Rosavine et salidroside : bienfaits, risques et dosages

    5
    (2)

    > Article appartenant au guide Rhodiola Rosea.

    La rosavine et le salidroside sont deux principes actifs présents dans la rhodiola. Leurs effets ont fait l’objet de plusieurs études scientifiques. Mais quel est leur rôle exactement ? Quels sont les bienfaits qu’ils apportent et comment en profiter ?

    Fleurs de rhodiola jaunes et roses en éclosion. On aperçoit en fond ses feuilles vertes charnues

    Rosavine et salidroside, des composants de la rhodiole

    La rosavine et le salidroside sont les grands principes actifs de la rhodiole. D’après l’AFSSA (agence française de sécurité sanitaire) les principaux composants phytochimiques de la rhodiole sont les glycosides, également connus sous le nom de rosavines (rosavines, rosines et rosarines). La plante contient aussi des dérivés de phényléthanol comme le salidroside et le tyrosol. De même que des terpènes en l’occurrence le rosiridol et la rosaridine, ainsi que des acides phénols comme les acides chlorogéniques, hydroxycinnamiques et galliques. La rhodiole contient également des triterpènes tels que le daucostérol et le beta-sitostérol et même des flavonoïdes [1].

    Rosavine et salidroside, quel rôle ?

    La rosavine est un glycoside d’alcool cinnamique qu’on trouve dans la rhodiole. Ce principe bioactif est réputé pour ses effets antidépresseurs et anxiolytiques [2] au même titre que le salidroside. Ce dernier est un glucoside de tyrosol présent dans la plante. Plusieurs études ont démontré que le salidroside joue un rôle prépondérant dans les activités biologiques du système nerveux, en ayant notamment les effets suivants : anti-AD, anti-PD, anti-attaque, amélioration de la fonction cognitive, amélioration de l’humeur, anti-HD, antivieillissement, anti-dépendance et anti-épileptique. Le salidroside possède des effets bioactifs puissants et peut réguler le stress oxydatif, l’inflammation, l’apoptose, l’axe HPA, la neurotransmission, le système cholinergique et la régénération neuronale [3].

    La combinaison des deux composants

    💡 Les salidrosides et les rosavines sont donc des composants qu’on trouve principalement dans la rhodiole et qui lui procurent ses caractéristiques physiologiques et pharmacologiques.

    Les recherches effectuées sur ces principes actifs ne datent pas d’aujourd’hui car déjà en 1994 Wagner et al. avaient réalisé des études sur des extraits titrés en salidrosides pour en déterminer leurs effets possibles. Les chercheurs ont administré par voie orale des doses de 10 mg, qui n’ont soulevé aucun risque de toxicité. L’extrait de salidroside est polaire, de ce fait il peut être obtenu par des solutés hydroalcooliques [1]. D’un autre côté la rosavine est obtenue par extraction aqueuse [4].

    La rosavine et le salidroside ont été principalement étudiés pour vérifier leurs effets dans le soulagement des symptômes du stress, tels que la fatigue et la faiblesse. Leur rôle dans l’amélioration des fonctions cognitives, de la mémoire, de l’apprentissage et de l’attention, a également été mis en avant. L’action de ces principes actifs se produit au niveau de la transmission synaptique dans des tranches d’hippocampe [5]

    Fleur de rhodiola rosea jaune en gros plan.À ce propos les études menées sur la rosavine et le salidroside ont potentialisé la stimulation électrique in vitro d’un circuit électrique intra-hippocampique, entraînant des réponses plus élevées des cellules pyramidales dans des tranches isolées d’hippocampe. La rosavine était plus active à des concentrations plus élevées que le salidroside, tandis que le salidroside était plus efficace à des concentrations plus faibles [5]. Les deux substances semblent donc complémentaires.

    Doses recommandées

    En général, les extraits utilisés par les scientifiques sont standardisés à 3 % de rosavine et 1 % de salidroside. À cette concentration, l’extrait de rhodiola possède des effets antidépresseurs, adaptogènes, anxiolytiques et stimulants. Il existe aussi des extraits titrés à 5 % de rosavine et 2 % de salidroside, encore plus efficaces.

