Huile de coco : un concentré d’exotisme riche en bienfaits

Huile de coco à l'état liquide
Huile de coco : un concentré d’exotisme riche en bienfaits
5 (3 vote[s])

L’huile de coco est une huile végétale obtenue à partir de chair de noix de coco pressée. Sous sa forme raffinée, on parle d’huile de coprah. Utilisée de façon traditionnelle dans des parties du monde où la noix de coco est couramment rencontrée, comme la Polynésie ou le Sri Lanka, elle a fait une apparition remarquée dans le monde occidental depuis quelques années. Tout d’abord adoptée comme matière grasse de premier choix par l’industrie agroalimentaire pour ses propriétés de conservation et d’utilisation, elle a rapidement déclenché la controverse. Pointée du doigt pour son profil lipidique riche en matières grasses saturées, supposées néfastes pour le système cardiovasculaire, elle a fait l’objet d’analyses complémentaires pour démêler le vrai du faux.

Parée de multiples vertus, de nombreuses études ont permis de prouver son efficacité sur des pathologies diverses et variées. Élément star de produits cosmétiques pour la beauté de la peau et des cheveux, elle est également plébiscitée en cuisine pour son goût, son arôme et ses bienfaits santé. Alors, l’huile de coco : amie ou ennemie ? On fait le point sur ce produit qui ne laisse pas indifférent !

SOMMAIRE

Composition nutritionnelle de l’huile de coco1

L’huile de coco n’échappe pas à la règle : elle se compose de lipides (matières grasses) quasiment à 100 %. C’est d’ailleurs le cas pour toutes les huiles.

Ce qui est intéressant, pour pouvoir comparer les huiles entre elles et pour connaître leurs propriétés, est de se pencher plus particulièrement sur leur profil lipidique, c’est-à-dire connaître la nature des lipides qui la composent. L’huile de coco est composée à 82 % d’acides gras saturés, les matières grasses supposées néfastes pour le système cardio-vasculaire. En comparaison, les matières grasses animales, qui sont réputées pour leur teneur élevée en acides gras saturés, ne sont pas aussi riches (54 % d’acides gras saturés pour le beurre2 ou 22 % pour la crème fraîche entière3). C’est cette teneur élevée en matières grasses saturées qui a déclenché le débat autour de cette matière grasse végétale. Mais il convient de différencier plusieurs types de matières grasses avant de tirer des conclusions hâtives. Voyons cela de plus près.

Un fait vient nuancer ce profil lipidique plutôt sombre : le type d’acides gras présent dans l’huile de coco. En effet, la moitié des matières grasses saturées présente dans l’huile de coco est apportée par l’acide laurique. C’est d’ailleurs l’une des principales sources rencontrées dans la nature. L’acide laurique est de type triglycérides à chaîne moyenne : ce type de matière grasse est digéré par l’organisme de façon différente, sans utilisation de bile ou de lipase pancréatique. Par conséquent, ces triglycérides sont utilisés par l’organisme comme source d’énergie alternative et ont un impact fort sur le cholestérol. Ils ont notamment tendance à augmenter le bon cholestérol (LDL-cholestérol). Ce fait permet de nuancer le profil lipidique « défavorable » de l’huile de coco, puisqu’elle pourrait avoir un effet moins néfaste sur le système cardiovasculaire, par rapport aux autres matières grasses riches en acides gras saturés4. Les autres acides gras présents sont l’acide myristique, qui a aussi un impact sur le cholestérol sanguin, l’acide palmitique et l’acide caprylique, qui fait également partie de la famille des triglycérides à chaîne moyenne. En plus de ces composés lipidiques, l’huile de coco contient des phytostérols aux propriétés antioxydantes, qui lui confèrent un certain nombre de ses vertus.

Bienfaits, vertus et effets de l’huile de coco

Résumé des bienfaits

Voici les principaux bienfaits de l’huile de coco. À la suite de cette liste, vous trouverez de plus amples détails sur les vertus de l’huile de coco, avec des sources scientifiques à l’appui.

