Resvératrol : l’antioxydant du vin qui vous veut du bien ♥

Dessin d'une formule de trans-resveratrol avec un verre de vin rouge à côté.
Resvératrol : l’antioxydant du vin qui vous veut du bien ♥
5 (2 votes)

Le resvératrol est un antioxydant dont l’une des principales sources s’avère être… le vin rouge. Utilisé depuis des siècles en médecine traditionnelle chinoise et japonaise, ce n’est que dans les années 1990 que l’Occident s’est intéressé à cet antioxydant. Tour à tour parée de nombreuses vertus ou considérée comme surévaluée, cette molécule a fait couler beaucoup d’encre. Objet de nombreuses études et recherches dans le monde entier, le resvératrol n’a pas encore fini de nous dévoiler tous ses secrets. Faisons le point sur cet antioxydant qui nous promet monts et merveilles.

Sommaire

Le resvératrol : qu’est-ce que c’est ?

Le resvératrol est une phytoalexine, c’est-à-dire une substance antibiotique qui est produite par la plante quand elle subit une attaque par un micro-organisme. Sa libération dans la plante permet de limiter la propagation des dégâts induits par l’agression. Le resvératrol est une molécule chimique de la famille des polyphénols. Les polyphénols sont des molécules présentes dans les végétaux, réputées pour leurs propriétés antioxydantes.

Cette molécule existe sous deux formes différentes : une forme cis- et une forme trans-. On parle d’isomères. C’est la forme trans- qui a l’action antioxydante la plus efficace dans notre organisme et qui est présente en plus grande quantité dans les plantes.

Voici où acheter → Resvératrol d’excellente qualité (99 %)
Pureté exceptionnelle de trans-resvératrol (99 %) hautement assimilable sous forme micronisée, sans solvant nocif, sans additif. Cette forme « pure » de resvératrol hautement titrée vous permettra de profiter pleinement de ses bienfaits santé.

► Dans ce cas, buvons du vin ?

La source alimentaire principale du resvératrol est le vin, notamment le vin rouge. Toutefois, la quantité de resvératrol contenue dans le vin est très faible et la prudence est de mise, car les effets néfastes d’une consommation excessive d’alcool ne sont plus à prouver. Outre des désordres légers (fatigue, tension artérielle élevée, troubles du sommeil, problèmes de mémoire…), la consommation d’alcool peut également avoir une influence sur le développement de nombreuses maladies, telles que cancers, maladies cardiovasculaires et digestives, troubles psychiques, etc.

D’autre part, il est à garder à l’esprit que les quantités de resvératrol contenues dans ses sources alimentaires ne sont pas suffisantes pour pouvoir bénéficier de tous ses bienfaits. Le seul moyen pour fournir à l’organisme la quantité adéquate de resvératrol est de recourir à des compléments alimentaires de très bonne qualité.

Bienfaits, vertus et effets du resvératrol

Résumé des bienfaits

Bien-être et santé

  • Puissant antioxydant
  • Lutte contre le vieillissement cellulaire
  • Limite le développement de la masse graisseuse
  • Protection contre l’inactivité physique
  • Meilleur contrôle de la glycémie
  • Protection contre certains types de cancers

Santé du cœur

  • Effet cardioprotecteur
  • Prévention de l’athérosclérose
  • Limite l’agrégation plaquettaire

Santé de la peau

  • Photoprotection
  • Lutte contre le vieillissement de la peau

Santé du cerveau

  • Limite la progression de la maladie d’Alzheimer

Santé de la femme

  • Limite les effets indésirables de la ménopause

Bienfaits & vertus en détails

> Action antioxydante

Le resvératrol est un antioxydant très efficace, car il peut agir avant et après la réaction d’oxydation. En amont : le resvératrol limite la formation de radicaux libres. En aval : il piège les composés issus de l’oxydation, ce qui interrompt le phénomène. Les cellules de notre organisme ont besoin d’oxygène pour fonctionner. En découle la production de « déchets », appelés radicaux libres. Ces radicaux libres, en excès, vont s’attaquer aux cellules, en provoquant leur oxydation : on parle de stress oxydatif. Ce phénomène de production de radicaux libre est accentué par des éléments extérieurs, comme la pollution, le tabac, le soleil…

> Photoprotection et lutte contre le vieillissement

Au niveau de la peau, l’exposition au soleil, par le rayonnement UV, provoque la formation de radicaux libres. Ce phénomène est l’un des principaux facteurs de vieillissement de la peau, en favorisant l’apparition de rides, la perte d’éclat et le dessèchement. Certaines marques de cosmétique ont donc formulé des crèmes anti-rides spécifiques, contenant du resvératrol, qui, en luttant contre les radicaux libres, vont préserver la peau contre le vieillissement. (Sources 1 et 2).