    L’efficacité des extraits de la plante se fait ressentir après une seule administration, et confirme de nombreuses études précliniques et cliniques indiquant les effets adaptogènes, stimulants, antidépresseurs et anxiolytiques de ces extraits à base de rosavine et de salidroside [6]. La prise de rhodiola peut donc agir rapidement, mais n’oublions pas que les bienfaits de la rhodiole augmentent avec une consommation plus long terme, sous forme de cure de 4 à 8 semaines.

    💊 Généralement, la posologie recommandée est comprise entre 100 mg et 600 mg par jour (400 mg est une dose qui revient souvent chez les fabricants), selon les effets recherchés et la concentration en principes actifs des extraits utilisés. Préférez commencer une cure avec des petites doses, en augmentant petit à petit selon vos besoins.

    Où acheter de la rhodiola titrée en rosavines et salidrosides ?

    Rhodiola Rosea : boîte, gélules et plante présentées sur fond gris.

    Si vous recherchez un produit à base de rhodiola, nous vous conseillons d’opter pour un extrait titré à 5 % en rosavines et 2 % en salidrosides. La standardisation en principes actifs, garantit son efficacité et vous bénéficierez ainsi de toutes ses vertus !

    Pour acheter une plante de qualité, vérifiez toujours la variété de la plante (rhodiola rosea), l’analyse officielle du laboratoire qui garantit l’absence d’excipients et la liste des ingrédients.

    ⭐ Voici pour nous le meilleur produit à base de rhodiola car il respecte tous les standards : ➡ Acheter sur le site de la boutique

    Mieux connaître la rhodiola

    Pour en savoir plus sur la rhodiola rosea, voici nos articles à ce sujet :

    Références scientifiques

    Voir les références

    1. AFSSA, AVIS de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments relatif à l’évaluation de la sécurité d’un complément alimentaire à base de rhodiole, ainsi que des allégations relatives au stress et aux performances mentales qui lui sont associées, Saisine n° 2007-SA-0122.
    2. Dahui Chen, Hao Sun, Jiaqi Shen, Longo Phemba Igor, Xiaoyong Zheng, Shuping Hu, Zheng Xiang, A Simple and Rapid UPLC Method for the Determination of Rosavin in Rat Plasma and Its Application to a Pharmacokinetic Study, Journal of Chromatographic Science, Volume 54, Issue 7, 1 August 2016, Pages 1166–1170.
    3. Zhong Z, Han J, Zhang J, Xiao Q, Hu J, Chen L. Pharmacological activities, mechanisms of action, and safety of salidroside in the central nervous system. Drug Des Devel Ther. 2018;12:1479-1489. Published 2018 May 24.
    4. Pamela Iheozor-Ejiofor, Estera Szwajcer Dey, Extraction of rosavin from Rhodiola rosea root using supercritical carbon dioxide with water, The Journal of Supercritical Fluids, Volume 50, Issue 1, 2009, Pages 29-32, ISSN 0896-8446.
    5. Dimpfel W, Schombert L, Panossian AG. Assessing the Quality and Potential Efficacy of Commercial Extracts of Rhodiola rosea L. by Analyzing the Salidroside and Rosavin Content and the Electrophysiological Activity in Hippocampal Long-Term Potentiation, a Synaptic Model of Memory. Front Pharmacol. 2018;9:425. Published 2018 May 24.
    6. Edwards D, Heufelder A, Zimmermann A. Therapeutic effects and safety of Rhodiola rosea extract WS® 1375 in subjects with life-stress symptoms–results of an open-label study. Phytother Res. 2012 Aug;26(8):1220-5.

    Avez-vous trouvé cet article intéressant ?

    Cliquez sur l'étoile de votre choix pour voter (de 1 à 5).

    Note moyenne : 5 / 5. Votes : 2

    Pouvez-vous partager cet article avec vos ami(e)s ?

