Rhodiola et perte de poids

Rhodiola et perte de poids rédigé sur un fond de plusieurs plantes de rhodiola.
Rhodiola et perte de poids
3.6 (25 vote[s])

Régimes hypocaloriques, régimes hyperprotidiques, sport intensif… tant de méthodes avec chacune ses difficultés. Et si la rhodiola était une solution moins contraignante pour maigrir ? On a souvent besoin de perdre du poids, notamment pour des raisons de santé, pour se sentir mieux dans sa peau, pour pouvoir être plus actif et pour être en forme. L’obésité est un réel problème de santé publique. Il s’agit d’un facteur de risque cardio-vasculaire. Elle expose de ce fait, à différents accidents, comme l’infarctus du myocarde et l’accident vasculaire cérébral. La rhodiola rosea a-t-elle un réel effet amincissant ? Est-elle utile pour maigrir ? Cette plante a-t-elle un effet amincissant, amaigrissant, brûle-graisse ? Comment la rhodiole peut-elle faire perdre du poids ? Quelle rhodiola choisir pour réussir à maigrir ? Réponses dans l’article !

Sommaire

Rhodiola et perte de poids

La rhodiole, de par ses nombreux effets, agit de différentes façons pour aider à perdre des kilos. Découvrez de quelle manière la rhodiola aide à mincir.

► En détruisant les cellules adipocytaires

Chez les êtres vivants, les lipides (matière grasse) représentent la forme de réserve énergétique la plus importante. Le tissu adipeux (ou tissu gras) est le tissu de stockage de la graisse. Les cellules du tissu adipeux, les adipocytes, sont une des cibles de la rhodiola. La plante s’attaque à la matière grasse en détruisant les cellules graisseuses (adipocytaires).

Une étude, dont l’objectif était d’étudier l’action de la rhodiole sur les adipocytes et sur les lipides circulant dans notre corps, met en évidence des résultats intéressants 1. Ont été étudiées dans cette étude :

  • Les cellules pré-adipocytaires (en cours de différenciation) après 10 jours de traitement par la rhodiole (P10) ;
  • Les cellules pré-adipocytaires après 20 jours de traitement par la rhodiole (P20) ;
  • Les adipocytes matures après 7 jours de traitement par la rhodiole (A7).

La rhodiola est composée de deux extraits essentiels : la rosavine et le salidroside. L’étude a comparé les effets de chacun. Il s’avère que le salidroside provoque une destruction (apoptose ou mort cellulaire) des cellules adipocytaires plus importante, et la rosavine provoque une moindre incorporation des triglycérides (lipides) dans les adipocytes en pleine maturation. En présence d’un des deux extraits, la maturation des cellules adipocytaires était moindre. Le graphique qui suit, provenant de la même étude nous montre cela.

Graphique représentant le pourcentage % Apoptosis en fonction du traitement (avec ou sans rhodiola), en différenciant la rosavine et le salidroside, les deux substances actives principales de la rhodiole.

Le pourcentage des cellules pré-adipocytaires mortes (% Apoptosis) est allé de 20 % en l’absence de traitement (CTRL), jusqu’à dépasser 60 % avec traitement par le salidroside (RS). Cette augmentation est significative, d’où les étoiles sur le graphique. Par contre, nous remarquons que les extraits de rhodiole n’ont pas eu d’effet apoptotique sur les cellules matures.

On peut conclure de cette étude que le salidroside et la rosavine peuvent significativement induire l’apoptose des cellules pré-adipocytaires. La rhodiola permet donc d’éliminer les cellules graisseuses.
Voici un magasin sérieux où acheter → Rhodiola Rosea d’excellente qualité
Exceptionnellement riche en rosavines (5 %) et en salidrosides (2 %) ! La rhodiola idéale pour aider l’organisme à perdre du poids efficacement (puissant effet minceur).

► En dégradant les lipides

Les graisses circulant dans notre corps sont dégradées par une enzyme appelée lipoprotéine lipase. Notre organisme a la faculté d’éliminer les lipides en les dégradant (catabolisme). Bien que le mécanisme moléculaire des effets lipidiques et anti-inflammatoires du salidroside reste à identifier, des études in vivo ont montré que le salidroside réduisait les taux de lipides sériques et diminuait la formation des plaques d’athérosclérose 8, 10.