> Effet cardioprotecteur

Prévention de l’athérosclérose

Le resvératrol aurait un effet protecteur sur la maladie coronarienne, une maladie où les artères coronaires apportent du sang au cœur en quantité insuffisante. Son mode d’action reposerait sur l’inhibition de l’oxydation du LDL ou mauvais cholestérol. Quand le cholestérol LDL est oxydé par des radicaux libres, il provoque la formation de plaques d’athérome : ce sont des dépôts de lipides dans la paroi des artères, qui peuvent, à terme, empêcher le passage du sang, en bouchant l’artère.

Le resvératrol permettrait de dilater les artères, ce qui a un effet protecteur pour les artères elles-mêmes, mais aussi pour le cœur. En effet, les cellules des artères possèdent un récepteur spécifique, appelé récepteur alpha, sur lequel peuvent se fixer des œstrogènes. Les polyphénols du vin, dont le resvératrol, en mimant l’effet de ces œstrogènes, peuvent se fixer sur ce récepteur spécifique et provoquent ainsi une vasodilatation. (Source 3).

Modulation de l’activation plaquettaire

Lorsque la paroi d’une artère est endommagée, les plaquettes sanguines ont tendance à s’y accumuler. À terme, cet agrégat de plaquettes peut boucher l’artère. Ce phénomène est fortement amplifié chez les personnes présentant des risques cardiovasculaires. Le resvératrol aurait des effets similaires à l’aspirine, en limitant la production de thromboxane, un composé chimique qui favorise la vasoconstriction et l’agrégation plaquettaire. (Source 4).

Resvératrol et « french paradox »

Au début des années 1990, une étude menée par une équipe française fait une surprenante observation. Nommé « french paradox » ou « paradoxe français » : ce phénomène fait référence à une exception typiquement française. Alors que dans la plupart des pays, des apports élevés en matières grasses saturées ou mauvaises graisses sont liés à un taux élevé de maladies cardiovasculaires, la France se distingue par des apports en graisses saturées élevés et une moindre mortalité par maladies cardiovasculaires. La raison invoquée serait la consommation régulière, mais modérée, de vin rouge dans la population française. Le resvératrol contenu dans le vin rouge, même s’il est en petite quantité, constituerait donc une excellente explication de ce phénomène. (Source 5).

> Propriétés anti-inflammatoires et anticancéreuses

Certains cancers (leucémies, cancers du sein et du poumon) sont liés à une prolifération anarchique des cellules et à des phénomènes inflammatoires. Le resvératrol, en modulant l’action de micro-ARN, permettrait le contrôle de gènes de l’inflammation et aiderait donc notre organisme à lutter contre ces cancers. (Sources 6 et 7).

> Lutte contre le vieillissement des cellules

Des chercheurs ont découvert que le fait de mettre un organisme en état de restriction calorique était le seul moyen d’augmenter sa durée de vie. Ce phénomène reposerait sur l’activation d’un gène appelé SIRT1, qui stimule l’activité des mitochondries. Ces mitochondries sont des organites présents au cœur des cellules qui interviennent dans divers processus de la vie cellulaire. Le resvératrol permettrait d’activer ce gène SIRT1, améliorant ainsi l’activité des mitochondries pour les rendre plus efficaces et moins productrices de radicaux libres. (Source 8).

> Lutte contre l’obésité

L’obésité se caractérise par une accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle qui peut nuire à la santé, selon la définition de l’OMS. Les cellules adipeuses doivent traverser plusieurs étapes, pour passer de l’état initial de pré-adipocytes à l’état mature d’adipocytes. Lorsque le resvératrol est absorbé par l’organisme, il se transforme en un composé appelé piceatannol. C’est cette molécule qui se fixe sur des récepteurs des cellules adipeuses immatures, les empêchant ainsi d’évoluer en adipocytes matures. Le resvératrol pourrait donc aider à lutter contre l’obésité, en bloquant certains processus cellulaires de l’adipogenèse et donc en limitant le développement de la masse graisseuse. (Source 9).