Bien-être et santé

  • Lutte contre la carie dentaire
  • Protection contre la plaque dentaire et la gingivite
  • Beauté des cheveux
  • Lutte contre les poux
  • Répulsif contre les moustiques
  • Hydratation de la peau

Immunité

  • Protection contre les infections à Candida albicans
  • Protection contre la diarrhée suite à un traitement antibiotique

Santé de la femme

  • Lutte contre la perte de masse osseuse liée à l’ostéoporose

Pathologies

  • Amélioration des capacités cognitives des patients atteints de la maladie d’Alzheimer
  • Pourrait limiter la croissance des tumeurs dans certains types de cancers
  • Amélioration de la qualité de vie des patients sous chimiothérapie
  • Meilleure gestion des crises d’asthme allergique
  • Lutte contre l’arthrite

Voici un magasin sérieux où acheter :
Huile de coco vierge bio d’excellente qualité
Cette huile de coco vierge pressée à froid, 100 % biologique et non raffinée est idéale pour profiter pleinement des vertus de l’huile de coco. Profitez de -10 % de réduction avec le code promo « mesbienfaits10 ».

Hygiène bucco-dentaire

L’huile de coco est un produit naturel efficace pour l’hygiène bucco-dentaire. Sous forme de bain de bouche, elle permet de lutter contre la bactérie Streptococcus mutans5. Cette bactérie joue un rôle dans l’apparition de la carie dentaire : elle transforme le sucre présent dans la bouche en acide lactique, un acide qui attaque l’émail des dents.

L’huile de coco permet également de lutter contre la plaque dentaire et la gingivite qui en découle. Comme nous l’avons vu auparavant, l’huile de coco est riche en acide laurique, aux propriétés anti-inflammatoires et anti-microbiennes. C’est cet acide gras qui confère à l’huile de coco son efficacité sur la plaque dentaire6. La plaque dentaire désigne l’accumulation de résidus alimentaires et de bactéries qui se déposent à la surface des dents. Au fur et à mesure, la plaque se minéralise, donnant lieu à la formation de tartre. En cas de déséquilibre des bactéries de cette plaque dentaire, une inflammation de la gencive peut apparaître : la gingivite.

Lutte contre certains microbes

Grâce à l’acide laurique et l’acide caprylique qu’elle contient, l’huile de coco est efficace pour lutter contre Candida albicans et les infections de la peau et des muqueuses qu’elle provoque7. Candida albicans est une levure naturellement présente chez l’être humain : on parle de flore saprophyte. Dans certains cas, l’équilibre est rompu et cet organisme normalement inoffensif provoque alors des infections au-niveau de la peau, des muqueuses digestives et gynécologiques.

Maladie d’Alzheimer

L’huile de coco semble améliorer les capacités cognitives des patients atteints de la maladie d’Alzheimer (orientation, concentration, mémoire…)8.

Les triglycérides à chaîne moyenne contenus dans l’huile de coco sont transformés en cétones par l’organisme. Ces cétones peuvent fournir une source d’énergie alternative pour les cellules du cerveau qui fonctionnent mal dans la maladie d’Alzheimer. En effet, chez ces patients, certaines cellules du cerveau développent une résistance, les empêchant d’utiliser le glucose qui leur sert normalement de carburant. C’est cette anomalie qui entraîne les dysfonctionnements du cerveau rencontrés chez les patients atteints de la pathologie9.

Troubles digestifs

L’huile de coco est efficace pour lutter contre la bactérie Clostridium difficile. La bactérie Clostridium difficile est la bactérie responsable de la diarrhée rencontrée chez certains patients sous traitement antibiotique. Ce sont les triglycérides à chaîne moyenne contenus dans l’huile de coco, principalement l’acide laurique et dans une moindre mesure l’acide caprylique, qui sont responsables de cette action anti-bactérienne. Ils entraînent une modification dans la structure de la membrane cellulaire de la bactérie, ce qui perturbe sa croissance et sa multiplication10.

Lutte contre l’ostéoporose

L’huile de coco est efficace pour lutter contre la perte de masse osseuse. C’est notamment le cas dans le cadre de l’ostéoporose suite à la ménopause. Il semblerait que l’ostéoporose soit liée au stress oxydatif et à la présence de radicaux libres. Ce sont donc les antioxydants présents dans l’huile de coco qui lui confèrent ses propriétés protectrices de la masse osseuse11.

L’ostéoporose se caractérise par une diminution de la masse osseuse et une modification de la structure du tissu osseux. Les os perdent leur solidité et le risque de fracture augmente. Cette pathologie touche particulièrement les femmes après la ménopause, où la production d’œstrogènes s’arrête.

