec - Garcinia - Gattilier - Ginkgo biloba - Ginseng - Goji - Grande camomille - Griffe de chat - Griffonia - Gymnema - Harpagophytum - Kelp - Kernza - Kinkéliba - Klamath - Konjac - Kudzu - Luzerne - Maca - Maitake - Mélisse - Millepertuis - Moringa - Mucuna - Ortie - Palmier nain - Passiflore - Psyllium - Reishi - Rhodiola - Safran - Schisandra - Shiitake - Sorgho - Spiruline - Thé vert - Thym - Tribulus - Valériane.

    Remèdes naturels

    Alimentation alcaline - Antidépresseurs naturels - Anti-inflammatoires naturels - Antihistaminiques naturels - Antipyrétiques naturels - Antispasmodiques naturels - Antivomitifs naturels - Anxiolytiques naturels - Aphtes - Aspirine naturelle - Candidose (candida albicans) - Constipation : remèdes naturels - Eczéma - Grippe - Histaminose - Laxatifs naturels - Nettoyer le foie - Nootropiques - Perméabilité intestinale (intestin qui fuit) - Plantes aphrodisiaques - Plantes diabète - Plantes digestion - Plantes immunitaires - Plantes migraine - Plantes pour dormir - Plantes pour maigrir - Réparation du cartilage - Rhume - Sarcopénie - Somnifères naturels - SOPK - Toux sèche - Variole du singe (Monkeypox) - Vessie hyperactive.

    Vitamines, minéraux et molécules

    Acide hyaluronique - Berbérine - Calcium - CBD - Charbon végétal - Choline - Coenzyme Q10 - Collagène - Cuivre - Cycloastragenol - Cynarine - DHEA - Eau - Fer - Fibres - Glutathion - Honokiol - Iode - Lactoferrine - Magnésium - Mélatonine - N-acétylcystéine - Oméga-3 - Probiotiques - Ptérostilbène - Pycnogenol - Quercétine - Resvératrol - Sélénium - Sérotonine - Taurine - Vitamine A - Vitamine B12 - Vitamine C - Vitamine D - Vitamine E - Vitamine K - Zinc.

    Vous appréciez notre site ?

    🔔 Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir nos derniers articles et nos conseils santé (3 à 4 fois par mois) :

    En indiquant votre e-mail ci-dessus, vous consentez à recevoir nos bulletins périodiques par voie électronique. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée vous pouvez demander à accéder, faire rectifier ou supprimer vos informations. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.