> Resvératrol et inactivité physique

Le resvératrol pourrait limiter les effets de l’inactivité physique et ainsi, aider à lutter contre la sédentarité et les maladies qui en découlent. En présence de resvératrol, des rats soumis à une inactivité physique totale n’ont pas développé de résistance à l’insuline, hormone de régulation du taux de sucre dans le sang, et n’ont pas perdu de masse osseuse. (Source 10).

> Action sur la régulation de la glycémie

Le diabète est une maladie caractérisée par un taux de sucre dans le sang (ou glycémie), anormalement élevé. La cause de cette pathologie est un manque de production ou une mauvaise utilisation de l’insuline, hormone qui régule le taux de sucre dans le sang. Le resvératrol, en agissant sur la sensibilité à l’insuline, permettrait une meilleure régulation de la glycémie, notamment chez les personnes diabétiques. (Source 11).

> Action sur les maladies neuro-dégénératives

Dans la maladie d’Alzheimer, des fragments d’une protéine, appelée bêta-amyloïde, s’accumulent sous forme de plaques entre les cellules nerveuses. Ces dépôts empêcheraient la communication entre les neurones et ne leur permettraient pas de survivre. À terme, c’est la destruction de ces cellules qui entraînerait les pertes de mémoire et autres troubles liés à la maladie. Le resvératrol diminuerait la présence des plaques bêta-amyloïdes et empêcherait donc la destruction des neurones, limitant ainsi la progression de la maladie. (Source 12).

> Effet phyto-oestrogénique

Le resvératrol agit comme un œstrogène dans l’organisme : on parle de phyto-œstrogènes. Par ce phénomène, il permettrait de lutter contre les effets négatifs liés à la ménopause : bouffées de chaleur, sueurs nocturnes… (Source 13).

Le resvératrol : dans quels aliments le trouver ?

Pour profiter des puissantes propriétés médicinales du resvératrol et pour ressentir ses grands effets sur la santé, seuls les compléments alimentaires d’excellente qualité conviennent. Toutefois, il est possible de trouver du resvératrol dans l’alimentation, en de plus faibles quantités et pas toujours bien assimilable (forme cis-resvératrol, non micronisée).

Voici où acheter → Resvératrol d’excellente qualité (99 %)
Pureté exceptionnelle de trans-resvératrol (99 %) hautement assimilable sous forme micronisée, sans solvant nocif, sans additif. Cette forme « pure » de resvératrol hautement titrée vous permettra de profiter pleinement de ses bienfaits santé.

Aliments sources

Première source alimentaire : le raisin

  • Principalement dans sa peau et ses pépins.
  • Mais aussi dans ses dérivés : jus de raisin et vin.
    • La quantité présente dans le vin dépend de la durée de macération des peaux dans le jus, c’est pourquoi le vin rouge est plus riche en resvératrol que les vins blancs et rosés.
    • La quantité de resvératrol présente dans le vin rouge dépend également de la région de production et de la méthode de vinification utilisée.
  • Les raisins secs en contiennent également, en quantité variable selon les variétés.

Deuxième source alimentaire : les fèves de cacao

  • Dans le chocolat : la teneur en resvératrol varie selon le pourcentage en cacao : c’est pourquoi le chocolat noir est la meilleure source.
  • Le resvératrol étant une molécule fragile, la teneur dépend aussi de la méthode de fabrication utilisée.
    • Des chercheurs travailleraient à l’élaboration d’un chocolat plus riche en resvératrol, en modifiant les processus mis en œuvre (temps de stockage des fèves, durées et températures de torréfaction…).

Autres sources alimentaires

  • Jus de canneberge : en quantité à peu près équivalente au jus de raisin.
  • Cacahuètes et beurre de cacahuètes
  • Certains fruits : mûres, framboises, rhubarbe, grenade…

Plantes riches en resvératrol

La renouée du Japon ou Fallopia japonica

C’est une espèce de plante herbacée de la famille des Polygonacées, retrouvée en Asie. C’est la plante la plus riche en resvératrol. Ce resvératrol se retrouve principalement dans sa racine. L’industrie pharmaceutique l’utilise pour élaborer des compléments alimentaires. Au Japon, ses racines sont consommées sous la forme d’un thé, appelé « thé d’itadori ».

Le vératre blanc

C’est une plante rhizomateuse retrouvée dans les massifs montagneux d’Europe et d’Asie. Le nom du resvératrol serait issu de cette plante, d’où il a été extrait pour la première fois par un Japonais, dans les années 1930.