Graphique représentant le taux de triglycérides en fonction du traitement : rhodiola ou sans rhodiola. Les deux principes actifs de la rhodiole sont étudiés : la rosavine et le salidroside (RR et RS dans le graphique en barres).

Dans le graphique ci-dessus, nous constatons une diminution significative du taux de triglycérides (% TG accumulation) après 10 jours (P10) et après 20 jours (P20) de traitement par les deux extraits : rosavine et salidroside (RR et RS), en comparant avec les cellules n’ayant rien reçu (CTRL) 1.

Des essais cliniques réalisés en Russie avaient aussi fourni des preuves intéressantes. Ils avaient établi que l’administration orale de 200 mg d’extraits de rhodiole activait la lipase hormono-sensible qui dégrade les graisses acides provenant du tissu adipeux chez des volontaires sains et chez des patients obèses 9.

► En augmentant les performances sportives

La Rhodiola a été largement utilisée, notamment en Russie, dans le but d’améliorer les performances physiques. Diffusée parfois même dans les salles de sport, elle pourrait permettre une meilleure résistance au stress au cours de l’effort, et une moindre sensation de fatigue.

Une étude menée sur un groupe de 10 cyclistes 12 a mis en évidence les effets positifs de la rhodiola sur l’exercice physique, notamment sur la fatigue et le plaisir ressentis lors d’un exercice de 30 minutes. Les 10 hommes ont réalisé l’exercice deux fois : une fois après l’ingestion d’un placebo et une fois après l’ingestion d’un extrait de rhodiola rosea. Pendant l’exercice, le rythme cardiaque et l’intensité de l’effort ont été enregistrés. De nombreuses mesures ont été effectuées avant et après l’exercice. À la suite de l’expérience, les résultats ont clairement mis en évidence que l’ingestion de rhodiola a une influence positive sur la perception de l’effort (fatigue ressentie) et sur le niveau de plaisir après l’effort physique. De manière générale, la rhodiola améliore les réponses psychophysiologiques. Voyons ces résultats à travers deux graphiques.

Rhodiola : perception de l’effort (fatigue)

Graphique représentant la perception de l'effort (RPE) pendant 30 min d'exercice physique, avec ou sans rhodiola. Sur une échelle de 6 à 20.

Le graphique montre l’évolution de la perception de l’effort (RPE) pendant 30 minutes d’exercice physique, avec ou sans ingestion de rhodiola. On constate que l’effort ressenti est significativement moins important suite à la prise de rhodiola rosea.

On peut en conclure que la rhodiola a un impact sur la fatigue physique.

Rhodiola : perception du plaisir

Graphique représentant le niveau de plaisir avant ingestion de rhodiola, après ingestion mais avant exercice et après exercice. Barème de BRUMS noté de 0 à 4.

Le graphique montre le niveau de plaisir (noté de 0 à 4 selon le barème de BRUMS) avant ingestion, après ingestion (mais avant l’exercice) et après l’exercice. On constate que le niveau de plaisir (humeur) est significativement plus élevé lors de la prise de rhodiola rosea. Après l’exercice, la différence est fortement notable.

On peut en conclure que la rhodiola a un impact sur le plaisir (humeur).

Autres études sur l’effort physique

Plusieurs études confirment les effets de la rhodiola sur les performances physiques et sportives. Une autre étude a montré que les athlètes qui prenaient un supplément de rhodiole avaient des taux de lactate dans le sang significativement plus bas, montrant une plus grande endurance lors des séances d’entraînement 13. Enfin, une étude clinique contrôlée contre placebo réalisée à l’hôpital géorgien (dans l’ancienne union soviétique) avec 130 patients en surpoids a montré que la consommation de comprimés d’extrait de rhodiole entraînait une perte de poids moyenne de 9 kilos (réduction de 11 % de la masse grasse corporelle), contre une perte de seulement 4 kilos pour le groupe placebo avec exactement le même régime 3.