    Merci de partager, votre aide est précieuse !

    Cet article pourrait intéresser vos proches, partagez-le !

    MessengerWhatsAppLinkedInPinterest

    🌿 Fondateur de Mes Bienfaits

    Entrepreneur dans le domaine de la santé, son parcours est celui d’un diplômé universitaire qui a décidé de repartir de zéro pour transformer sa passion en expertise professionnelle.

    Pour présenter l’information la plus fiable possible, il s’appuie sur de nombreuses sources reconnues : études scientifiques (essais contrôlés randomisés, méta-analyses, revues systématiques...), recommandations des institutions de santé, ouvrages des plus grands spécialistes, etc.

    🖋️ Article créé le , puis mis à jour le .
    Régulièrement révisé par notre équipe de spécialistes.

    Découvrir nos guides santé

    Pour continuer votre lecture, voici nos guides santé et bien-être les plus appréciés. Découvrez les bienfaits des plantes, remèdes et autres substances naturelles.

    Plantes médicinales

    Açaï - Acérola - Ail - Aloe vera - Amla - Artichaut - Ashwagandha - Astragale - Aubépine - Bacopa - Ballote - Baobab - Boswellia - Bourrache - Cacao - Camomille allemande - Centella asiatica - Chaga - Chanvre - Chardon-marie - Chia - Chlorelle - Cordyceps - Costus - Cranberry - Curcuma - Damiana - Échinacée - Éleuthérocoque - Fenugrec - Garcinia - Gattilier - Ginkgo biloba - Ginseng - Goji - Grande camomille - Griffe de chat - Griffonia - Gymnema - Harpagophytum - Kelp - Kernza - Kinkéliba - Klamath - Konjac - Kudzu - Luzerne - Maca - Maitake - Mélisse - Millepertuis - Moringa - Mucuna - Ortie - Palmier nain - Passiflore - Psyllium - Reishi - Rhodiola - Safran - Schisandra - Shiitake - Sorgho - Spiruline - Thé vert - Thym - Tribulus - Valériane.

    Remèdes naturels

    Alimentation alcaline - Antidépresseurs naturels - Anti-inflammatoires naturels - Antihistaminiques naturels - Antipyrétiques naturels - Antispasmodiques naturels - Antivomitifs naturels - Anxiolytiques naturels - Aphtes - Aspirine naturelle - Candidose (candida albicans) - Constipation : remèdes naturels - Eczéma - Grippe - Histaminose - Laxatifs naturels - Nettoyer le foie - Nootropiques - Perméabilité intestinale (intestin qui fuit) - Plantes aphrodisiaques - Plantes diabète - Plantes digestion - Plantes immunitaires - Plantes migraine - Plantes pour dormir - Plantes pour maigrir - Protection radiations nucléaires - Réparation du cartilage - Rhume - Sarcopénie - Somnifères naturels - SOPK - Toux sèche - Variole du singe (Monkeypox) - Vessie hyperactive.

    Vitamines, minéraux et molécules

    Acide hyaluronique - Berbérine - Calcium - CBD - Charbon végétal - Choline - Coenzyme Q10 - Collagène - Cuivre - Cycloastragenol - Cynarine - DHEA - Eau - Fer - Fibres - Glutathion - Honokiol - Iode - Lactoferrine - Magnésium - Mélatonine - N-acétylcystéine - Oméga-3 - Palmitoyléthanolamide - Potassium - Probiotiques - Ptérostilbène - Pycnogenol - Quercétine - Resvératrol - Sélénium - Sérotonine - Taurine - Vitamine A - Vitamine B9 - Vitamine B12 - Vitamine C - Vitamine D - Vitamine E - Vitamine K - Zinc.

    Vous appréciez notre site ?

    🔔 Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir nos derniers articles et nos conseils santé (3 à 4 fois par mois) :

    En indiquant votre e-mail ci-dessus, vous consentez à recevoir nos bulletins périodiques par voie électronique. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée vous pouvez demander à accéder, faire rectifier ou supprimer vos informations. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.