Safran (épice) : stigmates dans une bouteille en verre avec bouchon de liège. Fleur de safran disposée à côté de la bouteille. On peut y voir les stigmates de la fleur.

Safran et dépression : effets secondaires, contre-indications et danger

4.9
(7)

> Article appartenant au guide Safran dépression.

La dépression est l’une des maladies qui marquent notre ère, mais les traitements conventionnels ne sont pas exempts de dangers. C’est ce qui encourage de nombreuses personnes à se tourner vers des alternatives naturelles efficaces comme les plantes médicinales. En effet, il est possible de traiter la dépression avec des plantes telles que le safran. L’efficacité de cet antidépresseur naturel a d’ailleurs été prouvée par de multiples études et recherches scientifiques. Mais est-il possible de consommer du safran sans risque ?

Dans cet article, nous vous révélons si le safran possède, ou non, des effets secondaires, des contre-indications et des dangers. Apprenez à faire bon usage de cette célèbre plante médicinale.

Le safran est-il dangereux pour la santé ?

Le safran est un antidépresseur naturel qui ne présente pas de danger particulier, si on respecte les doses et les durées d’utilisation recommandées. La dose prescrite est généralement de 15 mg, deux fois par jour. Et au regard de la cherté de l’épice dont le prix s’élève à 30 euros le gramme, il est peu probable de dépasser la limite potentiellement toxique de 5 g qui est, soit dit en passant, une forte dose de safran. Les recherches cliniques et expérimentales révèlent que les doses thérapeutiques de safran ne présentent aucune toxicité significative. D’ailleurs des études in vitro ont montré que le safran et ses composants inhibent la prolifération des cellules cancéreuses, sans exercer d’effet toxique sur les cellules normales 1. De plus, aucune interaction n’a été observée jusqu’à ce jour entre le safran et les autres médicaments.

N’oublions pas que le safran est une épice saine utilisée depuis l’Antiquité. C’est un ingrédient incontournable en cuisine qui figure d’ailleurs dans la table de composition nutritionnelle CIQUAL 2. De nombreuses recherches scientifiques ont prouvé les effets thérapeutiques du safran et son efficacité pour améliorer l’humeur ainsi que pour combattre la dépression et la morosité.

Voici un magasin sérieux où acheter → Safran BIO d’excellente qualité
Safran de grande qualité, véritablement efficace contre la dépression.
> Nous avons négocié pour vous : -10 % avec le code promo « mesbienfaits10 ».

Effets indésirables du safran

Le safran est une plante médicinale sécuritaire, avec très peu d’effets indésirables. Elle est reconnue sans danger. Toutefois, attention à ne pas consommer de fortes doses, au risque d’éventuellement observer un jaunissement de la peau et des muqueuses, un engourdissement associé aux propriétés sédatives du safran, des saignements ou des troubles digestifs 3. Pour éviter ces symptômes et profiter des incroyables bienfaits de la plante, il suffit de consommer le safran dans des dosages raisonnables et thérapeutiques.

Contre-indications du safran

De manière générale, le safran ne présente pas de contre-indications particulières sauf pour les personnes allergiques à la plante et ses composants, ainsi qu’aux femmes enceintes (par simple précaution). En cas de doute il est préférable de passer un test d’allergie au safran avant son utilisation.

Safran et grossesse, sans danger ?

L’or rouge (safran) consommé avec modération pendant la grossesse permet de soulager les douleurs et les courbatures et de réguler les sautes d’humeur liées à cette phase délicate de la vie d’une femme. Ceci dit, au regard de l’insuffisance des essais cliniques sur la sécurité du safran pendant la grossesse, il est suggéré que les femmes enceintes devraient éviter d’utiliser une dose élevée de safran 1. En effet la prise d’une grande quantité peut se révéler nuisible pour une femme enceinte. L’épice peut générer des contractions, susceptibles d’entraîner une naissance prématurée ou une fausse couche.

