La DHEA est-elle réellement efficace contre l’infertilité ?

4.2
(5)

L’infertilité touche beaucoup de femmes et d’hommes qui désirent avoir un enfant. Et si la DHEA était une solution pour leur fertilité ?

Lorsqu’une personne apprend la nouvelle de son infertilité, c’est tout son monde qui bascule en quelques secondes. Ce sont des centaines de doutes qui naissent subitement dans ses pensées. Pourquoi moi ? Existe-t-il une solution ? D’où cela provient-il ? Que dois-je faire maintenant ?

Femme enceinte dans la nature. Elle porte une robe rouge, se tient de profil et pose sa main sur son ventre. Elle se trouve dans un champ avec une forêt au loin.

Dhea et fertilité

Dans cet article, concentrons-nous sur la déhydroépiandrostérone, une des solutions fréquemment évoquées pour vaincre l’infertilité. Ce mot peut vous paraître compliqué mais il s’agit en réalité de la fameuse DHEA, une hormone également connue sous le nom de prastérone, le précurseur de nos hormones sexuelles.

Quel est son rôle dans la fertilité ? Est-elle efficace chez l’homme et la femme ? Peut-on s’automédiquer en DHEA sans l’avis d’un professionnel pour combattre l’infertilité ?

DHEA : rôles et bienfaits sur notre organisme

Avant de découvrir comment la DHEA agit sur la fertilité, voyons de quoi il s’agit. Qu’est-ce que c’est exactement ?

La DHEA est une hormone produite naturellement par le corps humain au niveau des surrénales, les glandes situées au dessus des reins. Ces glandes sécrètent, entre autres hormones, de la DHEA et du SDHEA (sulfate de DHEA). Il s’agit là des deux hormones stéroïdiennes les plus abondantes dans le corps humain. Malheureusement, à partir d’environ 25 ans, la production de DHEA et de SDHEA décline au fil des années. Le problème c’est qu’un faible taux a été associé au vieillissement de nos cellules, à certaines pathologies ainsi qu’à une durée de vie réduite.

Plusieurs études scientifiques ont d’ailleurs montré l’implication de la DHEA et du SDHEA dans les troubles de la dépression, de l’anxiété et de la fatigue [1], dans certaines maladies chroniques (lupus érythémateux disséminé et maladie de Crohn), ainsi que dans la prévention des maladies cardiovasculaires [2] et de l’asthme.

Plusieurs études portent également sur l’efficacité de la DHEA contre l’infertilité. Voyons tout de suite comment cette hormone agit sur ce dysfonctionnement sexuel.

Pour en savoir plus sur cette hormone, consultez notre guide DHEA.

La DHEA pour combattre l’infertilité, comment ça marche ?

Quand on se renseigne sur la DHEA et la fertilité, on trouve des centaines d’avis contradictoires (sites internet, forums, blogs) : du miracle pour certains, à la perte d’argent et de temps pour d’autres. Alors, qui croire ? Qu’en est-il vraiment ? La DHEA est-elle, oui ou non, une solution pour tomber enceinte plus facilement ? Voici ce que disent les recherches scientifiques à ce sujet.

La DHEA est un réel coup de pouce pour les femmes qui souffrent d’insuffisance ovarienne. L’insuffisance ovarienne primitive ou prématurée est l’une des causes principales d’infertilité chez la femme. Elle se caractérise par une baisse de la production des ovocytes dans les ovaires. Pour lutter contre ce trouble présent à la fois chez les femmes proches de la ménopause et chez les jeunes femmes peu répondantes, la DHEA a fait l’objet de diverses recherches scientifiques.

De nombreuses femmes ont d’ailleurs recours à cette hormone, avec l’appui de leur gynécologue. Diverses études [3, 4] ont prouvé les bienfaits de la DHEA sur la fertilité. Les résultats suggèrent fortement que la supplémentation en DHEA est capable d’augmenter le nombre d’ovocytes prélevables, le taux de grossesses cliniques et le taux de naissances vivantes. Ces études ont été effectives chez les femmes ayant une faible réserve ovarienne qui ont recours à la fécondation in vitro (FIV) ou à l’injection intra-cytoplasmique de spermatozoïdes (ICSI).