Cancer

L’huile de coco pourrait avoir un effet sur la croissance des tumeurs dans le cadre des cancers du sein, de l’endomètre et du côlon. C’est l’acide laurique qu’elle contient qui agit sur certains facteurs pouvant limiter la prolifération et entraîner la mort des cellules cancéreuses12. Le cancer se caractérise par une prolifération anormale des tissus au sein d’un organe : on parle de tumeur. Ces cellules cancéreuses ne réagissent plus aux signaux qui régulent normalement la croissance, le développement et leur mort programmée.

La consommation d’huile de coco durant la chimiothérapie chez des patientes atteintes d’un cancer du sein permet une amélioration de leur qualité de vie et la présence d’effets secondaires réduits. Elle peut notamment agir favorablement sur la sensation de fatigue, les troubles du sommeil, la perte d’appétit13… La chimiothérapie est un traitement du cancer qui consiste à la prise de médicaments, sous forme de perfusion ou par voie orale, pour tuer les cellules cancéreuses. Ils agissent notamment sur les cellules qui se divisent rapidement, pour freiner la croissance de la tumeur. Malheureusement, les médicaments peuvent également toucher des cellules saines à division rapide, entraînant des effets secondaires dans tout l’organisme.

Asthme

L’inhalation d’huile de coco a un effet positif sur les symptômes de l’asthme déclenchés par une allergie. Ce sont les triglycérides à chaîne moyenne contenus dans l’huile de coco, tels que l’acide laurique et l’acide caprylique, qui ont une action anti-inflammatoire efficace pour mieux gérer ces crises d’asthme14. Dans l’asthme causé par une allergie, les bronches essayent de se défendre contre un élément extérieur normalement inoffensif : c’est ce qu’on appelle l’allergène. La présence de l’allergène entraîne une inflammation des bronches, empêchant le passage de l’oxygène nécessaire pour alimenter les tissus.

Arthrite

L’huile de coco serait efficace pour lutter contre l’arthrite, de par ses propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes15. L’arthrite désigne l’inflammation des articulations. Ses origines sont diverses, mais elle apparaît souvent avec l’âge. Elle peut être à l’origine d’une altération de la qualité de vie.

Soins des cheveux

L’huile de coco permet de protéger les cheveux, qu’elle soit utilisée comme masque avant l’étape du lavage ou comme après-shampooing. L’acide laurique qu’elle contient, de par ses caractéristiques chimiques, a une grande affinité pour les protéines des cheveux. Il peut ainsi pénétrer au cœur de la fibre et protéger le cheveu contre la perte en protéines16.

L’huile de coco fera des merveilles sur les cheveux secs et sans vie, les cheveux frisés, bouclés ou encore les cheveux crépus, pour leur redonner brillance et vigueur. En association avec de l’huile essentielle d’anis et de l’huile essentielle d’ylang-ylang, l’huile de coco constitue un remède naturel très efficace pour lutter contre les poux. Son efficacité est même similaire à celle d’un spray du commerce, sans aucun effet secondaire17.

Anti-moustiques

L’huile de coco, par le biais de ses triglycérides à chaîne moyenne, est efficace pour éloigner les moustiques. Son effet ne s’arrête pas là, puisqu’elle fonctionne aussi sur les tiques, les mouches piquantes ou encore les puces de lit. L’efficacité de ses acides gras est similaire à celle du DEET, un puissant répulsif chimique contre les insectes utilisé dans de nombreux produits du commerce, mais sans les effets secondaires, car le DEET est très allergisant. De plus, son effet est durable pendant plusieurs heures18.

Soin de la peau

L’huile de coco est efficace pour redonner à la peau son rôle de barrière contre les agressions extérieures. Elle peut être un hydratant très efficace pour lutter contre la xérose ou sécheresse de la peau. Elle protège la peau contre les radiations UV et limite l’inflammation après une exposition aux UV. Enfin, chez des patients atteints de dermatite atopique, elle améliore l’état de leur peau. Ce sont ses acides gras, particulièrement l’acide laurique, qui lui confèrent ces propriétés19. Les applications cutanées de l’huile de coco sont donc nombreuses : on pourra en mettre quelques gouttes dans le bain pour lutter contre la déshydratation de la peau, en appliquer sur les coups de soleil pour réhydrater et apaiser, ou encore sur les égratignures et brûlures. Globalement, elle sera tout indiquée sur les peaux sèches et abîmées et les peaux rêches manquant d’élasticité.