« À hautes doses, le safran peut provoquer un avortement. Durant la grossesse, ne pas dépasser les doses prescrites. » [Larousse des plantes médicinales]

Chez certaines femmes enceintes, la consommation du safran peut causer une sécheresse buccale, des nausées et des vomissements. Il est primordial de consulter un médecin avant la consommation du safran pendant la grossesse, afin de l’utiliser en quantités appropriées et uniquement si l’état de santé le permet 3.

Safran et antidépresseur classique : dangereux ?

De multiples études confirment l’efficacité du safran dans le traitement de la dépression, dont l’effet serait aussi puissant que l’imipramine (Tofranil®) et la fluoxétine (Prozac®, Sarafem®, Isomed®) 4, 5, 6, 7. Adrian Lopresti, le principal auteur d’une étude réalisée à ce sujet, précise que dans le cas où les antidépresseurs conventionnels n’ont plus d’effet sur les patients, les médecins traitants choisissent d’augmenter la dose ou de changer de médicament. Or un tel choix peut aboutir sur l’apparition d’effets indésirables. Dorénavant, il serait possible d’opter pour une nouvelle solution à savoir la combinaison des antidépresseurs et du safran 8.

Les patients qui ont participé à l’étude prenaient conjointement leurs antidépresseurs habituels et le safran sous forme de complément. Les chercheurs ont observé une diminution importante des symptômes chez ces patients par rapport à ceux qui ne prenaient que du placebo. L’amélioration des symptômes était de 41 % contre 21 %. Les chercheurs ont observé une amélioration de la qualité du sommeil, un esprit d’initiative plus important et une plus grande motivation. En plus de l’intérêt et le plaisir ressenti lors de la pratique des différentes activités. Il semblerait donc que le safran puisse être pris en complément aux antidépresseurs classiques sous suivi du médecin traitant qui décide de la dose et de la durée du traitement.

Quelle est la dose mortelle de safran ?

La dose sécuritaire habituellement prescrite se situe aux alentours de 15 mg, deux fois par jour. Les scientifiques considèrent qu’un dosage élevé de 5 g peut s’avérer toxique (5 g est une énorme dose de safran). Alors que la quantité létale de safran serait de 20 g.

Profiter des bienfaits du safran

Pour profiter de tous les bienfaits du safran tout en évitant les effets secondaires et les dangers qui peuvent lui être associés, il convient de suivre le dosage recommandé par le fabricant. Il est primordial de bien choisir le safran étant donné que le marché abonde de produits de mauvaise qualité ou d’origine douteuse. L’épice est victime de nombreuses fraudes, à tel point que le faux safran inonde même les magasins spécialisés. Alors attention lors de l’achat ! Le safran pur se caractérise par sa couleur rouge cramoisi et son odeur distinctive. Il est recommandé de n’acheter que des paquets bien fermés, précisant la date de production et d’expiration ainsi que l’origine du produit pour s’assurer de son authenticité. Ce sont des éléments qui permettent de le distinguer des colorants artificiels.

Voici un magasin sérieux où acheter → Safran BIO d’excellente qualité
Safran de grande qualité, véritablement efficace contre la dépression.
> Nous avons négocié pour vous : -10 % avec le code promo « mesbienfaits10 ».

La consommation du vrai safran, l’or rouge, est sécuritaire avec très peu d’effets secondaires / indésirables. Cette plante médicinale est reconnue sans danger. Toutefois, comme pour toutes les substances, il y a quelques précautions à prendre. La règle d’or du safran : il ne doit pas être consommé en excès. C’est le cas de beaucoup de substances finalement. En cas de doute, demandez conseil à votre médecin.