Il a notamment été constaté que la supplémentation en DHEA, chez les femmes ayant un taux de SDHEA inférieur à la normale, augmente la possibilité d’atteindre plus de 3 ovocytes. Une autre étude réalisée en 2020 sur 34 femmes a également prouvé que la supplémentation orale en DHEA améliore à la fois les taux de réserve ovarienne et de grossesse chez les femmes ayant une mauvaise réponse ovarienne [5].

Sachez également que la DHEA est directement liée à l’hormone du stress, le cortisol. Plus on stresse, plus le taux de DHEA chute à cause du cortisol. Il est donc important de garder espoir, de ne pas s’angoisser et d’apprendre à se relaxer pour favoriser la fertilité. Des exercices de respiration comme la cohérence cardiaque sont très bons pour augmenter les taux de DHEA, car ils baissent naturellement le stress et le cortisol.

La DHEA, efficace pour tout le monde ?

Si la DHEA a prouvé scientifiquement ses bienfaits sur la fertilité des femmes souffrant d’insuffisance ovarienne, qu’en est-il de l’infertilité des hommes ?

Selon les études, la DHEA n’a malheureusement entraîné aucun changement dans la concentration, la motilité ou la morphologie des spermatozoïdes. Des résultats positifs ont tout de même été constatés sur l’amélioration de la fonction érectile chez les hommes ayant pris de la DHEA [6]. Néanmoins, si les troubles de la fertilité ne sont pas d’ordre mécanique, s’ils sont par exemple causés par la qualité du liquide séminal, alors une supplémentation en DHEA ne sera, à priori, pas fructueuse. Dans ce cas, nous recommandons aux hommes de se tourner vers des plantes comme la maca par exemple, très efficace dans ce genre de cas.

Prenez également conscience du fait que la supplémentation en DHEA fonctionne chez les femmes souffrant d’insuffisance ovarienne mais que les études ne portent pas sur les autres causes de l’infertilité chez la femme. Cela explique donc l’incohérence des témoignages concernant cette hormone. Elle peut s’avérer très efficace chez certaines femmes mais inutile chez d’autres.

Les causes de l’infertilité sont nombreuses. L’INSERM rappelle que jusqu’à 25 % des cas d’infertilité sont inexpliqués. L’Institut national de la santé et de la recherche médicale indique également que 10 % des couples restent infertiles après 2 ans de tentative. Les causes principales seraient médicales, génétiques et environnementales.

Puis-je m’automédiquer en DHEA ?

En France, la DHEA est en principe uniquement délivrée sur ordonnance. Il n’est donc pas possible de s’automédiquer sans l’avis d’un professionnel de la santé. Toutefois, certaines personnes ont recours à l’achat de DHEA en ligne, bravant cette interdiction en pensant que ce complément alimentaire sera l’ultime solution à leur problème d’infertilité.

Sachez que l’utilisation de DHEA, bien que majoritairement sûre, doit se faire dans un cadre médical. Il peut également être intéressant d’évaluer vos taux de DHEA et SDHEA en laboratoire afin de définir l’intérêt de cette hormone sur votre organisme. En effet, celle-ci sera principalement efficace si votre taux est bas et que vous êtes en carence. Si vos taux plasmatiques sont initialement élevés, l’intérêt de la supplémentation est discutable.

Enfin, gardez en mémoire que la DHEA est une hormone naturellement produite par l’organisme humain. De ce fait, elle n’est pas dangereuse aux doses recommandées (25-50 mg / jour). Néanmoins, des effets secondaires généralement transitoires peuvent survenir à des doses plus élevées : acné, hirsutisme, diminution du HDL-cholestérol et augmentation du risque de cancers hormono-dépendants. Il est donc important de ne pas augmenter la dose prescrite par le médecin et de le consulter en cas d’effets indésirables.

Complément alimentaire de DHEA : boîte blanche épurée, quatre gélules, texte "DHEA La star de l'anti-âge" avec un bouton acheter et le logo de la marque Solbia. Fond blanc et gris clair bleuté.Votre médecin vous a recommandé de vous supplémenter en DHEA ? Sachez que pour profiter pleinement de ses vertus, la DHEA doit être de grande qualité. Cette hormone naturelle agit très efficacement, à condition qu’elle soit d’une pureté irréprochable.

 

⭐⭐⭐⭐⭐ Voici un magasin où acheter → DHEA de qualité.
 Pureté supérieure à 99 % pour profiter pleinement des bienfaits de la star de l’anti-âge.