Comment bien choisir son huile de coco ?

L’huile de coco sera à privilégier sous sa forme vierge, sans sulfites, sans hydrogénation ni raffinage. Elle pourra être choisie bio et pressée à froid : c’est sous cette forme qu’elle sera la plus riche en molécules actives. Elle sera conservée de préférence hors du réfrigérateur, car elle se solidifie en-dessous de 25°C, et à l’abri de la lumière pour éviter qu’elle ne s’altère. Pour vous éviter d’acheter une huile de mauvaise qualité, ci-dessous nous avons sélectionné une huile de coco d’excellente qualité (c’est celle que nous utilisons et que nous consommons).

Voici un magasin sérieux où acheter :
Huile de coco vierge bio d’excellente qualité
Cette huile de coco vierge pressée à froid, 100 % biologique et non raffinée est idéale pour profiter pleinement des vertus de l’huile de coco. Profitez de -10 % de réduction avec le code promo « mesbienfaits10 ».

Associations et synergies

  • Pour l’hygiène bucco-dentaire, l’huile de coco peut être utilisée comme dentifrice, avec du bicarbonate de sodium et de l’huile de menthe poivrée.
  • Pour les cheveux secs, l’huile de coco sera mélangée à du beurre de karité fondu pour obtenir un masque à appliquer avant le shampooing. Pour une chevelure vigoureuse, elle pourra être associée à l’huile essentielle de romarin.
  • Pour la peau :
    • Avec du beurre de cacao et de l’huile essentielle de menthe poivrée, l’huile de coco permettra d’obtenir un baume pour le corps.
    • Avec du sucre, l’huile de coco permettra de réaliser un gommage pour se débarrasser des peaux mortes.

Précautions d’usage, contre-indications et interactions médicamenteuses

Chez certaines personnes, une consommation trop importante d‘huile de coco pourrait entraîner des troubles digestifs (diarrhées et maux d’estomac). Plus rarement, elle pourra être le déclencheur de réactions allergiques. Dans tous les cas, par précaution, elle sera à déconseiller chez les femmes enceintes ou allaitantes. En usage externe, on évitera de l’appliquer sur le visage chez les personnes ayant une peau à tendance grasse.

Autres usages

Outre son intérêt pour la santé et la beauté, l’huile de coco peut être utilisée dans de multiples autres domaines : lubrifiant pour moteur, carburant biodiesel, soin du cuir, lustrage du bois…

Conclusion

L’huile de coco est riche en triglycérides à chaîne moyenne et en antioxydants, ce qui lui confère d’intéressantes propriétés. Que ce soit en usage externe ou en usage interne, elle recèle de multiples bienfaits pour la santé et la beauté. Ses qualités antibactériennes, antioxydantes, hydratantes… lui permettent d’être efficace dans de nombreuses situations. Faites entrer un peu d’exotisme dans votre vie et adoptez l’huile de coco sans plus tarder !

Sources

Note : les liens ne sont pas mis à jour continuellement. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Merci de nous en informer si vous constatez ce problème.