► En agissant sur l’appétit

La leptine est dite hormone de la satiété. C’est une hormone digestive peptidique qui régule les réserves de graisses dans l’organisme et l’appétit. C’est une hormone anorexigène. Dans une étude faite sur des souris obèses 11, il a été démontré que la rhodiole améliorait la sensibilité de l’hypothalamus à la leptine, induisant plus facilement la sensation de satiété. Une analyse plus poussée a révélé que l’adipogenèse (processus de différenciation des préadipocytes en adipocytes) était significativement réduite chez les souris traitées au salidroside, comme dit précédemment dans l’article 1.

► En agissant sur le stress

Les symptômes physiques et psychologiques du stress chronique peuvent affecter négativement certains aspects de la vie d’un individu 5 :

  • niveaux élevés de cortisol ;
  • fatigue liée au stress ;
  • épuisement professionnel ;
  • irritabilité ;
  • prise de poids ;
  • faible concentration ;
  • diverses maladies chroniques.
La rhodiola rosea aiderait le corps à s’adapter et à réagir positivement au stress, et ainsi empêcher ses conséquences, dont la prise de poids 6, 7.

Où acheter de la rhodiola de qualité ?

Pour profiter des effets minceur de la rhodiola, il est essentiel d’acheter de la rhodiola de qualité. Pourquoi ? Tout simplement parce-qu’un produit de mauvaise qualité n’aura pas les mêmes propriétés : la rhodiola risque d’être pauvre en principes actifs (rosavine et salidroside) et mélangée à des substances indésirables.

Pour favoriser la perte de poids efficacement, il faut s’assurer d’acheter un extrait de rhodiola rosea de qualité, suffisamment dosée en molécules actives. L’idéal est d’acheter de la rhodiola bio.

Voici un magasin sérieux où acheter → Rhodiola Rosea d’excellente qualité
Exceptionnellement riche en rosavines (5 %) et en salidrosides (2 %) ! La rhodiola idéale pour aider l’organisme à perdre du poids efficacement (puissant effet minceur).

Posologie rhodiola pour maigrir

La posologie à suivre pour aider l’organisme à perdre du poids grâce à la rhodiola est la suivante : entre 100 mg et 300 mg de rhodiola, deux fois par jour. Ces recommandations sont données d’après les études scientifiques réalisées à ces doses. Il n’y a pas de posologie précise car la rhodiola n’est pas un traitement connu pour maigrir. Il s’agit d’une aide précieuse pour favoriser la perte de poids naturellement, mais encore peu connue. Pour en savoir plus, lisez notre article sur la posologie de la rhodiola.

Notre conseil : toujours commencer par des petites doses, puis augmenter progressivement en fonction du ressenti. La rhodiola semble agir aussi efficacement à un dosage modéré qu’à un fort dosage. Il n’est donc, à priori, pas utile de dépasser la posologie recommandée par le fabricant.

Conclusion

La rhodiola ne cesse de faire ses preuves sur le plan cognitif, intellectuel et physique. Elle favorise le bien être et agit comme un brûle-graisse efficace. En combinant exercice physique et régime alimentaire adaptés, la rhodiole aide l’organisme à maigrir plus vite et plus facilement. Cette puissante plante médicinale est un réel atout pour perdre du poids.

Poursuivez la lecture avec ces articles sur la rhodiola rosea :

Sources

Note : les liens ne sont pas mis à jour continuellement. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Merci de nous en informer si vous constatez ce problème.