Important : la supplémentation en DHEA est naturellement contre-indiquée dans les cas suivants : grossesse ou allaitement, cancer ou antécédent personnel ou familial de cancer hormono-dépendant (cancers de la prostate, du sein, de l’utérus ou de l’endomètre), antécédents cardio-vasculaires, insuffisance rénale ou hépatique, syndrome des ovaires polykystiques. Demandez l’avis de votre médecin avant de vous supplémenter.

Références scientifiques

Voir les références

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?

Cliquez sur l'étoile de votre choix pour voter (de 1 à 5).

Note moyenne : 4.2 / 5. Votes : 5

Pouvez-vous partager cet article avec vos ami(e)s ?

Merci de partager, votre aide est précieuse !

Cet article pourrait intéresser vos proches, partagez-le !

MessengerWhatsAppLinkedInPinterest

🌿 Fondateur de Mes Bienfaits

Après avoir été soigné par un remède naturel à base de plantes, au milieu de la forêt amazonienne, Damien prend conscience des puissantes vertus offertes par la nature. Désormais, il adopte une alimentation saine et un mode de vie simple qui le libèrent de la majorité des stress et des maux.

Grand passionné de santé et fasciné par les capacités de l’organisme humain, Damien analyse de nombreuses sources (ouvrages, études scientifiques, recommandations officielles, retours d'expérience...) pour présenter l'information la plus fiable possible, toujours entouré de son équipe de spécialistes.

🖋️ Article créé le , puis mis à jour le .
Régulièrement révisé par notre équipe de spécialistes.

Découvrir nos guides santé

Pour continuer votre lecture, voici nos guides santé et bien-être les plus appréciés. Découvrez les bienfaits des plantes, remèdes et autres substances naturelles.

Plantes médicinales

Açaï - Acérola - Ail - Aloe vera - Artichaut - Ashwagandha - Astragale - Boswellia - Cacao - Centella asiatica - Chardon-marie - Chia - Cordyceps - Costus - Cranberry - Curcuma - Échinacée - Éleuthérocoque - Fenugrec - Garcinia - Gattilier - Ginkgo biloba - Ginseng - Goji - Grande camomille - Griffonia - Gymnema - Harpagophytum - Kernza - Kinkéliba - Klamath - Konjac - Kudzu - Luzerne - Maca - Mélisse - Millepertuis - Moringa - Mucuna - Ortie - Palmier nain - Passiflore - Psyllium - Reishi - Rhodiola - Safran - Schisandra - Shiitake - Spiruline - Thé vert - Thym - Tribulus - Valériane.

Remèdes naturels

Alimentation alcaline - Antidépresseurs naturels - Anti-inflammatoires naturels - Antihistaminiques naturels - Antipyrétiques naturels - Antispasmodiques naturels - Antivomitifs naturels - Anxiolytiques naturels - Aphtes - Aspirine naturelle - Constipation : remèdes naturels - Eczéma - Grippe - Histaminose - Laxatifs naturels - Nettoyer le foie - Nootropiques - Perméabilité intestinale (intestin qui fuit) - Plantes aphrodisiaques - Plantes diabète - Plantes digestion - Plantes immunitaires - Plantes migraine - Plantes pour dormir - Plantes pour maigrir - Réparation du cartilage - Rhume - Sarcopénie - Somnifères naturels - SOPK - Toux sèche - Vessie hyperactive.

Vitamines, minéraux et molécules

Acide hyaluronique - Berbérine - Calcium - CBD - Charbon végétal - Coenzyme Q10 - Collagène - Cycloastragenol - Cynarine - DHEA - Fibres - Glutathion - Honokiol - Magnésium - Mélatonine - N-acétylcystéine - Oméga-3 - Ptérostilbène - Pycnogenol - Quercétine - Resvératrol - Sérotonine - Taurine - Vitamine B12 - Vitamine C - Vitamine D - Zinc.

Vous appréciez notre site ?

🔔 Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir nos derniers articles et nos conseils santé (3 à 4 fois par mois) :

En indiquant votre e-mail ci-dessus, vous consentez à recevoir nos bulletins périodiques par voie électronique. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée vous pouvez demander à accéder, faire rectifier ou supprimer vos informations. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.