Mieux connaître le safran

Pour en savoir plus sur le safran et la dépression, voici nos articles à ce sujet :

Références scientifiques

Voir les références

  1. Bostan HB, Mehri S, Hosseinzadeh H. Toxicology effects of saffron and its constituents: a review. Iran J Basic Med Sci. 2017;20(2):110–121. doi:10.22038/ijbms.2017.8230. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5339650/
  2. Safran. Table de composition nutritionnelle. ANSES. https://ciqual.anses.fr/#/aliments/11039/safran
  3. Le Safran (Crocus sativus L.). Institut Européen des Substances Végétales. https://www.iesv.org/wp-content/uploads/2015/07/Safran.pdf
  4. Akhondzadeh, S., Fallah-Pour, H., Afkham, K. et al. Comparison of Crocus sativus L. and imipramine in the treatment of mild to moderate depression: A pilot double-blind randomized trial [ISRCTN45683816]. BMC Complement Altern Med 4, 12 (2004). https://doi.org/10.1186/1472-6882-4-12
  5. Kashani L, Eslatmanesh S, Saedi N, Niroomand N, Ebrahimi M, Hosseinian M, Foroughifar T, Salimi S, Akhondzadeh S. Comparison of Saffron versus Fluoxetine in Treatment of Mild to Moderate Postpartum Depression: A Double-Blind, Randomized Clinical Trial. Pharmacopsychiatry. 2017 Mar;50(2):64-68. doi: 10.1055/s-0042-115306. https://www.thieme-connect.de/products/ejournals/abstract/10.1055/s-0042-115306
  6. Afshin Akhondzadeh Basti, Esmail Moshiri, Ahamad-Ali Noorbala, Amir-Hossein Jamshidi, Seyed Hesameddin Abbasi, Shahin Akhondzadeh. Comparison of petal of Crocus sativus L. and fluoxetine in the treatment of depressed outpatients: A pilot double-blind randomized trial. Progress in Neuro-Psychopharmacology and Biological Psychiatry. Volume 31, Issue 2, 2007. Pages 439-442. ISSN 0278-5846. https://doi.org/10.1016/j.pnpbp.2006.11.010. (https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0278584606004040)
  7. A.A. Noorbala, S. Akhondzadeh, N. Tahmacebi-Pour, A.H. Jamshidi. Hydro-alcoholic extract of Crocus sativus L. versus fluoxetine in the treatment of mild to moderate depression: a double-blind, randomized pilot trial. Journal of Ethnopharmacology. Volume 97, Issue 2, 2005. Pages 281-284. ISSN 0378-8741. https://doi.org/10.1016/j.jep.2004.11.004. (https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0378874104005628)
  8. Lopresti, A. L., Smith, S. J., Hood, S. D., & Drummond, P. D. (2019). Efficacy of a standardised saffron extract (affron®) as an add-on to antidepressant medication for the treatment of persistent depressive symptoms in adults: A randomised, double-blind, placebo-controlled study. Journal of Psychopharmacology, 33(11), 1415–1427. https://doi.org/10.1177/0269881119867703. https://journals.sagepub.com/doi/10.1177/0269881119867703

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?

Cliquez sur l'étoile de votre choix pour voter (de 1 à 5).

Note moyenne : 4.9 / 5. Votes : 7

Pouvez-vous partager cet article avec vos ami(e)s ?

Merci de partager, votre aide est précieuse !

Cet article pourrait intéresser vos proches, partagez-le !

MessengerWhatsAppLinkedInPinterest
Damien Le Moal

🌿 Fondateur de Mes Bienfaits

Après avoir été soigné par un remède naturel à base de plantes, au milieu de la forêt amazonienne, Damien prend conscience des puissantes vertus offertes par la nature. Désormais, il adopte une alimentation saine et un mode de vie simple qui le libèrent de la majorité des stress et des maux.

Grand passionné de santé et fasciné par les capacités de l’organisme humain, Damien analyse de nombreuses sources (ouvrages, études scientifiques, recommandations officielles…) pour présenter l'information la plus fiable possible, toujours entouré de son équipe de spécialistes.

🖋️ Article créé le , puis mis à jour le .
Régulièrement révisé par notre équipe de spécialistes.

Découvrir nos guides santé

Vous appréciez notre site ?

🔔 Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir nos derniers articles et nos conseils santé (3 à 4 fois par mois) :

En indiquant votre e-mail ci-dessus, vous consentez à recevoir nos bulletins périodiques par voie électronique. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée vous pouvez demander à accéder, faire rectifier ou supprimer vos informations. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.