  1. Pomari E, Stefanon B, Colitti M. Effects of Two Different Rhodiola rosea Extracts on Primary Human Visceral Adipocytes. Molecules. 2015 May 11;20(5):8409-28. doi: 10.3390/molecules20058409. PubMed PMID: 25970041; PubMed Central PMCID: PMC6272273. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25970041.
  2. Colitti, Monica. (2014). Rhodiola Rosea: From the Adaptogenic Role to the Anti-Adipogenic Effect?. Endocrinology & Metabolic Syndrome. 03. 10.4172/2161-1017.1000e123. https://www.researchgate.net/publication/287577574_Rhodiola_Rosea_From_the_Adaptogenic_Role_to_the_Anti-Adipogenic_Effect.
  3. Larionov L. Is your weight loss formula missing an essential element? Health Science Institutes Vol. 5, No. 3 (2000). http://www.rain-tree.com/reports/hsi_200009.pdf.
  4. C. Donnadieu. Rhodiola rosea et son intérêt en tant que plante adaptogène chez le sportif. Thèse pour le diplôme d’État de docteur en pharmacie. Université de Nantes (2017). http://archive.bu.univ-nantes.fr/pollux/fichiers/download/30be1f3e-77a7-40d6-863a-bfd63eaecbf8.
  5. Chrousos GP, Gold PW. The concepts of stress and stress system disorders. Overview of physical and behavioral homeostasis. JAMA. 1992 Mar 4;267(9):1244-52. Review. Erratum in: JAMA 1992 Jul 8;268(2):200. PubMed PMID: 1538563. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1538563.
  6. Tosin O. Ajala. The Effects of Adaptogens on the Physical and Psychological Symptoms of Chronic Stress. DISCOVERY: Georgia State Honors College Undergraduate Research Journal (2017). https://scholarworks.gsu.edu/cgi/viewcontent.cgi?article=1057&context=discovery.
  7. Cropley M, Banks AP, Boyle J. The Effects of Rhodiola rosea L. Extract on Anxiety, Stress, Cognition and Other Mood Symptoms. Phytother Res. 2015 Dec;29(12):1934-9. doi: 10.1002/ptr.5486. Epub 2015 Oct 27. PubMed PMID: 26502953. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26502953.
  8. Zhang BC, Li WM, Guo R, Xu YW. Salidroside decreases atherosclerotic plaque formation in low-density lipoprotein receptor-deficient mice. Evid Based Complement Alternat Med. 2012;2012:607508. doi: 10.1155/2012/607508. Epub 2012 Oct 10. PubMed PMID: 23093983; PubMed Central PMCID: PMC3474264. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23093983.
  9. Van Diermen D, Marston A, Bravo J, Reist M, Carrupt PA, Hostettmann K. Monoamine oxidase inhibition by Rhodiola rosea L. roots. J Ethnopharmacol. 2009 Mar 18;122(2):397-401. doi: 10.1016/j.jep.2009.01.007. Epub 2009 Jan 9. PubMed PMID: 19168123. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19168123.
  10. Zhou Q, Han X, Li R, Zhao W, Bai B, Yan C, Dong X. Anti-atherosclerosis of oligomeric proanthocyanidins from Rhodiola rosea on rat model via hypolipemic, antioxidant, anti-inflammatory activities together with regulation of endothelial function. Phytomedicine. 2018 Dec 1;51:171-180. doi: 10.1016/j.phymed.2018.10.002. Epub 2018 Oct 4. PubMed PMID: 30466614. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30466614.
  11. Wang M, Luo L, Yao L, Wang C, Jiang K, Liu X, Xu M, Shen N, Guo S, Sun C, Yang Y. Salidroside improves glucose homeostasis in obese mice by repressing inflammation in white adipose tissues and improving leptin sensitivity in hypothalamus. Sci Rep. 2016 May 5;6:25399. doi: 10.1038/srep25399. PubMed PMID: 27145908; PubMed Central PMCID: PMC4857131. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27145908.
  12. Duncan MJ, Clarke ND. The Effect of Acute Rhodiola rosea Ingestion on Exercise Heart Rate, Substrate Utilisation, Mood State, and Perceptions of Exertion, Arousal, and Pleasure/Displeasure in Active Men. J Sports Med (Hindawi Publ Corp). 2014;2014:563043. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4590898/.
  13. Parisi A, Tranchita E, Duranti G, Ciminelli E, Quaranta F, Ceci R, Cerulli C, Borrione P, Sabatini S. Effects of chronic Rhodiola Rosea supplementation on sport performance and antioxidant capacity in trained male: preliminary results. J Sports Med Phys Fitness. 2010 Mar;50(1):57-63. PubMed PMID: 20308973. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20308973.
Article rédigé en collaboration avec Sara Benmeziane, docteur en médecine générale.

À lire sur Mes Bienfaits

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


J’accepte de recevoir la newsletter. Je pourrai me désinscrire à tout moment.