Recherches et études

Depuis les années 1990, de nombreuses études menées sur le resvératrol ont apporté des preuves de ses bienfaits pour notre santé. Ces résultats ayant été obtenus in vitro ou sur des animaux de laboratoire, il n’est pas forcément possible de tous les extrapoler chez l’être humain. Certains des mécanismes du resvératrol restent encore à ce jour inexpliqués et la recherche se poursuit pour en découvrir tous ses secrets.

Contre-indications / danger ?

Le resvératrol est généralement bien toléré, sans danger spécifique, mais il peut provoquer des effets secondaires de type gastro-intestinaux (diarrhée, par exemple).

La prudence est de mise dans certaines situations :

  • De par son effet anticoagulant, le resvératrol pourrait augmenter le risque de saignement. C’est pourquoi il est à déconseiller chez les personnes déjà sous traitement anticoagulant ou devant subir une intervention chirurgicale.
  • Certains cancers sont dits hormono-dépendants : cancer du sein, de l’utérus ou de l’ovaire. Le resvératrol ayant une action similaire aux œstrogènes, il est à déconseiller pour éviter d’augmenter le risque de rechute.
  • À cause de son effet antioxydant, le resvératrol pourrait limiter l’effet de certains traitements anticancéreux qui reposent sur l’oxydation (radiothérapie, certains antibiotiques tumoraux, par exemple). Il augmenterait également la toxicité de certains traitements anticancéreux.
  • Comme pour tout traitement, sa consommation est à éviter sans avis médical, en cas de grossesse ou allaitement.

Quel resvératrol choisir / acheter ?

Le resvératrol est un composé assez fragile, sensible à la lumière, à la chaleur et à l’oxydation. Sous l’effet des rayons UV, il passe de manière irréversible de sa forme trans- à sa forme cis-, bien moins efficace dans l’organisme (activité antioxydante sept fois moins efficace).

Dans les compléments alimentaires, c’est donc cette forme trans- à l’action antioxydante supérieure qui est à privilégier. La fabrication et le conditionnement doivent avoir été réalisés avec grand soin, à l’abri des UV notamment. De plus, pour que ce resvératrol soit absorbé de façon optimale par l’organisme, il est nécessaire que ses molécules soient les plus petites possibles, donc sous forme micronisée. Enfin, privilégiez un produit d’une grande pureté pour profiter des effets du trans-resvératrol, sans substances indésirables.

Voici un magasin où acheter → Resvératrol d’excellente qualité (99 %)
Pureté exceptionnelle de trans-resvératrol (99 %) hautement assimilable sous forme micronisée, sans solvant nocif, sans additif. Cette forme « pure » de resvératrol hautement titrée vous permettra de profiter pleinement de ses bienfaits santé.

Associations et synergies

Le quercétol est un pigment végétal du groupe des flavonoïdes, possédant également un fort pouvoir antioxydant. Sa consommation améliore la disponibilité du resvératrol pour l’organisme. On le retrouve également dans le vin et le chocolat noir.

Conclusion

Le resvératrol semble présenter de multiples propriétés bénéfiques pour notre organisme : protection cardio-vasculaire, lutte contre l’obésité et le diabète, action anti-cancer, protection contre les maladies neuro-dégénératives… Des études sont toujours en cours pour découvrir les mécanismes d’action du resvératrol et seul l’avenir nous permettra de découvrir toute l’étendue des bienfaits de cet antioxydant plus que prometteur.

Sources

Note : les liens ne sont pas mis à jour continuellement. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Merci de nous en informer si vous constatez ce problème.

