Nutrithérapie : alimentation saine et riche en nutriments

Nutrithérapie écrit en dessous de légumes et fruits sur un fond gris anthracite.
Nutrithérapie : alimentation saine et riche en nutriments
5 (2 vote[s])

L’alimentation, alliée de votre vitalité – Mieux comprendre l’impact de l’assiette sur votre santé.

Originaire des Etats-Unis, la nutrithérapie se base sur une alimentation saine et riche en nutriments. Par son rôle de prévention, elle vise à maximiser le potentiel de santé d’une personne par des changements nutritionnels et de style de vie. Faisant partie intégrante de la naturopathie, elle considère le corps dans son ensemble tout en recherchant la source du problème, plutôt que de traiter un symptôme isolé.

Par exemple, vous souffrez de maux de tête à répétition :

  • Approche classique : vous prenez un antidouleur pour vous soulager = traitement du symptôme isolé.
  • Approche par la nutrithérapie : peut-être avez-vous une carence en magnésium – il vous sera alors conseillé de privilégier des aliments riches en magnésium (ou de prendre un complément alimentaire) = recherche de la source du problème.

SOMMAIRE

En quoi la nutrithérapie peut-elle aider ?

La nutrithérapie convient à tous, jeunes et moins jeunes, à ceux qui souhaitent revoir et corriger leur assiette à cause d’une intolérance alimentaire (au gluten, au lactose…) ainsi qu’à ceux qui souhaitent simplement améliorer leur vitalité et leur bien-être. En un mot, la nutrithérapie vous aide à identifier les aliments qui ne vous conviennent pas afin de vous sentir le mieux possible.

Par exemple, si vous souffrez de reflux acides, alors vous éviterez la menthe, l’alcool, les épices, le jus de tomates, les plats trop gras… et vous privilégierez les aliments riches en fibres, vous consommerez des fruits frais plutôt que des jus de fruits (irritants).

Bienfaits de la nutrithérapie

Ainsi, la nutrithérapie peut réellement être bénéfique si vous rencontrez, entre autres :

  • des soucis digestifs (constipation, diarrhée, ballonnements, syndrome du côlon irritable, reflux, allergies / intolérances alimentaires…) ;
  • des problèmes de poids (prise de poids / incapacité à maigrir, envie de sucre…) ;
  • des problèmes cardio-vasculaires (cholestérol, hypertension artérielle…) ;
  • des affections cutanées (acné, eczéma, psoriasis, rosacée) ;
  • une baisse de vitalité, de bien-être général (basse humeur, anxiété, fatigue, mauvaise concentration).

En pratique, la nutrithérapie peut vous aider au quotidien à choisir des produits en tenant compte de leur impact sur la santé, sur l’environnement et sur la société :

  • vous éclairer dans le choix d’une huile végétale, riche en oméga 3 ;
  • respecter les températures de cuisson d’un aliment afin de ne pas le dénaturer et d’en préserver tous les bienfaits nutritionnels ;
  • privilégier des aliments de saison.

Livres sur la nutrithérapie

Pour en savoir plus sur la nutrithérapie, voici des livres très intéressants.

  • Manger mieux et meilleur de 0 à 100 ans : voir le livre.
  • Changez d’alimentation : voir le livre.
  • Conseils pratiques de nutrithérapie – Battre en brèche les idées reçues : voir le livre.
  • Se soigner par les légumes, les fruits et les céréales : voir le livre.

Quel est le rôle du nutrithérapeute ?

Un nutrithérapeute offre des conseils personnalisés en matière de régime alimentaire et de style de vie. Il s’adapte à vos besoins et à vos objectifs individuels. Cela inclut, entre autres, des recommandations personnalisées, des suggestions de repas pratiques, des recettes ainsi que des conseils sur la façon d’intégrer les changements alimentaires au quotidien.

Quels conseils puis-je recevoir d’un nutrithérapeute ?

Lors d’une séance, le nutrithérapeute passera en revue vos habitudes en matière d’hygiène de vie. Vos ressentis, vos besoins et vos objectifs personnels seront discutés et un « plan d’alimentation » sera élaboré sur cette base. Le nutrithérapeute se concentrera sur des aliments entiers, sains, naturels et non transformés, bénéfiques pour le corps et qui stimulent la vitalité globale de l’organisme. Ensemble, vous concevrez un programme pratique, agréable et durable de repas équilibrés. Si des aliments doivent être réduits et/ou éliminés pendant une certaine période, alors des alternatives vous seront suggérées pour maintenir vos besoins nutritionnels. Si nécessaire, la prise de suppléments naturels peut être conseillée : probiotiques, vitamines et minéraux pour aider ou optimiser la vitalité de l’organisme. Cependant, les aliments naturels sont toujours la première ligne de recommandation.

À quelle fréquence prendre rendez-vous ?

Cela dépend du niveau de votre vitalité, de vos attentes et de vos objectifs. Chaque cas est unique.

La nutrithérapie remplace-t-elle la médecine conventionnelle ?

Comme toute pratique holistique, la nutrithérapie n’est pas destinée à remplacer, à substituer la médecine conventionnelle ou à poser un diagnostic. Cette discipline vise à soutenir et accompagner la personne dans ses comportements alimentaires. Elle donne, tout au plus, des clés pour privilégier une alimentation saine, variée et équilibrée au quotidien.

Nutrition, micronutrition et nutrithérapie : quelles différences ? Diététicien, nutritionniste ou nutrithérapeute ?