  1. Oil, coconut. FoodData Central, USDA.
  2. Beurre à 82% MG, doux. Table de composition nutritionnelle Ciqual 2017. ANSES.
  3. Crème de lait, 30% MG, épaisse, rayon frais. Table de composition nutritionnelle Ciqual 2017. ANSES.
  4. Laurence Eyres, Michael F. Eyres, Alexandra Chisholm, Rachel C. Brown, Coconut oil consumption and cardiovascular risk factors in humans, Nutrition Reviews, Volume 74, Issue 4, April 2016, Pages 267–280, https://doi.org/10.1093/nutrit/nuw002.
  5. Kaushik M, Reddy P, Sharma R, Udameshi P, Mehra N, Marwaha A. The Effect of Coconut Oil pulling on Streptococcus mutans Count in Saliva in Comparison with Chlorhexidine Mouthwash. J Contemp Dent Pract. 2016 Jan 1;17(1):38-41. PubMed PMID: 27084861.
  6. Peedikayil FC, Sreenivasan P, Narayanan A. Effect of coconut oil in plaque related gingivitis – A preliminary report. Niger Med J. 2015;56(2):143–147. doi:10.4103/0300-1652.153406.
  7. Gudmundur Bergsson, Jóhann Arnfinnsson, Ólafur Steingrı́msson, Halldor Thormar. In Vitro Killing of Candida albicans by Fatty Acids and Monoglycerides. Antimicrobial Agents and Chemotherapy. Nov 2001, 45 (11) 3209-3212; DOI: 10.1128/AAC.45.11.3209-3212.2001.
  8. De la Rubia Ortí JE, Sánchez Álvarez C, Selvi Sabater P, Bueno Cayo AM, Sancho Castillo S, Rochina MJ, Hu Yang I. How does coconut oil affect cognitive performance in alzheimer patients? Nutr Hosp. 2017 Mar 30;34(2):352-356. doi: 10.20960/nh.780. Spanish. PubMed PMID: 28421789.
  9. Arun Swaminathan, and Gregory A Jicha – Nutrition and prevention of Alzheimer’s dementia. Front Aging Neurosci. 2014;6:282.
  10. Shilling M, Matt L, Rubin E, Visitacion MP, Haller NA, Grey SF, and Woolverton CJ – Antimicrobial effects of virgin coconut oil and its medium-chain fatty acids on Clostridium difficile. J Med Food, 2013 Dec; 16(12):1079-85.
  11. Zil Hayatullina, Norliza Muhammad, Norazlina Mohamed, and Ima-Nirwana Soelaiman – Virgin coconut oil supplementation prevents bone loss in osteoporosis rat model. Evid Based Complement Alternat Med, 2012;2012:237236.
  12. Rosamaria Lappano, Anna Sebastiani, Francesca Cirillo, Damiano Cosimo Rigiraccciolo, Giulia Raffaella Galli, Rosita Curcio, Roberta Malaguarnera, Antonino Belfiore, Anna Rita Cappello, and Marcello Maggiolini – The lauric acid-activated signaling prompts apoptosis in cancer cells. Cell Death Discov, 2017;3:17063.
  13. Kim Sooi Law, Nizuwan Azman, Eshaifol Azam Omar, Muhammad Yusri Musa, Narazah Mohd Yusoff, Siti Amrah Sulaiman, and Nik Hazlina Nik Hussain – The effects of virgin coconut oil (VCO) as supplementation on quality of life (QOL) among breast cancer patients. Lipids Health Dis, 2014;13:139.
  14. Kamalaldin NA, Sulaiman SA, Yusop MR, Yahaya B. Does Inhalation of Virgin Coconut Oil Accelerate Reversal of Airway Remodelling in an Allergic Model of Asthma?. Int J Inflam. 2017;2017:8741851. doi:10.1155/2017/8741851.
  15. Vysakh A, Ratheesh M, Rajmohanan TP, Pramod C, Premlal S, Girish kumar B, Sibi PI. Polyphenolics isolated from virgin coconut oil inhibits adjuvant induced arthritis in rats through antioxidant and anti-inflammatory action. Int Immunopharmacol. 2014 May;20(1):124-30. doi: 10.1016/j.intimp.2014.02.026. Epub 2014 Mar 6. PubMed PMID: 24613207.
  16. Gavazzoni Dias MF. Hair cosmetics: an overview. Int J Trichology. 2015;7(1):2–15. doi:10.4103/0974-7753.153450.
  17. Mumcuoglu KY, Miller J, Zamir C, Zentner G, Helbin V, Ingber A. The in vivo pediculicidal efficacy of a natural remedy. Isr Med Assoc J. 2002 Oct;4(10):790-3. PubMed PMID: 12389342.
  18. Zhu JJ, Cermak SC, Kenar JA, et al. Better than DEET Repellent Compounds Derived from Coconut Oil. Sci Rep. 2018;8(1):14053. Published 2018 Sep 19. doi:10.1038/s41598-018-32373-7.
  19. Lin TK, Zhong L, Santiago JL. Anti-Inflammatory and Skin Barrier Repair Effects of Topical Application of Some Plant Oils. Int J Mol Sci. 2017;19(1):70. Published 2017 Dec 27. doi:10.3390/ijms19010070.
Article rédigé en collaboration avec Orane Arienti, diététicienne-nutritionniste.

À lire sur Mes Bienfaits

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Vous pourrez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de désabonnement prévu à cet effet. En indiquant votre adresse e-mail ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée vous pouvez demander à accéder, faire rectifier ou supprimer les informations vous concernant. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.