  1. Afaq F, Adhami VM, Ahmad N. Prevention of short-term ultraviolet B radiation-mediated damages by resveratrol in SKH-1 hairless mice. Toxicol Appl Pharmacol. 2003 Jan 1;186(1):28-37. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12583990.
  2. Reagan-Shaw S, Mukhtar H, Ahmad N. Resveratrol imparts photoprotection of normal cells and enhances the efficacy of radiation therapy in cancer cells. Photochem Photobiol. 2008 Mar-Apr;84(2):415-21. doi: 10.1111/j.1751-1097.2007.00279.x. Epub 2008 Jan 23. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18221451.
  3. Matthieu Chalopin, Angela Tesse, Maria Carmen Martínez, Didier Rognan, Jean-François Arnal, and Ramaroson Andriantsitohaina. Estrogen Receptor Alpha as a Key Target of Red Wine Polyphenols Action on the Endothelium. PLoS One. 2010; 5(1): e8554. Published online 2010 Jan 1. doi: 10.1371/journal.pone.0008554. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2796721/.
  4. Yang Y, Wang X, Zhang L, An H, Zao Z. Inhibitory effects of resveratrol on platelet activation induced by thromboxane a(2) receptor agonist in human platelets. Am J Chin Med. 2011;39(1):145-59. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21213405.
  5. Renaud S, de Lorgeril M. Wine, alcohol, platelets, and the French paradox for coronary heart disease. Lancet. 1992 Jun 20;339(8808):1523-6. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1351198.
  6. Esmerina Tili, Jean-Jacques Michaille, Brett Adair, Hansjuerg Alder, Emeric Limagne, Cristian Taccioli, Manuela Ferracin, Dominique Delmas, Norbert Latruffe, and Carlo M. Croce. Resveratrol decreases the levels of miR-155 by upregulating miR-663, a microRNA targeting JunB and JunD. Carcinogenesis. 2010 Sep; 31(9): 1561–1566. Published online 2010 Jul 9. doi: 10.1093/carcin/bgq143. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4647642/.
  7. Tili E, Michaille JJ, Alder H, Volinia S, Delmas D, Latruffe N, Croce CM. Resveratrol modulates the levels of microRNAs targeting genes encoding tumor-suppressors and effectors of TGFβ signaling pathway in SW480 cells. Biochem Pharmacol. 2010 Dec 15;80(12):2057-65. doi: 10.1016/j.bcp.2010.07.003. Epub 2010 Jul 15. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20637737.
  8. Borra MT, Smith BC, Denu JM. Mechanism of human SIRT1 activation by resveratrol. J Biol Chem. 2005 Apr 29;280(17):17187-95. Epub 2005 Mar 4. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15749705.
  9. Kwon JY, Seo SG, Heo YS, Yue S, Cheng JX, Lee KW, Kim KH. Piceatannol, natural polyphenolic stilbene, inhibits adipogenesis via modulation of mitotic clonal expansion and insulin receptor-dependent insulin signaling in early phase of differentiation. J Biol Chem. 2012 Mar 30;287(14):11566-78. doi: 10.1074/jbc.M111.259721. Epub 2012 Jan 31. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22298784.
  10. Momken I, Stevens L, Bergouignan A, Desplanches D, Rudwill F, Chery I, Zahariev A, Zahn S, Stein TP, Sebedio JL, Pujos-Guillot E, Falempin M, Simon C, Coxam V, Andrianjafiniony T, Gauquelin-Koch G, Picquet F, Blanc S. Resveratrol prevents the wasting disorders of mechanical unloading by acting as a physical exercise mimetic in the rat. FASEB J. 2011 Oct;25(10):3646-60. doi: 10.1096/fj.10-177295. Epub 2011 Jun 29. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21715682.
  11. Brasnyó P, Molnár GA, Mohás M, Markó L, Laczy B, Cseh J, Mikolás E, Szijártó IA, Mérei A, Halmai R, Mészáros LG, Sümegi B, Wittmann I. Resveratrol improves insulin sensitivity, reduces oxidative stress and activates the Akt pathway in type 2 diabetic patients. Br J Nutr. 2011 Aug;106(3):383-9. doi: 10.1017/S0007114511000316. Epub 2011 Mar 9. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21385509.
  12. Karuppagounder SS, Pinto JT, Xu H, Chen HL, Beal MF, Gibson GE. Dietary supplementation with resveratrol reduces plaque pathology in a transgenic model of Alzheimer’s disease. Neurochem Int. 2009 Feb;54(2):111-8. doi: 10.1016/j.neuint.2008.10.008. Epub 2008 Nov 8. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19041676.
  13. Gehm BD, McAndrews JM, Chien PY, Jameson JL. Resveratrol, a polyphenolic compound found in grapes and wine, is an agonist for the estrogen receptor. Proc Natl Acad Sci U S A. 1997 Dec 9;94(25):14138-43. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9391166.
Article rédigé en collaboration avec Orane Arienti, diététicienne-nutritionniste.

À lire sur Mes Bienfaits

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Vous pourrez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de désabonnement prévu à cet effet. En indiquant votre adresse e-mail ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée vous pouvez demander à accéder, faire rectifier ou supprimer les informations vous concernant. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.