Beaucoup de gens utilisent par erreur les termes « diététicien » et « nutritionniste » de façon interchangeable. Bien que ces professions soient complémentaires, elles conservent des qualités distinctives. La plus grande différence entre les diététiciens, les nutritionnistes et les nutrithérapeutes réside dans les restrictions légales que chaque titre comporte. Seuls les détenteurs d’un diplôme paramédical en diététique peuvent se déclarer légalement en tant que diététiciens ou, plus précisément, diététiciens professionnels. Faisons un tour d’horizon du rôle et des compétences de chacun.

Diététicien

Le diététicien est un professionnel de l’alimentation, son activité est réglementée par la loi et régie par un code d’éthique. Diplômé d’un Bac+2 ou +3 paramédical (selon le pays). Son rôle est d’évaluer, de diagnostiquer et de traiter les problèmes alimentaires et nutritionnels à un niveau de santé publique.
Comme le diététicien est un professionnel de la santé réglementé, il est qualifié pour traiter certaines conditions médicales. Par exemple, il conseillera des personnes ayant des besoins alimentaires spéciaux (diabète, cancer…).

Nutritionniste

Le nutritionniste fournit des informations sur la nourriture et une alimentation saine. Contrairement au diététicien, le titre de nutritionniste n’est pas protégé par la loi. Dès lors, n’importe qui peut apposer l’appellation “nutritionniste”. Il existe de nombreux cursus disponibles en nutrition (en présentiel, à distance…). Le nutritionniste, ne possédant pas de formation en diététique, ne peut offrir des conseils diététiques à ceux et celles qui ont des problèmes de santé. Il peut, par contre, faire des recommandations sur la nourriture et l’alimentation saine pour aider à prévenir ou à soulager certaines maladies.

Nutrithérapeute

Le nutrithérapeute, comme le nutritionniste, apporte des conseils sur l’alimentation et préconise un mode de vie sain afin de soulager ou de prévenir les maladies. Le titre n’est pas non plus protégé par la loi. Ses recommandations portent particulièrement sur des aliments à privilégier / à éviter, la prise de vitamines et de nutriments supplémentaires afin de prévenir ou soulager un déséquilibre sous-jacent qui peut conduire à une baisse de vitalité. Le nutrithérapeute, à travers son approche holistique, considère la personne de manière globale : il prendre en compte les besoins alimentaires de chaque individu. Son travail consiste aussi à promouvoir des changements et des corrections qu’un individu peut apporter à son alimentation. Sa mission est d’aider la personne à atteindre ses objectifs de santé.

Quels sont les problèmes les plus souvent constatés ? Les carences ?

Les problèmes les plus souvent rencontrés sont les troubles du sommeil et de l’humeur, la tension nerveuse, l’anxiété, le stress, la fatigue, etc. Ces problèmes sont souvent liés à un manque de magnésium mais il n’y a pas de généralité. Chaque cas est unique !

Est-il possible d’associer la nutrithérapie à d’autres sciences et pratiques ? Lesquelles fonctionnent bien ensemble ?

Pour reprendre l’exemple d’une carence en magnésium : si une personne souffre de stress et d’anxiété, alors, outre une alimentation riche en magnésium, des séances de sophrologie peuvent être proposées afin de travailler en profondeur sur la gestion du stress. Ou encore des séances de réflexologie et d’aromathérapie (utilisation d’une huile essentielle relaxante comme la lavande vraie, la mandarine, le basilic sacré…). La prise d’une ou plusieurs Fleurs de Bach peut également être intéressante. Chacun est plus ou moins réceptif à une méthode plutôt qu’à une autre, il est donc intéressant de proposer une ou plusieurs pratiques naturelles selon les besoins et objectifs de la personne.

Il y a-t-il des aliments à éviter à tout prix ?

Chaque cas est unique, il est donc difficile de répondre à cette question. Bien entendu, une alimentation saine est aussi une question de mesure. Consommé à l’excès, un aliment sain ou non, peut devenir la source d’un souci de santé (eczéma, troubles digestifs, douleurs…). Pour votre bien-être, privilégiez autant que possible les aliments issus de l’agriculture biologique. Prenez du plaisir à les cuisiner. Si nécessaire et selon vos propres besoins, tournez-vous vers des compléments alimentaires.

Nutrithérapie et perte de poids ?

La nutrithérapie s’avère efficace dans le processus de perte de poids. Il n’est pas question de privation qui engendrerait sensation de faim et frustration, à l’inverse de nombreux régimes drastiques dont les résultats à longs termes sont peu efficaces. Il n’existe pas de régime miracle, la clé réside dans l’équilibre et l’introduction de changements progressifs dans ses habitudes d’hygiène de vie. Ne pas manger trop, ni trop peu. Il faut privilégier une grande variété d’aliments tout en maintenant des taux de sucre et de cholestérol normaux dans le sang. Par exemple, un taux de sucre élevé ne favorise pas une perte de poids. Au contraire, le sucre ou plus exactement l’insuline « aide » votre corps à stocker la graisse plus facilement. Plus vous mangez de sucre, moins vous comblerez votre sentiment de satiété. Outre des conseils et des recommandations, le nutrithérapeute vous proposera un coaching personnalisé : une sorte de « stratégie » individualisée pour vous accompagner dans votre démarche de perte de poids. Écoute, persévérance et renforcement de votre motivation seront au rendez-vous.

Article rédigé en collaboration avec Morgane Haidamara, naturopathe et sophrologue.

À lire sur Mes Bienfaits

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


J’accepte de recevoir la newsletter. Je pourrai me désinscrire à tout moment.